AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Une vie pour une vie (pv Toshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   Jeu 17 Juin - 13:50

Lirénane se sentait fatiguée, elle avait besoin de repos. Toujours courir partout, gérer ceci ou cela… Elle n’avait même plus le temps de réellement s’amuser ! Ca devait être ça, la vie d’une chef de clan… Comment pouvait-elle le savoir ? Elle en avait eu la formation mais pas le rôle, puisque sa charmante sœur avait trouvé le moyen de lui voler sa place. D’ailleurs, la démone même si la succube ne laissait pas le désir de vengeance la posséder, elle rêvait de pouvoir prendre sa revanche un jour ou l’autre. Ce qu’elle ferait plus facilement lorsqu’elle serait devenue encore plus riche ! Toujours plus riche ! C’était bien pour sa fortune que ses deux compagnons avaient accepté leur alliance… Etre choisir pour ça avait quelque chose de pénible, mais après tout c’étaient des démons ! Tous les deux plus immondes l’un que l’autre, comme s’ils se faisaient une compétition machiavélique pour savoir lequel serait le plus cruel. Même si Lirénane n’était pas un modèle de gentillesse, elle se savait tout de même plus modérée. Ce n’était pas la peur qui faisait les meilleurs serviteurs, mais bien le respect. La peur conduisait à la mutinerie, aux tentatives de meurtres… Ca n’avait rien d’amusant de devoir sans cesse se protéger !

La jeune succube avait cependant un élément lui permettant de se réjouir quelques peu. La veille, alors qu’elle était partie se promener dans les rues de Yuutou, elle avait fait une bien curieuse découverte. Un combat sanglant dans une ruelle avait attiré son attention et elle y avait assisté d’un regard amusé. De beaux jeunes hommes démontrant ainsi leur virilité avaient de quoi éveiller son instinct de succube affamée. Se léchant les babines, elle admirait la puissance de chacun, spectatrice discrète… Mais lorsque l’un d’eux tomba, prêt à se faire tuer, Lirénane ne put s’empêcher d’intervenir. Arrivant d’un bond en plein milieu du combat, elle protégea le vaincu d’un simple revers d’une de ses dagues. Son regard « persuasif » fit le reste et bientôt elle se retrouva seule avec le jeune homme. Il était sévèrement blessé mais encore vivant. Lirénane écarta une mèche des cheveux de l’inconnu. Il avait démontré sa force et son courage, elle décida donc de le sauver… En échange de quoi elle le garderait comme esclave. Lirénane ne faisait pas de cadeau, il lui devait la vie, alors sa vie lui appartenait. Logique, non ?

Elle fit appeler des serviteurs qui se chargèrent de transporter le jeune homme aux cheveux blancs chez elle. Il était encore inconscient lorsqu’elle l’avait laissé aux bons soins de ses servantes les plus habiles. A présent, elle se demandait s’il était remis de ses blessures. Oh ce ne serait sans doute pas pour tout de suite, même avec les meilleures potions du monde il fallait plus d’une journée pour cicatriser. C’était déjà un miracle qu’il soit sauf, et elle comptait bien jouer sur ce principe.

Souriante, Lirénane arpentait les couloirs, en direction de la chambre d’ami, l’une des moins luxueuses qu’elle pouvait encore prêter. Lorsqu’il serait remis, il irait partager la chambre de son autre esclave, Ulrick. Ca ferait de la compagnie à son rebelle ! En espérant qu’ils ne se donnent pas trop le mot pour lui gâcher la vie. Elle n’avait aucune envie de sévir, elle voulait seulement s’amuser. Vêtue de son kimono blanc et rouge, ses cheveux attachés en deux couettes chinoises tombant sur les épaules, elle pressait le pas, sa curiosité la poussant à accélérer. Ce fut pourtant avec le plus grand calme qu’elle ouvrit la porte de la chambre. Deux servantes en tenue de soubrettes s’occupaient du blessé.

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~~Cold and Antisocial~~
avatar

~~Cold and Antisocial~~


Messages : 63
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Création et Manipulation de Glace
Maître/Esclave de: Esclave de Lirénane x)

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   Jeu 15 Juil - 4:53

C’était la fin, sa fin plus précisément. Il est acculé, blessé et son arme, son précieux katana appelé Hyorinmaru, gisait sur le sable en étant hors de portée de son possesseur. Il ne pouvait plus avoir recours à son pouvoir, qu’il avait fortement utilisé pour essayer de désarmer ou déstabiliser, en vain, son opposant. Mais il était bien trop fort pour le jeune vampire !
Et maintenant, le Maitre du nom de Crowley s’avança vers lui, Claymore au poing, avec un sourire sadique aux lèvres. Rictus maléfique qui donnait la chair de poule dans le dos d’un simple coup d’œil. Le Maitre avait du se lasser, et aller en finir avec son « jouet du moment » d’un bon coup de claymore bien placée.
Le Vampire, désespéré, utilisa ses dernières forces pour pouvoir se protéger avec une fine couche de glace. Sauf qu’au lieu que cela marche, il perdit toute son énergie et tomba dans les pommes, pensant que c’était la fin.
Il tomba dans les ténèbres, croyant que c’était ça, la mort.

Sauf que, tout ne se passa comme prévu. Il était « mort » physiquement mais conscient. Il ressentait tout ce qu’on lui faisait. Et il se rendit compte que Crowley ne l’avais pas tué ….

Pourquoi ?

Parce que quelqu’un l’avais sauvé, et s’occupé de lui ….

Il ressentait tout, chaque main qui lui prodiguait des soins, changer ses bandages, tâter son poux et autres activité médicinales. Il sentait aussi qu’on s’occupait bien de lui, comme la douceur de la soie des draps, ou des délicatesses des soins. Il mit une journée à se réveiller, grâce aux divers mixtures appliqué sur lui, et il eut de suite un choc : Il n’était pas chez quelqu’un de… disons banale, vu les deux jeunes femmes en soubrettes qui s’occupaient de lui.
Il se releva en sursaut, une main sur les bandages, qui était ses seuls vêtements, dans une crispation de douleur, en regardant autour de lui.

« Où … Où-suis-je ? »

Il imagina en même temps divers scénario possible : Crowley l’avait peut-être épargné pour en faire son punching ball attitré ou Shin, le regretté vendeur d’esclave l’avait peut-être soigné pour le revendre à prix d’or (Quoique, il ne vaudrait pas grand-chose !) ou encore la famille Vi Britannia, un autre jouet pour la maitresse de maison …. Ou bien …

La porte s’ouvrit délicatement, montrant le visage de celle qui l’vait sauver des griffes de son adversaire

« C’est … Donc vous …Celle dont on parle d’un corps à damner un saint, mais avec un vrai cœur démoniaque … »

Sourire sarcastique. Il le savais, elle ne l’avais pas sauver pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   Jeu 22 Juil - 12:12

Lirénane avait hâte de s’amuser avec son nouveau jouet. Elle se demandait malgré elle ce que ses confrères pourraient faire s’ils apprenaient qu’elle avait fait preuve de ce qui pouvait ressembler à de la compassion. Heureusement, ils n’en sauraient rien ! Et Lirénane ne faisait jamais preuve de compassion pour rien. Un jeune homme beau et fort, vigoureux… Ca ne se refusait pas ! Et puis comme elle lui avait sauvé la vie, il avait une dette envers elle. Peut-être en ferait-elle son garde du corps, s’il se montrait à la hauteur. Il s’était quand même pris une défaite mortelle face à un autre démon… Pour un vampire, c’était navrant ! Mais si elle l’entraînait trop, qu’est-ce qui l’empêcherait de s’enfuir par la suite ? Elle devait le tester et s’assurer de sa loyauté. Ca risquait de prendre un peu de temps. Tout dépendrait du caractère du jeune homme et de son état physique.

En entrant dans la chambre, Lirénane posa son regard sur le blessé qui semblait venir de se réveiller. Il avait des yeux magnifiques, il n’y avait rien à dire à ce sujet, mais il ressemblait plus à un petit garçon, ainsi allongé dans le lit. Quel âge pouvait-il bien avoir ? Elle fit une petite moue déçue. Elle n’avait pas imaginé sauver un enfant… Il semblait tellement plus adulte, une épée à la main et le corps ensanglanté ! Lirénane esquissa un sourire à sa question et s’approcha du lit, avec grâce et délicatesse. Elle posa une main sur la cuisse du jeune homme, recouverte par le drap. S’il était encore jeune, alors elle patienterait ! Mais peut-être ne paraissait-il pas son âge.

- Un cœur démoniaque ? Pour une démone je trouverai ça plutôt normal, mais est-ce une manière de parler à celle qui vient de te sauver la vie ? J’aimerai que tu te présentes, vampire. Qui es-tu ? Quelle est ton histoire ? Parle-moi de toi et si tu me satisfais je te ferai apporter un repas de roi, avec du sang de première qualité. Je pense que tu as grand besoin de récupérer un peu d’énergie.

Lirénane afficha un sourire narquois, puis elle claqua des doigts et les servantes lui apportèrent un fauteuil près du lit, dans lequel elle s’installa confortablement. Elle claqua à nouveau et des serviteurs commencèrent à la ventiler et à lui servir du saké, qu’elle buvait avec ménagement. De toute façon, elle n’était pas vraiment sensible à l’alcool. Sans doute parce-qu’elle s’entraînait quotidiennement depuis plusieurs dizaines d’années. Ou alors son corps démoniaque l’absorbait bien. Quoiqu’il en soit, elle aimait savourer son saké froid, assise dans son fauteuil, ses serviteurs aux petits soins pour elle. Elle avait hâte de voir ce que son nouveau jouet allait lui apprendre. Elle se demandait qui il était, elle ignorait jusqu’à son nom. Si certains aimaient imposer le nom à leurs esclaves, Lirénane n’en faisait rien. Pour le moment. Un nom était synonyme d’identité, elle refusait pour le moment de priver ces êtres de leur dernière liberté.

Son regard perçant traversait le jeune homme, tandis que les rayons du soleil filtraient à travers la chambre. Serait-il loyaux ? Devrait-elle le dresser ou se plierait-il à ses quatre volontés ? Par moment, Lirénane aurait aimé pouvoir lire dans les pensées. Ca aurait été tellement plus simple ainsi ! Mais son pouvoir était déjà bien suffisant pour ce dont elle avait besoin. Elle pouvait à tout moment faire obéir qui bon lui semblait, mais elle n’aimait pas l’utiliser sur la personne qu’elle visait. Il était tellement plus amusant de viser une autre personne pour punir l’intéressé… Cette méthode avait bien marché sur Ulrick, même si elle s’était déjà lassée de son autre jouet. Peut-être que ce petit vampire lui apporterait une meilleure satisfaction…

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~~Cold and Antisocial~~
avatar

~~Cold and Antisocial~~


Messages : 63
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Création et Manipulation de Glace
Maître/Esclave de: Esclave de Lirénane x)

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   Jeu 9 Sep - 3:11

Elle le dévisageait. On voyait tout de suite la différence de milieu des deux personnes rien que dans ce regard. C’en était fini de sa petite liberté qu’il s’était offerte après s’être libéré du joug de ses « créateurs ». Elle le voulait, elle en avait fais son esclave, et ça naturellement.
Tout était limpide dans la tête du vampire : sa vie lui avait coûté sa liberté, et sa captivité était imposée par sa « sauveuse », rien des plus normaux. C’est ainsi qu’il devait vivre sa nouvelle vie, entouré des chaines invisibles de sa « dette de vie ». Il aurait du respect pour elle, elle qui lui avait sauvé la vie, elle qui avait une partie du monde démoniaque à ses pieds, elle qui était une descendante d’une famille mythique en Enfer. Mais il aurait aussi du mépris pour celle qui lui avait enlevé sa liberté.

Suite à son intervention, sa future « maitresse » s’approcha de lui, avec une élégance et une grâve surnaturelle, lui qui ne croyait pas qu’il existait quelque chose d’aussi beau en Enfer. Posant sa main sur la cuisse du blessé, elle prit la parole, avec son air naturellement hautain.

- Un cœur démoniaque ? Pour une démone je trouverai ça plutôt normal, mais est-ce une manière de parler à celle qui vient de te sauver la vie ? J’aimerai que tu te présentes, vampire. Qui es-tu ? Quelle est ton histoire ? Parle-moi de toi et si tu me satisfais je te ferai apporter un repas de roi, avec du sang de première qualité. Je pense que tu as grand besoin de récupérer un peu d’énergie.


Il se mit à rire doucement, puis plus ouvertement à ces paroles. Savais-t-elle ce qu’était l’addiction au sang d’autrui ? Pouvez-t-elle vraiment parler d’un sujet non-maitriser aussi facilement ? Non, elle ne pouvait pas. C’est ainsi que le vampire aux cheveux argentés soutint son regard avec tout le froideur possible, le rendant pus « adulte ».

« De grâce … »
Dit-il en prenant un air faussement distingué, comme pour se moquer, bougeant légèrement la jambe pour qu’elle n’a plus de prise sur sa cuisse « Savez-vous ce que c’est de boire la force vitale de quelqu’un d’autre, jusqu’à en devenir adictif ? Je ne pense pas, donc pour votre « repas de rois », il serait de bon de vous renseigné. Car pour un vampire blessé tel que moi, votre sang est le seul à pouvoir être qualifié de roi dans ce … Enfin, je ne pense pas que vous êtes du genre à vous laisser prendre le sang par « un vulgaire futur esclave que j’ai sauvé des griffes d’un fou », je me trompe ?»

Se relevant légèrement pour s’adosser à la tête de lit, laissant le drape tombait jusqu’à sa taille et son torse nu visible ; le vampire était satisfait. Satisfait d’être tombé sur la bonne personne à qui il pourrait m’être des bâtons dans les roues. Il était plus aisé celui-lui d’être un peu moins docile avec elle qu’avec Lelouch ou Shin. Surtout le dernier dont les méthodes de dressages étaient vantées à tout va.

Seul trémolo, c’était qu’il ne connaissait pas son pouvoir. Il savait que c’était un pouvoir de grande puissance, mais il ne savait pas la forme de sa manifestation. C’était l’avantage sur lequel elle pouvait se basé, et sur lequel Toshiro allait devoir jouer dangereusement. Mais rien n’est plaisant quand le jeu n’apporte aucun risque …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   Jeu 23 Sep - 0:42

Lirénane était ravie de sa nouvelle acquisition. Même s'il avait l'allure d'un enfant, elle savait qu'il n'en était pas moins adulte et plutôt séduisant. Elle n'était pas particulièrement difficile sur l'apparence physique de ses amants, du moment qu'ils savaient la satisfaire. Pour cela, elle voulait s'assurer de leur parfaite obéissance, de leur envie d'elle et surtout de leur envie de la combler. Le viol n'avait rien d'amusant à ses yeux, même pour une succube. Cela lui rappelait de trop mauvais souvenirs. Elle préférait le sadisme en douceur... Ou la séduction. Utiliser son pouvoir pour parvenir à ses fins n'avaient rien de particulièrement amusant non plus. Mais elle savait se faire désirer, luttant souvent contre ses propres pulsions de succube pour obtenir un met de bien meilleur qualité. Ce garçon n'avait visiblement pas l'intention de se laisser faire, il lui en voulait de lui avoir pris sa liberté. Pourquoi pas ? Mais sans elle, il serait mort. Etonnant comme les petites gens pouvaient se montrer ingrats par moment... C'était un principe qu'elle avait encore du mal à cerner. Chez elle, aux enfers, même déchue elle était extrêmement respectée par mes serviteurs. Alors un esclave... Le soucis, évidemment, était que ce jeune esclave était un vampire, il avait dû connaître l'ivresse de diriger, d'être un maître. Quelle déchéance pour lui que de devenir l'esclave d'une succube ! D'autant plus que les vampires, très fiers d'eux-mêmes, ne parvenaient pas à s'imaginer inférieurs à qui que ce soit, succubes comprises. Quel dommage, vraiment, car il aurait du mal à s'habituer. Mais elle parviendrait à le mater, d'une façon ou d'une autre. Elle finirait par le faire tomber sous son charme, à sa manière, par la force ou par la douceur.

Il se moquait d'elle, l'impudent... il se dégageait de son emprise. Lirénane fronça légèrement les sourcils, d'une manière à peine perceptible, dissimulant parfaitement la petite pointe d'agacement qui avait percé sur son visage. Elle ne supportait pas qu'on lui manque de respect ! Le petit se mit à lui débiter un long discours sur les vampires. Pitié pas ça ! Elle y avait déjà eu son lot avec cette andouille de Lelouch ! Les vampires, elle connaissait parfaitement. Elle savait que le sang était pour eux le meilleur des mets. Mais ce nouvel arrivant ne semblait pas apprécier son statut de vampire. Curieux. Il eut tout de même le culot de demander le sang de Lirénane... Pour qui se prenait cet esclave ? Cependant, il y avait peut-être moyen de gérer la situation en utilisant les paroles du nouveau venu.

Il souriait, apparemment content de sa réplique. Lirénane espérait bien qu'il ne pensait pas à autre chose... Par moment, elle aurait aimé savoir ce qu'il avait en tête. Finalement, peut-être utiliserait-elle son pouvoir. Rien de tel que de lui montrer sa supériorité une fois pour toute ! Quoique non, elle préférait lui en garder la surprise pour un meilleur moment. Le secret de son pouvoir était tellement pratique parfois ! Cela ne lui laissait que plus d'emprise sur les gens. La peur de l'inconnu... Elle l'écouta cependant jusqu'au bout, sans l'interrompre, souriant calmement, sereine.

- Et bien petit, on peut dire que tu enchaînes les insolences envers ta bienfaitrice. Quoique tu en penses, tu serais mort sans mon intervention. Mais peut-être préfères-tu en juger, auquel cas je peux te ramener à ton agresseur. Tu peux aussi choisir de devenir un objet de vente de Shin. Evidemment, tu ne peux plus partir. Qui me remboursera les dépenses que j'ai eu pour te soigner ? As-tu assez d'argent pour ça ?

Lirénane lui jeta un regard plein de puissance et de dignité, afin de lui faire sentir la force de celle qu'il essayait de défier. Elle n'était pas en colère, elle restait souriante, mais de ce sourire cachant la tempête, un sourire dangereux et pourtant respectueux. Elle devait lui faire comprendre qu'elle était à présent sa maîtresse et lui le petit esclave.

- Donner mon sang à un vulgaire esclave, c'est hors de question. Donner mon sang contre un jeu, en revanche, serait plus de mon domaine. Je peux te proposer plusieurs vies chez moi, sache seulement que mes esclaves comme mes serviteurs sont toujours mieux traités ici que chez mes deux compères. Ils sont tous heureux de se plier à mes désirs et je les comble à la mesure de ce qu'ils m'apportent. Si ton désir est de goûter à mon sang, ou à la liberté, ou à quoique ce soit d'autre, je peux te l'accorder. Dis-moi ce que tu veux, ensuite je te proposerai un marché qui pourrait certainement te plaire. Ne refuse pas tout de suite, évidemment. Les possibilités sont vastes ! Mais bien sûr, je veux à une contrepartie. Elle sera proportionnelle au vœu que tu formuleras. Un jeune esclave comme toi doit forcément avoir quelque chose qui lui tienne à coeur... De l'argent ? Des femmes ? N'hésite pas, dis-moi ! Attention cependant à ne pas te montrer insolent, ou dépasser les limites ! Je serai obligée de me montrer sous un mauvais jour...

Les servantes à côtés, en entendant la dernière phrase de Lirénane, pâlirent et baissèrent la tête. Même si la succube pouvait se montrer douce et généreuse, chacun ici savait qu'elle n'offrait rien sans une grande contrepartie. Mais leur maîtresse sous un mauvais jour leur faisait peur, car elle n'était pas l'alliée de Shin et de Lelouch pour rien. Lirénane sourit au nouveau. En son fort intérieur, elle riait, sadiquement. Elle savait déjà ce qu'elle allait lui proposer en contrepartie de ce qu'il lui demanderait. Si son vœu était dans le domaine du réalisable, bien sûr.

- Ah, et bien sûr tu n'échapperas pas au récit de son histoire ! Donne-moi ton nom, à moins que tu préfères que je ne t'en donne un moi-même...

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie pour une vie (pv Toshiro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie pour une vie (pv Toshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Manoirs et châteaux :: Château de Lirénane-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit