AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼
avatar

☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼


Messages : 391
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 26
Localisation : ♠ Rôde partout & ailleurs

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Celui de manier le scalpel et les épées ♥
Maître/Esclave de: De moi même/De mon autre moi...

MessageSujet: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Jeu 24 Fév - 1:59

Que devenait la rébellion ces derniers temps ? Bonne question, tout était calme dans la ville depuis un bon moment d’ailleurs, la rébellion semblait ne plus exister en fait, peut être que tout les membres étaient mort dans une attaque surprise… Mais non la rébellion était toujours là, cachée à attendre le bon moment pour agir, surement quand il y aura plus de membre dedans, parce qu’il fallait quand même de la main d’œuvre pour mettre les plans sur pied. Et pourtant la chef des rebelles se sentait bien seul, elle avait des contacts avec des compagnons d’arme, mais elle ne les voyait que très rarement ce qui était en soit emmerdant pour préparer un truc. Il y avait même des rebelles infiltrés chez les rebelles, mais Eikyuu ne pouvait pas trop leur en demander, au risque qu’ils soient tués pour trahison quoi qu’ils seraient torturés avant donc bon c’est pas mieux non plus. Bref la rouquine commençait à partir en cacahuète, on pouvait même parler de dépression en fait et bon le pire c’est que rien ne pourrait lui remonter le moral, sauf peut être de se lancer dans des combats suicidaire ou le sang coulerait à flot… Ouai et surtout elle perdrait la vie, bah d’un côté ça ne changerait pas grand-chose qu’elle disparaisse ou non, il n’y aurait pas de différences personne ne tenait à elle et réciproquement. Quoi que à bien y réfléchir quand même la rouquine tenait à certaines personnes même si elle ne voulait pas se l’avouer, bah oui ça lui faisait mal de se l’avouer elle qui c’était toujours dit que les sentiments c’était de la merde. D’ailleurs ou était elle en ce moment, on pouvait croire qu’elle devait se terrer dans un coin, ou trainer en ville en maudissant tout et n’importe quoi et pourtant rien de tout cela elle était en balade, après avoir quittée le QG des rebelles elle décida de faire une balade dans la montagne. Quoi de mieux pour ce ressourcer que de partir vivre en ermite quelques jours, elle avait prit le strict minimum pour son voyage de remise en forme, elle s’enfonça dans la montagne partant là ou elle n’avait pas encore visitée, la montagne était vaste on pouvait s’y perdre facilement en fait, mais bon Eikyuu arrivait toujours à s’y retrouver… Bref elle était bien partit là pour marcher des heures, c’est ce qu’elle fit, elle n’avait pas remarquée que le temps était vite passé, bientôt la nuit tomba et elle dut s’arrêter pour faire une pause repas et dormir, une autre journée s’annonçait demain…

Le ciel sombre disparaissait petit à petit la lune laissait place au soleil qui se levait tranquillement pour prendre sa place dans le ciel, les premiers rayons du soleil pointèrent le bout du nez en douceur, enfin ça dépend du point de vue… Celui de la rebelle allait être que bah les rayons du soleil c’était la merde et oui même à travers les arbres les rayons touchèrent de pleins fouet la jeune femme en pleins visage, elle grogna dans son sommeil bougeant pour se tourner de l’autre côté. Mais bon le problème c’est qu’après bah sa chauffe hein, elle fini par se réveiller en râlant et insultant le levé du soleil, elle était toute décoiffé et avait la tête dans le cul. Elle bailla à s’en décrocher la mâchoire, elle s’étira ensuite faisant craquer ses os en soupirant d’aise, en guise de petit déjeuné elle mangea quelques fruit et une barre de chocolat qu’elle avait sur elle, c’était déjà mieux que rien hein. Elle grimaça quand elle sentie son odeur, elle puait normal, elle avait fait une journée de marche et une nuit en prime dans les même vêtements, elle devait d’urgence se nettoyer, mais ou ça c’était la question ! Bah dans tout les cas ça ne serait pas dans une douche où une baignoire ça c’est sûr, enfin elle en avait l’habitude maintenant la dernière fois qu’elle avait pu profiter d’eau chaude ça datait. Et elle s’en portait pas plus mal, elle reprit ses affaires et reprit sa route écoutant les bruits de la montagne et son attention fut attiré par le bruit d’une chute d’eau, elle avait trouvait son bonheur ! Elle se dirigea rapidement vers sa nouvelle destination qu’elle trouva rapidement, un endroit bien dégagé, elle déposa ses affaires sur le sol se désarmant et retirant rapidement ses vêtements posant tout en vrac au même endroit près de l’eau… On est jamais assez trop prudent en fait, elle entra dans l’eau lentement à peine ses pieds entrèrent en contact avec elle et bien elle fut parcouru de frisson.

_ Bordel sa caille !!

Et oui elle allait devoir se geler les miches comme pourrait le dire certain, elle entrait lentement dans l’eau essayant de s’habituer à la froideur de l’eau, elle grelottait déjà au fur et à mesure que l’eau couvrait son corps, elle claquait des dents se frottant les bras… L’eau lui arrivait maintenant au niveau des hanches, elle compta jusqu’à trois dans sa tête avant de se plonger entièrement dans l’eau en retenant des insultes et grognement. Elle ressortie le haut de son corps en sautillant sur place se mordant la lèvre, elle n’allait pas y arriver et pourtant elle en avait bien besoin, elle soupira grandement puis prit une grand inspiration et se laissa tomber en arrière… Son corps disparut sous l’eau, elle ferma les yeux se retrouvant en communion avec l’eau, le bruit de la cascade faisait un bruit sourd même sous l’eau. Elle resta de longues secondes sans bouger on aurait pu croire une morte mais non puisqu’elle dut remonter à la surface à court de souffle elle manqua de boire la tasse. Elle secoua la tête, ça faisait du bien un bain d’eau froide, elle soupira d’aise étant habituée elle fit sa toilette tranquillement, ceci fait elle décida de nager un peu dans l’eau, se retrouvant à faire la planche regardant vers le ciel… Elle pensait vraiment être tranquille et seule mais bon elle se redressa brusquement les battements de son cœur c’était soudainement accéléré, elle semblait avoir de la visite, elle fronça les sourcils zieutant les alentours.

_ Qui va là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Apathique
avatar

Vampire Apathique


Messages : 130
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 25
Localisation : Assis dans un fauteil

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Réorganisation des organes
Maître/Esclave de: Eya Soma est ma belle et unique propriété

MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Ven 25 Fév - 1:48


La mémoire est une faculté qui oublie, dit-on. Ce n'est probablement que quelque chose qui s'applique uniquement aux humains, car Vanael vivait avec une mémoire remplie, depuis des centaines d'années, d'informations plus ou moins importantes, et qu'il aurait bien aimé se débarrasser. Il n'en avait rien à faire de savoir que Constantinople était tombée aux mains des Turcs en 1453. Il avait massacré impunément des dizaines, voir des centaines de gens qui ne voulait que vivre à travers cet événement dramatique pour les Romains d'Orient. Pourtant, tous ces souvenirs le laissaient indifférent à tout remord. Il n'en éprouvait aucune satisfaction malgré tout. Sa mémoire était maculée de centaines d'autres bains de sang qu'il se rappelait dans les moindres détails. Mais, ce qui différait dans tout ce bordel, c'était les cinquante dernières années. Les cinq décades qui avait passées avait été peuplé d'ennui, de lassitude face à son état. Il sentait l'échéance arriver, où même son intérêt pour son problème le dépasserait. Et lorsque ça arriverait, il serait définitivement mort aux yeux de tous, même aux siens. C'est à ça qu'il réfléchissait en marchant dans la pénombre précédent l'aube sur l'île. Loin de toute la civilisation démoniaque, il arrivait à atteindre un état de paix bien plus loin que son indifférence habituelle. Les landes vertes et couvertes de forêt qui abritait les animaux de l'île, qu'ils soient des hybrides ou des humains, étaient un terrain de chasse idéal pour les démons, mais peu s'y aventurait si près du lever du soleil. Il était donc étrange d'y voir un vampire, sensé être pulvérisé par le soleil. L'astre du jour était pour Vanael, un rappel constant de sa vie, car la présence de la grande boule de gaz brûlante dans le ciel était très déplaisante pour le buveur de sang qu'il était.

Bref, il était désormais profondément enfoncé dans la forêt emplie d'obscurité, puisque les arbres cachaient toujours les rayons du soleil. Il sentait sans problème l'inclinaison de la forêt, lui rappelant qu'il était sur la montagne au milieu de l'île. Il zigzaguait entre les arbres quant il aperçut une scène familière. Le son de la chute en arrière-plan lui rappelait la rencontre qu'il avait eu, il y a quelques semaines de cela. La jeune vampire créée l'avait défié à cet endroit et les traces de projectiles qui l'avait traversés étaient encore présente sur les arbres aux alentours. Les traces de sang séchées étaient toujours visible sous son regard de prédateur. Il s'approcha de la chute, sentant les éclats d'eau frappés son visage avec la douceur d'une caresse. La sensation de calme qui l'habitait jusqu'alors fut soudainement brisée quand il entendit une voix chaude et puissante déclarer : Bordel, ça caille! Bien entendu, Vanael fut interpellé par la nouvelle présence qu'il n'avait même pas senti, tant il était concentré sur ses pensées. Il regarda depuis le haut de la chute et aperçut une jeune femme, probablement humaine vu son apparence, nue comme un ver. Il ne put s'empêcher de détailler chacune des courbes de l'humaine aux cheveux rouges, les gravant dans sa mémoire, dans l'optique de se rappeler d'elle sans aucun problème. Il la vit plonger dans l'eau et il fut pris d'une envie d'aller discuter avec sa nouvelle proie. Une humaine seule ne pouvait signifier que c'était une rebelle. Un maître n'aurait pas laissé son esclave se promener seule hors de la ville, et certainement pas sans collier. Il descendit rapidement du haut de la chute et s'approcha du lac en bas de celle-ci. Rendant volontairement sa présence apparente, il attendit que celle-ci le remarque. Malgré qu'elle soit humaine, Eikyuu remarqua très vite la présence malsaine du vampire, perversion de la nature. Les battements de coeur qui s'accélérait dans sa poitrine le firent sourire tout autant que la demande impérieuse de savoir qui était assez près d'elle pour être dangereux. S'avançant à découvert, il marcha vers les vêtements de la jeune femme et la regarda fixement, ses yeux vides donnant froid dans le dos. Le sourire moqueur qu'il lui servit ne se rendait pas dans son regard, le trahissant déjà comme faux.


-C'est imprudent de se baigner seule quand on est une humaine. Surtout une jolie humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼
avatar

☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼


Messages : 391
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 26
Localisation : ♠ Rôde partout & ailleurs

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Celui de manier le scalpel et les épées ♥
Maître/Esclave de: De moi même/De mon autre moi...

MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Lun 28 Fév - 1:39

Depuis le temps maintenant qu’Eikyuu était sur l’île elle sentait le danger arriver de loin, enfin quand les êtres se faisait sentir, les auras qu’ils dégageaient étaient souvent malsaine, donc à force d’en côtoyer elle avait développé son instinct… C’est pour ça qu’elle c’était doutée qu’il y avait quelqu’un de proche d’elle, elle gardait quand même son calme même si elle était dans une position défavorable. Elle ne paniquait plus depuis longtemps maintenant, ça ne servait pas à grand-chose car de toute manière sur cette île elle allait souvent faire des mauvaises rencontre, d’ailleurs elle avait déjà un tableau de chasse vis-à-vis de ça. Dans le sens ou elle tombait sur les pires qui pouvait peupler l’île, quoi que comme on dit il y a toujours pire que soit, mais quand même, là bah ça rajouterait encore une rencontre bonne ou mauvaise. La jeune femme posa un bras sur sa poitrine se cachant un peu quand même, elle était comme beaucoup un tantinet pudique, même si la nudité ne la dérangeait plus tellement, enfin quand même elle peut se balader les seins à l’air ce n’était pas grave… Mais le reste si, surtout le bas, c’était gênant, heureusement là l’eau était là pour cacher ça, ok on voit à travers mais c’est troublé quand même, la jeune femme attendait avec impatience que la personne se montre. Elle était même excitée il faut dire, dans le sens ou peut être elle pourrait tuer cette personne, enfin certes elle avait aucune arme sous la main pour le moment mais ça ne serait tarder, elle avait juste à sortir de l’eau. Mais elle ne le ferait pas tant qu’elle n’aurait pas vu qui venait lui rendre une petite visite tôt le matin, dire qu’elle se disait qu’il n’y avait jamais personne il faut que ça tombe quand elle est occupée à faire sa toilette. Un homme sortit de l’ombre juste après, un regard Eikyuu avait l’impression qu’ils étaient mort ces yeux, elle frissonna un peu à cause de ça ou du froid ?! Les deux surement, la demoiselle ne quittait pas des yeux l’homme qui s’avançait vers ses affaires elle râla silencieusement et poussa quelque jurons en silence, elle n’avait pas besoin de ça, pourquoi fallait il qu’il s’approche de là. Ses armes étaient là bas en plus, elle ne laissa rien paraitre aux yeux de l’arrivant, elle plongea son regard flamboyant dans le sien ne démontrant aucune émotion sauf peut être celle qui disait approche et je te bouffe.

_ Hum je ne pensais pas que quelqu’un viendrait au même endroit que moi c’est tellement rare que ça me choquerait presque même… Maintenant que tu es là tu vas faire quoi hein ? Si tu veux te baigner tu peux je pense qu’il y a assez de place ici ! Elle affichait un sourire étrange aux lèvres montrant l’étendu d’eau avec un bras. Mais pour ma pars je préférerais que tu disparaisses aussi vite que tu es apparu ! Je n’ai pas besoin de voyeur quand je me lave !!

Elle fit un signe de main pour dire en gros du balai, débarrasse le planché, de toute façon elle se doutait que ça n’allait pas fonctionner, elle n’était qu’une humaine et l’inconnu non et puis c’était un homme hein, elle en avait croisée de près ou de loin, un homme reste un homme. En fait ça ne la dérangeait pas plus que ça qu’il soit là, elle continuait de faire sa toilette elle plia les jambes pour se re glisser presque entièrement dans l’eau ne laissant que sa tête dépasser, elle glissa sa bouche sous l’eau et s’amusa à faire des bulles regardant vers l’inconnu. Elle se redressa une nouvelle fois ses cheveux plaqués dans son dos, elle avait l’impression qu’ils étaient plus lourds là, elle se secoua un peu faisant quelque pas dans l’eau pour se rapprocher du bord l’eau lui arriver au niveau du bas ventre, elle prit ses cheveux en main et les glissa devant sur sa poitrine, elle afficha un grand sourire innocent et doux.

_ Tient tant que tu es là tu ne pourrais pas me laver le dos ?! J’ai toujours du mal à le faire et puis comme ça tu pourras me regarder de près et même toucher un peu !

Elle pouffa de rire en tirant la langue, elle était entrain de perdre les pédales non elle s’amusait juste un peu, voir comment allait réagir cet homme, elle le regardait puis détourna le regard vers l’eau semblant chercher quelque chose bah oui elle n’avait pas d’arme là tout de suite mais dans l’eau elle pourrait peut être ne trouver. Et le temps que l’homme ce décide et vienne la rejoindre si il acceptait, elle pouvait en trouver une pendant ce temps, une pierre ferait bien l’affaire si elle est pointu comme il faut, mais comment trouver ça dans l’eau sérieusement en plus elle avait peu de temps, elle soupira en haussant les épaules elle se démerderait autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Apathique
avatar

Vampire Apathique


Messages : 130
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 25
Localisation : Assis dans un fauteil

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Réorganisation des organes
Maître/Esclave de: Eya Soma est ma belle et unique propriété

MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Lun 28 Fév - 18:33

Désormais au dessus du petit tas de vêtements de la jeune humaine, il continuait de l'observer dans le lac, légèrement intéressé par elle. Après tout, une humaine sans pouvoir avec assez de courage pour défier des gens bien plus fort qu'elle, c'était assez admirable. Les humains, malgré tous leurs nombreux défauts, avaient souvent la capacité de surprendre le vampire. Certes, beaucoup n'agissait qu'en suivant la masse, mais une fois tout les demi-siècles, il y en avait un ou une qui démontrait une force qui le plaçait bien au-dessus de tous les standards. Édouard III, Roi d'Angleterre en 1327, et Jeanne d'Arc en 1412, étaient ce genre d'être humain. D'ailleurs, la jeune rebelle nue devant lui devait avoir l'âge de Jeanne d'Arc, quand il l'avait vu, mais la jeune femme aux longs cheveux écarlates était bien plus belle que la Française du 15ème siècle qu'il avait entrevu. Il pouvait également deviner que c'était une guerrière féroce, vu les muscles qui se voyaient sur son corps et dans ses déplacements, qui prenait en compte chacun de ses mouvements avec une grâce féline. Elle n'était pas gênée de dévoiler ses seins, bien qu'elle tentait un peu de les cacher, en même temps qu'elle cachait son bas dans l'eau troublé par la chute d'eau. C'est alors qu'elle ouvrit la bouche et se mit à parler. Le discours qui en sortit fut contradictoire dans son contenu. Le vampire n'était pas certain de ce qu'il voulait dire exactement. Il pencha pour le sarcasme, car elle ne voulait sûrement pas qu'il vienne la rejoindre dans l'eau, vu comment elle se cachait de lui. Elle semblait cependant le confondre avec un vampire comme un Vi Britannia, toujours près à regarder les formes féminines et à s'en régaler. Pour Vanael, le coït et le désir physique n'était que besoins à combler quelque fois par an, pas une obligation de le faire dès qu'il voyait une jeune femme nue, comme beaucoup de mâles sur cette île. Il resta donc perplexe, debout à côté des vêtements de la jeune femme, sans faire un geste.

Pendant que celle-ci lui faisait les gros yeux et des signes de dégager, le buveur de sang s'attarda sur les vêtements que portait normalement la jeune rebelle. C'était une combattante, elle ne devait pas s'être promenée seule et sans armes. Il découvrit les deux épées et une panoplie très complète de petites lames qui semblaient être très bien affutées. Il n'avait aucun doute qu'elle savait s'en servir à merveille et qu'elle avait déjà tuée des gens avec. Il s'en désintéressa et ramena son regard sur la jeune femme qui faisait désormais des bulles dans l'eau en le regardant avec circonspection. Elle devait se douter qu'il avait vu ses armes et elle devait se demander comment elle allait s'en sortir. Après tout, un démon aurait probablement profité d'elle avant de la tuer ou de la capturer pour la vendre au marché. Pendant qu'il spéculait sur ce qu'aurait normalement fait un bon maître ou résident de l'île, la rebelle se leva et marcha un peu vers lui, exhibant ses seins. Elle déposa ses cheveux trempés par dessus, rendant la scène quasiment érotique et elle lui demanda tout bonnement s'il voulait lui laver le dos, tandis qu'il était là. Elle pouffa de rire et lui fit un clin d'oeil. Encore une fois, Vanael fut confus par la jeune femme. Était-ce une blague ou bien une vraie invitation? Elle le traitait comme un vieux pervers qui ne pouvait jamais avoir de sexe. C'est alors qu'il la vit chercher frénétiquement mais discrètement une arme dans l'eau. Une roche aiguisé peut-être? Elle cherchait une arme pour se défendre et peut-être le tuer s'il entrait dans l'eau. Amusé, il décida de se prêter à son jeu. Il retira sa chemise noire, dévoilant son torse bien découpé. Il ne retira pas ses pantalons et prit une épée d'Eikyuu. Il avança tranquillement dans l'eau, sentant ses pantalons se mouiller dans l'eau froide du plan d'eau. Continuant de s'approcher d'elle, il s'arrêta à un mètre d'elle et la regarda fixement. Il eut un nouveau faux sourire moqueur et il déclara :


-C'est ça que tu veux?


Il lui lança son épée et soupira, ayant lui aussi de l'eau jusqu'à la taille.


-Armée ou non, tu n'as aucun moyen de réussir à me tuer, alors, qu'elle serait l'amusement de m'attaquer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼
avatar

☼♪Flamboyante & Sanglante♫☼


Messages : 391
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 26
Localisation : ♠ Rôde partout & ailleurs

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Celui de manier le scalpel et les épées ♥
Maître/Esclave de: De moi même/De mon autre moi...

MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Mar 8 Mar - 20:07

La chef des rebelle se sentait bizarre, voir mal depuis quelques minutes en gros depuis que ce parfait inconnu avait fait irruption ici, ce n’était pas vraiment de sa faute même si elle était en position défavorable ce n’était pas ça qui la rendait mal… C’était elle-même, elle n’arrivait pas à calmer son rythme cardiaque qui s’affolait de plus en plus et on peut aussi rajouter des bouffées de chaleur qui se rajoutait qui rendait son corps chaud. Cherchait l’erreur elle avait froid il n’y avait pas encore longtemps et là elle avait chaud, étant toujours dans l’eau fraîche faut espérer que ça la calme, mais bon faut pas trop espérer, Eikyuu savait parfaitement ce qui l’attendait dans très peu de temps. Elle faisait de son mieux pour garder la situation sous contrôle, pourtant elle avait eu quelques relâche à l’arrivé de l’homme sans le remarquer c’est ça le pire dans cette histoire. C’est peut être à cause du fait qu’elle était trop sur ses gardes qu’elle semblait passer le fait qu’elle avait des absences de quelques secondes, enfin faut dire depuis qu’elle était arrivée sur l’île son état c’était empiré au niveau mental. La jeune femme ne s’en préoccupait plus à force elle en avait l’habitude de ne plus rien comprendre à une situation le principal c’était qu’elle reste en vie et qu’elle soit blessée un minimum, encore faut il avoir quelque chose sous la main pour se défendre. Elle n’était qu’une humaine face à un monstre, ne connaissant pas sa nature bah ça ne changeait pas grand-chose quand on y réfléchit ça peut un ennemis ou bien un qui ne lui veut pas de mal ! Chose rare quand même, bizarrement quand quelqu’un apprenait qu’elle était rebelle ça se terminait souvent mal donc maintenant elle se taisait sur ça, sauf que bon certains faisait le lien tout seul, ils ne sont pas tous con non plus. Bref l’homme avait comprit le petit jeu de la rebelle qui cherchait une arme, comme ça il était au courant qu’elle n’était pas du genre à se laisser faire ! La demoiselle haussa un sourcil en voyant le torse de l’inconnu se dévoiler de la sorte, elle ne se gênait pas pour regarder elle en voyait pas souvent des hommes, dommage qu’il n’avait pas retirée le bas… Elle se baffa mentalement à quoi elle pensait bordel, ce n’était ni le moment ni le lieu pour ça, elle ouvrit de grand yeux quand il prit une de ses épées, ce fut comme un choc pour elle, elle resta sans bouger dans l’eau et fut prit d’un léger malaise mais ce rattrapa rapidement secouant la tête, son regard avait changé aussi. Un regard sans aucune émotion ou une étrange lueur brillait, douce et folle à la fois, un sourire froid étira ses lèvres, elle serra les dents et les poings regardant l’homme qui venait d’entrer dans l’eau.

_ Tu as osé… Avec tes salles pattes, souiller mon épée !

D’ailleurs celle-ci venait de tomber dans l’eau dans un plouf qui éclaboussa la jeune femme, mouillée pour mouillée ça ne changerait pas grand-chose de toute manière, le regard de la rouquine glissa sur la surface de l’eau se penchant un peu pour ramasser son arme par la lame par contre. Etant donné que le manche avait été Sali par lui, oui elle détestait que quelqu’un d’autre qu’elle touche ses armes, elle en avait chié pour les avoirs et apprendre à bien les manipuler, donc là ça l’a mettait en colère de voir ça. Enfin faut dire que là elle peut s’énerver pour un rien et oui Eikyuu n’était plus elle-même, sa deuxième personnalité avait prit la place et ça allait être un bordel complet là. Laissant son épée suspendu par la lame le manche trainant dans l’eau pour bien le nettoyer, lançant ensuite l’épée en l’air pour la rattraper habilement par la manche la lame pointée vers lui, elle le menaçait tout bonnement oui. Un sourire fou et sadique étirait ses lèvres, son regard flamboyant de folie, elle ricana étrangement, se reculant un peu, c’est sûr que comme terrain l’eau ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux, mais bon elle n’avait pas le choix là.

_ Justement tu l’as dis toi-même l’amusement ! Héhé, si je peux m’amuser avec toi sans te tuer c’est encore plus fun !

Voir la vie du bon côté hein, elle avait tendance à sous estimer ses adversaires, foncer tête baissé dans le tas, faire n’importe quoi en gros, elle était tout le contraire d’Eikyuu qui était plus à réfléchir avant d’agir certes quelque fois il y avait du laissé aller mais c’était rare. Bref maintenant qu’elle était armée elle allait passer à l’action, les deux avaient de l’eau jusqu’à la taille donc la profondeur était assez bonne pour noyer quelqu’un hein. Bon son agilité était amoindrit dans l’eau mais qu’importe elle avait d’autre solution pour y arriver, elle fléchit les jambes prenant appuie au fond de l’eau et prit un élan bondissant comme un fauve sur sa proie.

_ Combien de fois j’vais te tuer ?

Et la voilà qui se retrouve à plaquer l’inconnu au fond de l’eau après avoir enroulée sa main autour du cou du jeune homme d’apparence, les deux se retrouvèrent au fond de l’eau, lui était couché sur le fond et elle au dessus de lui son épée se logea dans l’épaule droite de l’homme et elle le maintenait comme ça, elle espérait avoir assez de souffle pour tenir… Elle ne connaissait pas les dangers que représentait cet homme… Ignorante jusqu’au bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Apathique
avatar

Vampire Apathique


Messages : 130
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 25
Localisation : Assis dans un fauteil

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Réorganisation des organes
Maître/Esclave de: Eya Soma est ma belle et unique propriété

MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   Ven 18 Mar - 20:35

L'humaine semblait différente. Certes, son apparence n'avait pas du tout changée mais il y avait quelque chose qui avait fait apparaître une sensation inconnue au vampire. Vanael avait toujours été un être observateur, et peu de détails lui échappaient, si ce n'est pas aucun. Il avait bien vu que l'humaine n'avait pas un comportement cohérent. Mais une chose qu'il regardait toujours quand il croisait quelqu'un, c'était les yeux. Après tout, les yeux sont des miroirs de l'âme, et c'est l'image qu'ils projettent qui permet de comprendre quel genre de personne est notre interlocuteur. Quand l'être de la nuit avait croisé les yeux de Eikyuu en premier, il avait capté une flamme désireuse de vivre et d'une vaillance sans limite. Il n'avait pas été déçu. Une humaine avec une telle volonté, ça ne se voyait pas tous les jours! Mais maintenant qu'il était dans l'eau, face à la rebelle nue, il avait l'impression d'être face à une autre personne. Il était vrai que l'on pouvait faire quitter les émotions de son regard, mais normalement, il est impossible de changer la lueur qui brille au fond car elle représente ce que l'âme veut réellement dire. Cependant, le lueur au fond du regard de la jeune femme avait changé drastiquement. Elle avait pris une lueur terrible, une lueur folle. Son sourire avait quand à lui prit un virage sur le sadisme. Ce n'était définitivement pas la même personne qui se trouvait devant lui désormais. Elle le menaçait avec son épée désormais, commentant la situation avec un manque complet de prudence. Une guerrière rebelle qui pensait ainsi normalement ne devrait pas avoir survécu sur cette île bien longtemps. Il en déduit donc qu'elle avait une autre facette de sa personnalité. Ce qui expliquait beaucoup les contradictions de son discours précédent cette instant

-Je te conseille de te calmer, tu ne sais pas à quoi tu as affaire...


dit-il, pour l'avertir. Il n'avait aucun désir de tuer quelqu'un d'aussi faible qu'une humaine mais il n'avait aucune compassion et aucune pitié pour quiconque. Mais malgré son avertissement, l'humaine semblait prête à lui tomber dessus au premier de ses gestes. Il leva sa main et il la vit bondir vers lui comme un chat sauvage. Il avait tout le temps de bouger, la voyant venir comme si elle était au ralenti. Il aurait pu esquiver sans problème. Il aurait pu bloquer l'attaque et la tuer bêtement. Mais étrangement, il la laissa faire. Sa main se logea sur sa gorge, cherchant à l'étrangler et l'épée s'enfonça dans son épaule avec un bruit de chair qui se coupe. La douleur rejoint son cerveau instantanément, et il serra les dents pour étouffer le cri de douleur qui aurait normalement dû sortir. Elle le plaqua au fond de l'eau avec force qui ne seyait pas à une humaine et le força à rester au fond de l'eau. Est-ce qu'elle essayait de le noyer par hasard? C'était d'un ridicule, une humaine pouvant rester sous l'eau pendant une minute au maximum essayait de noyer un être qui ne respirait même pas. Il se laissa faire pendant quelques secondes, réfléchissant d'abord à ce qu'il allait faire, la laissant croire à sa victoire sur lui. Il eut finalement une idée qui le satisfit et qu'il mit en exécution. Il agrippa violemment les poignets de Eikyuu et la tira vers lui. Il ouvrit les yeux et fixa profondément son regard dans celui de l'humaine. Articulant très bien pour qu'elle puisse bien lire sur ses lèvres, le vampire déclara tranquillement

-Très mauvais choix.


Il l'empêchait de ressortir de l'eau en tenant ses poignets fermement et en enroulant ses jambes autour des siennes pour l'empêcher de lui donner des coups de genoux. Sa prise était inexpugnable pour une humaine...autant que pour un démon, le vampire étant tout simplement trop fort pour elle. Cependant, le buveur de sang n'était pas encore décidé sur le fait qu'il allait la tuer. Peut-être la tuerait-il, peut-être que non...Tout dépendrait de comment elle réagirait à ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}   

Revenir en haut Aller en bas
 

La froideur de l'eau... La froideur d'un corps...{PV Vanael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Montagne-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit