AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Ven 11 Fév - 18:15

Douce poupée de cristal, tourne ….Tourne…Tourne…TOURNE !



Prise d’une folie sans mesure… Je me regardais dans un miroir… Mon maquillage coulait le long des mes yeux… Mes cheveux en bataille, comme si j’avais fait un cauchemar. Je ne portais qu’une chemise blanche, ouverte… et une culotte… Je fixais cette teinte brillante… J’y glissais mes ongles dessus en rayant ce miroir, alors qu’il criait de tout son cœur, sa douleur dans un souffle aigu…

Douce poupée, fragile enfer terrestre tourne…. Tourne… TOURNE ! Encore! Encore !


Je continuais à faire glisser mes ongles dans un bruit horrible… Ou étais – je ? Chez moi…Je ne me préoccupais même pas de l’autre. Qui l’autre ? L’humain que j’ai acheté il y a peu… D’ailleurs il était toujours dans son coma. Je lui avais acheté des vêtements, en jugeant a vu d’œil sa taille…. Bref, ne s’égarons pas sur lui. Il n’est après tout qu’un détail de plus dans ma nouvelle vie…

Je continuais de laisser mes marques sur la teinte glacé du miroir, en cercle… Ne laissant qu’horreur dans ses gestes là… Pourquoi étais-je comme cela… Dans cet état là ? Oui pourquoi ? Dans mes yeux, une cruauté y régnait comme un doux parfum de folie. Je n’étais pas moi – même. Non, ce n’est pas juste, j’étais la moi d’autre fois. Une sanguinaire vampire à la douceur caché… Oui un monstre de plus, une tornade de plus dans un monde emplit d’humain… Oui j’avais retrouvé le regard de mon passé. Cérès la dame sanglante c’était réveillé dans cette nuit…

Puis je tournais la tête vers la chambre de l’humain… Cet incrédule de comateux… Une envie de me parcourra le corps comme un frisson… Je voulais lui arracher le cœur, et l’écraser de mon pied comme un simple insecte… Cette envie me titillait et m’énervait car dans le fond, je ne voulais pas le tuer…. Non pas le tuer, pas pour le moment. Je refixais ce miroir un instant… Et pris d’une folie, je le brisai de ma main. Il ne partait pas pour autant en morceau mais il était criblé de fissure…. Alors que ma main était en sang, pourtant la douleur qui s’en échappait ne me fit rien de particulier. J’avais mal oui mais je le supportais sans souci.

Pourquoi étais – je comme ça ? Hum… Un cauchemar m’avait réveillé en début de soirée… La sueur coulant le long de mon visage… Mes pupilles ayant changée, ne représentant plus la douceur mais simplement l’horreur…
Qu’avais – je vu ? Un souvenir de mon passé brisé… De ma vie humaine, celle que j’ai oubliée en partie. Je vais vous raconter ce moment de terreur dans mon sommeil…. Dans ma ville natale, une nuit d’hivers…. J’étais attaché sur une chaise, face à ma mère et un cosaque… J’avais oublié cela… J’étais en pleur. J’avais peur… Je souffrais, blessé… Que faisaient- ils ? Bonne question non… ? Le cosaque violait ma mère devant moi, et cela deux fois… La frappant, la violentant avec rage, me soufflant que je sois la prochaine… Oui j’ai revue en détail tout cela pendant que je dormais. L’horreur m’enivrait comme un doux nectar… Dans mon cauchemar, je me débattais criant de la laisser… Je voulais le tuer…Je ne sais pas comment cependant je me suis libérée. Je me suis approché de cet homme qui avait fini, et tuer ma mère en lui découpant la gorge….

Il allait mourir, et je l’ai tué avec une sauvagerie telle que mes pupilles étaient celle d’une psychopathe… Enfonçant le poignard que j’avais récupéré, plusieurs fois sans relâche. Le sang me giclait sur le visage, et ma tenue mais je voulais l’achever, non le réduire en lambeaux. Et bien sur, c’est à ce moment là particulier, que je me suis réveillée. … Un souvenir que j’avais oublié comme ça… Comment oublier son premier meurtre ? Oui comment oublier la rage ressentit quand celle que tu aimes, qui t’a élevé s’est fait torturé et tué devant toi ? COMMENT ? Une rage était en moi celle qui n’a pas émergé depuis bien longtemps… Je ne pris rien, ni sac, ni clef… Je restais comme j’étais… Voulant juste tuer… Ou bien plus. Ce cauchemar a fait ressortir le monstre que je suis… Cependant pendant combien de temps ? Peu importe, je sortais de l’appartement sans bruit… Et aller dans la rue. Des hommes me suivaient du regard, limite il avait la langue qui pendait tellement il me mater… Le premier qui me parle, je le tue…

Je passais avec un regard de prédatrice… L’envie de tuer était en moi, ce n’était pas celui de me nourrir… Au contraire… Je m’arrêtais devant les sources chaudes. Je voulais y entrer… Pourquoi ? Parce que j’aime l’eau et puis qui sait, je trouverais bien une victime que je pourrais déchiqueter avec plaisir…. Je pouvais toujours espérer. Lorsqu’un homme saoul m’interpella… J’ai eus un sourire sadique. Je le plaquai au mur, lui soufflant qu’il doive faire sa prière… Il a été l’idiot qui avait osé et il en payera le prix. Je pris un morceau de faire qui trainait non loin… Et je le découpais avec sauvagerie… Les doigts, les mains tout y passait… Il criait. Le sang coulait sur moi, sur ma chemise blanche…. Mais cela n’avait aucune importance. Je prenais plaisir à le tuer, a le réduire en charpie. Je l’ai même castré et après j’ai pris cette partie et l’enfonçai dans sa tête avec la barre. Il était mort, mais c’était une œuvre d’art… Une jolie œuvre d’art donc le mur s’en souviendra toujours… Je m’écartais de lui, le fixant, puis je léchais mes mains qui étaient couverte de sang, un sang alcooliser… Qui me mit un peu sous état second… L’alcool est dangereux à certain stade car alors je réponds plus de rien…. J’étais violente, cruelle et la je savais ce que c’était comme si tout revenait dans mon esprit… Et pourtant je savais que c’était qu’éphémère…

Je me retournais regardant l’entrée de la source chaude. Et si je mis baigné ? Oui très bonne idée ! J’ouvris la porte, et y entrai sans me retourner vers ma victime. Arrivera ce qui arrivera !


Douce poupée, pantin de bois tourne...Tourne....TOURNE !
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant
avatar

Indépendant


Messages : 25
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Vampire sang-pur
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Ven 11 Fév - 20:58

Etrange, étrange!

Je regardais le ciel noir comme les ténèbres qui envahissaient de plus en plus mon coeur à force d'être sur cette île. Cette part humaine qui résidait en moi depuis des siècles, depuis ma vie à travers les contrées humaines, à la recherche de démons, de personne avec qui partager cette flamme, cette haine qui brulait en moi depuis ma naissance à travers les blancs sommets de Roumanie.

Mon coeur battait à tout rompre, la lune jetant ses rayons sur mon visage pâle comme la mort. Enfin... J'étais née morte ou vivante, je ne l'avais jamais vraiment sue. Le secret de la naissance d'un vampire était quelque chose de très bien gardés. Je secouais la tête, laissant mes cheveux tomber devant mes yeux rouges. Je me baissais afin de nouer les lacets de mes bottes. Je voulais m'en aller de l'endroit où j'étais. Je regardais la pièce où je me trouvais. Enfin, la pièce,
si on peut appelés pièce les branchages que j'avais noué entre eux et disposés contre un rocher. Une maison de fortune. J'attrappais mon sac rouge d'un geste énervée! A quoi bon être une vampire si on ne pouvait pas avoir de toit réel!

Je marchais à travers la forêt, l'air vivifiant et pur me fouettant le visage. Il me rappellait celui des plaines de neige que je parcourais petite. Quelle innocence je possédais encore, ignorant tout de mon futur sanglant mais, tellement agréable! Je n'avais vraiment rien regretter... à part peut être la mort de Carmin mais cela n'était qu'un petit passage de ma vie et rien ne m'y rattachais vraiment.

J'avais envie de ma laver. Trois jour que l'eau n'avais pas touchée ma peau et je sentais la pousière acumulée par des heures de travail me gratter la peau. Fabriquer des potions ou des drogues pour mes futures séances de torture. Je cachais tous mes liquides dans mon sac magique. J'avançais un peu plus vite direction les sources chaudes. La vie était tellement compliquée! Trop, trop, trop!!! C'en était trop! Il fallait absolument que je fasse autre chose que de me casser la tête avec toute ces choses qui lui tournait dans la tête.

Enfin, j'aperçus les sources quand je sentie une odeur de sang! Du sang, où sa? Je tournais le visage vers l'entrée et découvris un homme découpé en petit morceau. Dommage, impossible de récupérer le sang! Je soupirais, j'avais faim mais, pas moyen de me rassasier. je glissais mes doigts par terre avant de les porter à ma bouche et de lécher le sang qui s'était déposer dessus. Chaud et sucré! Le meurtre était récent! Jolie bouleau! J'appréçiais le travail bien fait. Bon, ce n'était pas tous sa mais, j'avais un bain à prendre! Je me levais et me dirigeais vers l'entrée! Tout à coup, je vis une personne mais, je ne savais pas à quoi m'attendre alors je restais dans l'ombre, espérant ne pas trop déranger! Je s'avançais quand même, risquant de me faire virer à grands coup de pieds!

-"Bonjour..."

Pourquoi est ce qu'elle parlait! Mais, qu'elle idiote!!!*







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Sam 12 Fév - 0:59

J’étais dans cette pièce qu’on nomme hall d’entrée… Il y avait un comptoir en bois, et une petite cloche… Puis plus loin deux portes, une avec le symbole de l’homme et l’autre celui de la femme… Je regardais tout avec attention. Ca faisait bien longtemps que j’avais mis les pieds la dedans… En faite, je n’étais jamais dans des sources chaudes… Première fois ! J’eus un sourire sadique à cette idée… Oui j’étais en mode, je veux tuer. En mode, je veux déchiqueter quelqu’un. Je n’étais plus moi. J’étais sous la rage que le cauchemar a éveillée en moi… Elle me brulait le corps comme un poison dont seul le sang était le seul remède pour la calmer. A chaque fois qu’on me parlait, j’allais tuer… Comme une bête sans nom.

Puis une dame, une vieille dame entra dans ce hall d’entrée et me parla. Elle me souhaité la bienvenue etc… Des foutaises ! Et bien sur, elle avait fait l’erreur qui allait la tué… J’eus un sourire m’approchant d’elle… Je glissais mes pieds nus sur le sol. Je l’appris par le cou, et la balance contre le mur. Elle tombe dans les pommes. Je cherchais de quoi l’attacher, et je trouvais deux cordes. Je l’attachais donc en la suspendant dans le vide. Je cherchais ensuite un objet capable de la tuer en la torturant… Oui j’étais complètement folle et psychopathe en cette nuit… Une autre facette de ma personnalité, celle qui est la proche du moi d’avant. Un simple cauchemar ou un simple souvenir comme on veut à créer ça. Heureusement pour Gabriel, qu’il était dans le coma, car si, il avait un mot de travers, il aurait payé de ma fureur, et de ma rage… Une horreur… Comme quoi être dans le coma c’est bien utile dans certain cas…. Oui très utile !

Je trouvais enfin une paire de ciseaux et une culière... Sérieux, j’avais de la chance. C’est marrant de torturer avec une culière a café ! Je ne mens pas ! Je m’approchais de ma victime qui était toujours dans les vapes mais je m’en moquais. Je lui soulevais une paupière et je pris cette fameuse culière et arracha l’œil avec son aide… La femme se réveilla sous le choc… J’avais a peu près dix minutes avant que son cœur lâche… J’eus un sourire sadique et je fis la même chose à l’autre… Elle commença à crier, mais je lui mis ses yeux dans sa bouche…. Elle a failli s’étouffer avec. Je lui soufflais à l’oreille « Priyetnava appétita » . Ce qui veut dire, en russe, bon appétit.

Ensuite, je découpai le haut avec les ciseaux, et ensuite je lui ouvrais le ventre, mais c’était le coup de trop… Cette femme mourut aussitôt. J’étais déçu. Et pourtant, je lui prix les boyaux et je fis une tresse avec. Lassée de la femme morte, je lui enfonçai les ciseaux dans le crane. Puis je fis glissé le long de mon corps ma chemise couverte de sang en allant devant la porte des vestiaires des femmes… En y entrant j’entendis un bonjour… J’eus un sourire amusée, une cliente disait bonjour à un mort… Très drôle tout cela. J’enlevais ma culotte la laissant glisser contre mes jambes tout en m’approchant des sources chaudes. Nue comme un vers, je me laissais aller à entrer dans l’eau chaudes, la laissant me frôler avec plaisir, nageant un peu….

L’eau me relaxait. Je m’étais laissé aller à la tuerie, ce qui ne me ressemblait pas du tout. Mais pourtant cela m’a fait du bien d’évacuer ma rage sur eux… Une rage ancienne, que j’avais osé oublier…. Je mis ma tête en arrière, pour mouiller mes cheveux, et je me laissais à la rêverie… Pensant à la personne qui a vu le corps. J’aurais aimé voir sa réaction… Hum…Dommage tous ça !
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant
avatar

Indépendant


Messages : 25
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Vampire sang-pur
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Sam 12 Fév - 16:13

Tient, là aussi sa sentait le sang!

Je m'approchais un peu plus pour voir. Quelle idiote! Je venais de parler à un cadavre, un joli cadavre d'ailleurs, bien dégommer!

Je crois que la personne qui me précédait allait me plaire! J'appréciais le travail bien fait, quoique...elle aurait peut être pue faire durer le plaisir un peu plus longtemps. Sa manière était trop expéditive à mon goût. Bon, bas, vue que la gérante était morte je n'allais pas payer, quand même pas. J'avais toujours faim mais, là aussi impossible de manger sauf en léchant le mur, enfin bon, je n'allais pas m'abaisser à cela. Je commençais à me désabiller afin de ne pas être gêner dans l'eau et d'être libre de mes mouvements. Je m'arrêtais un instant, les sous-vêtements ou pas? Moi, cela ne me gênait pas mais,
pour d'autre, c'était plus délicat! Et puis, qu'est ce qu'on en avait à faire des autres? Rien, rien du tout! Depuis quand est ce que je me posais ce genre de questions!

Rapidement j'enlevais ce qui restait sur moi et les rangeaient dans mon sac:

-"Où puis-je poser mes affaires, Madame?"

Un sourire ironique se dressait sur mes lèvres et je pris mon sac dans mes bras me dirigeant tranquillement vers les sources. Rien qu'en passant la porte, la vapeur me recouvrit de sa douce chaleur exaltante. Je posais mon sac près du bord afin de pouvoir avoir accés à mes potions au cas ou! On n'étais jamais trop prudent!

Je rentrais dans l'eau tout doucement appréciant l'effet de la chaleur sur mes muscles. Je commençai à me frotter le corps afin de faire partir la poussière accumulée les jours précédents! Je sentais ma fatigue disparaître petit à petit et mon esprit se fit plus clair, plus vif. Je plongeais sous l'eau, ouvrant les yeux. Je voyais flou. J'avais l'impression d'être dans un monde oublié, dipsaru que je voyais à travers un rêve. Mes yeux commencèrent à me faire mal mais, j'aimais cette sensation. Certaine personne aimait souffrir mais, detestait être à la place de lors victime. Cela n'était pas vraiment mon cas, j'aimais souffrir jusqu'à un point, après, je me rebellais.

Je sortais ma tête de l'eau afin de reprendre ma respiration. Mon souffle était irrégulier comme quand on faisait un effort important. Pour moi, vivre était dificile tous les jours. Ma force inexistante et mon endurance plus que minime ne me facilitait pas la tâche. Je posais mes pieds sur le sol, ma tête dépassait mais le reste de mon corps était immergé.


J'aperçus quelqu'un au loin, je m'approchais afin de voir de qui il s'agissait mais pas moyen! Alors j'entrepris de parler:

-"Bonjour!"

J'espérais qu'il ne s'agissait pas d'un autre mort sinon, je devais vraiment ne pas avoir de chance!!











Dernière édition par Yoëlla Kaocho le Sam 12 Fév - 16:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Sam 12 Fév - 17:43

L’eau chaude contre mon corps nus me faisait du grand bien et me relaxait… Je me sentais bien. Quelques mèches de cheveux rouges sombre parsemaient mon visage… Ma peau blanche se reflétait dans cette eau qui laissait échapper de la vapeur… On ne voyait presque rien…. Donc il était plus que normal que je n’avais pas vue tout de suite cette femme qui était contre les parois… Comment je l’ai découverte ? Simple, je lui ai donné un coup de pied par accident. Bien sur, elle se leva et me cria dessus… J’eus un sourire sadique, me mettant debout à mon tour. J’étais nue face à elle, la regardant avec une rage qui n’était pas partie. Je voulais lui arracher la tête… Je ne ressentais aucune faim. J’avais juste envie de tuer. Ca ne me ressemblait pas, enfin ca ne me ressemblait plus… J’avais changé, j’étais plus douce mais en cette nuit…. C’était tout le contraire.

Je m’approchais d’elle avec un sourire sadique qui se dessinait sur mes lèvres. Elle ne bougeait pas ne comprenant pas ce que je faisais. Ce qui était très bien. Je l’attrapai par le cou, enfonçant mes ongles dedans. Le sang coulait le long de mes doigts. Elle se débattait me donnant des coups de pieds… Et me griffa même la poitrine de ce fait mon sang coula légèrement dessus. J’eus un sourire sadique amusée par la scène. C’était superficiel, et ca n’allait pas tarder à se cicatriser. De mon autre main, je lui pris les deux autres mains de la femme, et la pendait en l’air. Elle criait mais je m’en moquais. En faite, ses cris de terreur étaient comme une douce mélodie aux creux de mes oreilles. Donc pourquoi l’empêcher d’exprimer son horreur ? Aucun raison…

Je lâchais son cou, laissant le sang y coulait… Puis à l’aide de mes ongles, je lui arrachais la peau de cet endroit, puis la chair… J’y allais étrangement avec douceur. Je voulais profiter de cet instant, si éphémère mais si reposant. Puis j’en arrivais à faire que seuls ses os reliaient la tête ou corps. Bien sur, elle était morte… Seulement ca n’allait pas m’arrêter. Je lui brisai les os, attrapant de mes mains tout en la lâchant. Elle tomba dans l’eau qui devenait rouge sang dans un bruit qu’on nomme « Plouf » .

Son corps flottait sur le ventre comme un bateau déversant son sang dans l’eau chaude… C’était un bain ensanglantés… C’était intéressant ! Je mis la tête devant moi dans cette eau. Elle se mit à flotter vers le rivage. On pouvait croire qu’une personne nageait. C’était bien marrant ! J’étais une petite fille au regard sadique ne voulant que jouer, en arrachant les boyaux des autres… Ma rage s’était atténué mais vraiment un peu… Car elle restait vif et bien présente dans mes pupilles de vampires… J’étais seule dans lieu maintenant… Enfin c’est ce que je croyais… Je restais debout face au rivage regardant la brume... Lorsque j’entendis une voix qui disait bonjour. C’était la même que la dernière fois… Elle est vraiment aveugle ou quoi ? … Ca en devenait ridicule … Mais j’eus quand même un rire sadique en l’entendant. Elle parlait de la tête… Ca m’amusait, je dois dire… Je m’approchais de la tête et la pris par les cheveux en la retirant de l’eau…

« Tu es aveugle ! tu parles à une tête ! Tu ne sais donc pas faire la différence entre un amas de chair sans vie et un pleine de vie… Pitoyable ! Va donc te pendre ! Tu me feras des vacances avec ta stupidité… »

J’étais vraiment arrogante comme si ma bête était éveillée mais non c’était bien moi, sous l’effet de rage que mon satané cauchemar à réveiller. Je revoyais sans cesse dans cette rage, le visage de ma mère suppliant son agresseur d’arrêter… Pourtant aucune larme ne coulait le long de mes joues… Rien ! Juste de la rage, de l’envie de réduire cette femme en charpie…. Pourquoi ? Juste à cause d’un rêve, j’avais dans un sens repris ma vrai facette… Mais je savais que cela n’allait pas durer. Je restais debout face à elle, J’attendais ce que cette femme qui puait comme un putois pouvait bien répondre. Elle était vraiment sale… Je soupirais.

« Tu ne connais pas les douches ? »

J’ai eus un rire ironique à ses paroles. J’étais méchante ? Oui je le crois…. Mais j’en prenais plaisir… Etrange ! Non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant
avatar

Indépendant


Messages : 25
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Vampire sang-pur
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Dim 13 Fév - 22:25

Zut, encore un cadavre!

Mais, qu'est ce que j'avais fait! Je n'avais vraiment pas de chance! Bon, là aussi, encore une fois, rien à manger! Mais, pourquoi moi! Est ce que la personne qui les tuaient le faisait exprès? Est ce qu'elle savait combien s'était compliquée pour moi de me nourrir. Je soupirais.

Je serrais doucement la seringue que je tenais dans la main. Je ne savais pas qui avait fait tous cela mais, je serais plus prudente que mes prédéscesseur dans la voie de la mort. Elle ne me prendrait aussi facilement que les autres. J'entendis un bruit à côté de moi et une femme que je n'avais pas vue à cause de la brume déboula devant moi:

« Tu es aveugle ! tu parles à une tête ! Tu ne sais donc pas faire la différence entre un amas de chair sans vie et un pleine de vie… Pitoyable ! Va donc te pendre ! Tu me feras des vacances avec ta stupidité… »

Calme, calme.! Ce n'était pas le moment de s'énerver. Cette personne en face de moi venait de tuer 3 ou 4 personne, je ne m'en souvenait plus exactement. Elle sortit le tête de l'eau me l'agitant sous le nez en faisant giclez du sang sur moi. De mes doigts je le prenais et le mettais dans ma bouche, me delectant du peu de liqueur que j'avais pue récupérer.

La fille en face fit une drôle de tête, elle devait avoir un bon odorat:

« Tu ne connais pas les douches ? »

Si mais, la forêt n'en avait pas, désolé! C'était comme sa, je savais que je sentais mauvais! Enfin, bon! Je ne venais pas ici pour rien! Je m'écartais un peu plus loin de cette femme qui me semblait un peu dérangée. Je souris doucement cherchant quoi répondre:

-"C'est toi qui à tuer les autres aussi! J'ai bien aimé ta façon de les tuer!"

Je disais quelque chose car c'était tous se que je pouvais faire! Bouger pourrait m'être fatale. Je n'avais pas peur, pas du tout, j'avais vécue pire que cela comme situation. Je devais prendre des précossions alors, pour être sûre de ne rien craindre, enfin, pour l'instant, je me jetais sur elle, avec ma seringue, en espérant y arrivée, sinon, bas, il me restait d'autre truc à essayer!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Mar 15 Fév - 15:57

Rage ? Qu’est – ce ? Une douceur nacrée qui t’enivre comme un appel au sang… En bien plus enivrante… Car grâce à elle, tu connais la joie de voir ton ennemi avoir peur, trembler, suer…Enfin, je dirais plus victime que ennemi… Car après tout, je n’ai aucun ennemi pour le moment. Je ne considérais pas Gabriel comme tel… Alors que je le sens, sait, il me fera voir toutes les couleurs. On va bien rigoler ! Je penchais la tête en regardant cet être qui sent le putois, se léchant les doigts… J’eus un sourire sadique amusée par la scène. Mademoiselle est un vampire… Un drôle de vampire dans ce cas. On dirait une brindille qu’au moindre souffle elle se brise….

Je restais à ma place devant elle. Que pouvais-je bien faire d’elle ? La torturer ? Mais avec quoi ? Je n’avais pas mes scalpels… Oh oui mes doux scalpels… Mais qu’est - ce ? Un outil de chirurgien qui sert pour inciser et disséquer. Le sang coulant sur les corps de mes sujets, mes cobayes… Les disséquant, tressant leurs boyaux avec un ruban de cruauté ! Oui de cruauté sanglante…. Leurs cris résonnant dans mes oreilles comme une berceuse rêveuse. Suis-je cruelle ? Oh peut – être qui sait … Puisque je ne sais pas ce que c’est être cruelle… Enfin j’ai oublié ou je ne veux pas comprendre… Quelle importance ? Hum… Aucune ! Si cette femme meurt se sera juste parce qu’elle l’a mérité !

Je jouais avec la tête de la femme, jonglant avec, la lançant en l’air comme une balle, et de ce fait faisant gicler le sang sur moi par des petites gouttelettes… Mais je m’en moquais. Elle était bizarre et j’avais envie de furieuse de lui arracher les membres doucement, très doucement… Plus c’est long, plus ça fait mal… Plus c’est jouissif ! J’aimerais vraiment entendre craquer ses os de vampire… Elle parla… Tiens c’est bien elle avec sa voix de vermine sans valeur… Je la regardais avec une certaine rage dans mes yeux… Et surtout de la folie. Elle avait parlé, elle avait fait une erreur… Elle ne ressortirait pas intacte d’ici. Je peux le lui promettre. Alors elle a aimé mes jeux ? Intéressant… Mais inutile dans un sens…

« Ta voix est égale à celle d’une vermine qui est entrain de pourrir ! »

Je lui parlais avec arrogance. En même temps, je pensais à moyen de l’attaquer, de la faire souffrir quand elle me sauta dessus avec un seringue… Saleté. Elle veut me piquer ! Je ne suis pas un animal … Je tombais dans l’eau me cognant la tête au fond… Saignant un peu…Et puis dans l’action, j’entendis une respiration… Elle respire ! Intéressant ! Je vais la noyer ! Enfin tenter ! Elle tenta dans l’eau de me piquer avec son truc… Elle rêvait car je ne la laisserais pas faire sans me battre. Je lui donnai un grand coup dans le bras ou elle tenait cette fichue seringue… Je voulais qu’elle la lâche ! A voir, si cela marche ! J’espérais ! Je ne veux vraiment pas savoir qu’est ce qu’il y a dedans…

Elle était au dessus de moi. Je la pris au cou, sans l’ouvrir mais je la maintenais sous l’eau pour voir ce qu’il allait se passer, ne sachant pas si elle avait lâché sa seringue ou pas. En plus dans cette eau couleur sang à cause de moi, je ne voyais pas grande chose, c’était assez flou… Mais j’affichais quand même un sourire sadique face à la scène. Pourquoi ? Hum… Parce que je pouvais rester indéfiniment sous l’eau mais qu’elle non. Enfin si je ne me trompais pas. Et je ne pensais pas que c’était le cas. Et puis en attendant qu’elle réponde à la panique que pouvait engendré l’idée de mourir noyer… Je lui griffais le torse avec sadisme tout en le faisant avec une certaine lenteur… Pour qu’elle souffre. J’avais laissé assez d’espace entre ma main et son cou pour qu’elle puisse se battre donc se dégageait…Pourquoi je faisais cela ? Alors que je pouvais l’étrangler ? Par fairplay ? Bien sur que non… Juste par envie de jeu ! Juste par envie de m’amuser ! Je suis folle ? Oui et surtout que je m’en moque des conséquences quelque qu’elle soit… Que le jeu commence ! Savait – elle au moins user de l’invitation que je lui laisse pour m’attaquer ?

Oh j’espère que oui car sinon, ce n’est pas drôle et bien ennuyant… Et dans ce cas la, la seule chose qui me resterait et de la tuer avec sauvagerie ! Bien sur ! Je ne voyais pas d’autre solution de toute façon. Et puis la rage était encore dans mes pupilles, et consumait mon âme avec plaisir… Je ne serais pas douce cette nuit mais bien violente, avec une once de lenteur ! Il faudrait que j’évite de cauchemarder sur mon passé moi ! Je ne lui laissais pas de répit au contraire… Je continuais mes griffures sur sa poitrine sale…. Et par moment, je lui arrachais de la peau… Enfin je dirais plus, je tentais de la griffais et arrachais de la peau… Bin quoi ? Ce n’est pas facile sous l’eau quand on ne voit rien…. Enfin des formes floues. Elle le payera cher de m’avoir sauter dessus comme ça, avec cette seringue… On ne me cherche pas comme ça, sans en payer le prix ! Susceptible ? Non pas du tout ! Juste joueuse !


[HRP : Met les dialogues en couleur pour que c'est moins confus ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant
avatar

Indépendant


Messages : 25
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Vampire sang-pur
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de:

MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Mer 16 Fév - 19:59

J'avais attaqué mais, ma seringue n'avait trouvé que du vide! Pas de chance! Elle frappa ma main mais, je ne lachai pas prise. Ma piqure était tous se qui me permetterait de survivre à se combat!

Je n'allais pas me laissée faire. On ne me tuait pas si facilement. Elle m'attrappa au cou et me plongea sous l'eau, mais pourquoi faire? Ah, mais oui, elle avait due entendre que je respirais. C'était une habitude que j'avais prise pour passer inaperçu parmis eux! Mais, ce n'étais pas une obligation. Laissons lui croire que j'allais mourrir, faisant semblant de me noyer!

J'avais attaquée par pur plaisir. J'appréciais les combats et me mesurer à une vampire comme moi, quoi que je n'étais pas sûre qu'elle soit née vampire mais cela ne changeait pas grand chose. J'avais besoin de me mesurer, de me prouver que je pouvais survivre dans ce monde qui n'était pas encore le mien! Ici, c'était le paradis, des gens à torturer à tous les coins de rue. Je me mis à me débattre, envoyant des coups dans tous les sens. L'autre m'avait laisser une ouverture pour cela mais, je savais que je ne pourrais pas m'en échapper.

J'avais le choix entre continuer de me débattre tout en sachant qu'il me serait impossible de me dégager ou, faire semblant d'être morte. La deuxième possibilité me parraîssait la plus réalisable et raisonnable. Je fermais les yeux qui étaient embuées par l'eau sale et me concentrait. Mes mouvement se firent désordonnés, puis s'arrêtèrent. Mon coeur s'arrêta, doucement, tranquillement. Je restais immobiles, rien ne laissant
pensée que je puisse encore vivre.

J'espérais qu'elle ressortirait ma tête de l'eau afin que je puisse voir quelque chose et donc contre-attaquer. Si jamais elle commençait à m'égorger sous l'eau, je devrais réagir. la peur m'avait prise tandis que je flottais sous l'eau. La peur de ne pas en ressortir, je ne devais pas mourrir, impossible.

Mon cerveau était en ébullition, réfléchissant trop! Celle en face de moi était juste sadique et cruel soit par envie soit par ce que quelque chose avait réveillé cette facette de sa personnalité. Je ne savais pas comment la faire revenir à la raison. Elle e griffait la poitrine, je sentais le sang et la chair partir mais, cela ne ma gênais pas. Je savais que les plaies se refermeraient vites. Je n'étais pas sur mais, j'avais l'impression qu'elle avait laissée un espace entre mon cou et sa main. Pourquoi faire? Bas, quoi, je trouvais sa louche! Enfin bon, je n'allais pas me plaindre c'était sans doute le seul moyen que j'aurais de m'évader de cette étreinte mortelle.

Ma main tenant la seringue s'aventura sur quelque chose qui pourrait être de la chair alors, j'appuyais dans le vide, vidant la moitié de mon produit. Quelle grossière erreure, il ne s'agissait que de la pierre. Zut, avec moins de produit, je ne pourrais pas l'immobiliser, juste la déstabiliser pour quelques misérables instants!

Je profitais donc de l'ouverture qu'elle m'avais sans doute, après réflexion laissée. Comme la seule partie du corps de mon adversaire que je sentrais étais sa main c'est là où j'allais frappée. D'un geste vif, je plantais ma piqûre dans le dos de sa main et injectais le produit. Plus que quelques secondes et il ferait effet.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   Ven 18 Fév - 22:42

Tourne… Tourne… Tourne… Et ….

Effondre toi … Effondre toi… Laisse ton masque te briser poupée de sang….


Les sources chaudes, un lieu reposant qu’on ne trouve que bien rarement … Si on regarde bien. Je ne pensais pas que ma première fois finirait de cette façon là… Un combat vampirique… Le pire c’est elle… Pourquoi m’a t- elle sauté dessus… ? Franchement, je ne la comprenais pas…. En plus, elle voulait absolument me piquer avec sa seringue ! Sale gosse ! Elle va me le payer rien que pour cette affront… Je n’étais pas d’humeur à être douce… Ma rage qui avait commencé à se calmer, pris le chemin inverse quand elle m’a sauté directe dessus comme furie … Ou une groupie qui veut une mèche de cheveux de sa star….. La rage prit une tout autre tournure dans mes yeux … C’était comme des flammes qui consumait mes pupille … Comme un appel aux massacres qui s’arrêta surement avec sa mort, ou avec sa demi – mort… Bref intacte elle ne le sera jamais !

Je la tenais au cou, lui laissant le choix d’agir… Elle pouvait bien me taper, elle pouvait bien me blesser ou autre chose… Si elle résiste c’est bien mieux… Qu’elle se rebelle un peu ! Qu’elle pimente un peu ce combat qui commençait à m’ennuyer. Je hais l’ennuie. Ne pas voir le temps passer, avoir l’impression qu’il est long, très long même me répugnait énormément… Alors l’ennuie, je l’évitais comme la peste… Enfin le plus possible. Je faisais tout contre, même en me faisant des ennemis…. On le sait tous à force, je suis bien suicidaire ! Ou folle ! ou les deux qui sait ! Je ne suis pas simple, je suis carrément le contraire… Et un certain Gabriel va vite l’apprendre… J’ai hâte de voir cela. A l’heure actuelle, il est dans le coma… Franchement, je vais surement d’un moyen pour le booster ce petit homme. Je ne sais pas encore mais je verrais bien avec le temps… Pour le moment, revenons à ma situation.

Donc je la maintenais par le cou, elle se débattait et me faisait mal par moment. Cependant, cela me dérangerait pas … Bon c’est quand qu’elle va craquer ? Elle retenta de me piquer à nouveau… Elle n’a pas perdu sa seringue… Mais merde ! Je tentais de lui attraper le main avec cette satanée seringue… Le problème c’est quand cette eau, je ne vois pas à un mètre… Et moi, je ne voyais que des trucs flous… Donc savoir qu’une c’est une main ou un sein au pif, ce n’est pas fastoche… Je serrais un peu mon étreinte au cou, pour attraper sa foutu main… Mais en vain. C’est alors qu’elle me pique dans le ventre avec sa seringue… Un liquide chaud s’introduisait dans ma peau… Merde… Qu’est ce que c’est ce produit… Je me sentais bizarre… Elle m’a injectée quoi ? Je lâchais sentant mon corps parcouru par des frissons… Je la poussais violement avec ce que je pouvais faire … Ma force me quittait … Satané produit ! Je rampais dans l’eau par après … Un bon moment. Sérieux, je me sentais mal…

Puis je sortais de l’eau doucement. J’avais l’impression que mes membres m’abandonnaient… Ils refusaient de plus en plus de m’obéir…. Je me pinçais la lèvre jusqu’au sang pour voir … Mais je sentais presque plus de douleur… Que m’arrivait –il bon sang…. ? Je me retournais pour être à quatre pattes, et je marchais de la sorte pour sortir de bassin… Quand je fus enfin dehors, je m’accrochais à la palissade en bambou et m’aidais pour me relever… J’arrivais tant bien que de mal à le faire… Le sang coulait de ma lèvre et de ma poitrine.. Mais je sentais de moins en moins la douleur… Je m’écartais de la palissade… Et je marchais… Enfin marcher, c’est vite dit. C’était plutôt, je tentais de marcher, et je le faisais en titubant… Je regardais le bassin distinguant pas grave chose….Tout mon corps tremblait et menaçait de céder… Je voulais retrouver la vampire du regard, et je tentais de parler… Les mots sortaient en saccader…

« Qu…Est…Ce…Que…Tu… M’…M’as..Fait …Sale..Ver…mine !? »

Je me sentais faible, et impuissante… J’avais de plus en plus de difficulté à bouger comme si je devenais paralysé… Saleté de vampire… Quand je serais en forme, je lui ferais payer son acte. Pourtant dans mes pupilles, la rage y résidait encore… Ne voulant pas se calmer au contraire, elle prenait de l’ampleur… J’avais envie de lui arracher les yeux… Les cotes une par une avec une extrême lenteur…. C’est à ce moment là, que mes jambes cédèrent… Je tombais à genoux en posant mes mains devant comme un pantin de bois dont on aurait coupé les fils…. J’avais la tête baissée, les cheveux tombant devant moi…. Puis en usant de courage, je soulevais ma tête qui devenait lourde, et fixait l’eau…

« Ré…Ponds… ! »

Je parlais toujours en saccader ! Une horreur ! Ma bouche avait du mal à bouger… Les fourmis m’envahissaient. je n’aime cette foutu sensation… Je vais la tuer… Lorsqu’une odeur de loup se fit sentir…. Autour de moi, et puis elle envahissait la pièce…. Mauvais signe, quelqu’un n’était pas content… Et était en colère… Et surtout, si ca continue, il va se pointer pour me protéger… A la place de la vampire, je me mettrais à courir… Mais après tout, je ne suis pas elle. Et je ne lui dirais pas. Elle n’avait pas à me prendre pour un animal… Le pire dans tout cela, c’est que j’étais nue…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tourne ... Tourne... Oseras tu toucher à sa poupée de porcelaine ? [PV: Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Sources chaudes-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com