AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mer 12 Mai - 17:55

Il faisait nuit noir. La nuit, tous les chats sont gris, non ? Yoru n’arrivait pas à trouver le sommeil. Sans doute ses gènes de chat. Elle se tournait et se retournait dans son lit, s’agaçant elle-même de son manège. Elle était fatiguée, épuisée et elle grommelait après son corps qui refusait de laisser son esprit se reposer. Quelle torture de revivre encore et encore les mêmes scènes ! Elle se souvenait de sa famille. Au fond, ils lui manquaient un peu… même son odieuse et agaçante petite sœur. Pourquoi étaient-ils tous partis à sa recherche ? Elle avait choisi de partir après tout ! Ca lui faisait des vacances… Mais non ! Les parents ne pouvaient plus vivre sans leur petit trésor… Yoru se redressa, le regard sombre. Enfilant sa robe et ses bottes, posant sa veste sur ses bras blancs, elle partit se promener dans la ville. Elle n’en pouvait plus de ces pensées atroces. Elle avait juste voulu être aimée comme elle le méritait ! Ce n’était pas si compliqué non ? Mais tout était pour sa petite sœur ! Tout ! Elle avait l’affection des parents, des amis à ne plus savoir qu’en faire, un petit ami qui était complètement fou d’elle… On lui fêtait son anniversaire dans la joie et la bonne humeur. Yoru était verte de jalousie. Tout ça, ça lui revenait. C’était elle l’aînée ! Elle voulait ses amis, son amoureux, et les parents… Elle les voulait pour elle seule. Mais depuis le jour où elle avait intrigué pour briser le cœur de sa sœur, elle était entièrement seule. Ils étaient tous partis, elle ignorait ce qu’ils étaient devenus. Elle ne s’inquiétait pas pour eux, non. Elle voulait juste les retrouver pour qu’ils l’idolâtrent.

Yoru lâcha un soupir, puis elle prit son petit sac à main, qu’elle remplit de potions d’explosion. Enfin, quand elle disait potion d’explosion, c’était un bien grand mot pour que le produit se vende… Vue la puissance de la bête, elle aurait mieux fait de l’appeler la potion pétard ! Mais au moins elle pouvait servir à fuir en cas de danger, car elle dégageait pendant quelques secondes une épaisse fumée noire. A la base c’était un défaut de fabrication, mais ça pouvait rendre service. Elle n’était qu’une débutante en alchimie, c’était difficile de trouver les bons mélanges… Yoru sortit de chez elle et ferma la porte à clé. Il n’était pas question de se faire cambrioler ! Elle tenait à ses livres !

Seule comme elle l’était depuis des années, elle se dirigea vers le parc. Les idées noires bouillonnaient dans sa tête. C’était dans ce parc qu’elle avait embrassé le petit ami de sa sœur Myu. Rien de tel ! Elle était tellement fière d’elle ! Son philtre d’amour avait été une franche réussite, et voir sa sœur en larmes n’avait fait qu’ajouter à son bonheur. Bien fait pour elle ! C’étaient les pensées qui l’avaient alors traversée à ce moment-là. Quelques heures après, sa vie basculait dans la solitude. Et puis zut, elle n’avait besoin de personne pour vivre ! S’installant à la balançoire, Yoru se laissa aller à se balancer doucement, les mouvements de sa robe épousant le vent, ses cheveux s’envolant délicatement eux aussi. Elle ressemblait à une petite poupée de porcelaine brisée, la pâleur de sa peau mise en valeur par les ténèbres de la nuit. Au moins, il faisait beau. La douce fraîcheur nocturne et vivifiante avait quelque chose de stimulant. La lune, à moitié cachée, n’en laissait les étoiles que plus brillantes. Un ciel parfaitement romantique… Au loin, Yoru pouvait entendre le ruissellement d’une fontaine.


Tout était calme, tranquille… Presque trop tranquille. Son instinct de chat se réveilla et elle dressa les oreilles, arrêtant un instant la balançoire de ses pieds, ses talons pointus marquant le sol. Une aura peu rassurante s’avançait. Démoniaque ? Peut-être ! N’avait-on pas idée de sortir la nuit toute seule ? Yoru porta la main à son sac, prête à se défendre, puis elle se ravisa et se leva, s’éloignant de la balançoire, s’apprêtant à quitter le parc. L’aboiement d’un chien la fit violemment sursauter et ses poils se hérissèrent. Elle poussa un feulement puis elle se calma. Fausse alerte, ce n’était qu’un stupide caniche que son maître avait laissé courir dans le parc…

- Stupide clébard !

_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur esclavagiste
avatar

Fondateur esclavagiste


Messages : 2089
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 29
Localisation : Toujours derrière toi pour te surveiller

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Hémoglobine et le Kick
Maître/Esclave de: Maitre D'Ayane et Sarah

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Lun 17 Mai - 19:08

La nuit, porteuse de tous les ténèbres dont les démons et autres êtres démoniaques étaient friands dans leurs vies quotidiennes, une admiration pour cette matière inaccessible qui méritait une totale dévotion pour sa comparaison à l'âme de ceux qui prirent contrôle de ces terres. Sous un regard rougeâtre observant la lune éclairant l'ensemble afin de ne pas plonger dans une profonde cécité, le vampire resta absent de toute réaction à part la profonde mélancolie d'une lune qui l'amusait. Autrement que de ne pouvoir que rester spectatrice d'un monde de débauches perpétuelle, se dégradant lentement. Tel le messager de la mort, l'incarnation même de la luxure sans avoir le rang autre que celui de la noblesse qui le rendait important, Lelouch était ce genre de monstre que l'on ne voulait croiser sans précautions. Affichant un sourire démoniaque, l'homme au rang élevé et maitre de ces terres marcha au travers de l'allée de cadavres jonchant le sol comme signe de la politique de cette île qui était celle de la loi du plus fort, où les puissants mangeaient les faibles et il n'y avait aucune solution à cette boucle infernale. Dans une tenue blanche qu'il ne mettait que lorsqu'il voulait afficher celui qu'il était, une longue tunique parcourant son corps et le couvrant d'un tissu protecteur chauffant mais aussi distingué, le vampire avait fier allure avec seulement son regard rouge se différenciant sous cette pénombre totale. Sa prestance n'avait d'égale que son sadisme qui s'était éveillé avec tous ces hommes qu'il se devait de tuer tout simplement parce que ce furent eux qui se jetèrent sur lui afin de mettre fin à ses jours...Il était dur de vivre avec le succès d'un Vi Britannia mais il s'y faisait.

Le pourquoi de sa balade? Rien de vraiment intéressant à part peut-être le plaisir de rencontrer une jolie femme aux courbes intéressantes qui saurait le divertir comme il se fallait? Oui, cela mettrait du piment à sa soirée avant de rentrer au manoir avec les bourses vidées en complément d'un sadisme et d'un souvenir qui le bercerait dans un sommeil comblé. Nettoyant ses mains imbibées de sang de ses adversaires précédents, le vampire lécha quelques parcelles de sa peau avant de finir le travail par un mouchoir qu'il finit par jeter parce qu'il ne voulait conserver quelque chose qui avait été souillé par des minables...Un peu ce qu'il faisait à ses esclaves qui allèrent voir ailleurs bien qu'elles ne finirent pas seulement par un rejet mais aussi une âme et un corps détruis. On ne se moquait pas de Lelouch Vi Britannia ouvertement sans subir le profond regret ensuite.

Finalement, sa balade le mena à un endroit qui allait être bien plus passionnant que ce qu'il n'aurait pensé au départ...Le parc mais avec une présence qui le questionna en premier lieu...Une hybride? Seule? Soit le maitre était indulgent, soit c'étaient les vendeurs de Shin qui commencèrent à se relâcher dans leurs tâches de soumission du peuple faible. Ahlala, si c'était la deuxième probabilité alors Lelouch prendrait gratuitement le produit à l'état sauvage mais de toute façon, que ce soit refusé ou pas, il prendrait quand même soin d'approcher celle qu'il ciblait désormais comme partenaire de sa soirée. D'un premier coup d'oeil discret sur la situation, la peur qu'elle démontra après l'aboiement de ce chien abandonné était une preuve qu'elle n'était pas tranquille dans ce parc toute seule et surement qu'une présence réconfortante la sauverait de cette solitude apparente. Qui de mieux que le vampire était apte à cette tâche? S'approchant lentement de la jeune fille, le jeune homme vint finalement prendre la parole en arrivant derrière elle. Se frottant avec sa main droite le menton comme signe de reflexion tout en souriant, l'être de la nuit ouvrit la discussion à sa manière:

"Il est peu préférable qu'une jeune fille séjourne seule en ces lieux la nuit, surtout sur cette île, puis-je vous tenir compagnie?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutou-no-shima.forum-actif.net
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mar 18 Mai - 11:00

Yoru se sentait à présent d’humeur massacrante. C’était pénible de réagir aussi vivement pour un vulgaire chien ! Elle servait bien des Inu de temps en temps ! Enfin elle servait… Non elle ne servait pas, elle n’était ni servante, ni esclave, et elle pouvait d’ailleurs s’en vanter. Ce n’était pas tous les jours qu’une hybride pouvait montrer au grand jour qu’elle était libre et fière de l’être ! Enfin elle évitait tout de même de trop se déclarer comme tel, car une hybride indépendante pouvait vite finir esclave, elle le savait. Parfois, lorsqu’il y avait danger, elle s’inventait un maître, choisissant de préférence un nom connu comme celui d’un des trois dirigeants de l’île. En général, c’était radical ! On ne s’opposait pas aux trois dirigeants et Yoru n’était plus embêtée. La jeune fille rajusta son châle, le temps se rafraîchissait, elle ferait sans doute mieux de rentrer plutôt que d’aller traîner encore un peu.

C’est alors qu’une ombre s’approcha d’elle, lentement et par derrière. Yoru dressa les oreilles, sur ses gardes… et elle se retourna vivement, crachant un avertissement félin… Mais lorsqu’elle vit le jeune homme qui s’avançait vers elle, son sang se glaça d’effroi, ses poils se hérissèrent malgré elle en une frayeur muette. Elle tenta de se calmer et de calmer les réactions de son corps, que le jeune homme pourrait sans doute associer à la frayeur d’un inconnu. Elle n’avait vraiment pas eu de chance, tout de même ! Car elle n’était pas une esclave, mais une commerçante… Elle connaissait parfaitement les trois dirigeants, sans jamais les avoir rencontrés. Et elle était tombée sur le pire des trois, le plus cruel, Lelouch Vi Britannia ! Elle se demandait quel allait être son sort, elle risquait d’avoir du mal à s’en sortir cette fois. Au combat ? Pas la peine d’y penser, mais sa main se porta tout de même à son pétard mouillé, dans sa sacoche. En vitesse ? La fuite ne servirait un rien contre un vampire ! A moins qu’elle n’arrive à le troubler. Une rumeur circulait sur lui, il violait toutes les jeunes filles qu’il croisait. Et ils étaient tous les deux, seuls dans un parc, de nuit… Inutile d’être un géni pour comprendre ce qu’il pouvait lui vouloir !

L’esprit de Yoru tournait à toute vitesse. Comment s’en sortir ? Comment se tirer d’une sale situation pareille ? Quel était son pourcentage de chance ? C’était comme un dosage en alchimie, il ne fallait pas se tromper dans les ingrédients à utiliser… Elle avait peur, mais son premier réflexe fut bien évidemment de cacher ce sentiment. Que faire ? Quelle stratégie adopter ? Appeler à l’aide ? Personne ne lui répondrait ! Pour une fois, sa sœur lui manquait ! Yoru se serait fait un plaisir de la livrer en pâture à ce monstre de désir sexuel…

Lelouch, qui visiblement n’avait pas vu que la jeune hybride le reconnaissait, et heureusement, prit la parole, proposant sa compagnie et sa « protection ». Yoru savait qu’elle avait peu de temps pour réfléchir à présent, il attendrait une réponse rapide sans quoi il se douterait de quelque chose. La main toujours sur sa petite potion, elle toisa Lelouch comme si elle essayait de percer les intentions d’un parfait inconnu, puis elle lui adressa un regard neutre.

- Je n’ai pas besoin de compagnie, mes gardes du corps attendent de l’autre côté du parc !

Autant essayer de se faire passer pour une riche héritière, peut-être… Peut-être ! Hésiterait-il à faire du mal à une « cliente ». Mais c’était un pari risqué. En tout cas, elle savait une chose : elle devait absolument éviter sa compagnie ! Si sa mémoire ne lui jouait pas de tour, elle savait qu’il avait un pouvoir dangereux. Le contrôle du sang ou quelque chose comme ça. Elle n’était pas très calée à ce niveau, et à présent elle regrettait de ne pas avoir lu plus de livres sur les trois dirigeants.

- Par contre je cherche ma petite sœur, cette idiote s’est perdue dans le parc. Elle est très petite même si nous avons presque le même âge, une fourrure rousse, des yeux marrons presque rouges et elle porte un long pull blanc qui cache un mini short bleu. Pourriez-vous m’aider à la trouver ?

C’était la seule idée qui lui était venue en tête à ce moment précis, peut-être sa seule chance d’échapper à un sort terrible.

- Je vous laisse partir par là ? Moi je pars par là…

Evidemment, elle prit soin de désigner des directions opposées. S’il la croyait, il pouvait peut-être imaginer tomber sur une proie plus facile cette nuit, une proie faible et égarée, donc vulnérable. Mais s’il ne la croyait pas, il pouvait décider de la suivre tout de même, voir de se jeter sur elle. Il y avait encore deux autres possibilités, bien plus horribles, mais Yoru préféra ne pas s’y attarder. Refusant de tourner le dos à Lelouch, elle lui faisait face, son regard plongé dans le sien, guettant ses réactions. Allait-il partir dans la direction indiquée ? Elle l’espérait tellement fort qu’elle entendait presque les palpitations de son petit coeur.


_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur esclavagiste
avatar

Fondateur esclavagiste


Messages : 2089
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 29
Localisation : Toujours derrière toi pour te surveiller

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Hémoglobine et le Kick
Maître/Esclave de: Maitre D'Ayane et Sarah

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mer 19 Mai - 16:17

Quelle délicieuse rencontre en cette nuit sanguinolente, une balade simple qui tourna en massacre mais n'ayant rien de bien passionnant en premier lieu mais finalement cela pouvait tourner en une rencontre bien plus amusante qu'il ne l'aurait prévu. Une jolie jeune hybride, semblant ne pas avoir de maitre à première vue ni même de quoi avoir de logement puisque trainer à cette heure ci sans protection avait la signification de désirs de se faire prendre par le premier démon avide de luxure mais aussi d'étendre la haine et les larmes. Oui, Lelouch avait ce genre d'homme à aimer répandre la haine autour de lui, que l'on puisse le détester était une forme d'amour puisque la personne n'a de yeux que pour vous, que le désir de vous revoir pour vous tuer bien que la faiblesse était aussi une barrière à la mort du vampire. Étendre sa puissance était une chose qu'il ne pouvait se lasser de faire et c'est ce qui le rendra éternel! N'étant nullement inconnu aux yeux de tous, la jeune hybride saurait surement le reconnaitre si elle vivait ici depuis bien longtemps ou le découvrirait en temps voulu car l'objectif du vampire était tout tracé et ne chercherait pas à fuir de son chemin. Mais à voir le temps qui s'écoulait lentement sans qu'aucune parole ne sorte de la bouche de la jeune inconnue, le démon dévoreur de sang commençait à envisager la probabilité que son nom ait atteint les oreilles félines de son interlocutrice et s'amusait déjà de réfléchir à la manière dont il allait la prendre..."Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué"? Oui, il connaissait cette expression mais l'appliquait sans vérognes car dans ce monde de débauches, celui qui avait la puissance gagnait et il était divinement puissant.

Elle avait des gardes du corps? Possible que le maitre ait laissé de la compagnie pour la protection de son acquisition mais Lelouch ne voyait pas tellement quelle sorte de démon ait la capacité de pouvoir lui tenir tête surtout lorsque ce n'était autre que l'hémoglobine qui pouvait être manipulé. Le plus grand des pouvoirs en quelques sortes car il n'y avait jamais aucune limite à son utilisation, que ce soit parce qu'il englobait toute existence mais aussi parce que les réserves ne manquèrent nullement. Si effectivement des hommes risquèrent de venir afin d'assurer la protection de l'hybrides, ils pourraient dire adieu à ce monde car le vampire n'aimait pas que l'on gêne sa "chasse".

Cependant, les paroles de son interlocutrice furent si amusantes qu'il ne pouvait s'empêcher de ricaner d'amusement. Elle voulait retrouver une soeur par un moyen si stupide? Possible que cette méthode fonctionne sur un simple d'esprit mais Lelouch n'était pas le genre à croire ce genre de subterfuge pour s'en débarrasser. Il savait pertinemment la crainte qu'elle ressentait et se délectait de voir à quel point sa présence avait une influence sur elle. Maintenant qu'ils s'étaient croisés, il serait la main invisible d'Adam Smith qui manipulerait la destinée de cette pauvre hybride sans qu'elle s'en rende compte...Donnant ainsi une atmosphère morbide mais aussi l'emprise que la terreur avait sur les pensées humaines. Ce fut amusant et le rire du vampire s'accompagna de paroles:

"Vous faites une bien piètre soeur. Vous ne voulez pas de ma compagnie mais vous envoyez un parfait inconnu chercher celle qui partage votre sang sans contrôler ce qu'il fait? Dans une certaine logique, et pour vous prouver ma bonne foi, je vous suis afin de montrer que je ne tenterais rien à celle qui vous est précieuse et ainsi être sous votre surveillance aiguisée."

Oui, il se foutait d'elle, il connaissait parfaitement la manipulation des mots et des personnes donc employer les bons termes afin de passer pour un être bon et sensible bien que c'était trop tard. Mais elle ne pourrait pas refuser une telle invitation de surveillance à part mettre sa carte de méfiance sur le tapis et ainsi l'inciter à fuir mais si elle accomplissait ce geste, ce ne serait que raccourcir l'échéance d'une nuit de débauches et de souffrances...Levant ses bras comme s'il était pointé par une arme, il afficha un sourire amusé tout en montrant plus à même une certaine douceur bien qu'elle n'était que fictive face au sadisme qui se cachait profondément en lui.

"N'ayez crainte, je marcherais devant si vous voulez et au moindre geste suspect de ma part, vous n'aurez qu'à crier pour appeler vos protecteurs et ainsi être protéger d'un parfait inconnu. Au fait, je m'appelle Lelouch et vous jolie demoiselle?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutou-no-shima.forum-actif.net
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mer 19 Mai - 17:04

Yoru ne se faisait pas d’illusions : se sortir de cette rencontre malchanceuse serait un véritable miracle ! Et les paroles de Lelouch n’allaient certainement pas la rassurer. Qu’elle se sentait seule et livrée à elle-même, en cet instant précis ! Au fond d’elle-même, elle avait presque envie d’abandonner, de lui dire « finissons-en » et de tenter la fuite, quitte à être attrapée et violée ensuite. Elle n’aimait les jeux psychologiques que lorsque c’était elle qui dominait ! Et elle était tombée face à un rude adversaire. Ce qui était sans doute le pire pour la petite néko, c’était de savoir que sur le plan de la force magique, peu de personnes pouvaient rivaliser avec le vampire. Peu de personnes pouvaient donc l’arrêter… Intelligent, manipulateur, puissant et extrêmement sadique… Voilà pourquoi elle aurait espéré ne jamais le rencontrer. Mais bon, sur une île, c’était une rencontre tout à fait possible. Dans la rue, elle aurait pu l’esquiver en se cachant dans la foule. Pourquoi avait-elle été assez idiote pour aller cogiter dans un parc toute seule ? Bon, pour la solitude, elle n’y pouvait pas grand-chose. Mais pour la balade de nuit… C’était un chat, ses gènes avaient parlé et la petite voix de sa conscience qui lui criait danger s’était tue.

Lelouch prit la parole, et Yoru sentit une fois de plus ses poils se hérisser. Evidemment qu’il n’était pas idiot, il ne voulait pas lâcher sa proie… Un chasseur le savait bien, une proie acculée était capable de tout, il ne fallait jamais la quitter des yeux… Yoru aurait peu de chance de lui échapper de cette manière mais elle pouvait tout de même insister. Sa main tenant toujours fermement la potion d’explosion qui se trouvait dans sa sacoche, elle adressa un regard ténébreux à Lelouch, avec un léger sourire sadique, révélant son côté démoniaque.


- Enchantée messire Lelouch ! Votre nom n’est pas inconnu, votre réputation non plus… Je m’appelle Miyu Takeshi, esclave favorite et à peine arrivée de votre collaborateur Shin. Contre un traitement spécialement intense, il m’a laissé venir ici à la recherche de ma sœur, mais seulement en-dehors de mes heures de travail. Vous pouvez aller lui demander, si vous voulez… Quant à ce qu’un inconnu pourrait faire à ma sœur, sachez que je n’en ai rien à faire !

Yoru n’avait rien à perdre après tout, elle était douée pour mentir alors autant essayer de le convaincre de toutes les manières possibles…

- Elle a fugué comme une imbécile. Elle a certainement déjà du subir les bienfaits d’un inconnu, alors un de plus… Je n’ai jamais dit non plus que je la cherchais vivante ! Je la recherche simplement, je veux savoir ce qu’elle est devenue. Mais je ne suis pas sa protectrice.

Son regard redevint plus doux, et elle esquissa même un sourire, afin d’adoucir l’ambiance, si elle le pouvait encore.


- J’ai proposé que l’on se sépare parce-que ce serait plus rapide pour la retrouver, vous savez !

Elle n’avait absolument pas l’intention de marcher en sa compagnie, ni devant, ni derrière, ni même à côté. D’ailleurs, elle se tenait à distance respectable du vampire. Il ne fallait pas qu’en plus de son désir de sexe, il ressente l’envie de la vider de son sang ! C’était comme un radar dans l’esprit de la jeune hybride, il y avait une lumière rouge auréolant Lelouch avec le signal « DANGER » clignotant au-dessus de sa tête. Bon, il fallait un peu d’imagination, mais n’en fallait-il pas pour fabriquer des potions ? Yoru n’avait de cesse de se demander si les paroles qu’elle avait prononcées étaient les bonnes, si les gestes qu’elle avait faits pouvaient la sauver… Il y avait encore une chose qu’elle pouvait tenter, mais c’était assez risqué… Inspirant, elle le regarda avec provocation et lui lança :

- Mais peut-être est-ce vous qui avez besoin de compagnie ! Auriez-vous peur de vous promener seul dans un parc, pour insister à ce point à m’accompagner ? Le grand Lelouch, effrayé par la nuit ? Pour un vampire, ce serait assez… risible ! Je suppose que je fais là erreur, mais dans ce cas je ne comprends pas le pourquoi de votre insistance…

Oh bien sûr qu’elle comprenait ! Elle savait aussi que sa dernière provocation était dangereuse, elle ne connaissait pas assez le caractère de Lelouch pour savoir s’il réagissait à ce genre de défis. Au fond, elle pensait bien qu’il allait encore se moquer d’elle… Le tissu de ses vêtements lui parut soudain bien transparent, bien léger. Elle commençait à avoir froid… Ou peut-être ces frissons venaient-ils de sa peur…

_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur esclavagiste
avatar

Fondateur esclavagiste


Messages : 2089
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 29
Localisation : Toujours derrière toi pour te surveiller

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Hémoglobine et le Kick
Maître/Esclave de: Maitre D'Ayane et Sarah

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Dim 23 Mai - 14:30

Tout bon chasseur savait pertinemment qu'une proie se devait d'être bien traitée afin de mieux la pourfendre d'une lame sanglante qui la rendra faible, l'affaiblissant sous le courroux de la corruption et du sadisme ce qui faisait honneur au sadique qu'il était ne se gênant nullement de montrer sa force. Il était le plus affreux des hommes sur cette planète, ne recherchant que l'extension des ténèbres. Pourquoi vivre dans la gentillesse? Échangeant des regards tendres sans avoir de l'action qui embaume la vie, le quotidien et donc qui stoppait la monotonie d'une vie? Il allait montrer l'enfer à cette jeune fille, cette hybride naive qui ne comprenait pas la hauteur des dangers que cela apportait puisque Yuutou était le symbole même de la débauche et tout genre de vampires et autres démons logèrent sur ces terres. L'objectif de ce vampire? Devenir la principale occupation des femmes en engrangeant les roues de la haine; leur montrer les ténèbres pour que finalement elles ne pensent qu'à la vengeance, qu'elles ne pensent qu'à tuer sa personne et ainsi ne voir que lui! C'est ainsi qu'il éduquait ses esclaves et cette petite hybride n'échapperait pas à ça. Cependant, un soucis se présenta au maitre qui entendit des mots compliqués et bien plus déstabilisant que l'hybride ne pourrait penser. Elle était une esclave de Shin? Mensonge ou pas de cette folle? Un moment d'hésitation hanta l'esprit de notre charismatique être de la nuit que se questionna sur ce qu'il devait faire. Porter atteinte à une propriété de son collègue reviendrait à créer une discorde et cela était encore un peu trop prématuré que de tenter le coup d'état entre les trois dirigeants. Car Lelouch savait pertinemment qu'il aurait aussi la succube Lirénane sur son chemin puisqu'il était celui qui attaquait et ces deux compagnons se préserveraient en tuant le gêneur. Cela se jouerait serré mais le risque devait être prit afin de pouvoir se faire plaisir. Que ce soit elle qui mente ou que le vérité ne vienne, que le vampire s'y mette, le gagnant serait serait celui ou celle qui parviendrait à faire faiblir mentalement l'adversaire et ainsi obtenir ce pourquoi les dialogue prenait une telle envergure. Se passant une main sur la frange tout en ricanant, l'être démoniaque prit la parole en réponse aux dires de son interlocutrice d'une manière sereine extérieurement:

"Mon nom est emblème de convoitise et de jalousie de la part des autres démons inférieurs. Que les rumeurs parvenues à vos oreilles soient fondées ou non, je vous laisse seule juge d'estimer de vos yeux ce qu'il en est. Quant à Shin, je lui demanderais surtout pourquoi il ne met pas une surveillance plus forte à son esclave dite préférée. Vous avez bien de la chance de tomber sur moi alors, je suis un ami de votre maitre."

Ami? Ouais ouais, Lelouch espérait pour le vendeur d'esclave qu'il ne le considérait pas ainsi car sinon ce serait trop facile de planter sa lame dans son dos afin de récupérer le pouvoir. Quel pied ce serait de pouvoir prendre le contrôle du marché d'esclave et ainsi avoir encore plus d'influence qu'il n'en avait jamais eut! Il voulait en rire rien qu'en y pensant mais ce serait jeter à l'eau tous ses efforts et ce ne serait pas permit.

Miyu affirma donc clairement qu'elle se fichait bien de sa soeur et ne voulait juste savoir que ce qu'il en restait d'elle. Étrange lien entre sœurs si elles ne pensaient qu'à voir si la personne était morte mais pourquoi pas? Le bénéfice du doute était permit bien que le vampire se questionnait sur bien des choses. Mais elle fit une erreur, elle s'arpenta sur une voie bien sombre que celle de la provocation surtout si elle connaissait bien le nom que s'était fait Lelouch et ce dernier commença à changer de visage en écoutant ces paroles insensées et complètement futiles. Sa vie ne lui donnait plus aucune valeur pour ainsi proliférer la lacheté du maitre des lieux pendant que ce dernier finit par faire apparaitre la colère sur son visage avant que sa main ne parte rapidement sur le visage de l'esclave et la gifla avec force. Des plis se formèrent entre ses yeux pendant que ces derniers regardèrent de haut celle qui n'avait que valeurs que pour faire passer le temps mais aussi ferait office de future soumise sexuelle. De sa voix forte et grave, le ton se haussa soudainement comme signe de domination:

"Silence esclave! Apparemment Shin est devenu laxiste et ne sait plus éduquer comme il se doit les hybrides surtout dans ton genre! Insulter un noble reviendrait à signer son arrêt de mort!"

Ricanant tout en s'approchant d'elle, l'interlocuteur changea lentement pour apparaitre tel le démon que l'on éveillait d'un long sommeil avant de regarder avec son regard sanglant celle qui allait vivre la nuit la plus horrible de sa vie:

"Yare yare, je me suis laissé emporter et ma couverture est brisée. Nous aurions passés un moment tendre si tu n'avais pas laissé ton caractère prendre le dessus ma chère Miyu! J'espère que tu es prête à jouer avec Lelouch Vi Britannia, le jeu du chat et de la souris...Si je t'attrape, tu es foutue!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutou-no-shima.forum-actif.net
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mar 25 Mai - 13:40

Yoru n’aimait pas la situation. Elle ne l’aimait pas du tout… Comment se sortir de là entière ? Elle aurait aimé pouvoir devenir invisible ou trouver une personne qui puisse lui servir de bouc émissaire… Elle ne pouvait que tenter le dialogue, mais comment convaincre un démon de la laisser en paix ? Elle avait tenté de se faire passer pour une esclave de Shin et elle lui avait donné un faux nom. Comme ça, même s’il la cherchait plus tard, il ne la retrouverait pas si facilement. Et elle se garderait bien de sortir de sa boutique pendant les mois à venir… Voire les années ! La jeune néko écoute le premier discours de Lelouch, plissant légèrement les yeux. Il la prenait pour une idiote ? Il essayait de lui faire croire que les rumeurs sur lui étaient fausses ! Yoru préférait croire en ces rumeurs et rester vigilante plutôt de faire comme la première blondasse venue et de se mettre à genoux pour supplier le pardon… Non rumeur infondée ou non, elle préférait croire en la rumeur et rester en sécurité plutôt que de se laisser berner. D’ailleurs, avec un regard aussi perçant, il dégageait quelque chose de peu rassurant. C’était un vampire et un des fondateurs…

Yoru garda le silence, préférant ne pas répliquer, mais lorsqu’elle tenta de le provoquer, elle le regretta amèrement. A prendre note : ne jamais provoquer un démon sur son courage ! La gifle si puissante la fit tomber par terre. Joue endolorie, regard hagard, elle mit quelques secondes à comprendre qu’elle avait commis une erreur irréparable. Cette fois, elle avait perdu, plus rien ne pourrait la sauver.


Yoru profita du monologue de ce tyran vampirique pour se relever, les yeux remplis de défis. Elle n’avait pas peur, enfin presque pas. La confrontation semblait inévitable à présent… et la défaite aussi. Mais elle perdrait avec fierté. Yoru était une personne fière, elle n’aimait pas s’incliner ou s’abaisser, elle respectait son honneur et elle y tenait. La fierté pouvait devenir la raison de sa mort, oui peut-être ou peut-être pas, mais elle ne s’abaisserait que pour simuler ou manipuler, jamais par ordre. Elle n’obéissait qu’à elle-même, c’était comme ça qu’elle avait survécu sur cette île maudite. Elle venait de signer son arrêt de mort ? Elle pouvait encore répliquer !

« Si vous me tuez, maître Shin vous tuera ! » cracha-t-elle

Mais Lelouch ne l’écoutait apparemment plus. Il ricana d’une manière à vous glacer le sang, laissant les poils de Yoru se hérisser. Son regard était diabolique, il était en mode chasseur sans pitié et ses paroles le lui confirmèrent. Le jeu du chat et de la souris… Il voulait la voir courir, se débattre, paniquer et laisser la peur s’emparer d’elle. Elle se demanda l’espace d’un instant si elle allait jouer le jeu ou pas, mais quel autre choix s’offrait à elle ? Si elle ne courait pas, il la violerait. Si elle courait, il la rattraperait et la violerait aussi. Dans tous les cas, elle était perdante, elle le savait. Mais savait-il qu’elle avait une petite potion pour se défendre ? Serait-elle assez puissante pour tromper son odorat ? Il allait jouer avec elle, jouer avec ses peurs… Yoru lâcha un soupir. Non, elle n’avait pas envie de se fatiguer pour rien, autant en finir, elle ne jouerait pas à son jeu.

- Je suis un chat, pas une souris ! Je ne jouerai pas à votre jeu débile, sale vampire !


Elle lui cracha au visage et elle s’apprêtait à recevoir son châtiment… quand une bouteille de verre vint s’écraser entre les deux adversaires. Un démon, apparemment complètement ivre, s’approcha des deux personnes en titubant. A son apparence, il devait être assez musclé mais c’était certainement un démon de bas niveau. L’accompagnant, accrochée à son bras, se trouvait une ravissante humaine blonde à la poitrine voluptueuse et portant une très légère nuisette, qui laissait apparaître ses formes. Sans doute une esclave… C’était sa chance !

- Eeeeeeeh qui t’es tttttoi ? bégaya l’ivrogne, en désignant l’arbre à côté de Lelouch. Tu vois la minette ? Elle est à moi ! Alors casses toi ringard !

Son bras enserra la taille de la blonde, qui visiblement était morte de peur.

- Et ttttappproche pas ! Ok ?

Yoru recula d’un pas, puis de deux. C’était une parfaite diversion… Avec un peu de chance, il tuerait le démon et se ferait la blonde ! Après tout, à quoi bon courir après une planche à pain comme Yoru quand un top model vous tombait dans les bras ! Yoru recula encore un peu, puis elle tira la potion de son sac et la balança sur Lelouch. L’explosion avait du le toucher au bras, il ne souffrirait même pas d’une brûlure au deuxième degré. Mais l’épaisse fumée noire qui sortait de là, ce petit défaut de fabrication, lui permettait de prendre la fuite. Finalement, elle voulait bien jouer au chat et à la souris. Sans regarder derrière elle, elle prit la fuite à travers le parc, courant plus vite qu’elle n’avait jamais couru, ses pieds la portant comme si elle volait. Elle savait qu’appeler à l’aide était inutile, elle ne pouvait espérer qu’une seule chose : atteindre sa maison avant qu’il n’en ait fini avec les deux individus… Ou alors tomber sur Lirénane pour la protéger ! Car si elle tombait sur Shin… Non, la seule personne qui pourrait tenir tête à Lelouch serait Lirénane, même si elle risquait ensuite de devenir le jouet de la succube. Finalement non, il fallait qu’elle disparaisse, qu’elle se cache…

Le souffle court, Yoru continuait à courir. Elle pouvait apercevoir les grilles du parc… Elle allait sortir ! Bientôt elle serait dans les ruelles !

_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur esclavagiste
avatar

Fondateur esclavagiste


Messages : 2089
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 29
Localisation : Toujours derrière toi pour te surveiller

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Hémoglobine et le Kick
Maître/Esclave de: Maitre D'Ayane et Sarah

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Dim 6 Juin - 23:02

Le nombre d'erreurs qu'accumulaient cette jeune hybride ne cessèrent de s'accroitre au fil de la conversation. A croire qu'elle n'avait aucun sens de la logique et qu'elle ne comprenait en rien sa position dans ces ténèbres. Bien qu'elle ait fait preuve de jugeote en ne croyant nullement ses paroles sur ce qui concernait le fondement des rumeurs, l'insulte envers sa personne revenait à se laisser mourir. Lui? Connaitre la peur? Futilité et naïveté que de penser de telles absurdités qui n'exprimaient en rien le fond de la personnalité de cet être. L'observant au sol, le vampire s'amusait déjà de la situation, de se voir supérieur et de l'être en plus de cela. Il n'était en rien un amateur ou quelque chose de ce genre. Il reflétait la peur et l'étendait comme une épidémie néfaste au moral et au physique de son environnement. Tel un virus que la Terre portait comme preuve que toutes sources de vie pouvait exister. Un rire hautain, provocant mais aussi puissant sortit de ses lèvres affichant le plus horrible des sourires pendant que son regard perçant et sanglant observa la fine carrure reprenant des forces afin de se rebeller contre sa toute puissance. Shin? Le tuer? Pourquoi pas? Si quelqu'un avait le pouvoir d'être dangereux, c'étaient bien ses collègues bien que le maitre ne croyait pas mourir en cette heure! Il se devait de dominer le monde! Et puis, une nouvelle erreur survint des lèvres de cette nouvelle proie de la soirée. Énonçant avec force que Shin lui en voudrait si Lelouch avait l'égarement de la tuer alors que ce n'était nullement ce que prévoyait d'accomplir l'être qui ne cacha nullement ses intentions. Souriant comme jamais, le sadique exprima son intention qui ne semblait clair:

"Qui parle de tuer? Je vais juste abuser de ton corps comme il se doit ma chère hybride. Je veux simplement humilier la sauvage que tu es pour que tu vois le monde qui t'entoure d'un autre oeil."

Évidemment, elle ne semblait pas du tout en accord avec ceci et quoi de plus normal? Mais après tout, Lelouch laissait-il l'occasion à la personne de s'exprimer? Il était le genre de dictateur qui appliquait le principe de soumission à ses sujets de toutes sortes et donc pourquoi écouterait-il les paroles d'un être inférieur? Cette Miyu avait déjà un destin scellé sous celui du viol et de l'humiliation parfaite! Mais à peine il s'approcha qu'un évènement surgit du paysage.

Un homme, apparemment ivre, s'approcha et interrompit ridiculement la scène par une intervention bafouant tout honneur pour exprimer bien fort un inutile monologue. Soupirant tout étant humilié, Lelouch savait qu'en ouvrant l'accès à tous les démons et autres esprits démoniaques, il verrait arriver quelques "boulets" qu'il se trainerait lentement. Une certaine honte pour un projet si intéressant mais toutes choses arrivent lorsque l'on ne fait pas attention aux destinataires d'invitations. Observant l'hybride s'en aller, le vampire se devait de faire comprendre la différence entre leurs deux rangs et d'un geste rapide, une lance de sang sortit d'une entaille de la main du maitre pour transpercer l'ivrogne sous les yeux de l'esclave blonde hurlant sous une telle vision. Non parce qu'elle pleurait la mort de cet être mais bien parce que le sang était horrifiant et qu'une vie s'éteignait sous ses yeux bleus. Tournant sa fine carrure cachant un immense pouvoir, du coin de l'oeil le suceur d'hémoglobine observa l'esclave récemment adoptée à la chevelure dorée puis annonça d'une voix sévère et autoritaire:

"Tu es désormais mienne puisque ton maitre vient de mourir, je suppose que tu n'y verras aucune objection. Tente de t'enfuir et tu connaitras le même sort!"

Une approbation muette se fit voir par un hochement rapide de tête. L'être humaine tenait à la vie et cela était normal bien qu'elle vivra longtemps sous le joug d'un quotidien horrible. Les penchants sexuels de cet infame pourriture n'avaient que peu de comparaisons et de rivaux mais que voulez-vous? Il en avait presque le renom de pire des trois fondateurs bien que Shin avait quelques titres bien glorifiants aussi. Seule Lirénane se faisait encore discrète bien que ses compétences au lit et ses pouvoirs de dominations ne furent à prouver.

Maintenant, à l'autre chipie qui s'enfuyait bien rapidement grâce aux atouts félins mais qui ne valaient rien face à la toute puissance d'un être comme Lelouch. Apposant un sourire sur son visage, le maitre souleva le corps du cadavre encore percé par la lance puis utilisa la force surhumaine que procurait le sang vampirique pour lancer l'ivrogne sur la jeune fuyarde afin qu'elle se fasse écrasée sous le poids du cadavre n'abritant plus aucune vie. Cela avait faillit lui froisser un muscle puisqu'il avait bien forcé pour l'envoyer aussi loin mais il n'était pas n'importe qui aussi. Sous un pas lent, une force immense dans un regard qui observa sa "proie", s'amusant et se léchant les lèvres sous l'excitation. Frappant du pied contre le visage de Miyu pour lui imposer sa force et ainsi qu'elle rampe au sol telle une larve soumise, Lelouch finit par affirmer bien fort:

"Quel effet cela fait de ressentir le poids d'un corps absent de vie? Lourd non? Et qu'en est-il de la défaite de ne pouvoir atteindre le grillage? Difficile à vivre non? Mais ne t'inquiètes pas, ton éducation ne débute qu'à peine."

Frappant plusieurs fois sur le crane de l'hybride accompagnant des paroles malsaines, le démon donnait un peu de douleurs afin qu'elle ressente un petit peu plus le prologue d'un enfer nocturne sous les yeux de l'autre esclave fermant les yeux et versant des larmes en se rendant compte que son enfer ne prendrait pas fin de son côté non plus...Elle quittait un horrible personnage pour un sadique dictateur...Quelle était la formule la plus favorable pour un quotidien de ce genre?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutou-no-shima.forum-actif.net
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Lun 14 Juin - 16:13

Yoru ne savait visiblement pas à quel moment s’arrêter de parler. Elle en disait trop ou d’une trop mauvaise manière… Toujours est-il qu’elle pouvait voir les sentiments traverser le visage du vampire… Oh il ne s’agissait pas de sentiments amoureux, loin de là… Haine, colère, fureur, dédain… Elle pouvait les voir défiler et c’était alors facile de deviner qu’elle avait été trop loin dans ses propos. Mais elle n’avait plus rien à perdre, même si elle s’était montrée la plus polie du monde, elle n’aurait pas pu lui échapper. Son sort semblait scellé… jusqu’à l’arrivée opportune d’un duo peu original : un démon ivre et son esclave. Voilà la parfaite diversion ! Profitant de cet instant, Yoru prit ses pattes à son cou, usant de l’incroyable célérité féline afin de se mouvoir vers la liberté. Elle courait à en perdre haleine, elle courait pour sa vie, elle courait pour son intégrité, pour son honneur… Elle pouvait toujours essayé de conserver le peu de choses qu’elle possédait encore ! A bien y penser, il ne lui restait que sa fierté et sa boutique…

Soudain, une masse s’effondra sur elle, tel un rocher mou extrêmement lourd… Yoru s’écroula, aplatie par une chose inconnue deux fois plus grande qu’elle. Qu’est-ce que c’était ? Elle ne s’était pas attendue à une telle intervention, comme si une volonté divine avait pesé sur ses épaules… Et pliant brutalement sous la masse inconnue, Yoru se retrouva plaquée à terre, le visage, les genoux et les mains cruellement écorchées par la chute. Yoru se débattit, essayant en vain de se dégager. Cette chose avait une odeur épouvantable d’alcool et de sang… Beurk. Elle venait de comprendre ce qui était arrivé à l’autre démon, même si elle ignorait le sort de l’esclave. D’ailleurs, ça lui importait peu. Ce qui était sûr, c’était que Lelouch n’allait pas tarder à arriver, fier de lui et victorieux. Quel être immonde… Mais comment avait-il pu l’atteindre à une telle distance ? A travers les bois ? Comment avait-il pu la voir d’aussi loin ? C’était impossible ! A croire que personne ne pouvait échapper à Lelouch, la chance était également de son côté… Décourageant pour la jeune néko.

Elle tenta de pousser de toutes ses forces le cadavre inerte, mais celui-là s’ébranla à peine. Elle était encore entrain d’essayer de se dégager quand elle sentit l’odeur de son ennemi approcher. Elle avait été un peu sonnée par la chute du cadavre, mais comme celui-ci n’avait pas touché la tête, elle avait encore les idées claires. Suffisamment claires pour savoir que c’était fini. Elle avait joué, elle avait perdu. Qui viendrait à son aide maintenant ? Qui la sauverait de cet être ignoble ? Personne. Tout le monde s’en moquait et les seuls capables de lui venir en aide se moquaient même royalement de son existence. C’était injuste, mais c’était la vie. La vie était injuste, Yoru le savait bien. Elle s’arrangerait juste pour lui donner le moins de plaisir possible.

Le vampire n’eut pas de mal à la rejoindre, elle la pauvre petite chatte fragile et « innocente », écrasée par le corps de l’autre démon. Elle aurait tout de même préféré choisir la victime pour sa première fois. A la base elle avait même prévu de le faire avec le petit ami de sa sœur… Mais les choses n’avaient pas tourné comme elle l’avait voulu. Elle allait à présent payer le prix de sa naïveté. Si elle s’en sortait vivante, elle retiendrait la leçon : ne jamais sortir la nuit ! Ou ne jamais sortir tout cours… Et encore ! Elle ignorait si elle allait réussir à échapper à tous les salauds qui existaient sur Yuutou. Si encore elle pouvait aller vivre ailleurs… Mais une hybride n’avait pas sa place dans le monde des humains et elle ne pouvait être qu’une esclave dans le monde des démons. Elle n’avait rien d’une ange non plus, alors il ne restait que Yuutou no Shima, cette île pourrie jusqu’à la moelle.

Lelouch lui donna un coup de pied au visage. Yoru ne s’y attendait pas et elle laissa échapper un miaulement plaintif. Ces paroles n’améliorèrent pas son humeur. Dès le début, elle n’avait eu aucune chance de s’en sortir, à moins d’être secourue par une armée de démons, et encore. Le vampire frappa plusieurs fois la tête de Yoru, qui serra les dents et ne broncha pas. Elle ne lui accorderait aucun plaisir, ni celui de la voir soumise, ni celui de savourer ce qu’il allait lui faire. Elle y perdrait peut-être beaucoup, mais elle s’arrangerait pour qu’il soit le plus frustré possible. Entre deux coups de pied, Yoru parvint à distinguer l’esclave blonde.

- Espèce d’enfoiré… Vous auriez pu vous contenter de violer cette blondasse plutôt que de poursuivre une fille plate et sans intérêt comme moi ! Shin vous le fera payer si vous me touchez !

Vaines menaces, elle le savait. Il l’avait repéré dès le début et il était comme un bouledogue, bavant la queue en l’air, ne lâchant pas sa proie même si une meilleure se présentait. En fait, c’était plutôt un abruti fini… Sur cette réflexion et avec l’image d’un bouledogue horrible à la place du visage sadique de Lelouch, Yoru se mit à rire, d’un rire sadique, se moquant ouvertement de son tortionnaire, sachant qu’elle n’allait pas subir davantage que ce qu’il avait déjà prévu pour elle ! Elle était prise d’un réel fou rire, n’arrivant pas à s’arrêter malgré le sang qui commençait à perler de son nez.

_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur esclavagiste
avatar

Fondateur esclavagiste


Messages : 2089
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 29
Localisation : Toujours derrière toi pour te surveiller

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Hémoglobine et le Kick
Maître/Esclave de: Maitre D'Ayane et Sarah

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mar 19 Oct - 20:11

Cette nuit serait vraiment animée, passant d'une simple balade à finalement prendre soin de cette femme hybride qui ne savait tenir sa langue, Lelouch avait vraiment fort à faire mais cela ne le dérangeait nullement, bien au contraire. Une esclave de Shin en plus de ça, mais en prenant en compte que cela tenait de la vérité et non un mensonge ridicule pour attenter à la fuite et échapper à l'emprise d'un homme qui voulait son corps plus qu'autre chose. L'acquisition de cette nouvelle femme blonde n'en fera qu'embellir les soirées et la reconnaissance de cette esclave serait accrue, elle passait d'un ignoble ivrogne à un fondateur de l'île...Bien qu'un peu psychopathe. Tout n'était pas perdu surtout que la nuit ne faisait que commencer, qu'elle prévoyait tellement de choses peu catholiques que le vampire en riait d'avance. Après avoir tué l'ancien maitre, le cadavre servit d'emprise sur le corps de la jeune fille fuyarde qui sut enfin ce qu'était le poids de la mort, de ce qui perpétuait ses actes. Cette Miyu pensait vraiment qu'elle pourrait s'enfuir si aisément de son emprise? Quelle naïveté mais surement est-ce un des caractères primaire de base de ces esclaves ne comprenant en rien la puissance des démons. La marche fut semblables à celle funeste des anges de la mort, une marche lente accompagné d'un ricanement perçant l'obscurité de la nuit pour se faufiler dans l'oreille attentive de la rebelle dans l'âme qui tentait toujours de se débattre. Il serait donc bien amusant de changer ce visage de haine en quelque chose de plus commode à une rencontre avec l'un des plus débauchés du monde.

Le pied frappant le visage, Lelouch s'amusait à tester l'endurance psychologique de sa proie afin de connaitre particulièrement la façon qu'elle avait d'agir. Il se complaisait à analyser entièrement tout ce qui englobait un corps qui se soumettrait bientôt à des coups de reins violent mais tellement jouissifs. Haussant un sourcil, le maitre vit que cette masochiste en riait, riait de cette situation où elle était rabaissait plus bas que terre, qu'elle n'avait plus aucune solution mais elle s'amusait. Avait-elle un plan? Etait-ce une combine avec d'autres camarades de la rébellion pour attenter à sa vie ou alors était-ce un signe qu'elle abandonnait tout espoir pour se rendre? Serrant les dents ainsi que les poings, le maitre appuya puissamment sur la joue de la jeune femme afin qu'elle ne puisse plus émettre aucun bruit de sa bouche à moins qu'elle tente d'en perdre quelques dents. Elle osait se moquer de lui? Il ne l'accepterait pas!

"Apparemment, ta bouche semble plus active que tes jambes qui ne t'ont offertes la fuite..." un sourire moqueur se forma sur ses lèvres lâchant ensuite quelques paroles provocatrices, aguichant encore quelques réactions à cette hybride qui n'avait plus rien pour la sauver "Les hybrides ont toujours pensés être nés pour être libres mais je ne vois qu'en ces Nekos, que des chats domestiques ne vivant que pour boire du lait et ronronner dans leurs coins. Pauvre créature faiblarde et pitoyable, je vais t'arracher ce sourire de ton visage."

Se tournant vers la femme blonde nouvellement acquise, il lui fit signe d'accomplir l'acte qui démarrerait l'engrenage d'une nuit plus qu'amusante. S'exécutant dans les plus brefs délais, la jeune femme fit en sorte de bloquer les deux jambes en posant ses genoux sur les siennes puis commença à prendre le sous-vêtement du bas de la Neko et tira légèrement dessus pour montrer le fessier au maitre qui affichait un sourire amusé. Voilà donc le postérieur que cachait une telle fille? Intéressant! L'autre esclave observa avec difficultés le cadavre de l'ancien maitre puisque la mort inspirait parfois le dégoût lorsque le corps sans vies était exhibé ainsi cependant, elle ne pouvait pas faire preuve de faiblesses devant son nouveau maitre qui n'aimerait surement pas qu'elle ne fasse les choses qu'à moitié. Mais en se rendant compte qu'elle ne pouvait être retirée, le vampire forma avec quelques perles de son sang un ciseau qui aurait l'effet de découper le tissu sans avoir à se préoccuper de la gêne occasionnée. Ricanant de nouveau, le vampire s'amusa à murmurer à la rebelle:

"Je suis curieux de te voir rentrer chez Shin sans bas, fais attention à ce que tu ne te fasses pas violer après moi. Mais je ne pense pas que ce soit ta préoccupation première du moment."

Retirant son pied, il se rendit en direction du bas pour aller toucher avec sensualité le fessier de celle qui avait osé hausser le ton envers sa noble personne, celle qui avait sans aucun doute mériter la pire des tortures mais n'aurait simplement qu'un viol bien mérité. Miyu allait vivre l'enfer qu'une femme pouvait regretter mais qu'est ce qui empêcherait Lelouch de le faire? Le remord? Il n'en avait pas et personne n'était présent pour sauver la vie d'une esclave comme les autres. Passant lentement son index sur la peau douce de l'hybride, le vampire alla entre les jambes puis força l'accès afin d'atteindre le jardin secret de cette jeune fille et commença à caresser lentement l'ouverture. Il se plaisait à tester les réactions du corps, surtout à ce genre de femmes qui ne voulaient jamais mais dont le corps répondait toujours avec une approbation exagérée, bien que celui-ci prouvera à sa façon les pensées du vampires. La paroi vaginale était victime de deux doigts désormais parcourant l'entrée, se complaisant à tester chaque endroit puis ensuite de titiller le clitoris pendant que le vampire observa du coin de l'oeil comment réagissait celle qui avait osée trop en dire. La nuit serait plaisante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuutou-no-shima.forum-actif.net
~~ Petite chatte explosive ~~
avatar

~~ Petite chatte explosive ~~


Messages : 27
Date d'inscription : 10/05/2010
Age : 31

Passeport de YNS
Race: Hybride néko
Pouvoir: Alchimie
Maître/Esclave de: Non

MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   Mar 19 Oct - 21:15



Evidemment, l'honneur de Yoru était bafouée. Elle se sentait faible et la peur parcourait son petit corps, un corps dont elle essayait au mieux de contrôler les tremblements. Ce Lelouch était un sale type, mais elle aurait pu tomber plus mal pour une première fois... Après tout, il était plutôt beau gosse ! Quoiqu'elle avait dans le sentiment qu'il tenterait de lui faire le plus de mal possible. Alors qu'il la brutalisait, elle réfléchissait. A présent qu'elle ne pouvait plus parler, elle ne pouvait que tenter de trouver une solution. Visiblement, ses mots et ses jambes ne lui serviraient plus à rien. Il était plus rapide qu'elle et il ne croirait plus ses mensonges. Que pouvait-elle faire ? Echapper à son sort relevait du miracle, de l'impossible. En d'autres termes, elle ne pouvait plus rien faire. Alors autant essayer de souffrir le moins possible... Enfin, c'est ce qu'une fille normale aurait dit, mais en réalité elle voulait surtout en faire baver le plus possible à son agresseur. Elle lui montrerait qu'elle n'était pas une petite chatte docile qui ronronnait entre les jambes de son maître pour réclamer un bol de lait ! Et si elle ne pouvait pas le faire souffrir maintenant, il aurait intérêt à la tuer car à leur prochaine rencontre elle serait prête à l'affronter ! Lorsque le cauchemar serait terminé, elle se vengerait. Elle n'aurait de repos que lorsqu'elle aurait mis au point assez de procéder pour tuer son agresseur. Elle ne le tuerait pas avant de l'avoir grandement torturé... Elle le ferait ! Et chaque incrément de sa colère ne ferait que pousser sa haine au-delà de ses limites.

Yoru sentit sa culotte d'étirer, alors que l'esclave blonde la neutralisait complètement. Il allait la violer, c'était plus que certain... Elle ne répliqua pas. De toute façon, il l'empêchait de prononcer le moindre mot. Elle se laissa faire, ne laissant rien paraître de ses tremblements. Elle contrôlait parfaitement son corps, du moins les réactions de peur. Car lorsqu'il glissa ses mains le long de son antre pour en caresser les parties intimes, elle laissa échapper un frisson de dégoût, d'autant plus qu'elle sentait son corps réagir. Elle pouvait sentir que les doigts de son agresseur d'humidifiait. Comme elle n'avait pas encore subi les assauts d'un homme, son corps réclamait avec avidité ce que Yoru ne voulait pas. Elle ferma les yeux un bref instant, il lui était parfaitement impossible de se contrôler. C'était une partie d'elle qu'elle ne commandait absolument pas. Peste soit de ce corps si mal conçu ! Elle se sentait tellement impuissante !

La jeune hybride secoua la tête, profitant du fait que son ravisseur se préoccupait davantage de la tripoter comme un obsédé que de lui tenir la joue contre le sol. Elle avait une idée... Si elle pouvait la mettre en place, Lelouch risquait d'avoir une ou deux surprises ! Mais ça, il ne pourrait pas le deviner ! Elle tourna la tête et lui adressa un sourire timide mais cajoleur.


- Puisque apparemment je ne pourrai pas échapper à mon sort, serait-il au moins possible de le faire sans contrainte ? Vous y gagnerez à me voir docile et soumise et j'y gagnerai en souffrant moins... Je pourrai par exemple m'occuper de votre intimité afin de vous montrer le talent qui est le mien... Monsieur le fondateur.


Yoru ne laissait rien paraître de ses véritables intentions, à moins qu'il ne sache lire dans les pensées sa proposition paraissait la plus raisonnable du monde. Elle y ajouta même quelques larmes de frayeur afin de le convaincre qu'elle était enfin devenue soumise à son agresseur. Elle voulait qu'il la relâche, mais elle ne comptait certainement pas se remettre à courir ni hurler à l'aide, oh non... Yoru était tout de même une sadique sans scrupule elle aussi, elle savait manipuler les gens, se faire obéir d'eux par un doux sourire. C'était bien sûr impossible avec Lelouch, mais elle pouvait tout de même tenter de l'appâter. Elle prenait du plaisir à piéger les gens, à se faire passer pour une gentille pour mieux les détruire ensuite. Elle aviserait la suite des évènements selon la réponse de Lelouch, mais il fallait absolument qu'il la libère, sans quoi elle ne pourrait rien faire. Elle y arriverait, elle parviendrait bien à trouver un petit quelque chose qui le ferait réagir... Mais il ne débordait pas de sentiments, il semblait encore plus dépourvus d'émotions qu'elle. Ce qui voulait bien dire qu'elle ne pourrait rien faire contre lui de ce côté là. Attaquer son honneur ou son corps ne ferait qu'aggraver son cas. Elle trouverait bien un moyen de lui faire payer ça. Au moins, elle lui laisserait un souvenir d'elle, pour qu'à l'avenir il n'oublie jamais la petite chatte qui lui aura donner autant de fil à retordre.

(un peu court désolée, c'est pas facile de faire long quand on joue les victimes ! Mdr)


_________________
~~ incarne Yoru Tobari & Lirénane ~~


(merci à Lelouch pour le kit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit, tous les chats sont gris (pv Lelouch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Parcs et forêts-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit