AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Premier contact, premiers pas [PV Ume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 15 Juin - 22:59

[Suite du RP en salle des ventes]

Tôya garda un oeil discret sur sa nouvelle acquisition pour bien s'assurer qu'elle le suivait, ce qu'elle fit, pas à pas, jusqu'à arriver à la villa dans laquelle le jeune vampire avait élu domicile. Elle ne se trouvait certes pas dans les quartiers chics, mais l'allure donnée à l'habitation n'était pas pâle, et il s'avérait qu'il s'agissait d'une villa de grand luxe. Un grand jardin précédait la bâtisse en elle-même, orné d'une végétation luxuriante et pourtant extrêmement bien entretenue, sans doute par les soins d'un jardinier, alors que l'on devinait la présence d'une piscine derrière la maison.

La villa en soi n'était pas suffisamment grande pour être assimilée à un château ou un manoir, mais elle faisait tout de même partie des demeures les plus élégantes du quartier, par sa construction en colonnade sur deux grands étages, sa brique blanche, et son toit couleur brique. On devinait que le premier étage était sans doute l'un des plus réguliers lieux de vie du maître de maison, par la présence d'immenses baies vitrées pourvues à l'intérieur de larges rideaux qui ne laissaient pas entrevoir les détails de la vie privée du jeune homme.

Ce dernier, tout en contemplant avec fierté sa maison, prit le bras d'Ume et, d'un geste large, balaya tout le contenu de sa propriété.


"Voici l'endroit où tu vivras... Et où tu travailleras, bien évidemment."


Il l'entraina à l'intérieur, la menant vers le salon qui faisait office de pièce d'entrée. Là, un homme en costume noir, le visage balafré de cicatrices, apparut brusquement devant eux, aussi silencieux qu'à son habitude. Le sang impur fit un geste de tête vers son esclave tout en s'adressant à son garde du corps.


"Je viens de l'acheter. Elle travaillera désormais ici sous mes ordres."


L'homme acquiesça et disparut aussi vite qu'il était apparu. Tôya lâcha alors le bras d'Ume, tout en lui disant, le regard quelque peu inexpressif :

"Cet homme est mon ombre. Il me seconde et me protège dans toutes les tâches, même les plus ingrates. S'il t'a surpris, tu devras t'habituer à ses manies à surgir de nulle part. Il est... très doué en ce qui concerne la discrétion."


Il s'avança vers la cheminée du salon pour remettre en place dans un geste distrait un bibelot.

"Ah oui ! Ne t'avise d'essayer d'engager la conversation avec lui. Il est muet."


Ses yeux se figèrent avant de se détendre un peu en se rapprochant de son esclave. D'un signe de tête, il l'invita de nouveau à le suivre et la mena au premier étage, avant d'ouvrir une petite porte dans un couloir non loin de sa suite personnelle. La pièce dans laquelle ils venaient de pénétrer était une chambre certes petite, mais assez correctement équipée.


"Voici ta chambre, Ume. Elle n'est pas loin de celle d'Eliza, ni de ma suite. Ainsi, si j'ai besoin de toi pour quoi que ce soit, j'attends que tu puisses faire preuve d'un dévouement total, ainsi que d'une efficacité utile. En attendant, tu prendras ton rôle demain. Pour le moment, tu as une petite salle de bains à ta disposition pour te laver, et tu peux jeter ces vêtements crasseux que tu portes pour enfiler un uniforme. Tu le trouveras avec le nécessaire de toilette dans le petit placard en bois près de ton lit. Je te laisse à présent prendre tes aises."


Il s'apprêta à sortir de la chambre, mais se retourna une dernière fois pour dire :

"Ne tarde cependant pas trop. Je t'attends dans le salon une fois que tu seras prête."


Il referma alors la porte et redescendit dans la pièce principale de sa villa. Là, se servant un verre de vin dans son bar personnel, il le fit tourner dans son verre, en buvant de temps à autre une gorgée, en attendant que la jeune fille arrive. Il voulait avoir une discussion avec elle, à présent qu'ils étaient sortis de cet environnement abominable qu'était le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 15 Juin - 23:54

Comme convenu, Ume suivit Tôya docilement. Elle aurait pu tenter de fuir, oui, elle aurait pu. Mais qu'est-ce que cela lui aurait apporté? Elle ne connaissait pas la ville, ni ses habitants et son nouveau maître l'aurait sûrement rattrapée, au final. Alors elle avait suivi sans dire un mot, regardant de ça de là cette ville inconnue. Elle voyait toute sorte de gens marcher, de même que des esclaves qui eux, étaient attachés. Peut être avait-elle eu de la chance, quand même, après tout. Soudain, ils se retrouvèrent dans un quartiers rempli de villa. Ume ne fut pas plus surprise que ça. Pour pouvoir avoir deux esclaves à s'occuper, et bien d'autres choses sûrement, Tôya ne devait pas être pauvre. La demeure était grande, si grande... le jardin était superbe et certainement pas entretenu par son propriétaire... Ume s'imagine un instant son Maître en tenu de jardinage et sourit. Derrière la maison se laissait deviner une piscine.

En levant la tête, la jeune fille découvrit le premier étage de la villa, parcouru par de grandes baies vitrées. La vue devait être superbe de là haut.

Puis le jeune homme lui prit le bras pour lui montrer par un large geste et avec fierté sa maison. Il pouvait être fier, ça oui, même si Ume ne voulait pas savoir comment il en était arrivé là à posséder tout ça. Il lui précisa, s'il y avait encore besoin de précision, que sa vie maintenant, elle serait là, à servir et travailler pour lui. Ume hocha la tête. Si elle avait assimilé sa nouvelle condition, voir la maison sous ses yeux là, comme ça, lui faisait un choc. Tout était bien réel.

C'est toujours tenue par le bras que Ume entra dans la maison. On entrait ici directement dans le salon, pièce d'entrée très grande bien sûr et qui ne manquait pas d'impressionner. Mais à croire qu'il n'y avait jamais le temps de s'arrêter deux minutes car un homme en costume noir; le visage recouvert de cicatrices, venait de faire une brusque apparition devant eux. De surprise, Ume recula d'un pas. Elle ne l'avait pas entendu. Comment avait-il fait?

La jeune fille se senti rabaissée une nouvelle fois, devant cet inconnu. On venait de l'acheter, elle travaillerait là... bref, une nouvelle employée à plein temps qui se devrait d'être volontaire et disciplinée venait d'arriver, en somme. Et à peine l'homme avait-il acquiescé qu'il s'était déjà évaporé dans la nature. Quel drôle de numéro. Mais apparemment, il allait falloir qu'elle s'y fasse. C'était l'homme de l'ombre rattaché à Tôya et elle n'aurait pas fini de le voir. Ume acquiesça en silence, signe qu'elle avait enregistré les informations. Ume n'avait trop rien à dire, dans le coup. Aujourd'hui, c'était la visite du propriétaire. Elle découvrit la superbe maison sans trop d'enthousiasme et il était aisé de savoir pourquoi. Elle seulement l'emplacement des pièces dans un recoin de sa mémoire. Douée en orientation comme elle l'était, elle finirait bien par se perdre au moins une fois. A présent, il fallait se rentre à l'étage ou l'attendait sa nouvelle chambre. Petite mais apparemment confortable. C'était déjà ça de gagné. Il fut alors convenu qu'elle devait s'apprêter et le rejoindre au salon dès qu'elle serait prête.

« Très bien »

Et sur ces mots, Tôya la laissa prendre ses aises dans ses nouveaux appartements.

Ume se regarda dans un petit miroir présent dans la chambre. Elle avait une tête atroce. Qu'avait-il vue en elle tout à l'heure pour qu'il s'arrête même lui parler? Sa tête était en chiffon, ses cheveux en guerre et ses vêtements en lambeau. Pour sûr qu'il fallait y remédier assez vite. Elle se dirigea vers le placard de bois et en sorti tout l'attirail nécessaire pour redevenir une jolie fille puis s'en alla dans la pièce d'eau. Elle se récura de la tête aux pieds, il fallait que ça brille. Elle lava, sécha et peigna ses cheveux de sorte qu'ils puissent retomber, libres et brillants sur son uniforme de servante, ajusté pour retomber sans un pli de travers. Que ça faisait du bien de prendre soin de sois. Une fois prête, elle jaugea le temps passé bien assez long et entama la descente au salon. Elle descendit les marches lentement, faisant bien attention à son nouvel environnement et tourna dans l'entrée du salon où son Maître attendait. Elle l'observa deux secondes, se demandant comme l'aborder puis finalement, décida d'y aller au naturel et de voir ce que ça donnerait. Sans autre délicatesse ni autre forme de politesse, regardant droit devant elle, elle s'exclama :


« Me voilà »


Ses cheveux volaient derrière elle lorsqu'elle marchait, elle en était fière. Elle avança encore pour se retrouver à quelques mètres de lui.

« Vous m'attendiez? »

En attendant sa réponse, elle détailla la pièce et sa décoration. Quitte à attendre, autant rendre l'attente utile.Elle était un peu gênée tout de même, elle n'avait jamais porté ce genre d'uniforme. Elle le trouvait un peu court et serré, mais peut être était-ce normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mer 16 Juin - 13:26

Tôya songeait, les yeux fixés avec ardeur sur le liquide rouge qui tournait dans son verre. Comment en être arrivé ainsi ? Pourquoi avait-il seulement mis les pieds dans cet endroit, le marché d'esclaves, cet endroit qu'il détestait, pour tous les mauvais souvenirs qu'il y avait subi lorsque lui-même s'était retrouvé en cage, à la place d'Ume, il y a quelques années. Etait-ce cela qui l'avait attiré vers la jeune fille ? Il savait quelles tortures mentales on pouvait endurer dans un lieu matériellement confiné. Peut-être avait-il vu en sa nouvelle esclave une sorte d'image féminine de ce qu'il avait été...
Sa main se crispa sur son verre et il dut se retenir pour ne pas le briser par cette simple pression. Il ferma un instant les yeux pour effacer de sa vision ces images de son passé et faire le vide. Ce fut la douce voix de son acquisition qui réussit à le faire changer d'idée.

Deux mots simples, prononcés dans une sorte d'hésitation, de rapidité innocente qui le firent sourire. Elle s'approcha un peu plus de lui pour lui parler encore et son sourire s'élargit. A présent, telle qu'elle était, il ne regretta plus son achat. Elle n'était pas d'une beauté exceptionnelle certes, mais elle était bien plus que passable. Alors qu'elle s'était immobilisée, lui combla les derniers mètres entre eux deux. Le vampire posa une main sur le creux de son cou pour tâter la peau si douce et tourna autour de son esclave, entraînant sa main dans son mouvement et frôlant également les cheveux, désormais si légers et parfumés. Cet habit qu'elle portait lui allait si bien, mettant en valeur chaque belle courbe de son corps... Elle allait offrir un beau spectacle au jeune homme par sa simple présence.


"Je suis satisfait. Tu es bien plus belle ainsi, Ume." lui chuchota t-il à l'oreille.

Il s'éloigna d'elle, s'assit dans son canapé et, d'un geste de main, l'invita à prendre place sur une chaise.

"Comme tu le sais, tu es désormais à mon service, et il s'agit de définir tes tâches à l'intérieur de cette maison. J'ai bien une proposition en tête en ce qui te concerne, mais avant cela, je souhaiterai en savoir plus sur toi."

Il termina son verre, le posa sur une table basse à côté et se redressa sur le canapé, appuyant sa tête sur l'une de ses mains.

"Bien entendu, si tu as quoi que ce soit comme question, je me ferai un plaisir d'y répondre."

[Désolé, c'est un peu plus court là. Je me rattraperai au prochain post !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mer 16 Juin - 14:56

Elle l’avait sorti de ses pensées. Peut être aurait-elle préféré qu’il y reste, peut être pas. Elle avait rougit en le voyant tout d’abord perdu dans ses pensées, fixant son vers. Il ne manquait pour sûr pas de charme, son nouvel employeur. Ceci dit, il gardait ce côté mystérieux qui faisait qu’elle ne savait pas trop à quoi s’attendre de sa part. Il souriait, cela devait être bon signe. Elle se dit que l’uniforme devait bien lui aller, un minimum. Alors qu’il comblait le vide entre eux deux, Ume fut tentée de reculer. Elle aurait aimé garder quelques distances mais ne bougea pas. Mais il ne s’arrêta pas là, plaçant sa main délicatement u niveau de son cou, la faisant frissonner par le contact. Elle voulait le rompre. Puis il lui tourna autour et Ume se sentit comme une proie observée qui ne pouvait rien faire. Il lui fallut une bonne dose de retenue pour ne pas s’écarter vivement pour échapper à ce « tour du propriétaire ».

Alors qu’il lui chuchotait quelques mots flatteurs à l’oreille, la jeune femme prit une belle couleur pivoine. Mais il était temps de rentrer dans le vif du sujet et Ume prit donc place sur la chaise, anxieuse, prenant bien soin de bien placer les pans de la robe. Il souhaitait en savoir plus sur elle ? Quels genres de renseignements voulait-il ? Une moue interrogative se peint sur son visage.


« En savoir plus sur moi ? Je me demande bien pourquoi cela vous intéresse ! Je pensais que vous n’en n’auriez rien à faire, honnêtement. Mais je suis curieuse de savoir en quoi je vous serez bien utile, cependant. Cette maison a déjà l’air niquel ! »

La jeune fille ne s’attendait pas à en dire autant, mais il fallait bien oser parler, surtout qu’il semblait ouvert au dialogue. Elle parlait d’une voix calme et posée même si en fond, il restait une pointe de retenue. Elle n’oubliait pas à qui elle parlait et se demandait jusqu’où elle pouvait aller. Elle plaça distraitement une mèche de cheveux derrière ses oreilles et poursuivi.

« Je n’ai pas énormément de questions, il me semble que le principe général, je l’ai appris dans cette cage, là bas ! Je n’ai de droits que selon qui tient les reines ! Aurais-je le droit de sortir seule ? Aurais-je un minimum de liberté ? Jusqu’où il me sera demandé d’aller dans le but de vous servir ? J’avoue que tout cela me tourne dans la tête depuis un petit moment maintenant. »

Ume ne montrait pas souvent de colère, ce n’était pas une fille à être en colère, de toute manière. Mais là, cela faisait un moment qu’elle encaissait alors les phrases filaient un peu sans qu’elle prenne le temps de réfléchir.


« Y a-t-il un moyen de racheter ma liberté et de retourner d’où je viens?! Qu’est-ce qui fait que vous, vous vivez dans une villa et moi que je doive être esclave ? Qu’est-ce qui nous différencie ? »


Ume fixait le jeune homme de ses yeux clairs. Au moins à ces interrogations elle voulait des réponses claires et elle savait qu’il les lui donnerait, qu’elles lui plaisent où non. Puis elle se calma et posa une dernière question.


« Et si, alors que vous êtes occupé, je décide de me faire la belle ? Que m’arriverait-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mer 16 Juin - 18:43

Ume était comme les autres esclaves. Elle n'acceptait pas sa condition d'infériorité et ne rêvait que de liberté. Tôya ferma les yeux pour cacher son agacement. Lorsqu'il l'avait sorti de sa cage, il ne s'était bien entendu pas attendu à une reconnaissance éternelle, mais il y avait quelque chose en elle qui avait plu au jeune homme et il avait espéré trouver son compte avec elle, une sorte d'équivalent féminin... Mais en fait, elle voulait faire pareil que les autres : se révolter de sa condition.

Une partie du vampire pouvait la comprendre. Il s'était lui-même insurgé contre cette infériorité qu'il avait ressenti un temps. Mais à cet instant, son côté narcissique lui dictait de s'imposer contre cette crise ouverte. Il était le maître, il devait montrer sa supériorité.
Il ne pouvait pas trouver un compromis entre ces deux parties de son être et ses yeux commencèrent à tiquer de nervosité. Soucieux cependant du regard que lui jetait la jeune fille, il tenta de se dissimuler. Il croisa les jambes et les mains dans un même mouvement, pour tenter de se contrôler.


"Quelles sont vos manies à toujours vouloir chercher la petite bête partout ? Crois-tu que je sois assez cruel pour t'ignorer ? Nous allons vivre sous le même toit, que tu le veuilles ou non. J'estime normal d'en savoir plus sur les gens que je fréquenterai quotidiennement."

Une pointe d'énervement avait traversé sa voix d'ordinaire si posée alors qu'il continuait à réfléchir aux questions de la belle, ne comptant même pas y répondre dans un ordre logique.

"Je ne pense pas que tu penses réellement à t'enfuir. Du moins, je l'espère. Je déteste en arriver aux grands moyens lorsque je n'ai plus d'autre solution. En prenant ma main, au marché d'esclaves, tu t'es engagée à un service moral. T'en rends-tu au moins compte ?"

Le visage rouge d'énervement, il se leva, saisit la main d'Ume pour l'attirer vers lui, et ils basculèrent tous deux sur le canapé, elle en dessous de lui. Les sourcils toujours froncés, il laissa sa main effleurer doucement le visage de la jeune fille, alors que son visage s'approchait du sien. Mais s'il en donnait l'impression, il ne franchit pas la limite, laissant tout de même une proximité intime entre leurs deux figures.

"Je te l'ai dit. Ici, les maîtres prennent souvent des esclaves pour leurs soirées solitaires. Les femmes comme toi sont souvent les victimes de fantasmes abominables et inavouables. Pour ma part, il suffit juste que j'écoute ma colère et mes envies pour te rabaisser à ce rang, ici et maintenant. Mais, uniquement par le fait que tu as choisi de me faire un semblant confiance en me suivant, je suis moi aussi tenu à un marché moral, et je ne te toucherai donc pas si tu n'y consens pas."


Il se redressa et reprit son souffle.

"Je ne suis peut-être pas le maître dont tu rêvais, mais néanmoins, je peux faire des concessions pour les gens qui me sont attachés, que ce soit par service ou par affection. Ton sort ici, ainsi que les libertés que je peux te donner dépendra du rôle que tu joueras dans cette maison. Je n'ai effectivement pas besoin de toi pour le ménage, voilà pourquoi, hormis les quelques menus services que tu pourras rendre ici, j'attends autre chose de toi..."

Il tourna au quart la tête et dégagea ses cheveux pour montrer deux petits points cicatrisés dans son cou.

"Ceci est la marque de ma transformation. Je suis un vampire mais autrefois, j'étais humain. Ma nouvelle condition et mon sang impur m'oblige à trouver une personne à laquelle me lier pour un service bien spécial à me rendre. Je te propose ce rang. Bien entendu, tu es libre de refuser, et je te trouverai dans ce cas un autre poste dans cette maison. Mais réfléchis au fait que ma proposition pourrait t'apporter de bons avantages..."

Il reposa une nouvelle fois sa main dans le creux du cou d'Ume.

"Accepterais-tu, lorsque j'en aurai besoin, de me servir ton sang à boire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mer 16 Juin - 20:28

Elle l’avait énervé. Il avait perdu patience. C’était normal après tout. Il avait raison, au moment où elle avait accepté sa main, elle s’était engagée. Au fond elle savait que c’était fini et elle ne rêvait plus trop à la liberté qu’elle n’aurait plus, mais elle avait tant encaissé que sa colère était sortie. Elle n’avait rien retenue et avait dit des choses dont elle soupçonnait la réponse. Et elle se rendit compte à cet instant que ce serait surement la dernière fois qu’elle remettait tout en cause comme ça devant lui. Non parce qu’elle craignait ses colères, mais parce que ça n’avait plus aucune utilité. Fatiguée, elle lança doucement, toute colère retombée :

« Bien sûr que je me rend compte ! Mais il fallait que ça sorte ! Alors autant le dire maintenant et être tranquille plus tard !! J’ai beau poser la question, jamais je n’aurais tenté de partir, je sais bien que c’est bien plus dangereux dehors qu’ici !!! »

Mais elle l’avait déjà énervé. Elle ne savait même pas s’il l’avait entendue où pas lorsqu’il se leva pour l’attirer sans ménagement sur le canapé, le visage rouge de colère. Elle était maintenant en dessous de lui, apeurée. Elle le regardait dans les yeux mais ne sachant pas ce qu’il avait prévu, paniquait un peu. C’est alors qu’après avoir doucement effleuré son visage, il rapprocha son visage assez prêt pour qu’elle en distingue tous les détails. Ce qu’il dit ensuite la rassura beaucoup et, silencieuse, Ume se détendit un peu. C’était comme un marché et il semblait, lui, prêt à s’y tenir. Elle ne pourrait certainement pas espérer ceci de tout le monde. Elle souffla lorsqu’il se redressa, lui laissant de nouveau la place de respirer. Mais quel genre de service allait-il lui proposer de donner ?

C’est alors qu’elle l’apprit, il était un vampire. Les deux petites marques, sur son cou, le prouvait. Le rang qu’il lui proposait serait-il… ? Ume commençait à se douter de ce qu’il lui demandait. Elle fronça légèrement les sourcils. En échange de ce seul service, elle aurait de bons avantages ? C’était un marché également, et apparemment pas des moindres. Elle sentit de nouveau les doigts du jeune homme passer sur son cou avec douceur.

Et là ce qu’elle imaginait se produisit, il voulait boire son sang. Elle dû y réfléchir à plusieurs fois, en fabriquant mentalement divers scénario plausibles avant de reprendre un air normal et tout à fait à l’aise.


« Vous parlez d’avantages… »

Fit-elle avec une moue appréciative.

« Quels seront-ils ?... est-ce que l’on souffre, à vous offrir notre sang ? Parce que s’il n’y a que ça, ça ne me dérange pas vraiment. Je ne l’ai jamais fait, je ne sais pas ce que cela implique mais… je n’y vois pas d’objection, si la contrepartie est là »


Et elle ne mentait pas. Donner de sa personne, ici son sang, ne la gênait pas si elle y gagnait quelque chose. Après tout, il l’avait souligné, ils allaient vivre dans la même maison, il fallait trouver un équilibre. Elle s’appuya sur ses coudes, se surélevant légèrement pour le regarder. Sa tenue allait être toute fripée, que cela arrive, ils vivaient un passage crucial pour leur future entente.

Pour la première fois depuis qu’elle était arrivée dans le salon, un sourire anima ses lèvres. Ses yeux brillèrent.


« Je crois qu’il est claire que vous m’avez montré qu’il était inutile de se poser plus de questions sur ma liberté à l’avenir. Soit, je n’en poserais plus une seule ni ne tenterait quoi que ça soit. Mais vous m’avez aussi dit qu’à être une enfant sage, j’y gagnerais beaucoup et j’escompte bien gagner énormément à ce niveau là. Et si vous m’expliquiez ce que cela implique de donner son sang à votre cause ? »


Ume avait prononcé cette dernière phrase sur un ton léger qui impliquait ouvertement que la décision était prise. Il ne manquait plus qu’à amener l’accord à son terme. Ramenant son corps vers elle, elle pu alors se rassoir et juger de la suite des évènements de manière plus confortable. Elle le regardait dans les yeux. Cette tournure d’évènement devrait le calmer un peu. Ume détestait les disputes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 22 Juin - 22:57

Tôya s'était calmé, mais il gardait en mémoire les paroles de l'esclave. Elle n'avait pas l'air farouche, juste exaspérée. Son côté encore conscient et compatissant avait pitié d'elle. Ume n'avait pas demandé à devenir esclave, ni même à se retrouver ainsi exposée aux regards de démons, tous plus avides les uns que les autres à trouver une belle fille capable de les combler sur le plan sexuel. Sur le chemin du marché jusqu'à la villa, ils avaient croisé des maîtres jetant sur leurs nouvelles esclaves des regards en disant long sur leur intention.
Le sang impur ne pouvait pas nier qu'il était lui aussi avide de ce genre de choses, mais le sexe ne faisait pas partie intégrante de sa vie. Il s'en nourrissait pour affirmer sa supériorité et pour satisfaire ses envies, mais après cela, il savait se retenir. Ce contrôle de ces émotions, aussi bien corporelles que mentales, étaient aussi un moyen pour lui de se détacher du commun de ces êtres supérieurs et en quelque sorte, de prouver la prédominance de son intelligence.

Il la regarda droit dans les yeux :


"Tu as l'intelligence de te rendre compte de la dureté de la vie ici. Seulement ne t'avise pas de sortir de telles choses en présence de ton maître. Je sais être patient, mais avec un autre que moi, tu aurais sûrement déjà terminé dans une salle de torture pour avoir lâché tes émotions avec autant d'insolence."

Mais même sa proposition, pourtant avantageuse, ne semblait pas plaire à la jeune esclave, qui laissait sortir toute ses humeurs face à l'idée de donner son sang pour un homme qui l'avait acheté telle une marchandise. Le vampire ne comprit pas. Ne saisissait-elle pas l'opportunité qu'il lui offrait ?
Tôya était fatigué de tout cela. Il avait acquis Ume dans le but d'avoir une servante plus docile et malléable. Le caractère d'Eliza l'amusait, mais il ne voulait pas en avoir une seconde comme elle.

La suite de ces paroles l'intriga. Après avoir clairement montré son manque d'enthousiasme, Ume manifesta un accord visible à ce contrat malgré quelques réserves. L'un des sourcils du jeune homme se suréleva légèrement. Et pourtant, la vérité était là. Elle comptait bien profiter des soi-disant "avantages" dont elle n'avait connaissance.

Un sourire malin se dessina alors sur son visage, en réponse à celui de son esclave, plus brillant et sincère :


"Personnellement, je n'ai pas eu mal lorsqu'on m'a mordu. Après, je pense que cela dépend de la sensibilité de chacun. La première fois pourra te paraître un peu douloureuse. En échange de cela, tu auras une dose de travail moindre. Tu pourras à l'occasion aider dans le travail quotidien, mais le don de ton sang provoque une certaine fatigue, et je n'aimerai pas à avoir à te tuer à la tâche. Tu auras également quelques droits de sortie libre, sans surveillance. De tout de manière, je ne vois pas bien où tu pourrais aller sur cette île si tu décidais de t'enfuir."

Il coinça le menton d'Ume entre ses doigts ouvrit de nouveau la bouche pour aussitôt la refermer, mais, après un temps de réflexion, reprit :

"Donner son sang implique normalement une autre clause que je suis prêt à mettre de côté pour un temps, selon notre accord, à savoir que... Le sang pour moi s'avère meilleur lorsque je mords la personne au cours d'une relation sexuelle. L'issue pour toi sera inévitable, mais je veux bien te laisser un répit plus ou moins long selon le temps que tu mettras à... l'accepter."

Il posa légèrement ses lèvres sur celles de la demoiselle avant de lui sourire :

"Alors, suis-je un monstre ? Espérais-tu mieux que moi comme maître ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mer 23 Juin - 0:11

Ume avait un peu de mal à se réguler. Elle n’avait jamais été esclave, bien sûr et ne se rendait jusque là pas trop compte de ce qu’elle pouvait et ne pouvait pas dire. Alors évidemment, elle avait un peu parlé comme elle pensait. Elle tenta de se mettre dans la tête de ne plus dire que le strict minimum. Bon, elle n’y arriverait peut être pas, mais cela éviterait surement ce qu’il appelait de « l’insolence ». Elle se rendait bien compte qu’il y avait une certaine clémence chez lui, bien d’autres ne prendraient même pas le temps de parler. Combien d’esclaves n’avaient pas cette chance ? Ume l’avait bien senti lorsqu’il lui avait parlé pour la première fois… il était différent. Doucement, dans l’esprit de la jeune fille, la grille hiérarchique se grava pour ne jamais s’effacer. Il fallait agir ainsi, parler ainsi et surtout ne jamais se laisser aller. Ce serait dur, très dur, mais depuis le début lui étaient offertes des occasions à ne pas louper. Il ne fallait pas les laisser filer. Elle avait du mal à soutenir le regard de Tôya, et pour cause, la remontrance qu’il lui faisait n’était ni plus ni moins qu’un avertissement pour toutes ses actions futures, il ne serait surement pas si clément le prochain coup.

Au sourire malin que lui adressa son Maître, Ume vit que l’orage était passé. Plus concrètement, son futur rôle ne semblait pour le moment pas infaisable. Elle serait un peu fatiguée, oui, bon, ce n’était pas bien grave. Ca ne ferait surement pas bien mal non plus, donc les désagréments seront moindres. Mais le mieux, elle pourrait sortir, sortir seule et ça, c’était le paradis. Comme ça elle pourrait peut être finir par imaginer qu’elle travaillait simplement et qu’en dehors de ça, elle était libre comme l’air. Ce serait bien, de pouvoir penser ça. La pilule passerait bien mieux. Il prit ensuite son menton entre ses doigts. Ume rougit un peu de timidité, celle qui n’aimait pas être l’un des personnages centraux. Il hésitait visiblement assez sur la suite de la discussion. Tout ce qu’elle pu faire fut patienter en le regardant, espérant qu’il ne s’agisse pas d’un point horrible, ce qui aurait de toute manière beaucoup étonnée la jeune fille.

Ume aurait dû s’en douter. Il y avait des occasions bien trop belles pour être vraies. Où du moins, elles pouvaient être belles et vraies, mais comportaient souvent une close mystère, celle que l’on découvre après avoir accepté un contrat. Dans son cas à elle, bien sûr, de toute manière, il valait mieux accepter, mais cela faisait parti des choses que l’on souhaiterait connaitre dès le début. Ume rougit encore réfléchissant à comment le sang faisait pour être meilleur pendant une relation sexuelle. Elle aurait dû s’outrer peut être ou s’indigner mais… cette situation lui rappelait soudain d’anciens souvenirs. Elle avait déjà payé ce prix pour pouvoir avoir une vie convenable avec son tuteur d’un temps… le monde était en réalité bien le même partout. Ce fut certainement pour cette raison qu’elle ne montra aucun signe de surprise où de rejet… ces choses là, parfois, il fallait savoir les accepter. On lui parlait d’un temps pour se faire à l’idée… oui, surement. Actuellement il était sûr qu’elle était gênée. Elle ne connaissait Tôya que depuis peu… D’ailleurs, elle ne répondit trop rien et ne fit même pas mine d’être contre le léger baiser qu’il lui donna. Alors était-il un monstre ? Elle secoua négativement la tête.


« Je n’espérais pas mieux… je craignais pire… »


Sa voix n’était pas forte. Surement n’osait-elle pas parler normalement où trop fort. Était-ce considéré comme de l’insolence ? Et puis une question lui vint en tête... Elle la formula doucement et poliment.

« Comment dois-je vous appeler ? Maître ?»


Elle sembla réfléchir deux secondes puis se lança sur une autre question.


« Et vous, espériez vous autre chose de moi en me choisissant ? »

Elle espérait honnêtement que non. Si elle devait retourner là bas, cette fois, elle se laisserait peut être aller. Jamais plus une telle occasion ne se présenterait et elle avait bien failli la gâcher d’elle-même. Rien que d’imaginer retourner dans sa cage, Ume s’inquiéta. Elle préférait encore qu’il boive son sang tous les jours en faisant bien tout ce qu’il voulait plutôt que de retourner là bas. Elle était coincée, de toute manière. Le choix était donc vite fait.

Quand elle se décida enfin à le regarder de nouveau dans les yeux, ce fut alors dans son nouveau rôle, attendant ses nouvelles instructions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Jeu 1 Juil - 23:57

Intérieurement, Tôya était soulagé des réponses d'Ume. Elle ne le voyait pas selon l'assimilation un peu direct "Maître = Méchant". Non, les yeux bruns de la demoiselle le regardaient sans réelle crainte, hormis lorsqu'il s'était emporté contre son hésitation. De temps en temps, ses prunelles quittaient son regard pour réfléchir avec attention à la situation. Le vampire aimait cela : une esclave qui réfléchissait, sans orienter sa réflexion contre lui... Sans doute son séjour en cage lui avait mis du plomb dans la cervelle... Elle était en effet moins impulsive que Eliza, et sans doute plus attachante. Tôya se dit que son instinct n'avait pas forcément mal fait les choses, à le faire s'intéresser à une femme en assez piteux état, comparé aux beautés qu'on lui proposait.

"C'est très bien, appelle-moi Maître. Ce sera parfait pour le moment."

Elle connaissait déjà tout, cette jeune fille ! Tôya prit une mèche de ses cheveux entre ses doigts avant d'en approcher son visage, qui dériva vers le cou. Il pouvait presque sentir le sang battre dans les veines de l'humaine.


"Ume, si tu veux correspondre à mes espérances, fais ton travail. C'est tout ce que je te demande."

Il se leva du canapé et servit un verre d'eau, avant de sortir de sa poche de pantalon un petit flacon duquel il versa quelques gouttes. Au contact de l'élément liquide, ces dernières firent quelques bulles dans un bruit de grésillement. Il revint avec le verre et le posa sur la table basse devant le canapé où était assise la jeune fille. Il se pencha vers elle, la dominant de sa stature, et passa un doigt sur sa joue.


"Tu as la peau très sensible. Je peux le sentir à ce simple contact. Je vais t'avouer que cela fait longtemps que je n'ai pas eu de sang, et que je souhaiterai t'en prélever maintenant."

C'était dit poliment, mais cela ne souffrait aucune réplique. Le sang impur avait besoin du sang de la jeune fille. Depuis qu'elle avait accepté, depuis même le moment où il avait songé à elle pour cette tâche, il voulait goûter ce nectar de vie qui coulait dans ses veines.

Il s'assit à côté d'elle, prit le verre et passa sa main libre dans son dos.

"Je ne veux pas que cette première fois te fasse souffrir. Je t'ai concocté un léger anesthésiant. Je n'ai pas mis une dose suffisante pour t'endormir, car je ne veux pas que tu t'assoupisses les autres fois. Peut-être ressentiras-tu de la douleur, mais elle sera atténuée par cette légère drogue."


Il approcha le verre d'Ume, comme pour l'inciter à le prendre, mais ne bougea pas dans ce but. Il voulait aussi tester la confiance de son esclave. Après tout, qu'est-ce qui pouvait bien prouver que c'était un somnifère qu'il avait mis dans ce verre ? Ce serait à elle de choisir ou non la confiance. Une nouvelle étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Ven 2 Juil - 9:54

La vie d’Ume venait enfin de prendre un autre tournant. Celui là serait surement définitif d’ailleurs. Elle décida de ne pas, où plutôt, de ne plus s’en plaindre, même pour elle-même. Il y avait des fois où il fallait tourner la page et à trop regarder en arrière, elle finirait par commettre des erreurs. En voyant positif, elle était très bien tombée. Déjà, son Maître n’était pas l’un de ces… « porcs » dont le seul contact vous donne envie de vomir et de fuir loin. A son contact à lui, elle frissonnait, rougissait où avait quelques craintes mais ça se résumait à cela. Et puis comme on le lui avait bien répété, elle aurait pu finir avec un rôle bien plus ingrat. Etre de ces filles qui doivent accorder à leur Maître le moindre de leur désirs charnel trop réguliers sans compensations et paraitre belle et séduisante en toute occasion, sans plus que ça…elle n’en voulait pas. Alors maintenant elle pouvait sourire, appeler Tôya Maître s’il le voulait et faire son travail comme tout travail normal, où presque.

Ume sentit un changement de comportement .Il l’a touchait et s’approchait d’elle bien plus qu’avant. Elle ne sut trop quoi faire alors qu’il s’approchait de son cou doucement. Mais elle ne posa aucune question et laissa faire. Elle verrait de toute façon bien où cela la mènerait. Alors lorsqu’il se leva finalement pour servir un verre d’eau, Ume se demanda bien où était le rapport. La solution qu’il mit à l’intérieur l’interloqua aussi. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Toutes les suppositions étaient admises. Ce verre jouerait surement un rôle entre eux plus tard, car il le posa sur la table basse devant eux. Soudain il se pencha sur elle avec cette position dominante qui l’empêcherait d’aller où que ce soit. De toute façon pour aller où ? Son doigt couru le long de sa joue. C’était doux et mystérieux. Il y avait toujours un pourquoi derrière ces gestes.


"Tu as la peau très sensible. Je peux le sentir à ce simple contact. Je vais t'avouer que cela fait longtemps que je n'ai pas eu de sang, et que je souhaiterai t'en prélever maintenant."

La jeune fille écarquilla un peu les yeux. Elle s’attendait à ne pas patienter longtemps avant de devoir tenter l’expérience, mais il battait là les records de ses espérances. A une requête dite de cette manière, de toute façon, il n’y avait rien à rajouter. Elle avait déjà dit oui, alors que ce soit maintenant où plus tard, cela reviendrait au même. Elle stressa un peu tout de même ; toutes les premières fois étaient stressantes après tout. Et sa nervosité augmenta alors qu’il prenait place à ses côté, une main prenant le verre et l’autre se plaçant dans son dos.

Il semblait donc que le verre avait été préparé pour elle. Elle regarda Tôya puis le verre et repris cette opération une où deux fois. Elle n’aimait pas boire quelque chose dont elle ignorait tout du contenu sauf ce que l’on voulait bien lui dire. En même temps, si elle refusait, il y aurait un malaise et aucun équilibre entre eux deux si elle ne pouvait pas faire cette simple chose. Apparemment, son maître aimait bien la mettre à l’épreuve. A choisir, elle aurait préféré qu’il la morde et qu’elle en ressente directement les effets mais puisqu’il fallait en passer par là, elle s’avança vers le verre. Elle ne le prit pas directement des mains de l’homme qui lui faisait face. Elle entoura de ses petites mains le verre et la main de son Maître et inclina le contenant vers sa bouche. Elle bu doucement mais avala le tout en une seule fois, ne pouvant empêcher un filet d’eau de s’échapper au bord de ses lèvres et de redescendre sur son menton pour retomber alors goutte par goutte sur le haut de son corps.

Elle ne senti aucune différence sur le moment. Mais plus le temps défilait et plus son esprit s’embruma. Un voile léger s’était posé sur son esprit pour qu’il arrête de s’activer autant. Ses gestes se firent plus lents mais elle restait parfaitement consciente de ce qu’elle faisait. Elle avait juste l’impression qu’elle pourrait s’endormir à chaque instant. Mais comme elle n’avait pas bu ce breuvage par hasard et qu’elle avait accepté un travail, elle se décida à s’y mettre. Elle ne savait pas trop comment il procédait, lui, mais les vampires mordaient au cou, non ? Alors elle dégagea lentement l’un des côté du sien en ramenant ses cheveux en arrière et pencha la tête pour laisser l’accès libre.


« Je suis prête… »

Laissa t-elle filtrer de ses lèvres alors que le breuvage atténuait son stress et toutes ses craintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Ven 2 Juil - 12:40

Quel besoin avait Tôya de lui faire boire ce verre ? Il n'avait jamais pris ce genre de précautions avec les autres femmes dont il avait pris le sang, et il pensait bien qu'Ume n'aurait émis aucune réponse négative à l'idée qu'il lui prenne le sang sans ce genre de cérémonial avant. Il voyait bien d'ailleurs les questions qui se lisaient dans les yeux de son esclave et attendait patiemment sa réaction. Ce moment était une nouvelle fois une mise à l'épreuve de sa fidélité, une fidélité jurée depuis le moment où elle avait saisi sa main. Pourrait-elle lui faire confiance, prendre ce verre et le boire ?

Il se redressa et attendit qu'elle prenne sa décision. Elle hésitait. Bon ou mauvais point ? Elle était prudente, mais sa confiance n'était pas acquise. Par plusieurs fois, elle plongea son regard dans le sien, et il soutint ces yeux sans sourciller ou changer d'expression. Et enfin, elle se décida. Entourant de ces mains si petites et délicates la sienne assurée qui tenait le verre. Elle ne voulut pas prendre le verre directement, bien qu'il chercha à l'y inciter. Sans doute une sorte de manière pour elle de montrer qu'elle ne faisait pas totalement confiance sur ce point. Mais elle buvait, c'était déjà ça. Tôya pencha le verre à mesure qu'elle avalait le liquide, tout en continuant à la soutenir dans son dos. Quand elle eut tout bu, il reposa le verre sur la table basse et attendit, les jambes croisées et la tête posée sur la paume de sa main. Il vit avec une certaine satisfaction qu'il paraissait avoir bien dosé la légère drogue. En effet, Ume continuait à bouger à et agir avec conscience, mais ses mouvements étaient ralentis et ses attitudes comme embrumées par le produit. Elle dégagea une partie de son cou, sans doute pour qu'il l'y morde. Ses sourcils se froncèrent. Ce n'était pas l'endroit qu'il préférait pour prélever le sang. Pour lui, l'on ne pouvait trouver de meilleur breuvage qu'à la naissance de la poitrine, mais sans doute cela sera t-il pour plus tard.

Il fit remonter sa main de son cou à ses lèvres pour essuyer le filet d'eau qui y avait coulé. Son autre main vint dans son cou sentir le meilleur endroit pour mordre. Il devait choisir un morceau de peau sous lequel il pouvait sentir le sang circuler. Une fois qu'il l'eut trouvé, il garda sa main dessus et ses yeux devinrent rouges, tandis que ses dents de vampire apparurent. Le jeune homme approcha lentement de l'endroit convoité, la tâta de ses lèvres pour mieux sentir le sang qu'il allait boire sous peu et enfin, mettant fin à tout ce manège, enfonça ses canines dans la peau fine et sensible, sentant avec délice le sang arriver dans sa gorge... Ce sang qu'il avait tant désiré.

Il passa ses mains autour de la taille de la demoiselle et l'attira un peu plus contre lui, cherchant à atténuer les tremblements et la peur qu'elle pourrait ressentir. Il lui avait menti. La première fois qu'on l'avait mordu, il avait eu horriblement mal. Il espérait limiter la douleur par son anesthésiant. Lorsque sa servante, si fragile et sensible, avait accepté avec une certaine crainte de lui donner son sang, il s'était surpris à avoir peur pour elle, que cette première expérience ne lui apporte que des traumatismes et que cela s'en ressente sur elle...

Une main remonta de sa taille à l'arrière de la tête de la demoiselle pour glisser doucement vers sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Ven 2 Juil - 14:46

Avait-elle fait quelque chose qu’il ne fallait pas, se demanda Ume, dans la brume dans laquelle sa tête baignait. Sensible à tous les petits changements d’expression des gens, elle repérait toujours les petites choses, comme un rictus de travers, ou des sourcils froncés… Des vampires, elle n’en avait jamais vu, pour cause, il était le premier qu’elle rencontrait. Alors il était facile de se fier aux clichés qui existaient partout dans le monde. Elle ne comprit pas mais n’avait pas la concentration nécessaire pour pousser plus loin ses pensées.

Du moment où il s’était approché à celui où il l’avait enfin mordue, le temps sembla à la jeune fille durer une éternité. Certainement, par crainte, voulait-elle expédier les choses au plus vite. Mais ce n’était surement pas la chose la plus facile à faire. Lorsque ses dents pointues s’étaient immiscées dans sa chaire, qu’elles avaient, en piquant, traversé sa peau blanche, elle eut un sursaut de surprise. Comment avait-il pu lui dire que pour lui, ça n’avait été rien ? Elle ne devait pas être fragile à ce point, si ? La douleur l’avait un peu réveillée, atténuant certainement l’effet de l’anesthésiant, où n’était-ce qu’une impression. Elle sentait son sang aspiré hors de son corps, c’était une impression tout à fait unique en son genre. Et cette douleur… cette douleur qui grandissait dans son cou… Elle commença à trembler. Combien de temps aurait-elle mal ? Aurait-elle cette douleur à chaque fois ? Ses yeux devinrent humides et alors qu’elle les plissait sous la douleur, une larme s’échappa.

Elle sentit alors les mains de son Maître passer autour de sa taille pour l’amener prêt de lui et lui glisser la main sur la joue. C’était comme s’il avait deviné que son instinct à elle la poussait à s’en aller, à fuir un prédateur. Elle ne l’aurait pas fait, ceci dit, mais tout cela lui donnait peur. Cela la rassura donc quelque peu et, pour se raccrocher à quelque chose fini par s’accrocher à lui comme une enfant apeurée. Aurait-elle moins mal si elle se rapprochait ? Pour sûr elle se sentait toujours mieux comme ça, en le serrant dans ses bras, pour se rassurer. Elle commençait à comprendre un peu pourquoi il était préférable de le faire pendant une relation sexuelle ; On avait plus la tête à sentir la douleur, c’était surement ça. Mais elle ne pu plus penser plus longtemps. La peur, la drogue, la perte de sang, tout se conjuguait alors. Elle desserra ses bras, ayant moins de force. Elle arrêta aussi le pleurer, son esprit s’embrumait à présent encore plus, ayant pour effet positif qu’elle sente moins la douleur. Pour fini elle ne trembla qu’à peine et se calma.

C’était une expérience qu’elle n’aurait jamais cru découvrir un jour. Et en ce moment elle était bien contente que la personne qui la lui fasse découvrir soit lui. Il y avait, dans ses actions, un minimum de considération qui faisait très plaisir. A partir de là, elle resta immobile pour qu’il puisse boire autant qu’il le voulait sans le déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 6 Juil - 0:08

Les réactions d'Ume étaient diverses et prévisibles. Sans doute lui en voulait-elle de lui avoir caché l'ampleur de la douleur, mais en même temps, elle se rapprochait de lui, cherchant dans son contact la consolation à la souffrance physique qu'elle éprouvait. Lui continuait à se rassasier de son sang et se délectait de la sensation que cela lui procurait. Comme cela était bon d'être vampire ! Il buvait par petites gorgées pour mieux savourer, oubliant presque les tremblements de la demoiselle ainsi que les larmes qui coulaient de ses joues jusqu'à sa peau à lui, et se concentrant sur son propre plaisir. Il était vampire à part entière à ce moment et non plus humain. Son côté compatissant s'endormait lorsque les instincts reprenaient le dessus, et c'était le cas ici. Ses yeux rouges en étaient le meilleur témoin.

Il se sentit enfin rassasié et décolla légèrement ses canines du cou d'Ume. Ses yeux reprirent leurs couleurs normales et c'est en conscience qu'il aspira du bout des lèvres le sang qui gouttait encore de la cicatrice laissée par son acte. Dans le même temps, il laissa ses mains se ballader le long du dos de son esclave, respirant son parfum et laissant ses mèches de cheveux lui frôler le visage, encore niché dans son cou blanc.

Il ne pourra pas retenir son désir d'elle aussi longtemps qu'il l'avait présumé et promis. Sans doute faudra t-il qu'il s'arrange pour pouvoir parvenir à ses fins plus tôt que prévu.

Lorsqu'il ne resta comme traces de son passage que deux petits points, il se retira enfin et fixa sa servante dans les yeux un instant, avant de la prendre par les bras et l'allonger de force sur le canapé.


"Si tu ne te sens pas bien, repose-toi. La première morsure est toujours éprouvante."

Il s'assura qu'elle soit totalement allongée et se leva pour se diriger vers la fenêtre de son salon. Il ne lui accorda qu'un regard sévère pendant un très court laps de temps, puis se retourna vers la fenêtre.
Un léger sourire sincère apparut sur ses lèvres encore rougies par son repas.

Elle était parfaite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 6 Juil - 19:54

Ume avait toujours imaginé, après une séance de film d’horreur ou après avoir lu l’histoire de Dracula - pour ne citer que cette œuvre - , que les morsures de ce type étaient douloureuses. Comme elle avait raison. Ceci dit, certainement s’agissait-il comme qui dirait «d’un coup à prendre » et bientôt, elle en était presque sûre, elle ne sentirait plus ce désagréable côté de la chose. Peut être même finirait-elle par apprécier, qui sait. Après tout, dans certaines œuvres, on y devenait accro et plus un instant alors ne se passait sans y penser. Bon, Ume allait surement un peu loin mais, en tout état de cause, ceci deviendrait un acte assez courant, autant tenter d'y prendre goût.

Elle était un peu perdue dans la brume de son esprit lorsqu’elle sentit le vampire bouger légèrement. Il devait avoir assez bu car il s’écarta de son cou lentement et doucement Ume ne sentit plus rien. Son sang n'était plus aspiré hors de son corps et la douleur se dissipait. Elle se sentait vidée comme ci elle accueillait d'un seul coup la fatigue d'une longue période d’activité et mit d’ailleurs un moment à réaliser que les mains de Tôya vagabondaient dans son dos comme de douces caresses qui lui faisaient actuellement grand bien. Elle aurait pu s’endormir là et maintenant mais son esprit, dans le lointain, lui commandait de ne surtout pas faire ce peu. Ils étaient proches, très proches et Ume pouvait sentir sur son cou la respiration de son Maître. Elle était régulière et calme et engendrait, à la surface de la peau qu’elle effleurait, de légers frissons.


Mais la jeune fille n’eut pas le loisir de ressentir cette présence plus longtemps que l’homme s’écarta. Elle se retrouva ainsi les yeux plongés dans les siens, se questionnant sur la suite des évènements. Et comme pour y répondre, il l’allongea, sans qu’elle ne pu s’y opposer, sur le canapé. La pièce tourna un peu. Surement le manque de sang lui donnait-il le vertige mais peu importait vraiment, dans peu de temps ce serait revenu à la normale. Entre temps, elle pouvait toujours écouter ce qu’il s’était alors décidé de lui dire. Il semblait que se faire mordre appartenait à la panoplie des premières fois difficiles, d’un côté elle était soulagée, les prochaines seraient surement meilleures. Ume le regarda alors, une petite dose de joie dans les yeux.

« Et la deuxième fois, elle est comment? »


De toute manière elle savait que éprouvante ou non, elle le ferait. Et puis elle commença à voir positif. Elle aurait le droit à tout le repos qu’elle voudrait et comme Ume était un peu faignante sur les bords, elle apprécierait surement beaucoup. Elle suivi Tôya du regard lorsqu’il se leva pour aller jusqu'à la fenêtre. Son attitude ne changeait pas beaucoup. Hormis de par ses lèvres rougies par le sang, difficile de croire qu’il venait de se laisser aller à prendre son repas. Il était d'ailleurs étrange de se référer à soit même comme étant le repas de quelqu'un, il faudrait surement un peu de temps et d'habitude pour s'y faire. Ume perçut au passage ce regard sévère qu’il lui avait desservi et s’en inquiéta.

« Ah…je…Enfin, mon sang n’était peut être pas des meilleurs… »

Elle baissa les yeux. Elle ne comprenait rien à ce genre de « goût » et ne savait pas comment l’on pouvait dire d’un sang qu’il était meilleur qu’un autre, mais c’était peut être le cas. Afin d’occuper ses pensées avec autre chose, Ume entreprit de remettre sa nouvelle tenue en place. Elle n’était d’ordinaire déjà pas encore accoutumée à l’uniforme, mais couchée avec, elle était mal à l’aise. Elle lissa bien les pans de sa robe, pour qu’elle ne remonte pas. Elle ne voulait aguicher personne, ce n’était donc pas le moment d’être couchée sur un canapé, ne pouvant se défendre et avec une robe qui ne cachait pas grand-chose.

Après quelques bonnes minutes de repos, un état brumeux se dissipant et la pièce qui faisait moins la java dans sa tête, Ume se redressa. Elle était calme, sereine et cherchais juste quoi faire. Elle se dit alors que s’imprégner de son nouveau poste ne serait pas un mal. Elle se leva, marcha doucement vers la fenêtre et, à quelques pas de Tôya en arrière s’arrêta. Il était pensif, tourné vers la fenêtre et Ume aurait eu toutes les peines du monde à essayer de deviner ce qu’il pouvait bien penser. Il était peut être déjà reparti à réfléchir à ses affaires courantes où à tout autre chose. A ses affaires qui lui permettaient d’avoir une telle demeure ou à son homme de main qui devait faire son homme invisible quelque part. Mais elle se risqua tout de même à lui adresser la parole.


« Heu… Maître, je suis remise, puis-je faire quelque chose pour vous ? »


Elle avait bien pesé ses mots. Aucun ne dépassait l’autre et le tout avait été prononcé sur un ton égal et neutre. Un jour, elle n’aurait plus à demander ce genre de chose et comme pour tout travail, elle saurait d’avance. Mais pour le coup, là, elle ne savait trop que se permettre, que faire où bien ne pas faire et elle ne voyait personne d’autre dans la maison pour la renseigner. Enfin de toute façon, elle ne pourrait pas quitter la compagnie de son Maître jusqu’à ce qu’il en donne lui-même l’ordre et qui sait, peut être avait il encore quelque chose à lui faire faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*¤ Possessif et obstiné ¤*
avatar

*¤ Possessif et obstiné ¤*


Messages : 37
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 30

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Toucher vampirique
Maître/Esclave de: 1. Eliza ; 2. Ume ; 3. Riko

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 7 Sep - 2:48

Pour la première fois depuis qu'il était devenue vampire, Tôya était satisfait. Non pas de lui, cela, son côté orgueilleux le poussait à l'être régulièrement, mais de quelqu'un d'autre. Ume devait s'habituer, mais elle serait idéale pour lui servir de repas. Elle était belle, douce, suffisamment intelligente pour se rendre compte de la situation privilégiée qu'elle vivait malgré sa condition d'esclave, et surtout, elle tenait parole. Tôya, l'air de rien, était sensible à ce dernier point. Même en cumulant à lui seul les défauts de la terre, il ne supportait pas la traîtrise et exigeait de ses sujets une parfaite fidélité, qu'elle soit consentie ou arrachée de force.

Le vampire passa la main sur ses lèvres pour enlever le reste de sang qui coulait encore de sa bouche. Voilà longtemps qu'il n'avait pu se rassasier ainsi à sa guise sans craindre un mouvement de rébellion. Cela lui avait permis de savourer pleinement ce repas. En attendant, Ume avait accepté sa proposition, et il ne fallait pas laisser Eliza s'occuper de toutes les tâches ménagères ou de ses caprices. Il faudrait qu'il passe chercher une troisième esclave pour l'appuyer, une jeune fille, aussi douce, aussi tendre qu'Ume... Il ne fallait certainement pas deux forts caractères dans la même maison. Il devait plutôt s'assurer que ses deux dernières esclaves n'aient pas la poigne et la rébellion nécessaire pour suivre cette esclave au sang chaud.

Ses pensées furent interrompues par la voix discrète de son esclave qui lui posait diverses questions auxquels il ne répondit pas sur le coup. La deuxième fois qu'elle serait mordue ? Il ne savait pas si c'était moins douloureux ou non. Après tout, il n'avait été mordu qu'une fois...


"Si cela t'angoisse, je te ferai reprendre un anesthésiant."

Réponse rapide et concise, sans grande prise de partie. Etait-ce de l'inexpression ou la volonté de ne pas la paniquer ?
Mais pourquoi paraissait-elle si inquiète quand au goût de son sang ? Il était plutôt bon pour celui d'une humaine brutalisée au fond d'une cage... Sitôt qu'elle aurait repris des forces, il serait encore meilleur. Et quand elle sera dans son lit, au bord de la jouissance, il serait divin.

Des bruits de tissus le firent se retourner et il vit son esclave, debout malgré sa faiblesse. Qu'elle était courageuse mais inconsciente ! Il se tourna totalement vers elle, sans changer d'expressions pour autant. Elle voulait s'adonner à sa tâche de servante... Y prenait-elle déjà goût ? Elle était décidément trop loyale et reconnaissante. Mais allait-il s'en plaindre ?

Un petit sourire pincé apparut au coin de ses lèvres. Il s'approcha lentement d'elle, savourant sa silhouette droite et obéissante, prête à éxécuter le moindre de ses caprices... Mais il se sentait d'humeur complaisante avec elle.

"Tu es encore tellement pâle... Va te reposer dans ta chambre si le canapé ne te convient pas. Je te ferais apporter ton repas par Eliza."

Avait-il surpris ses yeux s'adoucir ? Quoiqu'il en soit, il se hâta de les fermer alors qu'il approchait son visage du sien et posait ses lèvres sur les siennes, dans un baiser sans prétention, léger et un tantinet taquin... Il attendait sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 390
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir:
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   Mar 7 Sep - 12:35

La jeune fille était faignante, elle se le tenait pour acquis depuis des années, mais il y avait bien une chose qu’elle n’arrivait pas à supporter, c’était de rester allongée ainsi sans rien faire. Certes, elle ne se sentait pas au top de sa forme mais elle se sentait quelque peu mal à l’aise en sa présence. Ume fronça les sourcils légèrement lorsque Tôya parla d’anesthésiant de nouveau. Elle ne voulait pas être droguée à chaque fois. Elle n’en dit rien bien sûr, elle n’était pas assez bête pour ça. Elle répondit juste par politesse.

« Non merci, Maître, ça ira »

Tôya n’avait pas l’attitude de quelqu’un qui allait abuser de la bonne volonté que Ume voulait bien appliquer à sa tâche sur l’instant. Quelque part, Ume le remerciait pour ça même si elle préférait attendre et voir. Elle ne prévoyait pas d’être aussi serviable tout le temps, elle ne ferait que ce qui était attendu d’elle, c'était ce qui était prévu. Aujourd’hui, elle se doutait bien qu’elle ne serait pas beaucoup plus productive, ni trop utile pour lui. C’est alors qu’il lui proposa d’aller se reposer dans sa chambre, tranquillement. Ume fut touchée par le geste, même si sa nouvelle chambre ne l’attirait actuellement pas beaucoup.

Ce qui la surpris à cet instant fut ce léger baiser qu’elle reçu. Elle avait comme vue cette scène au ralentit. Le moment où il avait fermé ses yeux, l’instant où il s’était approché pour le déposer sur ses propres lèvres, immobiles à cause de l’appréhension. Comment attendait il qu’elle réagisse ? Elle avait le sentiment qu’il y avait une réaction particulière à avoir. S’attendait-il à ce qu’elle veuille s’en échapper où au contraire qu’elle continue à tout accepter, tout ce qui venait. A moins qu’il ne faille rester pétrifié sur place… Elle avait retenu un mouvement de recule. Elle savait que cela arriverait maintenant.

Au final, elle n’avait pas non plus envie que tout soit trop facile. Sa peau blanche avait prit de belles couleurs. Elle brisa ce léger contact en bafouillant quelques excuses.


« Mh…Maître… pardon mais…je… »

Pour le coup, elle ratait ses excuses. Elle était gênée un peu et ne savait même pas vraiment dire pourquoi elle s’était retirée. Pas qu’un baiser l’embêtait à ce point mais elle était parfois trop attachée aux apparences…et celles-ci lui disait que si elle se laissait faire, cela paraitrait bien trop facile.

Mais il y avait quelque chose qu’elle craignait d’avantage que les apparences. Elle avait été coupée de son propre monde, de ses repères. Elle était passée par un tas d’émotions aussi diverses que négatives et là, maintenant, la seule chose sur laquelle elle pouvait s’appuyer où prendre de nouveaux repères, de nouveaux appuis…c’était ce vampire. S’il se montrait trop sympa, elle craignait de confondre un peu les choses… Devenir obéissante, être reconnaissante, elle le pouvait… mais il y avait nombre de preuves qui montraient que l’on s’attachait vite à la mauvaise personne, à celle que l’on n’aurait pas dû, dans ce genre de situation. Parfois, elle se surprenait à espérer qu’il ne soit pas si « gentil » pour lui éviter à elle de se tromper de voie.

Elle évita de croiser son regard… puis tenta de reprendre le fil de la conversation là où il avait été laissé.


« Je… je préférerais sortir dehors… pour profiter de l’air frais... ça fais…assez longtemps… puis-je ? »

Refuserait-il? Il n'y avait pas de raison, elle n'irait surement pas plus loin que ces beaux jardins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier contact, premiers pas [PV Ume]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier contact, premiers pas [PV Ume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Maisons et villas :: Villa de Tôya-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit