AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Dim 20 Juin - 2:52

Quelle destin étrange que celui que la vie avait réservé à Nayuki. Se retrouver dans un tel lieu, prisonnière et esclave vendue à un homme totalement détraqué qui n'avait pas hésite à faire feu sur elle. Et même si le projectile ne s'était avéré être qu'une fléchette aux vertus soporifiques, c'était un acte marquant pour la jeune demoiselle qui s'était donc retrouvée dans un profond sommeil qui dura assez longtemps. Elle se réveilla en pleine nuit, difficilement, dans un lit au beau milieu d'un chambre aux couleurs orangées, avec un affreux mal de crâne, du à cette maudite fléchette qu'elle avait prise en pleine poitrine. Elle essaya de se lever tant bien que mal, et quitta le lit pour se mettre debout, mais ses jambes étaient encore fébriles et elle perdit rapidement l'équilibre pour s'étaler lamentablement à terre. La fatigue était encore bien présente dans tout son corps, et elle finit par se rendormir à même le sol.

Elle reprit connaissance quelques heures plus tard, au matin d'une journée ensoleillée, par des bruits dans la demeure de Crowley, jusqu'à en entendre un spécifique à une porte qui s'ouvre et se ferme, signe que quelqu'un partait. Une intéressante fenêtre se trouvait pile au bon endroit, donnant vue sur l'allée en dehors, et Nayuki en profita pour observer discrètement l'extérieur, et voir que le démon qui l'avait acheté s'en allait de la villa. Certes, se mettre débout n'avait pas été une tâche facile, mais le jeu en valait la chandelle et c'était pour elle l'opportunité de s'en aller. Fuir n'était pas son habitude, mais ce type était vraiment trop cinglé pour espérer rester saine et sauve auprès de lui. Et puis, elle était contre l'idée de vivre telle une esclave. Donc, tandis que la démon s'éloignait peu à peu, la demoiselle observait tout en guettant ses gestes, se préparant à sa grande évasion.

Nayuki (pensées) : Profites bien de ta sortie, l'ordure … A ton retour, tu risques d'avoir l'une des plus charmantes surprises ...

Une fois qu'il n'était plus en vue, elle se mit directement en action pour préparer son évasion : mais une chose la troubla. Elle ne se souvenait pas avoir enfilé une chemise de nuit bleue, et malgré tout, c'était le vêtement qu'elle portait actuellement. Autre chose, la robe blanche ainsi que ses effets qu'elle portait se trouvaient sur un table, le tout soigneusement lavé et propre. C'était assez étrange pour lui faire perdre deux minutes à se demander ce qu'il s'était passé durant son inconscience, mais elle reprit rapidement le fil des évènements pour s'habiller et mettre en marche son plan pour s'évader de l'enfer qui l'attendait si jamais elle restait ici.

Quelques minutes suffirent pour échapper à tout ce qui l'entourait, se servant de sa grande souplesse et de son agilité pour se faufiler hors de la villa et loin de la ville, traversant le tout discrètement jusqu'à une forêt verdoyante dans laquelle elle se permit de faire une halte pour reprendre un peu de force par le repos. Sa fuite débutait, et elle devait se sauver pour ne pas être retrouvée, ni par ce Crowley, ni par un autre fou d'esclavagiste qui l'enfermerait à nouveau, la privant d'une liberté qu'elle croyait retrouvée. Il fallait pour elle mettre le maximum de distance entre elle et ce monde étrange et invivable. La marche reprit alors, toujours dans la même direction, jusqu'à apercevoir plus de lumière, et enfin, déboucher sur une plage. Un belle plage de sable fin avec l'océan pour seul paysage : de l'eau à perte de vue au delà de l'horizon. Elle regarda à gauche, à droite, au loin, sans voir aucun signe de terre. Était elle piégée sur cette île ?

Nayuki : C'est … impossible ..

Tombant à genou sur le sable, elle perdit son regard dans l'eau, laissant couler quelques larmes de découragement. Elle réalisait qu'elle était bloquée sur cette île pour le moment, et cela la rendait profondément triste.

Nayuki : Je ... ne veux pas … rester ... ici ! Aidez moi !

Nayuki en sanglots, elle ne put se rendre compte que quelqu'un se trouvait dans son dos et la suivait. Peut être depuis longtemps d'ailleurs. Qui était celle personne ? Que voulait elle ?


Dernière édition par Nayuki le Lun 5 Juil - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Dim 20 Juin - 16:29

Ne me demandez pas comment le jeune hybride avait survécu depuis tout ce temps ! Non seulement il dut échapper à la colère d'un fou furieux dans un restaurant, mais de plus, quelques jours par après, il dut survivre face à une attaque de démons encore plus atroces que ceux de l'îles. Une guerre entre démons, mais qui l'aurait cru ? Au final, avec un geste d'ingéniosité et de roublardise, il put s'en sortir sans trop d'égratignures. Un peu de repos et il était comme neuf le Sarky. Après avoir pris son repas habituel au Chaudron Buveur, trouvant bizarre que la neko n'y était pas depuis un petit moment, il se remit en quête d'amusement. Sur le chemin, il se mit à esquisser un rire moqueur sur une affiche collée aux vitres d'un des magasins de fortune. Le dessin était bien fait, mais les remarques sur son comportement étaient vraiment quelque chose à ne pas rater. Il y avais des commentaires du genre "bête féroce et extrêmement dangereuse, à ne surtout pas approcher seul et à mains nues. Prévoir armes à feu par précaution et de quoi attacher la proie une fois attrapée." Non mais sérieusement quoi, Sarken avait vraiment l'air d'un animal cruel et sans merci ? Peut-être que chez les démons, tout ce qui avait l'air un peu trop gentil était méchant... Vraiment trop compliqué à piger ces créatures.

Cekatres reprit donc sa routine habituelle, avant d'aller vers la forêt où il avait l'habitude d'aller après avoir mangé. Devant digérer, il devait être à l'abri des recherches sur sa tête et donc en dehors de la ville. Assis, reposé adossé au tronc d'un arbre, il finit par entendre au bout d'un moment des bruits de pas. Après un moment, quelques pas sur le côté et vers l'avant, il aperçut une jeune fille. Elle n'avait ni l'odeur d'une succube, ni celle des vampires... Vous vous demandez surement comment il arrive à sentir ces choses là ? Disons que depuis qu'il a gouté au sang d'une race, il arrive toujours à la renifler avec une meilleure précision. Chose qu'il n'apprécie pas vraiment remarque. Donc, soit c'était une sorcière, soit une humaine. Elle semblait fragile, épuisée, donc aucune chance que ça soit une puissante démone. Il allait se mettre à la poursuivre quand son ventre cria famine... Encore ? Et oui, le jeune chien errant était un gouffre sans faim. Il avait prévus cette occasion et sortit de sa veste un sandwich emballé dans du plastique conservateur. Il le déballa et se mit à le manger à son aise, reprenant la recherche vers l'inconnue à l'odeur. Une main dans la poche, l'autre tenant le pain, sans précipitation, il restait tranquille et sur de lui.

Au bout de quelques minutes, il finit par la rattraper. Elle s'était écartée vers l'une des plages de l'île. Voulait-elle nager un peu ? Sentir l'air marin ? C'était pas très commun chez les habitants de ces lieux. C'est lorsqu'il entendit ses cris qu'il comprit ce qu'elle voulait réellement. C'était donc belle et bien une jeune humaine qui désirait simplement quitter cet enfer. Sa faim se coupa net sur le coup, un sentiment de remord envahir son esprit, ne sachant pas vraiment quoi répondre. Il finit par sortir un mouchoir propre qu'il avait embarqué du restaurant tout à l'heure, avant de s'assoir à côté de l'humaine en lui tendant le mouchoir. Et si c'était un piège ? Bah il n'aurait qu'à prendre ses jambes à son coup. Après tout, ne dit-on pas que les chiens font parti des meilleurs coureurs ? Il prit alors la parole, reprenant un léger sourire amical pour essayer de la réconforter, sachant très bien qu'il n' pouvait en rien arranger la situation actuelle.


-"Allons... je sais que ça fait du bien de se soulager, d'évacuer... Laisse donc couler tes larmes... Mais évite de dire que l'on ne désire pas vivre ici, c'est pas très gentil tu sais. Après tout, c'est notre île, c'est notre maison, c'pas vraiment sympathique à entendre que notre chez-soi est devenu un enfer..."

Sans qu'il ne s'en rende compte de suite, une larme perla de ses yeux, affrontant lui-même la triste réalité de cette île. Il finit par se l'essuyer, gardant le sourire, rouvrant sa bouche pour terminer sa phrase.

-"Tu vois ? Je me met à pleurer aussi maintenant... Enfin, n'aie pas peur de te sentir misérable ou idiote... après tout, on a tous envie de n'avoir jamais rencontré ces démons."

*Doit bien y avoir un truc pour rassurer l'ambiance.... Rhaa, Sarky, t'es nul pour ce genre de truc, bah euh, essaye de l'amuser, je sais pas moi.*

Un peu perdue dans ses pensées, il retourna sa tête vers le rivage, trouvant qu'au moins, la plage avait gardé son charme divin qu'il avait déjà avant l'arrivée des intrus. Il n'avait absolument aucune idée de quoi dire en fait... il finit par sortir ce qui lui passait par la tête...

-"J'ai entendu parler de maître plutôt sympathique, mais vu ta réaction ici, je suppose que le tiens t'as déjà mise à bout... Désolé que tu ai à vivre tout ça... Nous les hybrides, résident de cette île depuis toujours, connaissant les lieux, on peut s'échapper de l'emprise des démons plus facilement... Et nous avons des aptitudes développée par rapport aux humains... J'imagine que ça doit être dur pour vous...

Plus rien ne se fit entendre de la part du jeune homme... Il ne voulait pas trop en dire au départ, n'étant même pas sur si elle était vraiment une esclave... Bon, à si faible portée, l'odeur aurait du l'alarmer donc il était plutôt sur qu'il était sur la bonne voie en pensant que c'était vraiment une jeune fille sortant d'une fugue. Il continuait de mordre par moment dans sa tartine, mangeant lentement, pensif, changeant la direction de ses yeux entre la jeune fille et les vagues calmes du jour.


Dernière édition par Sarken Cekatres le Mar 22 Juin - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Mar 22 Juin - 11:15

Tandis que les larmes coulaient à flot le long de ses joues, regardant l'océan de ses yeux bleus, elle fut surprise lorsqu'un morceau de tissu blanc vint se poser à côté d'elle. Elle fit un geste de recul en dirigeant son regard vers la personne qui lui tendait cet objet pour s'apercevoir qu'il s'agissait d'un homme. Un homme aux yeux de couleur pourpre et au visage pale (Ugh !) s'était assis juste à côté d'elle en lui proposant quelque chose pour qu'elle essuie ses larmes. Cet homme la fixait et commença un discours pour essayer sans doute de la réconforter. Mais il était maladroit, voire même un peu incorrect sur certaines de ses réflexions, et même s'il essayait d'être gentil, Nayuki commençait à se méfier de lui. Il parlait d'hybride, de démons, et d'humains, mais la demoiselle ignorait ce dont il parlait. Après son petit discours, elle réagit enfin en se redressant et en bondissant en arrière pour prendre ses distances.

Nayuki : Mais de quoi vous parlez ? … Et vous êtes qui d'abord ? … Et c'est quoi ces hybrides à la fin ?

Nayuki était troublée et ses paroles étaient confuses, mais cet homme, ou cet hybride comme il se désignait, il s'était pointé là, surprenant la jeune femme, et sans se présenter en prime. Mais elle était effrayée depuis son arrivée sur l'île, et se faire tirer dessus par ce Crowley l'avait atteint au plus au point. Toutefois, elle avait ce mouchoir qu'elle tenait dans sa main, reçu par cette personne étrange, ce qui partait d'une bonne intention à la base. La réaction de Nayuki avait elle été trop forte ? Elle baissait la tête et soupira, sans oser dire la moindre chose. Elle avança tête baissée, lentement, et tendit le mouchoir au jeune homme qui était face à elle et s'obligea à s'excuser.

Nayuki (pensées) : Pardonnez ma réaction excessive …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Mer 23 Juin - 21:15

Parlant sans cesse, ne sachant même pas s'il allait trop vite, Sarken se rendit compte qu'il avait quelque peu effrayer la jeune fille. Il avait beau essayer d'être rassurant, il était partis en vrille sur du tout et n'importe quoi, déblatérant de tout et n'importe quoi à tout va. Il ne put s'empêcher de garder le sourire, ne voulant surtout pas montrer le moindre signe d'angoisse ou de malheur sur cette île. On en voyait partout, alors il devait faire en sorte que quelque part, même sur cet enfer, on trouve des personnes capable de vivre de leur bien être. Ne répondant pas de suite, il finit d'une dernière bouchée son sandwich avant de voir la belle inconnue baisser la tête en lui tendant le mouchoir. Il détourna légèrement le regard, n'aimant pas voir les visages baissés, lui répondant passivement de manière normale. Il en profita pour rectifier une erreur qu'il avait commise en engageant la discussion.

Désolé, je me suis un peu emporté, je parle beaucoup trop dès les départs... Tu peux garder le mouchoir. Sinon, tu peux m'appeler Sarken.

Il n'avait pas vraiment envie de donner son nom au complet. Et si elle avait vu les affiches mettant sa tête à prix ? Il n'avait pas envie de passer pour un criminel avec les personnes qui n'avaient pas besoin de le savoir. Pour sa sécurité, il devrait d'ailleurs s'écarter au plus vite d'elle, mais il avait déjà un plan de secours, alors pas de soucis. Ne voulant plus trop en dire d'un coup, il laissa couler une simple pause, laissant aussi le temps à l'humaine de se remettre d'une telle "surprise" que de rencontrer un inconnus sortit de nulle part. Il s'inclina légèrement vers l'avant, faisant quelques petits dessins d'enfant, un chat et un chiot, dessiné grossièrement, sans détail, juste comme si c'était "mignon", souriant. Il finit par diriger ses yeux sur le côté, regardant son interlocutrice, tout en continuant ses graffitis sur le sable.

Pour faire simple... Les hybrides ne sont qu'une espèce rare d'humains avec des gènes d'animaux. Moi par exemple, j'ai ceux d'un canin, les plus courant étant ceux mixé à un chat. De l'autre côté, nous sommes les habitants originaires de cette île, avant que les démons ne s'en emparent. Encore désolé si je t'ai surpris, voir fait peur.

Il arrêta ses dessins, pensif, se relevant et faisant quelques pas en rond, avant de s'approcher de la rive pour laisser les légères vagues caresser la peau de sa main gauche. Il s'y serait jeté s'il avait pris un maillot ou des affaires de rechanges, chose un peu difficile vu qu'il n'a même pas de lieu où vivre. Il finit par se retourner vert la personne à la chevelue bleue, lui demandant juste une petite chose.

Si tu as besoin d'aide, je peux peut-être aider. Même si je ne suis pas la meilleure personne à qui fait confiance de toute l'île, c'est toujours bon d'avoir quelqu'un sur qui compter. Et comme tu ne semble pas dans une situation aisée... enfin, je ne peux rien obliger après.

A vrai dire, lui-même hésitait à vouloir aider. Se sachant très dangereux sous certaines conditions, il ne voulait pas aggraver la situation de l'inconnue. C'est un peu comme s'il espérait qu'elle refuserais son offre, tout en voulant l'aider quand même. Mais il se savait incapable d'apporter une quelconque aide, parce qu'il était "maudit" et qu'il était de plus bien trop gentil pour cette île. Il essaya de ne pas penser à ça et finit se rabaisser pour faire passer ses mains dans l'eau douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Jeu 24 Juin - 23:31

Nayuki faisait profil bas, tendant le mouchoir que l'homme lui avait prêté à son propriétaire, honteuse d'avoir réagi à l'excessive face à une personne qui semblait essayer de lui remonter le moral. Mais elle fut bien vite surprise lorsque l'homme s'excusa à son tour de son approche directe et qu'il déclina son identité : Sarken, c'était ainsi qu'il s'appelait. Le demoiselle fut largement surprise des excuses, du fait qu'il lui donne le mouchoir, et du courage qu'il avait eu de donner son nom à une illustre inconnue. Elle leva la tête, regardant le visage de cette étrange personne qui était venue à sa rencontre pour la consoler, mais gardant le silence sur son identité, elle l'écouta lorsqu'il fit une espèce d'exposé sur les hybrides, avec quelques petits croquis sur le sable.

Alors c'était donc ça, un hybride : un humain ayant des gènes d'animaux. La jeune femme était perplexe, se demandant comment cela était possible dans ce monde, mais elle se rappela bien rapidement que ce petit coin perdu n'avait rien de commun avec le monde qu'elle connaissait. Des démons, et maintenant des humains génétiquement modifiés, elle n'était pas au bout de ses surprises. Après un petit soupir, elle observa les mouvements de Sarken qui se dirigea vers la rive pour regarder l'eau, juste avant de proposer son aide à Nayuki. La jeune femme avait effectivement besoin d'aide, mais c'était pour quitter les lieux, s'évader, et elle se demandait si l'homme originaire des lieux le prendrait bien, ou pas. Rien qu'à l'idée de vivre un jour de plus dans ce cauchemar, elle osa la demande tout de même.

Nayuki : Vous voulez m'aider, Sarken ? Je veux quitter ce lieu … Je ne veux pas retourner là bas … J'ai peur de ce démon …

Nayuki se remémora le traitement qu'elle avait subi de la part de Crowley : se faire maltraiter à la salle de vente, trainée au sol, suspendue par les poignets, collée au mur. Puis encore pire lorsqu'il la menaça d'une arme à feu, et même si c'était d'une fléchette soporifique, il avait fait feu. Elle avait peur d'y retourner, car elle pensait qu'un jour, ce fou n'hésiterait pas à user d'une véritable balle pour mettre fin à ses jours. Quelques larmes coulèrent le long de sa joue, larmes qu'elle effaça rapidement de ses joues pour ne pas avoir l'air misérable. Elle ajouta une petite note positive : son prénom.

Nayuki : Je m'appelle Nayuki ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Lun 28 Juin - 20:05

Gardant le sourire malgré la situation, Sarken chercha des yeux une solution. Penser ? Réfléchir ? Ce n'était pas son fort... Il savait élaborer de curieux stratagèmes amusant, mais rien d'impressionnant. De ses yeux, il touchait à tout ce qui pourrait s'avérer intéressant dans son plan, mais rien à faire, il allait devoir la jouer réaliste une fois pour toute, mais pas de suite. Ce n'était pas son fort d'avouer des choses aussi tristes et il finit par trouver une petite déviation, essayant de calmer l'atmosphère.

Nayuki... Bien joli prénom. Je me demande quel prénom mes parents donneront à ma soeur ? Ils ont intérêt à lui en trouver un aussi charmant que le tien.

Après ce petit passage, il se mit à marcher un peu aux alentours. Et s'il y avait vraiment un moyen de s'en aller ? Peut-être qu'il y avait de l'espoir ? Non, il ne faut pas chercher... Toute personne approcha l'île, que ça soit par bateau ou via voie aérienne, se ferait immédiatement capturer, soit pour le tuer, soit pour servir d'esclave. Et construire une barque en bois ne servirait à rien, il y avait bien trop de chemin à faire. Tout était-il donc perdus ? C'était comme si on lui demander de décrocher la lune avec seulement pour ustensile du fil à coudre...

M'enfin... Désolé de te l'apprendre comme ça mais... Cette île n'est qu'à sens unique... On est paumé au beau milieu de l'océan... Et même si quelqu'un s'approcherait de cet endroit, il se ferait repérer par l'un des démons ou des chasseurs pour se faire embarquer au marché des esclaves. Le seul moyen de s'enfuir... serait l'éradication totale de la suprématie des démons et ça, c'est chose qui n'arrivera jamais. Même si des groupes de rebelles se forment, ce sera une guerre sans fin. On parle de créatures venant des enfers là, rien de ce qui se trouve sur terre ne peut les stopper.

Si s'enfuir de l'île n'était donc pas une option, il fallait trouver un moyen d'y rester en vie. Mais comment ? Déjà que le chien errant avait du mal à survivre, survie qu'il devait mettre sur les épaules de ses capacités d'hybrides canins, comment une humaine pourrait-elle s'en sortir ? Même si elle rejoint les rebelles, elle y risquait sa vie. La seule solution était de trouver un maître capable d'en prendre soin et... il semblait que celui qui l'avait choisi n'était pas de ce genre. Et lui ? Et s'il la protéger ? Rêvez pas mes amis, chers lecteurs, Sarken est tout sauf un gardien. Alors n'y comptez pas du tout.

En gros... Il n'y aucun moyen humainement possible de quitter cet endroit. Il faudrait un démon capable de voler assez longtemps ou alors un sorcier qui puisse nous téléporter ? Je doute qu'une telle puissance existe même chez eux. La seule solution restante est de pouvoir accepter à vivre ici... Normalement, je conseilles aux esclaves d'essayer d'attirer un maître qui est plutôt sympathique, mais il semble que tu aie déjà été choisie par un... qui ne le soit pas vraiment. Tu pourrais fuguer éternellement, mais... ce n'est pas simple la vie d'exilé.

Baissant les yeux, s'asseyant sur le sable sans rien ajouter de plus, Cekatres pensait à plusieurs choses à la fois, ne trouvant rien d'utile à dire pour aider la jeune Nayuki. Que pouvait-il y faire après tout ? Ce n'était pas un Dieu, loin de là. Ce n'était qu'un vagabond qui passe ses journées en cavale, recherché pour meurtre. Rester avec quelqu'un qu'il n'avait pas envie d'impliquer était bien trop risqué.

Désolé... J'ai dit que j'allais t'aider, mais je vois qu'au final, je ne peux pas faire grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Lun 28 Juin - 23:55

Le moral de la jeune femme était au plus bas, et il serait extrêmement difficile de le lui remonter sans une très bonne nouvelle, du genre un moyen pour s'échapper de cet enfer. Alors, les compliments sur son prénom, bien que partant d'une bonne intention, étaient vains. Il était gentil, cet hybride, ce Sarken, mais comment pouvait elle sourire à ces doux mots alors qu'elle était emplie de tristesse ? C'était pour le moment impossible. L'homme se mit alors à marcher près d'elle, réfléchissant à la question de se sortir de cette fameuse île, et après un long moment de réflexion, sa réponse fut terrible à entendre pour Nayuki. Il n'y avait, selon lui, aucun moyen de quitter cette île, sauf d'éliminer tout ces esclavagistes démons, ce qui se résumait à être impossible. Les larmes commencèrent à surgir de nouveau autour de ses yeux, tandis qu'il continuait de parler.

Sarken évoqua quelques possibilités qui étaient improbables pour s'évader, puis mit l'accent sur la possibilité de trouver un maître sympathique et gentil, même si Nayuki avait déjà tiré son numéro, et c'était un mauvais numéro. Alors, selon l'hybride, elle pouvait toujours vivre la vie de fugitive, mais s'exiler comportait beaucoup de risque. Tandis que la jeune femme était totalement abattue, son interlocuteur s'excusa de ne pas pouvoir l'aider davantage. Etait ce vraiment de sa faute ? Non ! Alors, il n'avait pas à s'excuser. D'une voix emplie de tristesse, elle déclina quelques mots :

Nayuki : Vous n'avez pas à vous excuser ! … Vous êtes bien sympathique, mais c'est à moi de voir comment je dois m'en sortir ...

Nayuki perdit son regard en direction de l'océan, se souvenant qu'elle se trouvait il y a une semaine de cela, sur une plage comme celle-ci, inconsciente. L'eau était si belle, reflétant parfaitement le beau du ciel, et le soleil. Le temps était si beau, et cela aurait été paradisiaque si elle pouvait vivre ici sans ce Crowley, et sans cet esclavage. Mais c'était impossible d'abolir cette pratique selon Sarken, alors elle avait un moyen de s'en sortir, son dernier moyen de s'en sortir.

Nayuki : Vous savez … Je pense que si l'océan m'a emmené ici, je devrais repartir vers l'ocean … quoiqu'il m'en coute … Je ne resterais pas ici, avec le risque que ce monstre de Crowley me retrouve …

Elle venait d'annoncer son intention de partir au risque certain de mourir, mais elle avait révélé aussi l'identité de celui qui était son soit disant maître. Marchant vers l'eau, elle se retourna vers Sarken, lui sourit, et le remercia avant de regarder à nouveau au large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Mer 30 Juin - 17:17

Un certain calme s'était établit dans l'atmosphère. Que pouvait penser chacune des deux personnes présentes ? L'un pensait à l'aide qu'il pourrait apporter, l'une à un moyen de s'évader. Sarken avait la tête vide sur le coup, plus aucune réflexions n'avaient lieu dans son esprit. Il était là, assis, un genoux replié vers lui servant d'accoudoir pour son bras, qui lui-même servait à retenir sa tête sur le front. Son autre main accompagnait sa jambe droite, y dessinant sur le sable quelques cercles, écoutant les paroles de la jeune Nayuki avec une certaine non-attention. Il ne l'avait pas prise au mot, sachant que c'était pas une très bonne idée de toujours croire au premier degré. Il ne l'avait même pas entendue jusqu'au bout, jusqu'à ce que son esprit réagisse. D'un coup rapide, il se leva d'un sprint pour se mettre devant l'humaine brillante de bleu. D'un air un peu affalé il prit la parole, essayant de la résonner.

Oh là ! Désolé, mais il est hors de question que je te laisse tenter un truc pareil ! Nous somme dans un coin des plus paumé des océans du monde. Tu te rend compte que tu es sur un point de non-retour ? Peu importe que Crowley soit si méchant ou pas, te donner la mort n'est en aucun cas une solution ! Et je suis sur que ce Cro...

Un éclair traversa son esprit: Crowley... Il connaissait ce démon... Une poussée de désespérance s'empara de l'hybride sans qu'il ne puisse quoi répondre, effrayé à l'idée que Nayuki devrait supporter un mec pareil. Rien que pour ça, il voulait l'aider, mais en restant à coté d'elle, cela allait donc lui apporter non plus un, mais deux gros problèmes...

Crowley... J'ai déjà eu affaire à lui il y a un petit moment. Ce démon... est une vraie brute, un taré. Lorsqu'il dit quelque chose, il le fait. Je voudrais t'aider, mais là... Non seulement si je t'aide, tu risque d'être complice d'un meurtrier mais en plus, ton maître veut déjà ma mort. Alors si tu dois déjà te taper les mercenaires par ma faute, en plus de la colère de Crowley, je ne peux plus vraiment faire grand chose. M'enfin, doit bien y avoir un truc je suppose... Quoiqu'il en soit, ne provoque pas ta mort si facilement... J'ai horreur de devoir supporter une telle lâcheté de la part des autres.

C'est tout ce qu'il trouva à dire... Il se fichait un peu d'avoir révéler son identité de meurtrier, son maître le lui aurait dit un moment ou l'autre. Et puis, elle aurait finit par voir les affiches disposées un peu partout. Il baissa un peu la tête en posant une main sur l'épaule de son interlocutrice, relevant coup sec sa face pour lui faire un superbe sourire amical, montrant qu'il n'allait pas abandonner si facilement. Même si c'est avec ce taré qu'il allait falloir jouer, il devait bien y avoir un truc. Déjà, commencer par cacher leur rencontre... Nayuki ne serait pas assez folle pour le lui en parler. Il se retourna vers la mer, la regardant d'un air pensif et sérieux, cherchant un truc pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠~Big Boss~♠
avatar

♠~Big Boss~♠


Messages : 492
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 27
Localisation : Right behind ya~♥ !!

Passeport de YNS
Race: Démon
Pouvoir: Création d'Illusions par le Toucher
Maître/Esclave de: ma chère Ryôfu et ma tendre Emy~♫

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Lun 5 Juil - 0:03

#FLASHBACK#
Le démon qu'était Crowley venait tout juste de rentrer du marché des esclaves. Il n'était pas rentré seul d'ailleurs. Il était revenu avec une jeune femme pas forcément charmante mais terriblement jolie et avec une personnalité assez unique: Ryôfu Ito. Une humaine alcoolique et vulgaire de surcroît. De plus, elle était aussi terriblement insolente et se moquait éperdument de ce que lui avait dit le démon. Il ne supportait absolument pas ce manque de respect mais heureusement que Darkness l'empêchait de faire des conneries. Cette idiote avait bien de la chance. Enfin bref! Le démon était arrivé chez lui, et avait demandé à la jeune femme d'attendre...évidemment, elle ignora ça et partit se chercher à boire...et là, les emmerdes commencèrent! Le démon appela Nayuki pour qu'elles fassent connaissances. Mais à sa grande surprise, elle n'était pas là...et la fenêtre était ouverte...Merde! C'était une fuite! Crowley vira immédiatement à la colère et Darkness ne fit que la renforcer!...Mais vous verrez par la suite que Crowley a peut être un semblant de coeur! Le démon dit à Ryôfu de rester ici, qu'il avait quelque chose d'urgent à faire...et il sortit donc de sa demeure, son revolver sur lui...Arrivé dehors, il fit quelques pas en direction de la ville, parlant avec Darkness:

"OU a-t-elle pu aller?!

-Le premier endroit ou une esclave a envie de se barrer...Mmmh....

-LA MER!"


Sans attendre, le démon tapa un sprint en direction de la plage. C'est là bas qu'il y trouverai Nayuki probablement! Et voici comment il se retrouva à chercher son esclave...Intéressant nan? Attendez de voir la suite!

#Fin du FLASHBACK#

Le démon avait courut afin de rejoindre la plage. Arrivé à cette dernière, il en faisait le tour pour chercher Nayuki. Il se rappela alors des raisons de son achats...Nayuki ressemblait tellement à...non. Ne révélons pas cela tout de suite! Le démon, dans ses recherches, était tout de même hyper inquiet. Il ne savait absolument pas ce qui aurait pu arriver par la jeune femme. Elle aurait pu se faire kidnapper par un démon! Ou encore tuer...Mais le pire qu'il pouvait imaginer était qu'elle rejoigne les rebelles! Déjà, le fait que sa propre esclave les rejoignent était un affront sans bornes! Mais le fait qu'il ait à la tuer...non. Il ne pouvait s'y résigner!

Le démon poursuivait ses recherche lorsqu'il vit deux personnes: Nayuki! Hourra! Il l'avait retrouvé! Le démon sourit de joie en faisant deux pas hâtifs avant de s'arrêter...et de lentement perdre son sourire en voyant que la deuxième personne n'était autre que la Graine de Rebelle! Le démon perdit son sourire. Non, il s'inversa! Puis la haine se lit sur son visage! La réaction fut...immédiate et brutale! Crowley entama une course terriblement rapide en direction du duo...et arrivé à un misérable mètre, son poing percuta le rebelle avec une puissance, une vitesse et une haine sans pareille! Et il l'avait touché! Comment il le savait? Oooh, c'est pas comme si le rebelle avait fait un vol plané d'une quinzaine de mètres! Il avait sûrement bloqué le coup...mais peu importait! Le démon enlaça Nayuki de son bras gauche, sa main droite tenant un revolver pointer sur le rebelle:

"Ne t'approche pas d'elle! Ou je te bute!"

Puis son regard revint sur Nayuki. Il y avait un mélange de regret, de tristesse, de détermination...de sa folie habituelle bien sûr...Mais bon. Il dit alors à la jeune femme, ne décrochant pas son regard du sien:

"Nayuki, tu comptais rejoindre la Résistance? Ne le fais pas. Il n' y a que la mort qui attend ces crétins au tournant! Je...Je suis désolé pour ce que je t'ai fais subir. Au marché, à la villa...Excuse moi."

Il inclina alors la tête, reposant son regard sur Sarken. Il arma son revolver, prêt à tirer...Si le rebelle bougeait, il le butait! Du moins, si il avait survécu au coup de poing que lui avait administré le démon. Il espérait juste que Nayuki ne comptait pas les rejoindre ou la solution serait...Une mort immédiate de ces deux Graines de Rebelle...et ça, même si ça ne le gênait pas de tuer Sarken, il ne pouvait pas tuer Nayuki.


Dernière édition par Crowley Naesala le Jeu 15 Juil - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Lun 5 Juil - 2:39

Avait elle perdu la tête, ou bien perdu l'espoir ? Après ce sourire, elle fixa l'horizon et, le regard vide, elle se mit à avancer. Elle ne voyait plus rien, elle n'entendait plus rien, elle ne ressentait rien. L'eau touchait ses chevilles mais elle ne s'en rendait pas compte. Pourtant, elle fut sortie de cet état en voyant l'hybride lui bloquer le chemin. Pourquoi se mettait il en travers de son propre choix ? Il s'excusa de son acte, mais expliqua qu'il ne pouvait pas se résigner à la regarder faire. Oui, elle se rendait compte que les chances qu'elle disparaisse dans les profondeurs des eaux étaient totales, mais c'était un mal pour un bien. Mourir pour éviter de souffrir, c'était lâche, en effet, mais elle préférait ce sort à celui qui l'attendait auprès de ce démon. Elle devait avant tout essayer de comprendre l'hybride, et donc, elle devait l'écouter. Il s'excusa de ne pouvoir la laisser faire, question de morale, et il expliqua que c'était un chemin qu'on ne pouvait pas emprunter dans le chemin inverse après s'y être engagé, et que cela n'en valait pas la peine. Il avait surement raison, mais lorsqu'il évoqua le nom de Crowley en retour, il se stoppa net, réalisant quelque chose d'important.

Cette personne aux gênes de chien connaissait le démon qui était censé être le maître de Nayuki, la personne que la jeune femme voulait ne plus revoir au péril même de sa propre vie. Et il savait très bien de quel genre de taré il s'agissait, car il déclara qu'il voulait aussi le tuer. Son envie de l'aider se dissipa rapidement, à l'idée de s'attirer notamment les foudres de ce malade mental. Il essaya de se justifier avec d'autres raisons, mais on ressentait dans ces paroles qui l'hybride canin était tout aussi effrayé par Crowley, mais ce qui les différenciait, c'était que contrairement à la demoiselle, il désirait survivre et lui échapper, et non mourir pour lui échapper. Un autre détail aussi se posa dans la conversation, il se déclina comme un meurtrier, et c'était très surprenant.

Nayuki (pensées) : Un meurtrier ? … Impossible … Il n'a pas l'air méchant … On dirait qu'il ne peut pas faire de mal à une mouche ...

Il posa une main sur l'épaule de la jeune femme, baissa la tête quelques instants, pour la relever avec un sourire plein d'espoir et de détermination, prouvant qu'il n'avait pas l'intention de se laisser abattre et qu'il n'allait abandonner. Quelque part, l'humaine se sentit légèrement réconfortée par ce sourire, se rendant compte qu'elle avait fait preuve de lâcheté, et qu'elle devait elle aussi lutter pour survivre et fuir. Il se retourna vers la mer, regardant au large d'un air pensif, cherchant visiblement une solution à tout ça. De son côté, Nayuki avait l'air bien, et s'il n'avait pas été là, elle serait certainement perdue au fond de l'eau, aux portes de l'oubli. Elle se devait de le remercier, mais au moment que ses lèvres se mirent à bouger, avant qu'elle ait pu dire un mot à celui qui venait de la sauver, ce dernier se prit sous ses yeux un énorme coup de poing de la part d'une furie.

Nayuki : Qu'est ce que ...

Qu'est ce que c'était ? Nayuki n'eut de temps de rien que la personne responsable de cet acte violent attrapa la demoiselle d'un bras, la retenant près de lui, tout en pointant une arme sur l'hybride qui venait d'encaisser un coup. Une arme ? Oui, c'était lui qui était arrivé à la pister pour la retrouver. Crowley était parmi nous. Lorsqu'elle s'en rendit compte, des tas de sentiments se mélangèrent dans sa tête. Panique : tout cela c'était passé si rapidement que son cœur battait la chamade, et elle en était aussi très angoissée. De la peur également, peur de se faire encore tirer. Colère et haine contre ce démon. Détresse aussi, résignation et incompréhension. Oui, elle ne comprenait rien de ce qu'il s'était passé sur le fait, mais en entendant les paroles de la personne qui était censé être son maître, elle était perplexe. Et son incompréhension fut totale lorsqu'il le regarda, avec un regard montrant de l'émotion, de la peine. Crowley s'excusa alors envers son esclave ! Surprenant ! Mais il lui avait demandé si elle comptait rejoindre la résistance.

Nayuki (pensées) : La résistance ? … Mais de quoi parle t'il ? … … …

Il fallut quelques instants pour supposer que cet homme était mêlé à la résistance, mais pourquoi alors n'avait il pas voulu le lui dire avant. Elle était totalement perdue face à ces paroles, face à ces évènements, mais lorsqu'elle entendit le démon charger l'arme, son sang se glaça, et dans son esprit, tout s'arrêta. En imaginant qu'il puisse tuer de sang froid la personne qui venait de l'empêcher de se suicider, elle se devait de réagir. Nayuki se mit alors à se débattre pour se libérer du bras gauche de Crowley et lorsqu'elle y parvint, elle s'interposa entre l'arme et l'hybride. La prochaine chose qu'elle fit fut de s'approcher de son sauveur et de s'assurer qu'il n'avait rien de cassé et qu'il allait bien, tout en empêchant une éventuelle balle de l'atteindre. En un murmure, elle lui dit merci pour tout ce qu'il venait de faire, et termina par un sourire chaleureux. Il l'avait protégée de beaucoup de choses, et le plus important, il l'avait protégée de sa propre folie. C'était son tour de faire quelque chose pour lui. Elle se dressa sur ses jambes et fixa Crowley, s'avançant vers lui pour se placer devant son arme, reproduisant cette scène. La même scène que dans la villa, le même regard, la même esclave effrontée. Ces paroles furent nettes, sans hésitation, déterminées.

Nayuki : Toi ! De quoi tu parles ? C'est quoi ton histoire de rébellion ! Je me suis enfuie, je voulais partir, j'ai voulu en finir avec ma propre vie à cause de toi ! Et cet homme, que tu as frappé, est la personne qui m'en a empêché. Et maintenant, je lui dois la vie, alors tu ne le toucheras pas avant de m'être passée sur le corps.

Elle avait envie de le frapper, mais elle n'en avait pas la force. Elle avait envie de retourner s'assurer que l'hybride allait bien, mais elle ne pouvait pas se permettre de tourner le dos au démon. Elle devait lui tenir tête à nouveau et l'empêcher de faire du tort à cette personne qui venait de la sauver. Pour ne pas perdre le contrôle de ses émotions, elle devait continuer à parler, et ses paroles, toujours à l'intention de Crowley, n'étaient pas délicates.

Nayuki : Et ne me fais pas croire que tu es désolé ! Comment pourrais tu l'être ? J'ai l'impression que tout ce que tu cherches à faire, c'est de m'amadouer pour que je rentres avec toi pour m'en faire baver à nouveau. Ne joues pas comme ça ! Pas avec moi !

S'il n'était pas content, Nayuki savait qu'elle risquait de se prendre à nouveau une fléchette pour une petite sieste forcée, mais tant qu'elle lui tenait tête, cette solution était un aveu de faiblesse de la part du démon, et s'il avait perdu la première fois, la jeune femme doutait qu'il soit assez stupide pour perdre à nouveau. A moins que ce soit elle qui perde quelque chose : sa propre vie, aux mains de ce fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Lun 5 Juil - 20:08

Ouf ! C'était un peu juste, mais il sut calmer les pulsions suicidaires de la jeune humaine. Il ne pouvait rien faire d'autre sur le coup. Lui même était effrayé à l'idée de revoir Crowley, pour sur. Après leur bagarre au restaurant, à laquelle il avait survécus par chance, il dut se résoudre à éviter de le rencontrer une nouvelle fois. Même si c'est vrais qu'il désirait fuir ce démon à tout prix, ce qu'il disait restait vrai: si ce dernier voyait Nayuki en sa compagnie, elle allait en pâtir encore plus que le rebelle lui-même. Maintenant ne restait plus qu'une seule question à solutionner... Comment aider la jeune femme ? Sarken se croyait sur le coup à un Trivial Poursuite à laquelle le sablier était déjà presque écoulé jusqu'au bout. Il comptait sortir une phrase, mais quelque chose d'impensable se produisit.

Tu sais, peut-être que si tu al.. -


Ses yeux s'écarquillèrent au choc à son visage. Une sensation indescriptible fila à travers son corps avant qu'il ne se retrouve projeté au loin, écroulé sur le sable en se roulant deux fois sur lui-même à l'atterrissage. Avant même de se rendre compte de quoi que ce soit, il était étalé sec comme un chien abattu dans une ruelle sombre. Il avait beau essayer, ses bras ne bougeaient plus. Ses jambes ne répondaient plus... Et c'était à peine si sa tête accepter de réfléchir à quelque chose de compréhensible. Il entendit une voix, oui, c'était celle de Nayuki, mais une autre, juste avant. Celle d'un homme... Cette odeur... S'il avait une mauvaise mémoire sonore en état de choc, son odorat ne le tromperait jamais: c'était lui, Crowley. Coïncidence comme jamais vu auparavant ou cruel manque de chance ? Les deux peut-être. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était écouter ce que se racontaient les deux interlocuteurs. Aucun mot ne lui avait échappé aux oreilles... Nayuki finit par revenir vers le rescapé pour le remercier et voir s'il allait bien. Ce dernier laissa échapper un sourire par après, écoutant les dernières paroles. Petit à petit, sa force revint en lui... Une rage atroce se libérait dans son cœur... Debout, il vit l'humaine se tenir entre lui et sa proie. Décidément, elle était suicidaire jusqu'à la moelle celle là. Doucement, il s'approcha d'elle, déambulant, ne pouvant rien faire d'autre que de paraitre mort-vivant. La bête était réveillée... Qu'allait-elle faire pour se venger de cette attaque surprise ? Après tout, en tant que rebelle, tous les moyens étaient bons pour la survie. De sa poche, il sortit une chaîne, oui, cette longue chaîne qu'il a l'habitude d'apporter avec lui partout où il va. De plus... ce n'était pas seulement d'aujourd'hui dont il devait être rancunier, ô non... Il lui avait gâché sa seule matinée restaurant, pour une fois qu'il prenait le risque d'aller manger proprement, en compagnie en plus d'une superbe neko qui donnait une agréable atmosphère à l'établissement. Règle numéro une: ne jamais piquer la gamelle d'un chien errant. D'un ton amusé, sarcastique et nerveux, il prit alors la parole.

Na-yu-ki - chan ♪ Qu'est-ce que je viens de te dire ? Je viens à peine de te sauver d'un suicide et c'est comme ça que tu me remercie ? Tu sais, tu es une belle et élégante jeune femme, une superbe humaine qui n'a rien fait pour mériter d'être ici. Et pourtant, tu serais prête à sacrifier ta vie pour un chien errant ? Je viens à peine de t'empêcher de mourir et tu veux déjà gâcher cette nouvelle chance ? Tsk tsk tsk... Le gentil chien n'en est pas fier, ô non ♪. Crow-ley-kun ? Quel plaisir de te revoir ici. Et je vois que cette fois-ci, tu es réellement venue avec l'intention de tuer... Aujourd'hui, tu portes une vraie arme à feu ! Et elle semble vraiment dan-ge-reuse ♪. Si cruelle... arme, servant à tirer des balles mor-tel-les ♪. Tu veux faire face à un résistant ? Je crois qu'il est temps de me présenter une bonne fois pour toutes, hé hé.

Laissant échapper un rire nerveux, il sortit de sous sa veste une affiche, c'était celle de tout à l'heure, celle où il y avait sa tête mise à prix "Ramener ce fugitif hybride vivant. Blessures et plaies acceptées, du moment qu'il vit encore à la fin et qu'il sera capable de remarcher droit par après." Oui, c'était cette demande de rançon. Alors qu'il jouait avec sa chaîne, il s'empara de Nayuki brusquement et la bloqua à niveau des membres, l'autre bras allant s'ajuster autour des épaules pour entourer le cou de cette "corde métallique". Il la serra un peu, mais faisait en sorte que le corps de l'humaine lui serve de protection. L'affiche était alors dans sa main, montrant le papier devant les yeux de l'esclave en fuite. D'un ton légèrement enragé, mais surtout avec une dose de sarcasme et de plaisir, comme juste avant, il se mit à reprendre parole.

Alors ! Sarken Cekatres ! Résident de l'île depuis sa naissance. Aujourd'hui, après avoir fuit ses anciens maîtres, il est recherché pour meurtre ! Tu me reconnais sur ce portrait je suppose, même s'il n'est pas très réussis. C'est bel et bien moi, il faudra le croire un moment où l'autre. De plus ! La femme succube de ce vampire a mis ma tête à prix ! Ce qui prouve que j'ai fait quelque chose de mal hé hé. Et enfin, oui, Crowley a raison, je suis une graine de rebelle, un résistant !. Les sombres idiots qui espèrent avoir une chance de récupérer leur île par tous les moyens possibles. Et aujourd'hui ma chère Nayuki, vu que tu semble pouvoir me donner ta vie, je fais en faire bon escient.

Il lâcha la feuille de sa main, se concentrant au maximum sur son otage. Il avait remarqué que le démon ne semblait pas vouloir la perdre si facilement et il était donc assez intelligent pour réfléchir d'abord à une solution... Au moins faux geste, elle se retrouverait étranglée sous la force, déjà que la force exercée n'était pas si douce. Il finit par reprendre encore une fois parole, d'un ton plus doux mais tout aussi moqueur et sadique.

Sad little doggie ♪ What're you waiting for ? Kill her ! Lick her blood, shred her limbs apart ♫


Alors... "Den'ka", quelle est ma sentence ? La mort ? ou la vie ? Atten-tion ♪. La vie de cette jeune esclave semble liée à la mienne. Une mauvaise réponse et, ups ! Hé hé. Et oui ma chère Nayuki... Voila la vraie nature des résistants ! Voila leurs seules motivations, voila donc à quoi ils sont prêt pour mener à bien leur mission pour la libération de l'île ! Voila comment s'y prennent ces enflures que nous sommes.

Sur ses derniers mots se laissaient percevoir de la peine, jusqu'à ce que quelques larmes coulent sur ses joues. Il finit par lâcher son emprise totalement de l'humaine et la poussa doucement hors de lui. Il se laissa tomber sur ses genoux, laissant couler quelques larmes, avant de se relever. Il s'essuya rapidement les joues, n'en ayant pas finis. Sa chaîne quant à elle resta sur le sable chaud de la plage. Il se rapprocha un peu du maître, sans vraiment être collé à lui, à environ cinq mètres.

Tu le sais encore mieux que moi je suppose Crowley ! Les résistants ne cherchent pas qui doit survivre, ils cherchent comment eux-même peuvent survivre. "Un petit sacrifice" par-ci par-là, voila leur méthode de raisonnement ! Alors, rentre toi bien ça dans ton crane de psychopathe, jamais je ne me joindrais à eux ! Je suis un rebelle, okay, on m'a fait tuer un vampire, okay, mais jamais je n'accepterais de me faire mettre dans le même sac que ces enfoirés ! Je suis de toute manière conscient que cette île appartiendra pour le reste de son existent aux démons... Il est donc normal que j'essaye de vivre avec, mais que l'on vienne me pourrir l'existence parce uque certains ne savent pas se tenir en place, ça m'insupporte !

Enfin, sa rage s'était calmée... Il ne pouvait rien dire... Pourquoi avoir lâché autant de conneries ? Le démon n'en avait que faire et l'humaine devait être encore plus perdue qu'au départ avec tout ça. Remarque, il s'en fichait. Il ferma alors les yeux, stable, ne bougeant plus. Il savait que l'arme du démon, armée ou pas de munitions mortelle, pouvait le tuer. Le démon sans arme était capable d'assassiner l'hybride là comme ça, à mains nues. Il n'était pas sur son terrain avantageux, le soleil lui faisait plutôt mal à la tête et aux yeux, il n'avait pas prit ses lunettes de protection aujourd'hui et était donc exposé. Il réfléchissait quand même en tête à un moyen de se tirer d'ici, mais le temps lui manquait et pas qu'un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠~Big Boss~♠
avatar

♠~Big Boss~♠


Messages : 492
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 27
Localisation : Right behind ya~♥ !!

Passeport de YNS
Race: Démon
Pouvoir: Création d'Illusions par le Toucher
Maître/Esclave de: ma chère Ryôfu et ma tendre Emy~♫

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Mar 6 Juil - 23:20

Le démon avait son revolver braqué sur la Graine de Rebelle. Il était déterminé à le buté ici et maintenant! Au restaurant, il avait eut un coup de chance, mais cette fois, il ne s'en sortirait pas vivant! Il le finirait à mains nues s'il le fallait mais avec la haine qu'éprouvait le démon, il ne le laisserait pas en vie sur ce coup là!...Mais un nouveau facteur vint s'infiltrer dans la balance, la faisant pencher du côté du rebelle: Nayuki l'appréciait! De plus, bornée et peu maligne comme elle était, elle eut la boooonne d'aller servir de bouclier à l'autre espèce de débile...Génial. La soirée risquait d'être longue! Elle commença alors à déblatérer tout un barda comme quoi elle voulait se suicider mais que le grand héros qu'était la Graine de Rebelle l'en avait empêché...devenant stoïque, à la limite du désinvolte, le démon répondit alors:

"Désolé si je parais blessant, mais ce n'est en aucun cas ma faute si tu veux mourir. C'est seulement toi qui fait preuve d'un manque de volonté affligeant. Et si tu n'es pas capable d'encaisser cette vérité, c'est que tu es encore plus faible qu'une humaine normalement constituée ce qui serait en totale contradiction avec le petit numéro que tu es en train de me faire...Maintenant; il pointa le rebelle de son arme, Nayuki se trouvant entre la future balle et la cible, il dit d'une voix menacante et effrayante; Bouge...Ou tu me verras obligé de te blesser pour le neutraliser..."

Le démon se baffa intérieurement. Il était venue pour la rassurer! Par pour lui foutre la trouille de sa vie bordel de merde! Darkness était allongé dans le sable, ce roulant dans ces grains fins et chaud...En crisant un des plus gros fou rire de sa vie et en mettant clairement en évidence par ses propos forts peu sympathiques la stupidité et l'impulsivité affligeante de Crowley...en même temps, il avait pas tort mais cet espèce de taré valait pas mieux!...Et la suite n'était pas mieux! La jeune femme s'énerva en émettant une hypothèse qui aurait pu être bonne...mais qui était totalement fausse sur ce coup là, et qui donna l'impression au démon qu'il était venu ici pour rien en fait...il répondit alors:

"J'y crois pas. Je viens pétris de bonnes intentions, essayer de sauvé une de mes esclaves, et on me crache à la gueule? J'adore! Merci Nayuki, tu viens juste de remplir ma journée! J'ai trouvé pourquoi je me suis levé aujourd'hui! Bordel...Si tu veux tout savoir, les raisons de ton achat ne sont pas un hasard...mais il est hors de question que je te parle de ça ici et encore moins devant cet espèce de crétin!"

Il désigna d'un geste de l'arme le rebelle qui se relevait. Il était décidé à expliquer à Nayuki pourquoi précisément il l'avait acheté...c'est vrai, une personne qui n'aime pas le manque de respect n'achèterait pas une esclave aussi têtue et rebelle qu'elle. Alors il lui expliquerait à la villa...même si pour cela, il devait raconter...ses années à l'asile...il n'en avait jamais parler à personne...Mais passons! Revenons à la relation Crowley-Graine de Rebelle... Non, il ne l'appréciait pas...Et pourquoi? Ben tout simplement parce que les types comme lui lui avait tout, mais absolument TOUT prit! Alors il n'avait qu'une chose en tête: Les éliminer uns à uns comme la vermine qu'ils étaient! Mais il était loin de se douter de la réaction du rebelle...Oui, il était loin de ce douter qu'il était si...instable!

En effet, il haussa un sourcil en le voyant parler bizarrement à Nayuki...C'était lui ou...il mettait du rythme dans ses paroles?! Et encore, il disait des choses vraies, oui...mais parlait de lui bizarrement en s'appelant "chien errant" ou encore "gentil chien"...Et encore, juste après, il l'interpella avec beaucoup de respect et de politesse; dont Nayuki n'avait pas fait preuve et pourtant, vu son statut, elle aurait dû!; et il parlait de cette arme qu'il avait avec un ton...qui rendait le démon nostalgique. Des voix comme ça...il en entendait souvent...il avait même parler comme ça...à l'Asile.

Crowley laissa la surprise s'emparer de son être en voyant que le rebelle était un peu fou, comme lui...et baissa d'un misérable millimètre le canon de son arme, dans un minuscule élan de compassion. Mais cette compassion disparue au moment même ou la Graine de rebelle prit en otage la jeune esclave! Que lui arrivait-il? Il était complétement taré!...Ah, oui, c'est vrai qu'il venait de le remarquer ça. Un instable psychologique a du mal à ce tenir..."Hein Crowley?" rajouterait Darkness...Enfin bref! Le démon fronça les sourcils et la haine anima son visage. Un regard de tueur, la main serrée sur l'arme...et un grognement typique de colère mêlé à de la rage! Il dit alors au rebelle:

"Dis moi espèce de sale petit con...Depuis le restaurant, je te trouve bien impitoyable. T'as enfin regarder les choses en face? T'as enfin vu que les rebelles avaient aucunes chances et qu'il fallait donc buter un max de monde avant de retourner ce terrer comme des lâches? Quoi qu'il en soit...tu ferais bien de la relâcher ou je te tue...et si elle meurt, c'est toi le prochain sur la liste. Et je te jure...; le regard du démon devint terriblement vide et s'assombrit sec, et pourtant, on discernait une volonté inébranlable avec une pression imposante en ressortir; ...Je te jure que tu dérouilleras tellement que ton enfer aura un goût de paradis."

Mais à peine le démon avait il finit sa menace que le résistant déblatéra d'autre âneries en menaçant de tuer Nayuki si le démon répétait une menace de la sorte. Fallait qu'il se calme...Darkness se mit à léviter à côté de Crowley en disant qu'avec un trou du cul dans le genre au bord du gouffre, fallait jouer serré...Allusion mal placée ou conseil sérieux? Qui sait...le démon devait jouer la carte du bluff. Il prépara alors son arme pour tirer, et dit alors avec une voix menaçante:

"Vas-y, tue là, c'est ton tour juste après."

Il cherchait à le provoquer...il avait changer du tout au tout. Alors si il arrivait à le pousser à bout, il pourrait peut être prendre peur et s'enfuir ou encore foncer sur le démon dans un élan de terreur...qui sait? Dans tout les cas, il avait très peu de chances de gagner la mise...et soudain, à sa grande surprise, il la libéra d'un coup. Le démon ouvrit de grand yeux ronds en haussant les sourcils. Darkness avait la même tronche sauf que lui il balbutiait: "Me...Me dis pas que ça a marché?!". Mais il vit alors la Graine de rebelle se rapprocher...Darkness braillait et répétait: "Tire! BUTE LE!"...Mais le démon n'en fit rien. Pourquoi? Parce qu'entre fous...on peut peut être s'entendre! Le jeune hybride fit alors tout un discours au démon comme quoi il voulait être libre. Il savait que l'île n'avait aucune chance de redevenir comme avant...et il haïssait lui aussi les rebelles...De plus, il semble que l'assassinat du vampire était un ordre...intéressant. Le démon rangea son arme dans l'étui sous se chemise, et dit alors en levant ses deux index comme si s'était une sorte de représentation:

"Alors...ça, c'est pour Nayuki..."

Sans attendre, il colla une droite monumentale au rebelle, appuyant son pied gauche sur son pied droit pour le garder sur place. Avec le sable, s'était dur mais pourtant, il ne devait pas le lâcher! Son poing gauche vint à son tour rencontrer le visage du jeune hybride avec une violence sans pareil...et le combo n'était pas finit! Il leva son genoux droit pour lui faire percuter le visage du rebelle avec une rare violence. Dans ce levé de genoux, il sauta de son pied gauche au sol pour faire un tour sur lui même et donner un coup du talon gauche dans la joue de l'hybride, l'envoyant valdinguer à terre. Le démon ré-atterrit sur ses jambes, ses difficultés. Il sautilla alors comme si c'était un échauffement, bougeant les bras pliés de manière circulaire. Il s'approcha du rebelle à terre...et s'assit devant lui:

"Alors écoute Sarky...Désolé pour ce que je viens de te coller dans la tronche, mais ça me démangeait. Et puis fallait bien ça pour que tu ais plus idée de recommencer hein...Bref. J'ai remarquer aujourd'hui que...t'es un type...Que j'apprécie beaucoup. T'es balèze, t'as un style que j'apprécie, tu es fou; il lui chuchota alors; comme moi... ; puis il reprit une voix normale; et en plus, tu haïs les rebelles. Donc, pour m'excuser et parce que je t'aime bien..."

Le démon sortit de sa veste son second revolver. Un Dan Wesson PPC amélioré par lui même. Une cadence de tir et une puissance de feu titanesque pour une capacité en balle assez pitoyable; 6 pour les incultes!;. Le démon tendit cette arme au faux rebelle et lui demanda alors:

"Veux tu devenir mon associé?"

Simple, rapide et efficace. Cette demande était on ne peut plus sérieuse...avec les affaires sur lesquelles il bossait récemment, il comptait éradiquer la résistance mais pour cela, il lui fallait des combattants puissants, déterminés...instables si possible pour éviter le problème du moral et de la pitié...le rebelle refuserait peut être, mais le démon ajouta alors:

"Tu pourras tuer si tu le souhaite. Mais si tu ne veux pas, tu n'y seras pas obligé. Cette arme est juste symbolique, si elle ne te plaît pas je t'en offrirais une autre. Si tu veux un toit, tu pourras loger chez moi sans te sentir de trop. Si tu as faim, soif ou quoi que ce soit d'autre, tu trouvas tout ce qu'il te faut chez moi. Il est vrai que ma générosité peut paraître trompeuse en cet instant, mais... J'ai absolument besoin de types comme toi afin que l'île puisse connaître une ère prospère sans que les rebelles tue des démons ou que les cadavres des résistants ne pourrissent dans les rues...Alors Sarky? T'en pense quoi?"

Le démon sourit alors à son probable futur collègue. Nayuki serait peut être outrée, mais ce genre d'affaire ne la concernait pas! C'est pas comme si le démon allait lui collé une arme dans les mains et l'envoyer au front! Naméoh! Il restait assis face à Sarken, la Graine de Rebelle, surnommé maintenant Sarky...si il refusait, il serait terriblement déçu et se verrait dans l'obligation de le re-considérer comme un ennemi...Et si il lui proposait quelque chose de la sorte, c'était aussi pour le "sauver"...Crow aimait bien les fous car il en était lui aussi un, rappelons le! Assit, impatient, le démon attendait sa réponse qu'il espérait de tout coeur positive!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Mer 7 Juil - 5:51

Nayuki faisait face à cette arme, face à ce démon, et elle ne bougeait pas d'un poil même si son maître était dans une de ses folies commune. Mais la demoiselle avait décidé de ne pas laisser Crowley toucher à nouveau l'hybride, et les menaces, les tentatives d'intimidation, et tout ce qu'il allait tenter ne pouvait pas l'impressionner. Son regard ne plissait pas, et ses yeux dirigés dans ceux du démon tentait de savoir ce dont il avait vraiment en tête. Oui, il était en colère, ce qui était compréhensible vu qu'elle s'était sauvée de chez lui, mais elle voulait savoir si il la croyait lorsqu'elle dit qu'elle ne savait pas ce qu'était cette histoire de résistants. C'était certainement le cas, mais lorsqu'il expliqua que l'achat de la demoiselle n'était pas l'œuvre du hasard, et qu'il le lui expliquerais dans un autre lieu, les yeux dans les yeux, sans personne d'autre. A ces paroles, la jeune demoiselle écarquilla les yeux, s'interrogeant sur la valeur de ses paroles.

Nayuki (pensées) : De quoi parle t'il ? … Est ce qu'il est sincère ? … Ou cherche t'il encore à réduire ma méfiance ? … Qu'arrive t'il à Crowley ? … Il semble différent.

Mais Sarken interrompit la jeune femme dans sa réflexion avec un discours perturbant par rapport aux précédents. Il lui fit la morale, alors qu'elle essayait de le protéger de son taré de maître, et qu'au lieu de vouloir mettre sa vie en jeu par pur égoïsme, c'était avec altruisme qu'elle se risquait. L'hybride était devenu aussi très étrange dans ses paroles, mêlant ses sarcasmes et nervosité, comme pour ironiser que le démon avait une arme dangereuse devant lui. Était il devenu malade ? N'était il pas conscient que sa propre vie était en danger ? Ce que Nayuki ne comprenait pas, c'était que c'était elle qui était en danger, entre son maître qui avait prétendu devoir la blesser pour neutraliser le rebelle, et ce même rebelle instable. Et ce qui devait arriver arriva.

Ce fut par derrière qu'elle fut agressée, et par Sarken qui l'a prit en otage, tout en enroulant autour de son cou une chaine métallique et appliquant une pression sur la gorge de la jeune femme, tandis qu'il plaquait son corps contre le sien pour en faire un bouclier. L'esclave était perdue, n'ayant jamais pensé qu'il oserait lui faire du mal, la voilà en danger de mort par l'hybride. Folie ou instinct de survie, ou certainement les deux, voilà que les trois protagonistes se trouvaient dans une drôle de situation. Mais c'était le moment des surprises, car après cet acte brutal d'une personne qu'elle pensait gentille, elle assista, dans la douleur, à un signe d'attachement de la part de Crowley. Il promit au ravisseur que s'il la tuait, il le tuerais directement derrière, le tout sur un ton empli de haine.

Mais à son tour, Sarken expliqua sur un ton moqueur que c'était la façon dont les résistants faisaient pour survivre. Sacrifier quelqu'un pour sa propre survie : voilà une méthode bien lâche. Et la jeune esclave, commençant à suffoquer sous la pression exercée par cette chaine, avait peur pour sa vie. Mourir de la main d'un autre n'était pas envisageable. Crowley la fit d'ailleurs paniquer lorsqu'il dit qu'il pouvait la tuer, pour que le démon puisse le tuer juste après. Paniquée, Nayuki sentait ses forces l'abandonner : elle faiblissait et risquait de perdre connaissance à tout instant. Un homme recherché pour meurtre avait beaucoup de chances de remettre ça, et donc, Sarken pouvait mettre fin aux jours de la demoiselle sans regrets. Mais à la grande surprise de la jeune femme, il la libéra, lâchant la chaine au sol, et poussant légèrement la jeune femme qui s'effondra après seulement deux pas. Les yeux grands ouvert, la respiration forte, elle essayait de reprendre son souffle, choquée par les quelques instants qu'elle venait de vivre.

Incapable de réagir, de bouger, ou de parler, elle ne put qu'écouter avec stupeur ce que l'hybride disait : il se prétendait être totalement différent de ceux qui prennent des vies pour survivre, disant que s'il l'avait fait une fois, c'est qu'il y fut contraint. Détestait il vraiment ce genre de personne ? Car si c'était le cas, son comportement passé était exactement un de deux qu'il prétendait détester. C'est à ce moment qu'elle comprit que c'était une mise en scène pour montrer que s'il était vraiment comme ceux qu'il haïssait, elle serait morte à cette heure. A quelques mètres l'un de l'autre, démon et hybride se regardaient, tandis que l'esclave, toujours à terre, les observait silencieusement, tout en reprenant son souffle et ses esprits. La gorge lui faisait terriblement mal, mais elle allait y survivre.

Soudain, le démon mit une violente dérouillée à Sarken, tout cela pour lui faire regretter ce qu'il venait de faire subir à la jeune demoiselle. Le spectacle était dur à soutenir, mais Nayuki ne détourna pas les yeux. Dans sa tête, une partie d'elle même voulait encourager Crowley pour qu'il fasse payer à cet homme ce qu'il venait de lui faire subir, mais une autre partie voulait sauter sur le démon, pour l'empêcher d'aller plus loin, même si pour cela elle devait accepter à contre-cœur de rentrer avec lui. Mais comme elle était toujours en état de choc, elle ne put rien faire, et rien dire. Le démon se calma de lui même, avant de s'asseoir à côté de l'hybride pour lui proposer une arme, et une place d'associé. Surprise pour la jeune femme, il lui proposa un toit alors qu'il essayait de le tuer quelques minutes avant. Mais alors qu'il discutaient, Nayuki les observa en réfléchissant.

Nayuki (pensées) : Ah non ! … Si Sarken s'associe à Crowley, je ne pourrais pas m'échapper de chez ce malade … parce que sinon, avec ses gênes de chien, il pourra pister mon odeur aisément et me retrouver rapidement ...

Toujours penser à la bonne chose ! Elle espérait qu'il refuse, pour pouvoir réussir sa prochaine évasion. Mais d'un autre côté, elle espérait qu'il accepte de vivre dans la villa du démon. Qui sait ? Si elle était piégée à vie chez ce fou de Crowley, il serait bien d'avoir quelqu'un de gentil auprès d'elle, même si il allait devoir se faire pardonner de cet étranglement qui avait choqué la demoiselle. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était attendre. La fuite était impossible. Elle savait qu'elle allait devoir rendre des comptes au démon, et donc, une nouvelle confrontation avec lui se dessiner. Et même s'il avait prévu de lui expliquer les raisons de son achat, il allait encore en baver avec la jeune demoiselle. Mais ça, il le savait, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Ven 9 Juil - 20:29

Le jugement dernier... Acte nommé ainsi par Sarken lui-même qui indiquerait le véritable moment de sa mort. C'était presque comme s'il "choisissait" de lui-même s'il devait mourir ou pas. Et aujourd'hui était sans doute l'unique jour où il le voyait tomber sur sa tête. Avait-il encore le droit d'espérer de s'en sortir ? Le démon avait une arme à feu: fuir reviendrait donc à se faire avoir. Dans l'état où il était, après un tel coup de départ, il n'arriverait plus à esquiver les balles en usant de sa chance légendaire. Ici, il était donc cerné... Et l'humaine ne serait pas idiote au point de se "sacrifier" une seconde fois pour quelqu'un qui venait d'abuser de sa vie pour jouer son petit numéro. C'était la première fois que Cekatres n'arrivait pas à trouver de plan de secours... Non, sa colère et sa haine avait repris le dessus au pire des moments. S'il aurait fuit lorsque la jeune Nayuki s'était mise entre lui et Crowley, il aurait put s'en aller facilement. C'est après que ça débuta... Le démon furieux enchaîna de nombreux coups. Dans sa tête, l'hybride n'avait rien à remarquer... le vide. Il se laissait aller, n'arrivant même plus à élaborer un plan de secours foireux et stupide. Sa crise de tout à l'heure lui avait tellement bousillé le mental que plus rien ne tenait debout. C'était à peine si la douleur se ressentait dans son expression, si ce n'est ses quelques cris à peine audibles qui sortaient de sa bouche. Lorsqu'il fut de nouveau envoyé à terre, il ne bougeait plus, ses yeux fixant le sable sur lequel il se trouvait, étalé. Un filet de sang s'échappa de sa bouche, on ne sortait pas indemne de chocs aussi violents, même pas pour un être qu'à moitié humain. Que-ce qu'il attendait maintenant ? Peut-être était-il déjà en train de mourir ? Et que son ennemi avait juste envie de le laisser agoniser pour s'en amuser.

Ce fut tout autre chose qui arriva. La furie s'assit à ses côtés, avant de commencer à parler de lui et de sa relation avec le rebelle. Le plus étonnant ne vint qu'après: Crowley demanda à Sarken de devenir son associé. De que qui quoi de ? Les yeux du chien errant s'écarquillèrent. Plus il parlait, moins le garçon ne comprenait le raisonnement de son interlocuteur. Et pourtant, ce dernier alla jusqu'à lui tendre un revolver plutôt classe, un Dan Wesson ? Peu importe. Ici le point était que "Den'ka" offrait tout pour ainsi dire au perdant. C'est pas plutôt l'inverse en général ? Il ne sut répondre de suite, non seulement affaiblis par les coups à répétition mais surtout par le choc mental que venait de lui apporter cette proposition... Seul remède... quelque chose qui remet toujours Sarky d'aplomb dans pareille situation...


Je... J'en sais rien... M'associer... à toi ? Tu m'offres... tout ? Et je n'ai qu'à... t'aider en retour... ? Trop... simple... Pas... normal... Laisse moi... méditer... *Sarken prit alors un effort "sur-humain" pour se relever assis, avant de fouiller dans sa veste un artefact qui allait l'aider à supporter la douleur.* Bon... J'espère que tu ne l'as pas trop amoché... mais normalement... dans cette poche... ça devrait... ah ! ... Parfait ! Tu permet ?

Il avait finalement trouver, presque intact, la potion à ses maux. De sa veste, il sortit un petit sachet plastifié conservateur... qui contenait... un superbe et magnifique sandwich jambon fromage salade. Il était un peu écrasé, mais comme il faisait très attention au placement de ses ressources dans son haut, l'hybride ne s'en soucia pas. Il croqua dedans à pleine dent après l'avoir déballé. Oui... Rien de mieux qu'une bonne bouffe maison pour se rétablir. Surtout pour un ventre sur pattes comme le jeune Cekatres. Il ne voulait pas se foutre de la tête des deux personnes, pas du tout, il était juste... naturel avec lui-même et ses besoins. Il finit par reprendre la parole après avoir pris deux trois bouchées et les avoir avalés. Un air sérieux se dessina sur son visage, une expression rare pour lui mais qui devait faire acte de présence en ce moment-même.

Devenir ton associé... Comprends moi bien... J'ai vécu 6 mois sous les ordres d'une maitresse acharnée, j'ai vécu l'année qui suit seul à errer dans les rues. A ton avis, pourquoi ? Alors que l'on me propose tout ça si soudainement, il est normal que je trouve que ton charabia ne tienne pas du tout la route. Le truc, c'est que je viens de faire pareil... et tu semble m'accorder confiance... Ais-je à mon tour assez confiance pour te croire ? Pfff... déjà que je suis du genre à croire en n'importe qui. Mais bon... Le véritable problème n'est pas là... Tu te dis fous, comme moi... Seulement, comme je l'ai fait comprendre, tout ceci n'était qu'un jeu de ma part. Un jeu abusé un peu loin par ma folie, oui, mais en aucun cas je n'étais réellement fous sur le moment... Lorsque la folie s'empare réellement de moi, je suis bien pire que ça. Heureusement, le seul moyen qu'il y a de me rendre fou... n'est pas à la portée de tous.

Révéler le secret de sa folie ? De suite ? Hors de question. Il n'avait pas le droit de le balancer comme ça si vite, sans savoir si le démon contait réellement garder en vie Sarky en échange de l'aide qu'il pouvait apporter. Maintenant, à quoi devait-il penser ? Devait-il y aller ? Ou pas ? Pensif, il finit par prendre en main le revolver qu'il avait laissé sur le sable au début, le regardant. Il se le pointa sur lui-même, au niveau de la tempe, pensif. Suicidaire ? Non... Il se demandait juste si un moment il s'en serait capable, même pour se stopper lui-même. Jamais il n'avait usé d'arme à feu, jamais il n'avait été capable de faire de mal à quelqu'un de sa propre conscience. Le laisser avec une arme mortelle était comme déclencher une bombe à retardement. Il y avait moyen de contrôler son état de rage, son instinct naturel... Mais plus depuis qu'on le lui avait volé sa conscience dans cet état. Non... S'il voulait aider en se servant pleinement de son potentiel, il devait d'abord s'en débarrasser... "la" vaincre...


<<You can do it ♪ Press it! Kill both of them ♫ Only two shot, like a bell ringing ♪>>

Dans un excès de colère, un "Shut up" se fit entendre de la part du garçon, violent, enragé, plutôt fort, avant qu'il ne laisse tomber le Dan W. à terre. Il se tint la tête comme pour l'écraser entre ses mains, avant qu'il ne se laisse retomber sur ses genoux. Après quoi, il reprit son sandwich et se contenta de le manger en réfléchissant à sa réponse. Seulement son esprit n'était pas tranquille... Quelque chose le perturbait et il finit par se relever pour se diriger vers... Nayuki. La jeune humaine n'avait pas eu droit à dire grand chose depuis tout ça et il devait au moins lui dire quelque chose. Il se mit sur ses genoux face à elle et baissa légèrement la tête avant de la relever et de sortir de sa poche une pommade qu'il avait l'habitude d'appliquer pour les blessures. Les siennes étaient bien trop forte pour ce genre de médecine passe partout alors il comptait l'utiliser pour une personne qui en aurait besoin.


Ne 'inquiète pas, je ne retenterais plus de gestes brusques... De toute façon, l'autre fou me tuerais et m'achèverais sur place. 'Tention, ça risque d'être un peu froid et douloureux... comme toute pommade quoi. Il serait stupide que je ne m'excuse qu'avec des mots alors je vais au moins rattraper le mal que j'ai causé. Et puis, tu as essayé de sauver ma vie et quelque part, ça a marché, alors en plus de t'avoir fait mal, j'ai aussi une dette envers ton aide.

Après quoi, il finit par revenir vers Crowley et, après s'est mis dos à l'humaine, relevé, il laissa échapper un "désolé", bas mais assez fort pour qu'elle puisse l'entendre. Il regarda alors Nasaela dans les yeux, reprenant l'arme à feu dans les mains et l'inspectant. Il finit par la lui tendre, avec un léger sourire amical.

Je ne sais même pas si je suis conscient, mais j'accepte ton offre. Seulement, je refuse cette arme... J'ai un principe et il est hors de question que j'ai à tuer... Seulement, oui, je sais, si je suis le seul à penser comme ça, j'vais finir par me faire trucider. Je pense t'en demander une autre qui m'est mieux adaptée par plus tard, mais pas tout de suite... Et avant tout... Ais-je une seule bonne raison de pouvoir te faire confiance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠~Big Boss~♠
avatar

♠~Big Boss~♠


Messages : 492
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 27
Localisation : Right behind ya~♥ !!

Passeport de YNS
Race: Démon
Pouvoir: Création d'Illusions par le Toucher
Maître/Esclave de: ma chère Ryôfu et ma tendre Emy~♫

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Ven 16 Juil - 0:44

Après s'être défoulé un bon coup sur le rebelle à grand coup de latte, le démon n'attendait qu'une chose, une réponse! Oui, il lui avait proposé de s'allier à lui en temps qu'associé. Et le rebelle le regardait dans les yeux...le pire, c'est qu'il ne lui donnait pas une arme à deux balles! Cette arme était symbolique à ses yeux! Il l'avait créer juste pour l'offrir...et donc, c'était pour lui un cadeau d'une grande, très grande ampleur qu'il lui offrait! Le rebelle semblait être bien épuisé, ça ce voyait à sa voix...en même temps, le démon n'y était pas aller de main morte! Il avait mit toute la colère qu'il avait éprouvé durant l'instant....Mais bon. Le rebelle finit par parler.

Il répéta ce que lui avait dit le démon, c'est à dire tout les avantages dont il bénéficiait en acceptant le contrat: Un toit, de quoi vivre...bref, tout! Il disait que c'était trop simple, pas normal...il était débile ou quoi?...Non, c'était tout à fait normal. Quelqu'un qui vient de vous cogner et qui vous propose juste ensuite tout pour vous combler, c'est pas normal. Le démon s'y attendait légèrement...et le regarda se relever et fouiller dans sa veste...il parlait de quoi là?...Le démon haussant les sourcils en voyant que l'artefact lui permettant de soulager ses maux était un sandwich...le démon ne bougea pas d'un cil et finit par esquisser un sourire.

Après que l'hybride ai commencé à dévorer cet objet si cher à ses yeux, il commença à expliquer au démon ce qu'il a vécu, comment il considérait et voyait le marché...c'était assez étrange de parler avec un hybride non-esclave sans lui arracher les viscères...bref! Il lui dit donc que c'était louche ce qu'il lui proposait...pas faux ouais...il lui parla alors de confiance...hé bien dans le cas présent, il s'agissait plutôt d'instinct. Le démon sentait qu'il pouvait faire confiance à ce rebelle mais il était aussi sûr que le rebelle ne lui ferait peut être pas confiance tout de suite...il préféra ne rien dire lorsqu'il parla de folie. C'était assez marrant de l'entendre dire ça. En effet, la folie est un truc qui pousse les gens à faire n'importe quoi d'après les psy...le démon ne dit pas un seul mot, laissant le rebelle continuer...et apparemment, la clé de sa folie était bien caché...un peu comme la véritable identité de Darkness. Seul Crow et bien sûr Darkness le savaient...

Mais le démon commença à se remettre sur ses gardes pour réagir lorsque le rebelle pointa le canon de l'arme sur sa tempe...les six balles étaient paralysantes, c'est vrai, mais il pouvait simplement paralyser le démon et se barrer...non. Le démon voulait juste qu'il évite les conneries. De plus, ça donnait l'impression qu'il se souciait vraiment de lui...c'était vrai, mais vu la tournure...bref! Il devait faire comme si s'était des vraies balles et laisser le rebelle faire...mais ce dernier se mit à brailler de l'anglais...le démon sourit intérieurement. C'était bel et bien de la folie pure et dure...il était fou et entendait une voix, donc, si on réfléchit bien...il avait une voix constituée de sa folie à l'intérieur de sa petite caboche...ou peut être autre chose? Après tout, Darkness était plus qu'une...seconde personnalité...

Il laissa ensuite le rebelle se diriger vers Nayuki pour lui appliquer une espèce de pommade...ouais, il devait sûrement la soigné...le démon se releva à son tour, bougeant le bras droit de façon circulaire...il s'était pas échauffer avant le coup de poing et ça lui avait pas fait du bien! Il resta sur place, en sachant parfaitement que son potentiel associé ne ferait aucuns geste brusques...tout d'abord parce qu'il avait reprit ses esprits mais surtout parce que le démon n'hésiterait pas à loger une balle entre ses deux yeux si il la touchait à nouveau...fallait pas déconner hein!

La Graine de Rebelle revint pour finalement dire au démon qu'il acceptait son offre. Parfait! Le démon fit apparaître sur son visage un large sourire joyeux pour montrer qu'il était content de cet entente! Il fut tout de même déçu que l'hybride lui rendre son arme...le démon se gratta la tête, sans le reprendre...puis il lui dit alors:

"Garde le. Sur le côté de la crosse ce trouve ma signature...c'est une sorte de "carte de visite" quoi...alors garde le sur toi même si tu t'en serviras pas. Tu peux dés maintenant venir chez moi si tu le souhaite. Tu as juste à me suivre que je te montre...ou tu peux la repérer au flair je me trompe? Pour ce qui est de la confiance...je te demande d'utiliser ton instinct et non pas ton cerveau ok? Je sais aussi que tu as dans ta tête une petite voix mais ça, j'aimerais en parler plus tard ok? Sur ce..."

Le démon laissa son nouvel associé pour s'approcher de la jeune femme. Depuis le perchoir qu'était sa taille, il fixait intensément la jeune femme...elle avait fuit de chez lui, désobéit, manquer de respect...mais le démon n'avait pas envie de la punir. Il était...de bonne humeur sur l'instant. Il se contenta juste de prendre la jeune femme dans ses bras. Avec sa force, elle pouvait bien essayer de le pousser elle n'y arriverait pas...il lui dit alors d'un ton assez triste:

"Tu m'as fais peur...Je suis désolé pour ce que je t'ai fais subir et je te promets de m'améliorer..."

Puis il prit sa main sur laquelle il déposa un léger baiser...cette marque de respect, il ne l'avait eut qu'avec les femmes plus haut placées que lui, c'est à dire très peu...il finit par faire quelques pas dans le sable et de regarder les deux personnes face à lui...il sourit de plus belle, avant de demander à voix haute:

"Alors, on rentre? Commence à geler là!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Sam 24 Juil - 13:55

Nayuki ne comprenait définitivement plus rien. Après l'avoir malmené, Crowley avait proposé à Sarken une opportunité en tant qu'associé, et l'hybride, après quelques doutes, accepta la proposition. Malchance pour la jeune femme qui savait qu'un chien pouvait pister quelqu'un facilement, et donc, ses chances de fuite devenaient de plus en plus mince. Était elle condamnée à vivre sur cette île aux côtés de ce taré de démon ? Il fallait croire qu'elle devrait s'habituer à cette idée un peu désagréable, surtout qu'elle allait donc se trouver avec deux hommes complètements malades. L'un lui avait tiré dessus et malmené, l'autre venait tout juste de l'étrangler. Quelle malchance d'être si mal entourée pour la jeune demoiselle qui ne trouvait plus quoi dire.

Puis, après leur discussion, Sarken s'approcha de Nayuki et se baissa à son niveau, pour s'excuser visiblement, et ensuite passer une pommade sur son cou, dont la marque de la chaîne était encore bien présente. En temps normal, elle aurait réussit à trouver la force de lui décoller une splendide gifle en travers de la figure, mas pourtant, elle ne fit rien. Elle lui en voulait, mais actuellement, elle craignait plus de se faire étrangler à nouveau qu'autre chose. Il prétendit essayer de rattraper le mal qu'il avait causé, mais il était bien trop tard pour cela. Le pardon allait être très difficile à obtenir pour l'hybride, même s'il était l'associé de Crowley, cela ne changerait rien à cela. Il s'éloigna alors, lâchant un dernier "Désolé" avant de se retourner vers le démon.

Puis ce fut le tour de Crowley de s'approcher de Nayuki. En premier lieu, il resta debout et l'observant de haut, et à ce moment, la jeune femme redoutait un nouvel acte de violence. Oui, elle comprenait qu'il pouvait être en colère, puisqu'elle avait tenté de se sauver de chez lui, lui qui avait du payer si cher pour elle. Elle ferma brusquement les yeux lorsqu'il se baissa à son niveau, de peur de prendre un coup, mais à la place, le démon la prit dans ses bras. Elle écarquilla alors ses deux yeux, se demandant ce qu'il faisait, et lorsqu'il s'adressa à elle, promettant de s'améliorer, elle ne pouvait pas s'empêcher de douter.

Nayuki (pensées) : Qu'est ce qui me dit qu'il ne fait pas cela pour que je rentre calmement avant de reprendre ses violentes habitudes ? …

La plus grande surprise du jour était lorsqu'il lui prit la main pour déposer un baiser dessus : quel acte étrange ! Pourquoi venait il de faire ce geste bien symbolique de respect envers une femme, utilisée il y a bien longtemps ? Était ce encore une autre tentative pour l'amadouer, ou était il vraiment sincère ? Le doute était très présent dans l'esprit de Nayuki qui ne savait plus quoi penser à propos de ce démon. Crowley se retira pour faire quelques pas, laissant son esclave à ses interrogations, avant de demander s'ils voulaient rentrer, prétendant qu'il faisait froid. Ce n'était pas l'avis de la demoiselle, mais tant pis. Elle ne pouvait plus se sauver car elle serait rattrapée dans les secondes qui suivaient. La seule solution qui lui restait était de suivre sagement et d'attendre une nouvelle opportunité. Elle hocha la tête, en guise de réponse positive, puis se leva, tête baissée, prête à suivre Sarken et Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich
avatar

La Graine de Rebelle ~ Le mangeur de sandwich


Messages : 90
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Hybride canin
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Jeu 29 Juil - 20:30

Sarken n'avait donc le choix de faire marche arrière. 'fin, il avait le droit de quitter cette association du jour au lendemain, mais ça serait devenir un ennemi du démon. Et sur cette île, mieux valait se faire un ou deux alliés. Il finit par garder l'arme, la regardant de façon minutieuse... C'est vrai que l'on regardait le travail qu'il y avait appliqué pour la personnaliser. Soupirant en haussant les épaules, il la mit dans sa veste, dans une poche où il risquait de pas le perdre, avant de regarder Crowley enlacer l'humaine. Il se sentait un peu de trop sur le coup, souriant bêtement à la situation, regardant alors ailleurs, la mer, le paysage. Cela faisait un moment qu'il n'avait plus prit la peine de contempler de cette façon le rivage. Il était alors complètement déconnecté du monde, prenant quelques galets au sol, avant de les faire rebondir en les jetant dans l'eau. Il entendit alors l'appel du démon pour rentrer chez lui. Il redirigea ses yeux vers la mer un instant, sortant de sa veste le Dan Wesson. Ce n'était pas le seul objet, il y avait en effet une bouteille avec un message une bille de couleur saphir dedans. Il l'a lança dans les airs loin devant lui, au dessus de l'eau, avant de viser et de tirer un simple coup pour la détruire, laissant son contenu tomber dans les courant, se laissant emporter au rythme des vagues et du vent...

Mmm... Ce sera bien la première chose que j'aurais envie de t'apprendre... A faire rebondir des galets.

Secouant la tête rapidement, il se retourna et rejoignit rapidement les deux autres avant de sauter au milieu du groupe pour les prendre par le cou tous les deux. Ce fut dans un élan de de joie et d'amusement, laissant échapper quelques rires, qu'il fit ce geste, avant de les lâcher, sachant qu'il risquait fort de se ramasser quelques pains sur la figures.

Allons-y ! Plus on est de fous, mieux on s'amuse. ... Désolé Nayuki, je ne voulais pas faire de jeux de mots avec les fous qu'on était moi et Crowley...

Et d'ailleurs, en parlant de pain... Cekatres sortit un sandwich de sa veste, de la même façon qu'avant, mordant à pleine dents dedans. Il était joyeux et souriant, Sarky quoi. Il échangeait par moment des regards avec ses deux compagnons du moment, se fichant un peu de puer l'incruste. De toute manière, les premiers incrustés ici étaient les démons. D'un ton amusé et un peu enfantin, il reprit la parole.

Crowley, ne t'inquiète pas, je ne suis pas collant ou squatteur. Je dormirais même sur le canapé ou au sol s'il le faut, ça changerait pas grand chose de mon "habitat" actuel. Bref, par contre, faudra que j'fasse mon enquête au frigo voir ce qu'il y a pour faire mes sandwich. Hey, t'inquiète pas non plus, je ne prend jamais rien de cher, et au pire, j'ai encore ma propre réserve d'argent alors.

Il déboulait tout des sujets de conversations sans raison, dans l'unique but de justement ne pas avoir à réfléchir d'avantages. Il finit par reprendre son sérieux, mordant dans sa tartine, regardant le sol en marchant.

Pour ce qui est de t'en dire plus sur ma folie... Elle n'est pas ce que l'on pourrait appeler naturelle. Dis toi que pour démembrer un vampire, ça ne pouvait pas être naturel. Et puis, je ne sais même pas s'il y existe vraiment un moyen de m'en guérir... Enfin... Conseil en tant qu'associé... N'approche pas de succubes ou de vampires, je risque de mal réagir.

Plus un mot ne sortit de sa bouche alors, laissant les deux comparses dirent ce qu'ils pourraient dire sur tout et n'importe quoi, et laissant à Den'ka le temps de répondre à sa remarque s'il le trouvait utile. De son côté, il terminait d'engouffrer sa nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠~Big Boss~♠
avatar

♠~Big Boss~♠


Messages : 492
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 27
Localisation : Right behind ya~♥ !!

Passeport de YNS
Race: Démon
Pouvoir: Création d'Illusions par le Toucher
Maître/Esclave de: ma chère Ryôfu et ma tendre Emy~♫

MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   Jeu 26 Aoû - 14:19

Le démon Crowley regardait les deux êtres face à lui qui se mirent à le suivre...Enfin ils rentraient! Pas trop tôt! Il n'appréciait guère de se balader sur la plage à cette heure par ce temps...et surtout avec eux. Pourquoi? Non pas qu'il n'appréciait pas leur compagnie mais...il avait assez peur. De quoi? De qui? Ne demandez pas on ne sait pas. C'est dur de comprendre un fou...Il vit alors Sarken jeter un truc qu'il fit ensuite éclater d'un tir adroit et précis. Pas mal...Ouais, le démon ouvrit des yeux surpris, un sourire aux lèvres...ça, c'était bien joué! Après, il a parler de...Galets?...Ok. Sans commentaires. Le démon se retourna pour reprendre la marche, se sentant écraser par un poids nouveau sortit de on ne sait ou...et devinez quoi? Bah c'était Sarken. Le démon n'était pas vraiment étonné...Il se rappelait de son numéro à deux francs six balles devant et dans le restaurant. C'était un comique... Il était d'un manque de sérieux affligeant...mais c'était ce qu'il fallait dans le métier!

Il enchaîna avec une sorte de réplique/blague bien pourrie...Là, il avait sa réputation de non-sérieux. Il était étiqueter à vie...du moins jusqu'à ce qu'un autre geste un peu plus brutal et terrifiant ce fasse remarquer mais ça, on verra...Après tout, il était un peu fou non? Alors ce cher Crowley aura de belles surprises! C'est parfait! Il n'oublia pas de dire qu'il ne serait pas gênant, qu'il ne prendrait pas de place, qu'il pourrait se nourrir avec son argent à lui...Niveau frigo, il pourrait se faire tout ce qu'il veut. C'était pas trop chiant ça. Pas du tout même. D'autre demanderait des sommes faramineuses qu'ils pourraient se mettre ou le démon pensait, mais bon...

Il y eut tout de même un détail qui...froissa légèrement le démon. Non pas froisser dans le genre "Mauvais humeur" mais plutôt dans le genre "Contrainte"...apparemment, Sarky n'appréciait pas...Non, dire qu'il était assez "instable" en présence de Vampires et Succubes...Génial! Surtout que pour l'instant, il n'y avait pas beaucoup de personnes capable de lui donner du boulot niveau élimination de rebelles...Alors il y en aurait forcément dans les clients...Mmh...Le démon pensait qu'il allait avoir quelques problèmes à ce niveau là mais passons! Il regardait Nayuki qui avait la tête baissée...et esquissa un sourire se voulant chaleureux et rassurant avant de lui dire en lui relevant la tête

"Tu sais, tu es bien plus belle quand tu souris."

Puis il embellit son sourire, partant avec son esclave et son nouvel associé jusqu'à sa villa...Il sentait que c'était le début d'un...nouveau départ...pour Darkness...C'était le début aussi d'une ère qu'il voulait sombre et sanglante...Quelque chose se prépare dans l'ombre de cet esprit malsain et sournois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Loin ... {Nayuki, Sarken, Crowley}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Plage-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit