AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Première séance de dressage (pv Ulrick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Lun 10 Mai - 13:09

(Sujet précédent ICI)

Le chemin vers le château était relativement long. Lirénane avait préféré marcher plutôt que de prendre sa voiture. Elle trouve par ailleurs cet engin complètement étrange. Cet objet, provenant du monde des humains, n’était pas particulièrement courant dans le royaume démoniaque. Ce que devenait difficile de trouver un bon chauffeur ! Peut-être prendrait-elle un humain un jour ou l’autre, mais encore faudrait-elle qu’elle arrive à supporter « le mal de la route ». Les chaos de cet engin de malheur la rendaient malade pendant tout le trajet… Enfin, anecdote mise à part, Lirénane n’aimait tout simplement pas la voiture et le petit groupe s’en retourna à pieds au château coloré de la demoiselle, traînant le nouvel esclave de Lirénane. Elle n’avait pas l’habitude d’avoir un esclave de ce genre, un pur rebelle insolent ! Comment avait-il pu vivre aussi longtemps ? C’était un mystère… Dans ce monde, un esclave inutile et insolent qui refusait tout dressage ne vivait que quelques mois, guère plus. Peut-être était-ce son charme qui parvenait à amadouer les maîtres ? Difficile à croire ! Les démons n’étaient pas des cœurs faciles à attendrir, elle en savait quelque chose…

Lirénane marchait d’un pas pressé, droit devant elle. Elle avait déjà presque oublié les paroles insolentes de son jouet, ainsi que ses menaces tellement futiles. Un esclave menaçant sa maîtresse… C’était d’un banal ! Mais ce qui l’inquiétait ne c’était pas le regard flamboyant d’Ulrick, ni ses paroles ou son comportement… Non, c’était cette lettre de sa maudite sœur ! Que lui voulait-elle ? Cette andouille de servante avait oublié de la lui faire lire… Et même si Lirénane voulait se montrer calme et assurée, elle ne pouvait s’empêcher de penser que les ennuis n’allaient pas tarder. Les portes du palais d’or ainsi que le bruit familier de la grande fontaine accueillirent le petit groupe à leur arrivée. C’était tellement apaisant que Lirénane inspira un grand coup, profondément. Elle était peut-être une paria, mais ici elle était l’égal de ceux qui décidaient !

Remontant l’allée de droite, toujours suivie de son groupe, elle vit les portes s’ouvrir devant elle, tenues par deux servantes en tenue de soubrette. Elle les salua d’un signe de tête puis elle se tourna vers les gardes qui tenaient son nouvel esclave et vers la servante qui avait interrompu son jeu quelques minutes plus tôt.

- Conduisez ce jeune homme dans ma chambre et attachez-le sur le fauteuil, qu’il ne touche à rien le temps que j’arrive. Quant à la demoiselle… conduisez-là dans la première chambre d’invité, la plus modeste.

Lirénane délaissa alors son petit groupe et partit s’isoler un instant dans son bureau, pour lire la lettre de sa sœur. Elle la parcourut rapidement, se prétextant à elle-même qu’elle était pressée alors qu’elle était surtout angoissée par le contenu. Et elle avait bien raison de s’inquiéter ! Sa sœur « adorée », chef de la famille à présent, souhaitait effectuer une visite officielle de l’île dans le but, toujours officiel, d’apporter un soutien financier. L’île n’avait aucunement besoin d’aide financière… Elle voulait surtout venir sur l’île et être traitée en invité d’honneur… Ridiculiser Lirénane serait peut-être une de ses intentions. La succube frémit mais se ressaisit très vite. Elle soumettrait le problème à ses deux compagnons le plus vite possible. Une fois quelques paperasseries réglées, et après avoir laissé son nouvel esclave ligoté assez longtemps pour qu’il perde patience, elle afficha un sourire sur ses lèvres rouges et regagna sa chambre, refermant la porte à clé derrière elle. Regardant Ulrick, elle s’approcha de la fenêtre et tira les rideaux, ne laissant qu’un filet de lumière traverser la pièce. Tout n’était plus que rouge, du rouge pâle au rouge foncé. La blancheur des murs perdant leur intensité sous la lumière filtrée par les rideaux de velours. Lirénane avait déjà une petite idée de ce qu’elle allait faire subir à son esclave, mais il ne lui était pas facile de rester sereine, alors que son corps criait famine. S’approchant de lui, elle le regarda de haut, l’air pourtant… bienveillante.

- Alors Ulrick, je vais commencer par t’expliquer ce que j’attends de mes esclaves, puis nous ferons connaissance. Si tu as quelque chose à exprimer, fais-le maintenant !

Elle le fixa de son regard rougeoyant, pour s’assurer qu’il ne protesterait pas sur ce qu’elle venait de dire. Mais il n’y avait rien de moins sûr, vu son caractère. De plus, comme elle avait cherché à l’irriter, elle pourrait vite juger s’il était du genre à garder son sang-froid. Mais bon, pour un lézard, il devait être capable de calme ! Entre parenthèses, son esprit pervers pensa « Lézard, grande queue et grand langue… Je risque de bien m’amuser… »

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 14
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 33
Localisation : Partout et nul part à la fois

Passeport de YNS
Race: Hybride reptilien
Pouvoir: salive empoisonnée/résistance physique
Maître/Esclave de: Personne/Personne

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Mar 11 Mai - 1:21

Finalement il comprit que rien en servait se résister il n'était pas de taille à lutter contre les hommes de main et ne faisait que dépenser bêtement ses maigres forces. Il se laissa donc trainer dans les rues dans un silence pesant de mille reproche envers les gens rassemblés autour de lui, et Lirénane en premier lieu bien sur. Comment cette démone pouvait-elle le choisir alors qu'il c'était montré infect envers elle ? Et que dire de la totale soumission apparente de son personnel ?!? Ulrick s'en sentait aigris au plus haut point, n'y avait-il donc plus de fierté en eux ? N'étaient-ils qu'un troupeau de moutons idiots aux ordres de cette parvenue de succube ?!?

Enfin, alors qu'il fulminait et végétait dans son mutisme, la procession dont il était le bagage passif arriva devant la demeure de la succube qui allait désormais âtre sa propriétaire exclusive. Une habitation luxueuse à l'excès et bien trop clinquante aux yeux de l'hybride qui, pour sa part, préférait imposer par la sobriété bien tenue que le faste tapageur des dorures, de bassin ,de fontaines et de statues. Toujours enragé de son impuissance le reptile resta insensible à la beauté et la finesse des jardins qu'il traversa de force, toujours trainé par les deux gros-bras de la démone. Et il finit par être congédié par la maîtresse des lieux, qui eu l'insupportable idée de le faire-faire attacher en attendant son retour. En voilà une qui ne manquait pas de suite dans les idées ni d'efforts pour se promouvoir en position de force vis à vis de ses acquisitions ! Pourquoi pas le mettre au pilori tant qu'elle y était ?!?
Il lui laça un regard assassin mais prit le choix de continuer à se claquemurer dans un silence indigné. Déjà on le trainait loin de la succube pour le ligoter à la chaise qui l'attendait dans les appartement privés de Lirénane et il compris vite que protester pour le moment ne servirait à rien du tout tant sa maîtresse semblait de désintéresser de son sort.

Il se laissa donc entraver pieds et poings à l'assise confortable qu'une chaise au corps de bois sculpté blanc et aux tentures de velours rouges forment le coussin et le dossier. Insultant à voix passe les serviteurs qui le liaient de la sorte il finit par se calmer quant ils quittèrent la pièce sans lui répondre un mot et il se mit à détailler la chambre pour tromper l'ennui et le début d'angoisse qui naissait en sa poitrine.
Contrairement à l'apparence extérieure du château cette pièce était plus aux goûts du Varan, plus sobre et assez bien harmonisée dans ses contrastes blancs et rouges elle demeurait à la fois jolie et fonctionnelle, deux qualités qui trouvaient grâce aux yeux d'Ulrick. Il se permit de détailler le mobilier, choisit avec un goût certain, et de soupirer à la vue du grand lit à baldaquins et draps de soie qui trônait, inaccessible, plus loin. Depuis combien de temps n'avait-il dormit dans un lit ? Avait-il seulement un jour dormit dans un lit tel que celui-ci ? Il s'imaginait déjà son confort et crut réveiller là toutes les anciennes courbatures de son corps, dues à des nuits malaisées et passées en des positions inconfortables au possible.
Et en se rappelant de l'inconfort justement sa position ligotée commençait à le gêner, tirant sur les liens il tenta de se défaire de leur emprise mais il eu beau tendre ses muscles et les faire saillir il ne parvint qu'à se marquer la peau de striures rouges. Il se jugea encore trop affaiblit par le peu de soin et de nourriture dont il avait eu l'accès au marché et se borna dès lors à attendre avec ennui en fustigeant Lirénane de tout les maux du monde, et en particulier de son attente présente.

Quant enfin cette dernière vint mettre fin à l'exercice de sa patience il leva sur elle des yeux durs et clairs de toute impertinence, il avait eu le temps de médité et s'il lui reprochait évidemment le temps mis à venir s'enjoindre son son état sur cette fichue chaise il ne s'abaissa pas à y faire de commentaire, se contentant de rester là assis et bien droit comme un invité important serait assis sur un confortable fauteuil, bien sur malgré les liens qui l'entravaient.

-Puisque vous m'avez acheté et qu'il me faudra bien vous écouter d'une façon ou d'une autre croyez que vous avez mes attention, et si je peux en effet faire une remarque, je suis votre esclave pas votre chien, m'attacher est inutile et dégradant... de toutes façons on a dut vous expliquer que je ne peux en rien essayer de vous tordre le cou je suppose ? Ces... cordes ne sont donc que bien peu utiles, libérez-moi je vous prie.

Sa voix tremblait imperceptiblement de rage mais il arrivait ma fois à se dominer d'une bien belle façon, pour une fois, et en ce qui étaient les circonstances présente de son achat, de son entravement à cette chaise et enfin de son attente sans distractions ni explications...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Mer 12 Mai - 14:06

Qu’il était amusant, ce petit impertinent ! Plus il s’irritait contre la situation, plus il devenait une proie facile. Au moins, il n’avait rien du rebelle silencieux, et c’était ce qu’elle aimait le plus. Elle avait tellement envie de jouer avec lui ! Avec ses nerfs mais aussi avec ses sentiments… Un animal acculé comme lui pouvait être dangereux, même si le seau l’empêchait du moindre écart. Elle voulait en savoir plus sur cette entrave, comment fonctionnait-elle ? Comment pouvait-elle être retirée ? Il lui faudrait certainement analyser cette magie qu’elle n’avait pas l’habitude de côtoyer. Heureusement, quant elle avait été exilée, elle n’avait pas subi d’entrave… Elle hésita un instant. Devait-elle en savoir plus sur son nouvel esclave ? Trop en savoir risquerait qu’elle s’y attache, et il ne fallait jamais s’attacher à un esclave. Elle allait commencer son entraînement, donc. Simple au début, un entraînement progressif comme avec les enfants. Même si sa faim dévorante la rendant presque folle, elle y survivrait en se rabattant sur le menu fretin en attendant. Souriant toujours, elle écouta avec attention les paroles d’Ulrick, qui tremblait de rage.

- Tu n’es pas un chien, mais un esclave ne vaut guère mieux. Tu n’es pas un de mes serviteurs, mais un esclave… Tu es vendu comme simple jouet de divertissement, sais-tu que même les chiens sont mieux considérés ? La plupart des maîtres brutalisent leurs esclaves et les soumettent par la force, ou alors ils s’amusent à les humilier. C’est notre nature démoniaque, nous aimons dominer chaque être vivant en ce monde. C’est aussi pour ça que certains esclaves se soulèvent, c’est pour ça que tu te rebelleras dès que tu auras l’occasion, je me trompe ?

Lirénane parlait d’une voix douce, sans la moindre trace d’hypocrisie. Et pourtant, elle se savait guère mieux que ces démons qu’elle critiquait. Même si elle n’avait pas l’habitude d’avoir un esclave à elle.

- Voici les quelques règles que j’impose à mes esclaves. Il est interdit de sortir sans ma permission, ni de contacter qui que ce soit sans que j’en sois informée. Si tu te montres doué pour les armes, je t’emmènerai peut-être de temps en temps combattre dans l’arène. Une fois que tu auras faire tes preuves, tu pourras sortir librement, du moment que tu réponds présent à chaque fois que je le demande. Un esclave peut être amené à obéir sans condition à son maître, tu auras parfois de basses besognes à faire, tu devras les exécuter sans opposer de résistance. Un esclave n’a pas le droit de me toucher ni même de m’approcher sans que je ne l’y autorise. Il faut évidemment frapper aux portes et montrer un minimum de politesse. Mais tout ça viendra naturellement. Pour le moment, il te faut surtout retenir que tu n’as pas le droit de contacter qui que ce soit à part moi-même et mes serviteurs. Si tu es d’accord, je vais te mettre à l’épreuve pour tester ton caractère.

Sans laisser à Ulrick le temps de répondre, et se déplaçant avec grâce, ses hanches balançant légèrement à chacun de ses mouvements, Lirénane s’approcha de la porte et l’ouvrit, avant d’appeler Lina, la servante qui avait interrompu son jeu.

- Ulrick, je te présente Lina. Enfin, je te donne son nom, tu la connais déjà. J’ai dit que j’allais la punir pour son acte de tout à l’heure, je vais te laisser décider de sa punition. Elle est ma servante, pas mon esclave, et tu verras qu’ici les punitions ne sont pas toujours douloureuses. Que vas-tu décider pour elle ? Sachant que selon la punition choisie, tu auras une récompense adaptée… C’est juste un jeu pour moi, mais pour toi ça peut devenir un moyen de survivre agréablement !

Lirénane bouscula légèrement Lina, qui tomba à genoux devant Ulrick, toujours ligoté. C’était un jeu psychologique qu’elle s’apprêtait à mettre en place. Elle voulait qu’il révèle l’instinct de survie primitif des hommes, ou qu’il laisse parler ses pulsions. Lirénane souriante, se tenait derrière la servante en habit de soubrette.

- Mon premier choix est celui du sacrifice : tu peux décider de ne pas la punir, mais dans ce cas tu seras punis à sa place, certainement par une privation de nourriture pendant disons une semaine et un séjour dans les sous-sols. Je ne te le cache pas, c’est un endroit lugubre que peu de personnes apprécient. Mon deuxième choix est celui de la cruauté : tu peux la violer et la torturer, et j’assisterai à la scène pour m’assurer que ce soit bien fait, puis tu gagneras une semaine entière à vivre comme un invité d’honneur dans ce château, avec une chambre à toi, des habits corrects, de bons repas et aucun travail à effectuer. Enfin, mon troisième choix, celui du retournement : elle devient ton esclave officieuse pendant toute la durée de ton séjour ici. Dans ce cas, tu prendras son rôle en tant que serviteur auprès de moi, tu devras m’apporter mes repas, me peigner, parfois me laver, me coiffer, me faire du bien sexuellement… Ah, et je te préviens également que tu ne pourras pas ordonner à ton esclave d’effectuer ton travail de serviteur à ta place. Mes choix sont posés. Que vas-tu faire ? Te sacrifier pour préserver ton honneur ? La tourmenter pour avoir le droit à un repos sans doute bien mérité ? Ou alors devenir toi-même un de ces maîtres que tu détestes pour la sauver de son sort ? Tu vois, dans deux des trois solutions, Lina s’en sortira bien. Quoique je ne suis même pas sûre qu’elle apprécie pas de se faire violer par un bel homme… Je te laisse quelques minutes pour réfléchir. Si tu es trop long, je la tuerai sous tes yeux.

Elle le savait, c’était une épreuve assez délicate, un choix difficile à faire. Mais elle en riait d’avance. Elle l’obligerait à choisir, bien sûr. Il n’y échapperait pas, sans quoi elle tuerait Lina. Oh, elle ne le ferait pas par plaisir, mais il fallait bien le pousser à choisir, non ? C’était un peu excessif pour une simple interruption de jeu. Lina ne lui servait qu’à tester Ulrick, au fond elle espérait qu’il se déciderait vite. Lirénane avait hésité à mettre en jeu son propre corps, mais il n’était pas encore prêt à considérer cette offre comme un cadeau. Elle ne lui proposerait cette récompense que lorsqu’il la désirerait vraiment. Et en tant que succube, elle savait se rendre désirable… Toujours debout derrière Lina, son regard posé sur Ulrick, elle attendait sa décision.

(désolée si parfois je vais un peu vite dans les actions Razz j’espère que je te laisse assez de marge de manœuvre)

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 14
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 33
Localisation : Partout et nul part à la fois

Passeport de YNS
Race: Hybride reptilien
Pouvoir: salive empoisonnée/résistance physique
Maître/Esclave de: Personne/Personne

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Ven 14 Mai - 0:04

Il ne cessa de frémir d'une rage contenue en entendant les réponses de Lirénane. Ainsi elle prêtait moins d'attention à ses esclaves qu'à ses bêtes domestiques ? Elle n'avait pas de quoi être fière en expliquant cela, sincèrement, et si ce n'eu été la rune qui le retenait et les liens qui l'entravait Ulrick l'aurait bien giflée pour lui remettre les idées en place !
Mais évidemment il ne pouvait se le permettre, et dès lors ses nerfs étaient mit à rude épreuve devant encaisser frustrations et tensions coups sur coups. Du moins jusqu'à ce qu'il n'en relâche un peu la pression par l'usage de quelques mots bien sentit...

-Les démons sont si caricaturaux, ça ne vous dérange pas d'être prévisible, têtu et bornés dans votre façon d'être, dominer, dominer, dominer... et après ? Rien, pas de reconnaissance, pas de plaisirs nouveau pendant votre existence trop longue, l'ennui et au final le vide qui vous ronge... je ne suis pas démon je ne peux deviner si je vois juste mais prenez le temps de peser mes mots et comparez-les à votre vie et en toute honnêteté jugez de la véracité de mes paroles.

Puis il prit le temps de penser ses réponses et continua, répondant aux quelques questions de sa nouvelle "maîtresse".

-Il est clair que je me rebellerais si j'en ai l'occasion, mais pas contre vous, contre l'ensemble... vous n'êtes pour le moment à mes yeux qu'une partie du système de maîtres et je ne vous en veut pas personnellement, je n'ai rein contre vous mais beaucoup contre l'état des choses qui nous force à être opposés.
Quant aux régles de cette maison je ne suis pas un porc, j'ai des manières et la bonne moitié de vos ordres je les aurait accomplis sans que vous ayez à m'en parler, tel que saluer poliment et frapper aux portes avant d'entrer. Je vous assure aussi de demeurer en ce château car je ne peux faire autrement de toutes façons, et de ne pas chercher à avoir contact avec vous sans y être forcé, je ne vous estime pas assez pour chercher votre compagnie vous devez vous en douter ! Mis à part ces détails vous semblez étonnamment juste dans vos règles je ne peux donc que vous assurer de faire de mon mieux en essayant de vous insulter à haute voix le moins souvent possible.


Puis il vit la maîtresse de maison faire pénétrer la fameuse Lina et la pousser à terre devant lui. Le jeu venait de se refermer sur l'hybride et déjà Lirénane se sentait supérieure à pouvoir lui imposer de châtier à sa place la servante dont le sort reposait maintenant sur les épauels de l'esclave, mais c'était son compter le caractère de ce dernier, plus têté et droit que tout ce que la démone pouvait imaginer à présent.
Bien sur au delà de cette fierté l'envie de mettre fin à une longue période de privation charnel était présente, ou celle de faire rager la succube en prenant la punition sur loi mais, à choisir, le juste compromis lui serait utile pour s'éviter à la fois de devoir faire plaisir à sa sadique de maîtresse et de trop peiner lors de ses prochains jours entre les murs du château.

-Je choisis de la prendre comme servante personnelle. finit-il par répondre après une longue minute de réflexion. -Mais il se peut que mon service sexuel vous laisse quelque peu frustrée Lirénane, vos jeux n'amusent que vous et il n'est pas sur que je tomberais dedans !

Voilà qui était dit, il prévoyait de bien traiter la servante, voir même de lui ordonner de passer cette semaine à son service à se reposer et vaquer à quelques loisirs avant de revenir l'aider en de menus services.

-ainsi je saurais vous montrer comment gagner non la crainte mais le respect d'une personne qui nous sert, quant bien même elle y serait forcée comme Lina va m'être d'être à mon service. Les maîtres ne créent de rebelles que lorsqu'ils veulent bien montrer leurs aspects les plus repoussant ! Je saurais régner sur elle avec justesse, et vous prouver la futilité de votre façon de faire !

Puis avec un sourire divinement ironique il conclut par ces mots :

-Tu as entendu dame Lirénane ? Tu es à mon seul service Lina, plus au sien ! Lève-toi et vient immédiatement me détacher de cette chaise, ensuite... fait comme bon te semblera en attendant que je te demande un service.

Voilà une belle façon de se libérer ! Avec l'accord tacite de Lirénane qui plus est ! Elle allait se mordre les doigts de lui avoir proposé ce jeu qu'il était à présent assez sur de gagner !

(non au contraire au moins tu prends des initiatives amusantes et fait avancer la scène, continue pareil c'est parfait ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Lun 17 Mai - 17:11

S’en était amusant et tellement distrayant ! Pour une joueuse comme Lirénane, un tel rebelle mettait un peu de piquant à ses journées et l’aidait à maintenir sa vivacité cérébrale… Oui, il l’obligeait à réfléchir à chacun de ses gestes, à ses paroles… C’était également un bon entraînement pour le jour où elle irait tuer sa petite sœur chérie ! Enfin elle n’en était pas encore à la vengeance, elle savait elle-même qu’il lui serait très difficile de renverser sa propre famille sans mettre la vie de la benjamine en danger. Plus Ulrick parlait, plus Lirénane se délectait. Elle faisait parfois semblant de réfléchir à ses paroles, mais elle ne faisait que rire intérieurement. L’ennui ? Oh oui elle connaissait ! Mais elle ne jouait pas avec uniquement du sadisme, où serait le plaisir ? Mais elle savait que c’était en étant « gentille » qu’elle avait été rayée de la succession. Alors à quoi bon se montrer généreux ? A part pour garder la loyauté de ses sujets… En ça, Lirénane se démarquait de Lelouch, même si Shin avait plus d’honneur qu’elle. Elle était un peu entre les deux, manipulatrice si elle le voulait, gentille ou méchante selon son humeur, mais rarement injuste. Enfin, encore une fois, elle laissait surtout son humeur décider pour elle. Elle faisait ce qu’elle voulait, voilà tout.

En tout cas, Ulrick ne se prenait pas du tout pour un esclave ! Il n’avait aucune notion du respect que l’on doit à une personne capable de vous ôter la vie, ou de vous faire goûter à l’enfer. Sans peur, peut-être ? Ses précédents maîtres avaient dû manquer une étape dans son éducation ! Qu’il était insolent le petit… Lirénane le laissa vider son sac, dire ce qu’il avait à dire sans l’interrompre, un léger sourire aux lèvres. Il était plus facile de manipuler une personne bavarde, et Ulrick semblait avoir tellement de choses sur le cœur qu’il parlait presque sans s’arrêter… Intéressant ! Elle prenait note de ces informations. Lorsqu’il déclara qu’il essaierait de l’insulter à voix haute le moins souvent possible, Lirénane ne put contenir un petit rire. Vraiment très amusant !

Après l’arrivée de Lina et la proposition que Lirénane lui fit, cette dernière attendit sa réaction avec le plus grand intérêt. Elle ne fut pas étonnée le moins du monde de le voir opter pour la troisième solution. Tout ce qu’elle lui avait proposé l’avait poussé à le faire… Et c’était exactement ce qu’elle avait prévu. Pourtant, elle afficha une mine déconfite, vexée, comme déçue par ce choix. Elle s’arrangea pour faire sentir un léger agacement à ces paroles… Comme quoi il allait lui montrer qu’il allait être un bien meilleur maître qu’elle. Oh oui, intérieurement Lirénane jubilait. Voici l’esclave devenu maître… et il comptait faire la leçon à Lirénane ! Rien d’étonnant au vue de son caractère… C’était un réel plaisir de le voir tenter de l’humilier ! En revanche, Lirénane ne s’attendait pas à sa requête finale. Il ordonnait à Lina de libérer Ulrick… Lirénane sentit un instant le sang lui monter, mais elle retrouva vite son calme. Il avait un sacré culot tout de même, il fallait bien lui reconnaître ça ! En d’autres circonstances, si Lirénane avait été d’humeur plus massacrante, Lina serait déjà morte.

La jeune servante se leva et croisa le regard de Lirénane, hésitante. Elle connaissait bien sa maîtresse… Elle savait qu’elle risquait sa vie. Mais Lirénane ne voulait pas donner à Ulrick l’occasion de lui donner raison sur la cruauté des maîtres. Elle avait une bien meilleure idée. Il devait tout ignorer de son pouvoir de suggestion, elle pouvait jouer avec ça… Ses yeux toujours plongés dans ceux de Lina, elle lui adressa un sourire carnassier.

- Il dit vrai, tu n’es plus à mon service, mais tu ferais mieux, au lieu de le libérer, de lui procurer du plaisir… Il doit en avoir besoin depuis le temps qu’il est enfermé !

Lirénane s’assit sur le lit, prête à assister au spectacle. Ulrick, toujours attaché, ne pouvait rien faire… face à Lina qui, envoutée, s’approchait du jeune homme. Elle commença par frotter le membre par-dessus le pantalon, avant de déboutonner ce dernier. Le regard félin, elle le dévorait des yeux, l’appelant presque à la prendre. Ses mains délicates libérèrent le membre, puis elle approcha ses lèvres, effleurant pour commencer, passant le bout de la langue, avant de plonger la tête pour le gober complètement. Lina agitait la tête, gémissant de plaisir, jouant de sa langue sur le membre d’Ulrick, sous le regard « bienveillant » de Lirénane.

- Et bien, Lina, tu avais faim dis-moi… Mais regarde Ulrick, ton esclave ne semble pas réellement t’obéir ! Cela dit je ne pense pas que tu envisages de la punir pour son comportement… Enfin, si tu la laisses te désobéir librement, qui sait ? Peut-être prendra-t-elle plus tard plus de libertés… A toi de juger à présent !

Lirénane passa sa langue sur ses lèvres. Cette agitation réveillait sa propre faim, elle commençait à sentir le manque la saisir, mais elle savait, en tant que succube, qu’il fallait que ce soit l’objet de son désir qui veuille d’elle, et non l’inverse.

(j'ai mis en itallique le moment où Lirénane utilise son pouvoir )

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 14
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 33
Localisation : Partout et nul part à la fois

Passeport de YNS
Race: Hybride reptilien
Pouvoir: salive empoisonnée/résistance physique
Maître/Esclave de: Personne/Personne

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Lun 17 Mai - 21:10

Ulrick demeura par la suite silencieux et afficha pleinement un air satisfait à travers un sourire cynique et amusé adressé à nulle autre que Lirénane. Il se doutait à demi que la démone se lançait contre lui à un jeu hautement stratégique de bataille mentale sur le sujet de la domination et des relations maître/esclaves, et que le perdant serait onligé de baisser le regard devant le vainqueur. Et c'était parfait ainsi ! L'hybride se savait posséder un esprit assez vif et rusé, peut-être pas de quoi faire de lui un brillant adversaire mais assez pour être retors et ne pas laisser aisément la succube mener le jeu comme elle le voulait.
En ce sens elle était éminemment différente des autres personnes ayant essayées de la mâter. Ni le fouet ni les menaces ni les coups ni les privations ne l'avait jamais autant étonnés et fait réagir que la façon de faire de sa nouvelle maîtresse, bien plus subtile et psychologique, l'obligeant à bien plus peser ses mots et ses choix plutôt que de cracher au visage de ses bourreaux tenant le fouet ou le chat à 9 queues.

Il jubila d'ailleurs de voir le calme quitter le joli visage de sa démone de maîtresse quant il ordonna, ni plis ni moins, à Lina de venir le délivrer. Il se doutait bien que la jeune servante ne lui obéirait pas de suite, craignant encore les foudres de Lirénane qui restait officiellement son employeuse... mais si cette dernière refusait de laisser la servante obéir à Ulrick alors ce serait avouer son erreur et reconnaitre l'ascendant du reptile sur elle dans leur jeu d'opposition. Elle ne pouvait que laisser faire !
Ce qu'elle fit, mais en suggérant un rajout en soulignant la frustration de longue date à laquelle avait été contraint l'esclave. Ce dernier frémit et laissa sa hargne revenir composer son expression. Il avait en effet enduré une longue période de privation charnelle mais ne trouvait pas amusant que sa maîtresse pose le sujet ici, surtout dans un moment aussi peu adapté...

Mais il fut encore plus surpris de voir Lina écouter les idioties de Lirénane et venir passer ses mains sur ce qui se cachait sous la boutonnière de l'hybride. Celui-ci sursauta sur sa chaise et essaya de fuir ce contact en tirant sur ses liens, en pure perte bien entendu, avant de voir la servante ouvrir son pantalon et en tirer sa verge encore à demi-endormie mais qui commençait déjà à répondre à un tel traitement.

-Non ! Il suffit Lina !!! Arrête ! aboya Ulrick en sentant son corps réagir de plus en plus amplement aux sollicitation de la servante.

Alors qu'elle frôlait la peau douce et sensible de la virilité d'Ulrick celle-ci commençait à s'ériger, puis à durcir sous le premier coup de langue avant de s'enfler et de croire quant Lina se mit à le prendre en bouche. Et le propriétaire n'y pouvait rien, il ne pouvait obliger son membre à redevenir flasque ni cacher le plaisir qu'il prenait mais faisait de son mieux pour cacher aux yeux de l'observatrice passive qui se disait être sa maîtresse.

-Lina !!! ...Lirénane arrêtez-la ! Elle... je... Arrêtez là s'il vous plaît !!!

Il ne savait plus quoi dire ni quoi faire, maintenant la gourmande qui balançait sa tête le long de son membre devait ouvrir tout grande sa bouche pour continuer à appliquer ses faveurs sur une verge devenue dure comme le roc après tant de mois, d'années même sans pareil plaisir buccal pour soulager son envie. Le long du membre parcouru de veines saillantes un arabesque noir venait serpenter à la base, délimitant une partie du sceau entravant la libre action d'Ulrick alors que ce dernier gémissait et tâchait de se retenir au mieux, mais après tant de temps d'inactivité complète sur les choses de la chair il craignait de ne plus tarder à craquer sous les assauts de Lina qui le dévorait avec un plaisir pervers, cherchant avec un entrain évident à le faire libérer tout ce qu'il avait emmagasiné depuis deux seul savait quant et qui lui gonflait les bourses.

-Liré... hhhmmmm... Maîtresse Lirénane ! Je vous en prie arrêtez-la avant que je... s'il vous plait !!!

Fievreux il ne parvenait plus à aligner un propos cohérent, trop tétanisé sous l'imminence de sa libération prochaine qui irait remplir la bouche se déchaînant sur son sexe. Il voulait mettre fin à cette situation dégradante mais, en même temps, sentait qu'il ne pourrait pas réussir à survivre à la frustration si le supplice s'arrêtait ici sans qu'il ne goûte à la jouissance...

(Mon dieu si Lina arrête maintenant il va devenir dingue xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Mar 18 Mai - 10:29

(j’ai prévu pire Razz)
Oh oui, c’était jouissif... Tellement jouissif ! Il avait beau hurler, Lina n’arrêtait pas, et elle n’arrêterait pas, ce n’était pas du tout dans l’ordre que Lirénane lui avait imposé. Et le corps d’Ulrick réagissait, chose normale au vu du traitement qu’il subissait. Lina était plutôt une jolie jeune fille, n’importe quel homme en manque ne pouvait pas rester insensible… Quel saveur de le voir se débattre contre son « esclave » qui ne lui obéissait pas… Ah il avait voulu être détaché ? Et bien il le serait ! Mais plus tard… L’épreuve n’était pas de tout repos pour Lirénane. Quoi de plus frustrant que de voir quelqu’un d’autre prendre du plaisir ? Mais elle le savait : ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne la désire elle aussi ! Seulement, quitte à prendre une soirée de plaisir, elle ne le ferait pas s’il devait ne durer que quelques minutes. Un homme en manque manquait d’endurance, elle le savait bien, par expérience.

Lirénane l’écoutait hurler, il l’appela même « maîtresse Lirénane » au bout d’un certain temps. Il commençait à comprendre qui décidait, dans cette maison ! C’était une bonne chose. Il finirait également par comprendre que pour être bien traité, il fallait satisfaire la maîtresse. Mais ce serait sans doute la prochaine leçon. Pour le moment, elle éveillait ses instincts primaires. Il y avait déjà là de quoi s’amuser !

- Que je l’arrête ? Alors que tu sembles tellement t’amuser ? Ce serait du gâchis !

Elle le sentait sur le point de craquer, c’était trop tôt. Mais il ne voulait pas souiller son esclave, alors il se retenait au maximum, suppliant Lirénane d’arrêter tout ça. Comme s’il voulait vraiment arrêter ! Elle connaissait la nature des êtres humains, aucun homme ne pouvait dire non à un traitement pareil. Dans ces moments-là, ils étaient complètement soumis à la demoiselle qui les dévorait. Et Lina y allait réellement de bon cœur, agitant la tête, gémissant à exciter un homme d’église, elle n’y allait pas de main morte, à tel point que Lirénane commençait à sentir son propre corps la démanger. Il fallait qu’elle contrôle ses pulsions de succube un minimum, tout de même !

Mais brutalement, Lina cessa se le dévorer, le regard toujours brillant, et son esprit sous l’emprise de la suggestion de Lirénane. Elle se leva et souleva sa jupe, révélant un charmant string noir. Elle regardait Ulrick avec un appétit évident et le sourire de la succube s’agrandit lorsque Lina écarta son vêtement pour venir s’empaler sur le membre durci à souhait. S’agrippant à son « maître », Lina entama alors des mouvements de bassins qu’elle amplifiait par ses gémissements. Lirénane la regardait faire, tout en sachant que sa servante, lorsqu’elle sortirait du pouvoir de suggestion, se sentirait humiliée. C’était sa punition… Quant à Ulrick, même si ses paroles laissaient croire qu’il n’appréciait pas, son corps exprimait quant à lui un tout autre langage. Lirénane savourait sa victoire tout en sentant qu’elle arrivait elle-même au point de non retour. Il lui faudrait trouver une victime rapidement pour assouvir sa faim, elle n’en pouvait plus !

Se levant, Lirénane s’avança vers Ulrick, un sourire aguicheur sur le visage. Elle se pencha sur lui et lui mordilla le lobe de l’oreille en lui murmurant d’une voix sensuelle :

- A toi de décider si tu veux arrêter ou aller plus loin !

D’un geste sec, elle libéra les mains d’Ulrick, puis elle retourna s’asseoir sur le lit en se déhanchant. Elle souriait d’avance. Qu’allait-il décider ? Se frustrer ou aller jusqu’au bout ? Il pouvait aussi sauter sur la servante qui, pour le moment, n’attendait que ça. Lirénane le regardait, contenant au mieux ses propres pulsions. Il ne fallait absolument pas qu’elle craque à sa propre séance de dressage !

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 14
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 33
Localisation : Partout et nul part à la fois

Passeport de YNS
Race: Hybride reptilien
Pouvoir: salive empoisonnée/résistance physique
Maître/Esclave de: Personne/Personne

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Jeu 20 Mai - 22:36

Ulrick n'était pas sot, il acceptait Lirénane en tant que maîtresse, c'était là un fait qu'il ne pouvait nier mais il n'en demeurait pas moins farouchement opposé à l'esclavage en lui-même. En cela appeler la démone par son titre officiel ne lui semblait en rien étrange ou ambivalent de sa part, elle était sa maîtresse et lui un esclave prêt à tout pour retrouver sa liberté. Il aurait même été un peu sot de sa part de se battre si farouchement contre elle si il ne l'avait pas considéré comme celle ayant tout les droits sur lui en un sens.
Mais toutes ces idées semblaient finalement bien superflues à l'hybride alors que Lina, toujours sous l'emprise de suggestion de Lirénane, venait sur lui pour s'empaler d'un geste tout le long de la verge tendue de l'esclave. Ce dernier manque de peu céder immédiatement et déverser son plaisir en elle au lieu de s'être libéré plus tôt en sa bouche mais il tint bon, usant de ses dernières ressources de volonté pour se retenir et ce à l'aide de sa fierté hors norme. Il ne voulait pas jouir, vraiment pas, et e même temps il sentait que c'était maintenant inévitable et qu'il allait adorer ça au point de recommencer aussitôt !

Et comme pour mieux le mettre au supplice sa maîtresse vint le gratifier d'une délicieuse morsure à l'oreille tout en lui libérant les mains et lui laissant le choix... continuer avec Lina ou fuir cette pièce et faire face à la plus extrême frustration.

-Soyez maudite !!! gémit-il comme toute réponse.

Et immédiatement ses mains allèrent se plaquer aux hanches de Lina, ses doigts lui pétrissant les fesses alors qu'il se mit à la prendre activement lui-aussi. La jolie servante se mit alors à être balancée de haut en bas au rythme de leurs deux bassins venant se choquer avec presque violence. Ulrick lui n'en pouvait plus et cédait totalement à ses besoins de mâle, violentant quelque peu le corps délicat de Lina en gémissant crescendo avec son plaisir montant...
Puis dans un râle il jouit, griffant les fesses de la servante de marques d'ongles rougies en la faisant s'empaler le long de son membre jusqu'à ce que ses bourses pressent à sa croupe. Là ainsi enfoncé en elle il sentit son membre se gonfler par spasme pour libérer son sperme épais et chaud contre les parois intimes trempées de Lina. Les jets se succédèrent un long moment, donnant à Ulrick l'impression de vivre une petite agonie qui ne finirait jamais... il se rendait compte à quel point il était resté longuement inactif et à quel point il lui restait beaucoup à faire pour vaincre sa frustration accumulé au fil des ans.

-...encore... j'en ai besoin... encore...

Se relevant enfin de la chaise qui l'avait vue attaché à son bois, il bascula Lina à terre et dévoila son membre encore dur bien que luisant de secrétions intimes et encore souillé de sperme. Ainsi érigé il vint présenter son membre devant Lina, lui attrapant doucement le visage pour la faire avaler la verge à nouveau entre ses lèvres, profitant sans le savoir des restes de la suggestion de sa succube de maîtresse...
En son étant il ne songeait visiblement plus à se retenir mais à en finir avec sa frustration, peut lui importait comment ou avec qui maintenant que sa volonté ne le retenait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Gourmande
avatar

Joueuse Gourmande


Messages : 612
Date d'inscription : 19/02/2010

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Suggestion / Persuasion
Maître/Esclave de: Maîtresse d'Ulrick et de Toshiro

MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   Ven 21 Mai - 22:21

Lirénane se sentait ravie et victorieuse. Tout ce qu’elle faisait la rapprochait un peu plus de son but et elle voulait parvenir à ses fins ! Il n’y avait rien de plus savoureux que de voir un esclave succomber à ses pulsions… Bien sûr, il y avait toujours le risque qu’il veuille la violer, mais elle savait se défendre. C’était tellement amusant tout ça… Même si son corps souffrait aussi en contrepartie. Terrible traitement qu’elle s’infligeait à elle-même… Mais ça en valait la peine ! A peine détaché, Ulrick s’était sauvagement jeté sur Lina, la violant presque. Et alors que tout semblait fini, il trouva encore l’énergie pour lui faire faire une fellation forcée. Lirénane le regardait faire, se léchant la lèvre supérieure avec délice, ne quittant pas des yeux les mouvements de chairs roses. Elle avait tellement faim, ça devenait un véritable supplice pour elle aussi !

La succube regarda encore un peu le spectacle, puis elle relâcha son pouvoir de suggestion, laissant Lina enfin libre de ses pensées. La première réaction de la jeune fille fut de commencer à se débattre, plus ou moins violemment, pour sortir de l’emprise d’Ulrick. Elle y allait de ses ongles, le blessant sans doute légèrement. Dans ses yeux brillaient de grosses larmes qui n’attendaient plus qu’à couler. Lirénane savourait un peu plus. Lorsque Lina aurait la bouche libre, elle crierait certainement au viol ! Elle se demandait qu’elle serait la réaction d’Ulrick à ce moment-là. Son sourire démoniaque ne faisait que s’élargir. Elle savait qu’elle avait été horrible, mais ce n’était là qu’un premier contact avec son esclave, elle apprenait à le connaître, et elle pouvait voir qu’il était vraiment en manque de sexe… Il lui manquait certainement pas mal de choses d’ailleurs. Elle pouvait répondre à ses attentes, mais l’aimerait-il pour autant ? Rien n’était moins sûr. Il lui faudrait du temps pour s’habituer à son nouvel environnement.

- Tu te rends compte de ce que tu as fait… A ta propre esclave ! Et tu crois mieux valoir que nous autres ?

Lirénane le regarda avec pitié, cachant son sourire triomphant, puis elle se leva du lit. Elle savait très bien ce qu’elle avait à faire. Tout d’abord, elle allait rester sourde à tout ce qu’il pourrait lui dire par la suite. Ensuite, elle ne lui laisserait pas l’occasion d’avoir une esclave… Il avait bien joué, maintenant il allait comprendre qu’il restait tout de même son esclave. Lirénane laissa Ulrick se débattre avec Lina. Elle avait trop faim… Mais elle ne voulait pas d’un fusil déchargé. Sans même un regard, elle quitta la chambre, lança un dernier commentaire :

- Assume les conséquences de ton acte, à présent !

La démone quitta la pièce, les laissant tous les deux complètement enfermés. Elle avait pris soin de verrouiller la fenêtre, elle ne voulait pas qu’un seul d’entre eux puissent lui échapper… Souriante, elle appela deux gardes.

- Laissez-les ensemble une dizaine de minutes, puis entrez dans la chambre. Envoyez Ulrick dans la chambre d’ami la plus modeste et envoyez la servante à Shin, si elle l’intéresse je la lui vend 100 dollars. Sinon, et bien laissez-la dehors, elle se débrouillera seule. Ah et surtout ne dites pas au jeune homme où la fille sera emmenée !

Lirénane s’en alla après avoir laissé ses instructions aux gardes. Elle savait qu’Ulrick risquait de la détester mais ce ne serait pas une nouveauté. Enfin seule, elle se rendit dans sa salle de jeux, puis elle fit appeler deux serviteurs, qu’elle utilisa pour combler sa faim, se donnant à cœur joie. L’ébat d’Ulrick et de Lina l’avait tellement excité qu’elle s’amusa bien plus que les dernières semaines… Elle s’était régalée jusqu’à satisfaction quasi-totale ! La prochaine fois, elle apprendrait à Ulrick à la désirer elle… Ca ne saurait tarder !

[Un peu court xd. Je te laisse répondre et si tu veux j’ouvrirai le nouveau topic mardi ou mercredi ]

_________________
~~ incarne Lirénane & Yoru Tobari ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première séance de dressage (pv Ulrick)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première séance de dressage (pv Ulrick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Manoirs et châteaux :: Château de Lirénane :: Chambre de Lirénane-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit