AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Your little girl is a woman now master{Layfon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 10
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Demie Vampire/Humaine
Pouvoir: Invocations
Maître/Esclave de: Layfon sama ♥

MessageSujet: Your little girl is a woman now master{Layfon}   Jeu 5 Aoû - 21:16

Incroyable, il se tenait enfin là, juste devant elle, en train de dormir tel un petit ange, dans ce lit pourtant bien trop peu luxueux pour prendre soin de sa peau si belle et douce. Il avait encore et toujours cet air noble qui imposait un respect des plus total, et une envie de dévotion entière envers lui pour elle. La belle avait les larmes aux yeux rien qu'à le voir ainsi, devant elle, en bonne santé, son coeur se serrait de joie revoyant ce charmant visage qui avait bercé une partie de son enfance. Au début elle l'avait aimée un peu comme le grand-frère qu'elle n'avait pas, il ne parlait pas beaucoup, était plutôt fier bien que gentil, et elle l'admirait pour cela. Mais elle s'était vite rendue compte de ses véritables sentiments pour celui qui était destiné à devenir son maitre depuis le jour de sa naissance.

10 ans, c'était le nombre d'années où elle n'avait pas vu son visage, le nombre d'années où elle s'était entrainée durement au combat pour ce jour, enfin pas seulement au combat, elle voulait l'épauler et le satisfaire dans absolument tous les domaines. C'était également le nombre d'années où elle avait pleurée sa disparition dans les bras d'Alice-sama en cachette. Elle l'adorait cet homme, et c'était bien malgré elle, car elle lui en voulait également, d'être partit sans lui dire au revoir alors qu'elle n'était qu'une petite fille, d'être partit sans la prendre avec lui. Elle aurait absolument tout fait pour lui, elle avait même apprit à boire du sang sans grimacer pour se régénérer sous la tutelle d'Alice-sama.

Et autant dire que son ex-maitresse n'avait pas été tendre dans ses leçons, même si elle l'était en dehors. La jeune femme avait cherchée pendant plusieurs mois avant d'échouer par hasard sur cette île où elle avait apprit la présence de l'homme dont il cherchait à se venger, et un mois de plus à le retrouver lui. Elle avait du faire des concessions, abandonner son corps au plaisir de la plupart de ses informateurs, devenant presque une experte dans le domaine charnel et y prenant gout malgré qu'elle trouvait cela indigne d'elle. Mais pour lui, pour ce vampire elle aurait sacrifiée bien plus encore du moment qu'elle le retrouvait. Et à présent il était là, devant elle, en train de dormir paisiblement.

C'en était trop, n'était-il pas sensé l'accueillir comme il se devait? N'était-il pas sensé vivre comme le noble qu'il était et non comme un roturier squattant ce château en ruines? Elle ne pouvait pas se retenir, c'était bien plus fort qu'elle, elle frappa donc le lit, le cassant au passage.

" LAYFON SAMAAAAAA!!!!!!!!! "

Evidemment, le vampire avait été réveillé, fallait dire que quand elle se montrait si violente, il valait mieux l'écouter et la calmer, son ancienne maitresse pouvait largement en témoigner. Comment osait-il juste dormir alors qu'elle l'avait cherché pendant tout ce temps? Alors qu'elle s'était inquiétée à son sujet? Inacceptable, il se devait d'au moins l'accueillir dignement, ne serait-ce que pour compenser ce qu'elle avait du faire pour enfin le trouver aujourd'hui. Elle avait du faire une gâterie à un vieillard sale et répugnant, facile de comprendre qu'elle aurait au moins aimée qu'il soit debout quand elle arrive non?

" Je vous cherche depuis des mois et vous êtes ici, dans cette ruine en train de vous prélasser?...Vous combien je me suis inq... "

Nymphée croisa les bras, mettant sans le vouloir sa poitrine en valeur et tourna la tête sur le côté, cherchant à cacher un peu le fait qu'elle rougissait. Au fond d'elle, elle était heureuse qu'il aille bien, mais elle avait du l'engueuler, c'était son caractère elle n'y pouvait rien. Surtout qu'elle avait envie de vomir en repensant à ce vieillard, qui était à l'hôpital maintenant, enfin s'il y en avait un. Et oui, une fois qu'elle avait obtenue l'information qu'elle voulait, inutile de dire qu'elle avait regretter à ce vieux pervers de profiter ainsi des jeunes femmes. Néanmoins, en voyant son maitre ainsi, elle se trouvait ridicule, elle n'était pas venue pour lui être désagréable au contraire, c'était plutôt l'inverse. C'est donc rougissant d'avantage qu'elle reprit la parole.

" C'est moi...Nymphée...vous ne...vous ne devez pas vous souvenir de moi...la...petite fille...à qui vous avez offert...ce...ce ruban... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern and Ambitous
avatar

Stern and Ambitous


Messages : 96
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Aucun, il a renoncé à ses pouvoirs pour devenir un Maitre d'Arme hors pairs
Maître/Esclave de: Ny'

MessageSujet: Re: Your little girl is a woman now master{Layfon}   Mar 24 Aoû - 5:12

Layfon Alseif … Alseif … Nom devenu maudit et lourd à porter pour le dernier homme de la famille, seul fils de la fratrie. Et pourquoi serais-ce le cas pour un jeune vampire alors que ce n’est qu’un nom ? Et bien parce qu’il est condamné à être tenu responsable de l’assassinat de son père, Rufus Alseif, le fondateur de la famille dont l’influence grandissante faisait tourner les têtes. Tenu responsable d’un meurtre qui n’était pas de lui, mais celui de son « ami » Lelouch Vi Britannia, Leader de la famille la plus influente en Enfer. Famille qui, avait noué des liens avec les Alseifs pour éliminer certains concurrents jugés juste « désagréable » par Lelouch.
Mais en y réfléchissant bien, Lelouch n’avait fait que manipuler sa famille pour l’utiliser à renverser des opposants gênants, puis la détruire en utilisant son pouvoir pour montrer qu’il n’était pas le coupable, faisant accuser son « ami », le montrant comme « Obsédé par le pouvoir ».

« Tu me le payeras, Lelouch Vi Britannia ! »

Sans honneur et sans repère, Layfon ne vivait plus que pour sa revanche et celle de son père contre son ancien confident. Qui aurait cru que Rufus aurait crée sa perte en présentant son fils à cet homme ? Personne, ou du moins, personne de la famille Alseif. Et c’est dans ce contexte que le jeune Alseif, rebaptisé Wolfstein par lui-même avait tout sacrifié, au risque de tout perdre à tout jamais pour retrouver l’assassin de son père qui avait disparu peu de temps après cet acte odieux et sans scrupules.

Il avait tout abandonné ; famille, conquête, richesse, sa petite vie agréable ; pour le chercher. Il mit sept années à le chercher. Sept année à vivre comme un chien galeux, avec juste que des problèmes. Il était seul et démuni. Malgré sa peine et ses sept année de « vie » désagréable, il passa maitre dans les assassinats, chose devenu quotidien pour quelqu’un qu’un devait lutter pour survivre. Lutter pour vivre, lutter pour sa vengeance, c’était son leitmotiv.
Et c’est au bout de ces sept ans de malheur qu’il retrouva sa trace, en faisant avouer, lame sous gorge, un démon qui racontait à qui voulez l’entendre ses exploits sexuelle sur une île prénommée Yuutou no Shima. Île devenu le repère de Lelouch, aidez par deux autres démons majeures. Bien évidement, tout ceux qui connaissait le but de Layfon, qui l’avait reconnu ou qui lui avait donné des informations étaient mort juste après… Enfin, presque.
Pendant presque trois ans, Layfon se tenait à l’écart du centre de l’île, optant pour un coin reculé pour la discrétion. Il avait trouvé un vieux château délabré qu’il avait retapé avec les moyens du bord pendant ses années, mettant ses services d’assassin ou de combattant expérimenté en vente, sous le nom de Wolfstein. Même si il avait réussi à attirer l’attention de certaine personne, et qu’il avait les moyens de bien redorer sa vie peu luxueuse, il n’avait pas fait ce choix, préférant rester dans ce train de vie léger et n’attirant l’attention que dans sa manière de combat.
Jusqu’au jour où :

" LAYFON SAMAAAAAA!!!!!!!!! "

Il était entrain de pioncer, après un contrat nocturne quand un cri et l’explosion de son lit par une force inattendu, quand bien même le lit était miteux et rafistoler de tout les côtés, le réveilla en sursaut, attrapant au passage son boitier bleu. Il secoua légèrement la tête avant de regarder qui était venu lui casser son mobilier fait maison, et interrompre son activité favorite : Dormir.
Dès qu’il leva les yeux sur le visage de l’intruse furibonde, Il fût parcouru d’un éclair sur tout le corps. Son visage était si inconnu et à la fois si familier … Son corps dégageait une aura familière bien qu’il n’y avait jamais touché. Des souvenirs parcouru la tête de jeune homme, lui revelant l’identité de l’intruse.

" Je vous cherche depuis des mois et vous êtes ici, dans cette ruine en train de vous prélasser?...Vous combien je me suis inq... "


Prélasser n’était vraiment le bon mot pour qualifier son activité, mais qu’importe, dans le fond, elle avait raison. Tout ce chemin pour le retrouver, toutes ses années où ils ne s’étaient pas revus méritait bien qu’il l’accueille comme un vrai Maitre, et non comme une loque de bas-étage. Elle venait de lui montrer qu’elle avait foi et confiance en lui, parce que lui-même pensait qu’elle devait le détester pour la mort de Rufus, au vu de leur relation indescriptible. Et pourtant elle était devant lui, en chair et en os.
N’ayant pas répondu, la jeune femme continua son monologue, de crainte qu’il l’es oublié.

" C'est moi...Nymphée...vous ne...vous ne devez pas vous souvenir de moi...la...petite fille...à qui vous avez offert...ce...ce ruban... "


Ce ruban. C’était le seul cadeau qu’il avait fait pour un ou une esclave. C’était le cadeau qui lui avait offert pour lui montrer combien il était fier de la « protégée de Rufus ». C’était aussi un cadeau qui symbolisait aussi qu’un jour, il l’aurait voulu à son service. D’ailleurs, elle l’avait toujours au tour du cou, ce qui réchauffa le cœur du vampire.
Il balança son boitier sur les restes du lit, se levant puis en un sourire, il l’a pris contre elle, la tête de la jeune femme contre son torse nue.

« Tu m’a manqué Ny-chan … »

Dix années où l’affection lui manquer, telle une épine qu’on ne peut enlever. Dix années qu’il n’avait pas câliné une personne. Et là, il relâcha tout ses pressions dans un câlin doux mais chaleureux. Il l’a tenait dans ses bras, lui caressant les cheveux tout doucement, affectueusement. Puis il fit un demi pas en arrière pour mieux l’observer.

« Hé bien, tu as tellement grandis que j’ai eu du mal à te reconnaitre… »

Il reprit sa session de câlin, la serrant un peu plus fort jusqu’à qu’il éclata de rire, en sentant la poitrine de sa Ny’ appuyé contre son torse.

« Et tu as a pris de belle proportions, tu m’épateras toujours ! »

Il continua de rire, arrêtant ses quelques câlins de bienvenu. Cela faisait dix ans qu'il n'avait pas ris, et cela lui faisait un bien fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.manga-sanctuary.com/collection.php?id=38229
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 10
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Demie Vampire/Humaine
Pouvoir: Invocations
Maître/Esclave de: Layfon sama ♥

MessageSujet: Re: Your little girl is a woman now master{Layfon}   Dim 12 Sep - 14:42

* L'homme qu'elle avait cherchée pendant tout ce temps était enfin en face d'elle, inutile de préciser que son cœur battait assez fort, et oui, n'étant que demie-vampire, elle avait héritée de beaucoup de son père quand à son corps, le côté maternel lui s'était chargé de son pouvoir, son visage et également de quelques capacités propres aux vampires. Bien sur, elle avait peur qu'il ne la rejette, pour se consacrer à sa vengeance, c'était sans aucun doute en l'instant présent sa plus grande crainte. Et lorsqu'elle reporta son regard sur lui, le vampire lui souriait, autant dire que les joues de la servante rougirent à nouveau. Comment pouvait-on être si beau qu'un simple sourire suffisait à rendre heureuse une femme.

Bon certes elle était amoureuse de lui et le savait pertinemment, mais quand même, un simple sourire, elle se sentait un peu comme une sorte de parasite, la honte. C'est alors que son maitre la prit dans ses bras, et elle se retrouva la tête contre le torse de ce dernier, ses mains se posant comme par réflexe sur l'abdomen du jeune homme. Et cette fois, ce fut son corps entier qui rougit, jamais elle n'avait été aussi proche de lui, et déjà que petite elle était à la limite de s'évanouir quand ils se touchaient malencontreusement, alors là inutile de dire qu'elle planait légèrement tout un coup. Et les paroles de Layfon vinrent ajouter un peu de battements à son cœur, elle eut même une petite larme de joie coulant le long de sa joue, elle lui avait manqué, c'était un sentiment de joie plutôt intense qui lui parcourait le corps en ce moment.

Si seulement elle avait été capable de lui dire à quel point lui aussi lui avait manqué, le nombre de fois où elle s'était isolée pour pleurer le départ de celui qui était destiné à être son maitre, le nombre de fois où Alice-sama avait pleurée avec elle, mais elle en était incapable. Et puis elle n'était qu'une esclave, elle ne pouvait pas avouer ce genre de sentiments pour quelqu'un de la classe de Layfon-sama. Et elle fut sur son petit nuage lorsque le suceur de sang lui caressa les cheveux, avant de rougir un peu à ses remarques. Il riait, est-ce qu'il était heureux de la revoir ou est-ce qu'il riait d'elle? Elle l'ignorait complètement, mais le voir sourire à nouveau devant elle lui réchauffa le cœur, et elle ne put se retenir, elle fondit alors en larmes. *

" Lay...layfon-sama... "


* Elle se blottit alors vivement contre lui, manquant de le faire tomber, avant de l'enlacer et de cacher son visage contre le cou du ténébreux. Elle ne devait pas avoir ce genre de comportement, elle ne devait pas parce qu'elle savait que beaucoup de choses allaient en ressortir. Et pourtant, l'envie de lui avouer ce qu'elle avait ressentie en son absence était si forte qu'elle ne pouvait y résister, c'était encore pire que les plaisirs charnels. *

" Vous m'avez tellement manqué...espèce d'idiot!...Pourquoi vous ne m'avez pas prise avec vous?...J'ai eu peur de ne jamais vous revoir...que vous m'abandonniez...j'étais si seule...je voulais juste vous servir...je me suis entrainée tous les jours pour ne pas être un poids pour vous...je voulais juste vous servir alors...pourquoi?... "


* La belle pleurait à chaudes larmes, elle ne reprochait rien à son maitre en vérité, enfin elle ne voulait rien lui reprocher. Mais là, le revoir enfin après toutes ces années l'avait complètement chamboulée, elle n'avait pu s'empêcher de le lui demander. L'esclave serra un peu plus celui qu'elle aimait, presque inconsciemment, comme pour s'assurer qu'il ne parte pas encore en la laissant seule. Elle ignorait complètement combien de temps encore elle allait laisser sortir ainsi ses sentiments, mais elle allait devoir reprendre le contrôle avant de lui avouer ce qu'elle avait de plus cher sur le cœur, elle l'aimait plus que n'importe quelle autre chose en ce monde. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Your little girl is a woman now master{Layfon}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Your little girl is a woman now master{Layfon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Maisons précaires :: Chateau abandonné de Layfon Wolfstein Alseif-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com