AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Ven 28 Jan - 16:10

Encore une nuit de plus ici, dans cette ile ou rien ne m’attache à ses lieux…. L’ennuie s’est progressivement installer et n’est pas près d’y partir. Qui suis-je ? Une vampire de plus dans un monde sans vie, une ile sans envie….. Je me lassais à vue d’œil, et quoi que je fasse pour pâlir cela, rien ne fonctionnait… Je jouais de plus en plus dans ce lieu. Et ce soir encore, je pris de folie. J’avais trouvé des enfants jouant sur la plage en cette soirée. Deux garçons et une fille jouaient dans le sable. C’est trop bien tentant pour que je ne m’amuse pas avec eux.

Je m’ennuyais donc, et je ne savais pas quoi faire. Je sortis de chez moi tranquillement. Je portais une simple robe blanche avec des manches légèrement boursoufflées. Le bas de la robe arrivait à mi – cuisse. Sur cette robe, il y avait juste un nœud papillon rouge à la ceinture. Je portais aussi des bottes noires, montant jusqu’aux genoux, et avec des petits talons. Et j’avais toujours mon sac noir en bandoulière. J’avançais dans ses rues, en étant pensif. Les humains et autres créatures passèrent à coté de moi sans que j’y prête attention. Je soupirais continuant d’avancer, ignorant ou mes pieds m’emmenèrent mais j’y allais. Je pensais à ma venue dans cette île… Pourquoi ai-je échoué ici ? Je trainais les pieds quand une odeur de sel me frôla les narines… L’océan n’était pas loin. Je me sentais appelé par ces parfums marins. Le vent se leva doucement, faisant virevolter mes cheveux légèrement. Je décidai de me laisser emporter par l’appel du large… Que j’aime l’eau… Ce liquide te frôlait le corps sans laisser de trace, me plaisait beaucoup.

J’entrais sur la plage enlevant mes bottes et les laissant près d’un muret qui ne se trouvait pas loin. J’avançais donc pieds nues car j’avais aussi laissé les chaussettes aussi. Je laissais les grains de sable se faufilait partout sur mes pieds et entre mes orteils, me dirigeant vers l’eau. Lorsque j’entendis des enfants jouer par loin d’ici. Je tournais la tête vers eux, un sourire aux lèvres. Ils allaient devenir mes jouets. Je sautillais vers eux toute contente à cette idée. La petite fille a eu peur, et cria. Sans que je ne puisse le comprendre un de mes loups apparut en laissant son odeur et la marque sur le sable. Quand la fille se mit à courir suivit des deux garçons, il se mit à courir et attrapa la fille au cou, la plaquant contre le sable…. Deux autres loups apparurent et fit de même aux deux garçons…. Alors que je voulais protester, mes yeux devinèrent ceux du loup, et ma vue faiblissait un peu…. Saleté de pouvoir et ses conséquences…. Je m’assis sur le sable, alors que mes loups se faisant un malin plaisir à déchiqueter ces enfants, enfin deux d’entre eux. Le loup qui avait attrapé la fille me l’amena. En sentant tout ce sang, et voyant la petite fille bougeait malgré la blessure, ma faim commençait à se réveiller, à me titiller tout doucement. Je me mis à quatre pattes et marcha vers, suivant l’odeur vue que mes yeux me lâchaient petit à petit. Je me mis au dessus d’elle, humant son parfum… Ce nectar rouge qui coulait de son cou, me donnait envie de la mordre, et de m’en délectait.

Je léchais son cou, et y enfonça mes crocs dans la chair sans ménagement. Je buvais se liquide avec envie, le sentant couler dans ma gorge, me réchauffant un moment. Je ressentais ca vie lui échapper doucement. Elle ne se débattait plus. Elle mourrait et pourtant je m’en moquais. En même temps aux bruits faits par les os et la chair…. Les loups les dévorèrent doucement. Quand j’eus fini, je me redressais et m’écartais d’elle, en reculant à quatre pattes. Je me mis sur mes genoux, alors que ma vue disparaissait de plus en plus…. Le troisième loup se nourrit du corps du dernier enfant. Je pouvais le savoir dut à mon ouïe très développer.

Je tentai de les faire disparaitre plusieurs fois, jusqu'à que ça réussissent… Et finalement, je me retrouvais presque aveugle, au milieu de morceaux de chairs, de corps et de sang, dont moi – même j’en étais recouverte. Cependant je m’en moquais. Et ma vue reviendrais avec le temps, fallait juste que je sois patiente et surtout que je ne bouge pas. Je soupirais. Ensuite je reculais un peu en trainant des genoux, et commença sans pouvoir voir un château de sable, en chantonnant en russe.
Revenir en haut Aller en bas
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Ven 28 Jan - 17:59

Une nuit de plus ou la fuite est de mise, ceci avant même que la démone n'ai tenté quoique se soit sur lui, que cette démone qui prétendait être sa maîtresse n'ai mit ses menaces à exécution et n'essaie une quelconque séance de dressage, oui, le neko profitait vraiment, même un peu trop sans doute au goût de certains, ou plutôt certaines, de cette liberté... Ca faisait des jours qu'il n'était pas sorti de la villa, du moins pas pour partir se promener loin de la villa et de la forêt, la dernière sortie qu'il avait fait remontait à quand il avait rencontré une humaine, un peu comme lui dans le fond, aimant plus que tout la liberté et ils avaient autant le dire passé un bon moment et étaient devenu des amis... L'hybride s'était enfin décidé, aujourd'hui il allait aller à la plage, même si les nuits étaient fraîches, l'hybride avait une idée en tête et s'y tiendrait, et puis pour un neko, contrairement à ceux de sa race ou n'importe quel chat au final, n'aiment pas l'eau, lui au contraire pourrait y passer des heures entières, oui, il adorait ça se baigner dans l'eau, ça ne le dérangeait pas, il avait même du mal à comprendre la phobie de ses congénères m'enfin... Vous me direz... C'est sans doute un fait qui à toujours existé et il ne faisait que n'être l'exception à la règle...

Habillé d'un jean noir et d'une veste bleue, cachant en dessous un tee-shirt à manche longue aussi noir que son pantalon a ses pieds, une paire de basket rouge et noire, l'hybride était prêt a sortir, il se trouvait qu'aujourd'hui, il avait un collier en métal gris foncé, presque noir autour de son cou, marque d'appartenance à une certaine démone, ce collier et en réalité un collier électrique pouvant monter jusqu'à 220 voltes, a vrai dire, l'hybride avait l'impression que la démone avait quelques idées en tête et avait préféré fuir la villa de la démone avant qu'elle ne lui tombe sur le poil, car quand elle lui tomberait dessus, Akiro savait qu'alors, il ne serait qu'une question de temps avant qu'elle ne mette a exécutions ses menaces... L'hybride aux cheveux mauves s'y attendait, bien sur, depuis le temps qu'elle menace de le faire mais n'a toujours pas parlé, quoique comme on dit, c'est toujours quand on s'y attend le moins qu'on prend toujours ce que l'on ne veut jamais... C'est bien connu non ?

Un hybride docile, jamais il ne le sera, celui qui le dressera ou qui aura raison de lui n'était sans doute pas encore né, du moins, c'est pour le moment ce qu'il pensait... L'esclave avait prit une dague dans les armes du dojo de la démone et l'avait accroché à sa ceinture, le neko était prévoyant, il avait même mit dans les poches de sa veste quelques fioles de l'onguent qu'utilise la démone pour se soigner quand elle utilise son pouvoir, enfin, il sorti et fit attention à ne pas se faire repérer par les espions de la démone, habitant ici depuis un moment, il commençait à connaître les habitudes de chacun, il n'eut donc aucun mal à les tromper et a les éviter... Après avoir traversé la forêt, le neko arriva enfin en ville, l'hybride marchait tranquillement, regardant dans le calme chaque boutique un peu plus en détail, à vrai dire la dernière fois qu'il avait fait un tour en ville, c'était peu après son achat et dirons nous que l'hybride n'avait pas vraiment eut le temps de regarder qu'il avait du suivre la démone, même si je ne cache pas qu'il avait fait les quatre cent coups et fait enragé sa maîtresse démone, mais que voulez-vous, il est peut-être un esclave sur le fait, mais n'en reste pas moins un rebelle dans l'âme...

Akiro se notait mentalement les prochaines bêtises à faire, comme aller dans un bar et se saouler en mettant tout sur le compte d'Athenais, ou alors toujours en utilisant le compte en banque de la démone, il pourrait se payer des choses, en voilà des idées, l'hybride en avait tellement qu'il ne savait même pas s'il arriverait à tout faire, d'ici qu'elle l'achève avant, il s'attendait à tout venant de sa maîtresse démone... Après tout elle avait à plusieurs reprise de lui couper la tête en lui entaillant la gorge, ou même en essayant de se débarrasser de lui, qu'est-ce qu'elle allait encore inventer ? Le neko n'en savait fichtrement rien et au final, il préférait ne pas savoir... L'hybride soupira alors qu'il arrivait au abords de la plage, le vent s'étant levé, faisant virevolter ses mèches un peu rebelle et aussi les plus longues, souvent confondu à tord pour une femme, le neko est tout ce qui à de plus masculin, malgré sans doute sa carrure efféminé...


L'hybride marcha sur le sable doré de la plage, s'arrêtant au bord de l'eau, sa queue de chat s'agitant gaiement dans son dos, preuve qu'il aimait l'eau, oui, c'était vraiment une chose qu'il aimait plus que tout après la liberté, être libre, oui, enfin, quand on est esclave, la liberté à un prix que l'on connait tous, celui de devoir vivre avec un maître ou une maîtresse, un démon, ou un vampire, peut-être une succube ou un incube ? L'hybride n'en savait rien... Le neko soupira, c'était calme, un peu trop calme même, beaucoup trop même, jusqu'à ce que des cries qui lui firent se dresser droit comme des piquet ses deux oreilles de chat, puis tourna la tête en direction des cries qui s'étaient estompés, voyant de loin ce qui s'apparentait a une vampire entrain de se nourrir du sang de sa victime, une enfant... Ce qui répugnait Akiro à cet instant c'était de voler la vie d'une enfant, en s'approchant, il ne vit pas une, mais trois victimes, tous déchiqueté, a en croire ce qu'il vit, des loups avant que ceci ne disparaissent... Le pouvoir de cette vampire ? Le neko n'en savait rien, mais si c'était le cas, à la voir ainsi, il avait l'impression qu'elle ne contrôlait pas vraiment son pouvoir... Du moins c'est ce qu'il en avait conclu en l'ayant observée de loin...

L'hybride s'arrêta à hauteur de la vampire la regardant faire son château de sable puis regardant l'étendu des dégâts, la poisse, cette effusion de sang sur le sable et les corps n'étaient vraiment pas bon pour lui, pourquoi demandez-vous ? Parce que Kurai, la seconde personnalité de ce cher Akiro, avait un petit penchant pour les massacres et faire couler le sang, d'ailleurs en parlant de lui, il se délectait de la scène qu'il voyait au travers des yeux d'Akiro... Le neko fit comprendre mentalement à son double qu'il pouvait toujours courir pour y participer, puis regarda la vampire avant de s'adresser à elle de manière neutre, ne montrant pas la moindre once de compassion ou de froideur ou même encore de dégoût, même s'il était clair qu'il était répugné par cette scène qui allait le rendre dingue :

« Si tu veux un bon conseil, ne restons pas ici... »

Il en allait de la sécurité de la vampire, mais aussi de la sienne et surtout il en allait de leur vies respectives, s'il était découvert sans sa maîtresse il était mal, même très mal, quoiqu'en magouillant un peu, il pourrait faire passer la vampire inconnu pour sa maîtresse, mais bon il n'était pas sur qu'elle accepte non plus... Le neko avait surtout dit sa aussi parce que avec tous ces cris, des trois enfants déchiqueté, l'hybride savait que les démons et autres chiens de garde des fondateurs arriveraient pour leur sauter dessus s'ils étaient sur les lieux, qu'est-ce qu'il avait encore fait pour mériter ça, il regarda la vampire attendant une réaction de cette dernière avant de se décider sur le plan à avoir... Pour le moment il restait aux aguets, attendant qu'elle réagisse, certes, elle était occupée avec le sable, mais, pour le neko le temps pressait, il n'y avait plus vraiment de temps a perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Sam 29 Jan - 14:37

J’étais sur cette plage qui était embaumé par le sang… Pourtant je continuais mon château de sable, faisant les tours avec attention. Du moins, je tentais, car ma vue n’existait plus, pour le moment. Je n’avais pas décidé d’utiliser mon pouvoir, mais comme souvent, il s’enclenchait. Le résultat, je suis aveugle pour longtemps. Je gardais les yeux du loup. J’entendais et sentais très bien, ayant une bonne ouïe et un bon odorat. J’aurais pu me lever et partir car j’étais capable de le faire avec des risques que je me prenne un obstacle. Mon visage devait être recouvert de sang ainsi que ma robe. Mon odorat était quelques peu brouillé à cause de tout ce sang laisser échapper un nuage de nectar… Mes oreilles étaient aux aguets pourtant je me perdais dans la construction du château… Enfin je ne voyais qu’un néant avec des formes floues au loin….

Je déteste être aveugle… Mais je ne peux rien faire ! Je sentais que mon château ne tenait pas vraiment. Alors m’aidant d’un peu d’eau vu que je n’étais pas loin du rivage… Et je le solidifiais doucement. Cependant il ne devait pas ressembler à un château. Seulement que faire ? Je devais attendre que ma vue daigne se pointer, et me guider dans cette nuit. J’en avais pour des heures. Cela m’énervait mais je ne le montrais pas… Restons calme car après tout, cela n’allait changer.

Lorsque que j’entendais des petits bruits dans le sable. Ne bougeant pas, j’écoutais ses petits pas, et compris que quelqu’un venait vers moi. Était-il dangereux ? Rien ne pouvait le dire. Le vent ramena son odeur à mes narines… Il sentait le chat… Un Hybride ? Soudain l’eau arriva à mes jambe et détruit le château, reculais vivement à cela… Dommage pour le château pensais – je… Puis la personne parla, me donnant un conseil…. Tiens pourquoi ? Je ne le regardais car ce serait inutile…. Bien trop inutile… Et je ne levais même pas la tête comme si, il était invisible enfin que j’étais seule. Je décidais de lui parler, et d’une voix calme et sans sentiment particulière, je lui dis :

« Pourquoi ? »


Soudain une douleur me parcourra dans toute ma colonne vertébrale…. Je me pliais sous la douleur, mettant mes bras autour de mon ventre, mais je ne criai pas… Quand une douleur déchirante s’insinua dans ma gorge comme un couteau qu’on enfonçait sans peine…. Je hurlais dans une sonorité aiguë, tout en tombant en arrière sur le dos. Je tendais ma main ensanglantée vers le ciel comme si je voulais attraper cette lune dans mes mains… Alors que la douleur ne se calmait pas des moindres…. Je sentais qu’Andros le plus imposant de mes loups, se réveillait. Chaque invocation non contrôler de lui, me faisait très mal… Ma vue était devenu celle d’une aveugle après cette invocation…. Je ne voyais forcement plus rien quand la lune apparut sous moi dans le sable…. Andros un loup noir imposant avec mes pupilles de vampire, donc d’un rouge sombre, alors que moi j’avais les siennes. Je voyais forcement rien…. Mais je pouvais sentir, et savoir dut au lien qu’on a en commun. Il s’assit devant l’étranger, balayant sa queue dans le sable, montrant ses crocs, la bave coulant.


Que voulait –il ? Juste me protéger …. Moi je voulais qui disparaisse. La douleur se faisait de plus en plus insistante…Alors que l’eau frôlait mes cheveux. J’étais toujours couché dans se sable…. Andros parlait sans parler. Un des seuls…. En faite le seul, et celui que j’invoque le moins souvent aussi.

« Je hais les chats » Sifflait il.

« Andros part….. » Murmurai – je sous la douleur de mon corps qui se craquelait doucement.


Je tentais de me calmer, et de me concentrer pour qu’il parte. Je ne voulais pas qu’il reste, car il allait me détruire enfin déclencher la bête qui est en moi, et tuer l’autre personne… Je fermais les yeux soufflant doucement, et laissant échapper quelques cris alors que le loup ne bougea pas….Puis je me décidai de conseil à mon tour cette personne.

« Dégage ! » Criai – je.

C’était tout ce qu’il avait à faire, rien d’autre…. S’il restait, il risquait gros…. S’il partait, il aurait plus de chance de rentrer intacte. J’espérais qu’il m’écoute et part sans rien dire d’autre. Du moins c’était le meilleur à faire pour lui. Je tenais ma gorge qui ne cessa pas de me brûler tout essayant de le faire disparaitre pendant que j’attendais que la personne réponde ou part sans rien dire. Andros refusait ma demande. Il est têtu, se sentant obliger de m’aider. Seulement à chaque qu’il fait ça, j’ai plus mal qu’autre chose….

« Andros arrête … » Soufflais – je. « Je t’en supplie…. J’ai si mal…. Arrête…. »


Je me sentais fatiguer à force de lutter contre la douleur et lui. De plus si ca continuait, que je pourrais bien manquer de sang…. Et dans le pire des cas, que ma bête se réveille, et fait des dégâts sur toutes personnes qui se trouveraient malencontreusement sur mon chemin. Il fallait l’éviter !
Revenir en haut Aller en bas
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Dim 30 Jan - 1:15

L'odeur du sang n'était pas pour arrangé ce pauvre Akiro, manquerait plus que Kurai pointe le bout de son nez et alors la, ils étaient tous mal... Les chiens de gardes des fondateurs allaient leur tomber dessus à n'importe quel moment, à a vrai dire c'est sans doute ce que redoutait le plus le neko qui ne voulait pas retourner en cage, ce collier autour de son cou le dérangeait peut-être, mais il fallait sans doute avouer que l'esclave allait sans doute en prendre pour son grade quand même, même s'il pouvait éviter la cage et être reconduit à sa bonne a rien de maîtresse... C'est sans doute ce qui l'énerverait le plus dans cette histoire, pour une fois qu'il n'y était pour rien en plus, ce serait fort à parier qu'on lui mette ceci sur le dos pour ne pas changer... Enfin, il est facile d'accuser des esclaves, ces hybrides ou des humains, pour un démon c'est faible, donc l'on peut leur faire ce que l'on veut, dire ce que l'on veut, c'est leur paroles contre celle de ces êtres abjects et venu tout droit des enfers juste pour leur pourrir la vie et l'existence, sur une île qui n'était autrefois habité que par eux, le neko les haïssait entre tous et pour le moment rien n'y personne ne pouvait lui faire changer d'avis et ce n'est pas demain la veille que ça changera...

Observant l'inconnu et son château de sable, Akiro avait l'impression que quelque chose clochait, oui, l'impression étrange que dans quelques instant il allait s'attirer des ennuis, le neko vit le château se détruire avec la forte vague qui venait de tout emporter et la vampire qui venait de se reculer, pourquoi ne le regardait-elle pas ? C'était tout la la question que se posait l'hybride aux cheveux mauves, il réfléchit un peu, puis, oui c'était bien sur, le neko en était sur maintenant, d'après ce qu'il avait entendu dire, quand une personne ne vous regarde pas c'est que sa vue est très mauvaise ou alors qu'elle est simplement aveugle... Maintenant la question était pourquoi ? Mais il avait l'impression que c'était à cause de son pouvoir pour une raison inconnu, m'enfin, il verrait en temps voulu, puis entendit la voix de l'inconnu lui demander pourquoi.... Zen Akiro Zen, était-ce vraiment le bon moment pour demander des explications ? L'hybride ferma les yeux l'espace d'une seconde pour les rouvrir par la suite et répondre plutôt calmement, même s'il faut l'avouer c'est un fait extrêmement rare chez lui, beaucoup de démons pourront en témoigner...

« Parce que si les démons nous tombent dessus, on va passer un sale moment... Les cris de ces enfants ont du ameuter le quartier vois-tu... »

Alors qu'il allait poser sa main sur l'épaule de la vampire pour qu'il la porte et ainsi au moins s'éloigner des cadavres pour ne pas s'attirer des ennuis, le neko fut surprit par quelque chose, ou devrais-je dire plutôt quelqu'un, déjà voir la vampire se tordre de douleur, il n'avait pas vraiment eut le temps de la rattraper, mais ce qui allait suivre allait être sans doute une longue succession d'ennuis plus fou les uns que les autres... Alors qu'il allait demander si ça allait, ce fut un loup qui se dressa sur sa rouge, la queue du neko se mit à fouetter l'air de manière et nerveuse mais en même temps ne laissant rien présager de bon s'il comptait lui faire de mal, la voix du loup sur le coup le laissa sans voix, regardant la vampire avant de reporter son regard sur le loup au pelage noir, quelque chose lui disait qu'il allait devoir la jouer fine sur ce coup la... Le neko fini par s'adresser au loup un peu froidement du fait qu'il n'aimait pas vraiment qu'on l'attaque sans raison :

« Est-ce la une raison pour lui faire du mal et la faire souffrir ? »

Andros était donc le nom de ce loup d'après la vampire, pourquoi de telles paroles venant de la part du neko ? Simple, il voyait clairement que la pauvre femme souffrait le martyr, c'est sans doute pour cela qu'Akiro avait peut-être une once de compassion pour elle, ce que Kurai au passage désapprouvait mais soit, il le laissait pour le moment faire... L'hybride restait étrangement calme, même un peu trop sans doute, mais c'est Akiro et il ne changera pas comme ça, toujours aussi imprévisible, bien que moins que son double... L'hybride regarda va vampire quand elle lui demanda de partir et puis quoi encore ? Ça va pas la tête non ? On parle d'Akiro, un neko qui n'a pas peur du danger, sans doute un peu inconscient quelque par, ou simplement casse cou, l'hybride ne partirait certainement pas de la, pas tant d'avoir eut des réponses...

Le neko était à présent sur la défensive, observant le loup et chacune de ses réactions, sa queue fouettant l'air, oui, s'il le devait il attaquerait, pour le moment il essayait de dialoguer, ignorant les conséquences du pouvoir de la vampire qui souffrait, l'hybride préférait pour le moment ne pas attaquer le loup, il posa une fraction de seconde son regard sur la vampire avant de nouveau porter son attention sur le loup, non il ne partira pas et il le fit clairement comprendre à la jeune femme qui semblait vraiment souffrir, il ne fuirait pas, il avait souvent dit à la démone qui était sa maîtresse et ce n'était pas aujourd'hui que ça aller changer... Il fini enfin par dire :

« La fuite c'est pour les lâches ! Je ne partirais pas d'ici ! »

Akiro jouait sans doute avec le feu à présent, l'hybride ne relâchait pas le loup du regard, il posa sa main sur la dague qu'il avait emprunter à la démone, si si emprunté, il avait l'intention de la lui rendre aussi discrètement qu'il l'avait tout bonnement prise, Andros ne semblait pas vouloir partir, pourquoi ? Malgré les supplications de la vampire inconnu de notre neko, le loup semblait rester la, pourquoi ? Qu'est ce qu'il voulait à Akiro au final hormis le fait qu'il n'aimait pas les chats ? Les oreilles de l'hybride aussi droite que des piquets sur sa tête laissait clairement qu'il était à l'affut et sur ses gardes, le neko regardait le loup dans les yeux s'adressant à lui de manière glacial peu après les paroles de la vampire :

« Je serais toi Andros, je retournerai d'où je viens si je ne voudrais pas la tuer, m'enfin, tu me diras, je ne suis pas toi hélàs, mais en tout cas c'est ce que je ferais quand même ! »

L'hybride avait toujours la main posé sur sa dague sans pour autant l'avoir dégainé, même s'il le ferait sans hésiter s'il venait à se faire attaquer, il n'avait pour une fois rien demandé à personne et allait s'en prendre plein la tête, le neko était à l'affut et prêt à tout pour s'en sortir ou du moins espérer s'en sortir même s'il avait l'impression que cette fois il s'était créer des ennuis sans vraiment les chercher, lui qui voulait se détendre sur les bords de la plage, c'était raté, l'hybride maintenait sa vigilance et serait prêt à se défendre, mais la situation n'avait vraiment pas l'air en sa faveur, surtout ce loup qui ne semblait pas aimer les chats, donc les nekos... Akiro était vraiment mal barré la... Comment allait-il s'en sortir ? Bien bonne question... Surtout si ce loup est aussi têtu et borné que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Dim 30 Jan - 19:04

Je fermais à nouveau les yeux, sentant cette douleur qui me déchirait de toute part maintenant. Andros se refusait à partir, mais ne bougeait pas de sa place, fixant l’homme avec envie de le déchiqueter … Enfin du moins c’était le sentiment que je ressentais à travers lui. Andros ne veut que me protéger après tout… Il était aussi têtu que moi, même plus… Je savais que si l’homme, l’hybride vu les mots dits par mon loup, attaquait, Andros répondra avec rage…. Je devais le calmer, donc je me concentra à nouveau et lui demande encore de partir, par mon esprit. Vu ma fatigue, mon affaiblissement dut au pouvoir, cela était dure, et bien contraignant… Dans un cri de douleur, je me mordis la langue et je la fis saigner, qu’un trait de sang sortit de ma bouche. J’avais de plus en plus mal, et cela se voyait… Si je tombe dans l’inconscience, alors Andros n’a plus de freins, et va faire ce qui veut de la créature… Ce que je voulais éviter. Pourquoi ? Hum, je n’en sais rien, une envie surement… Ou plus, une envie que ces douleurs s’arrêtent ! Oui que je ne souffre plus. Je crachais un peu de sang toujours les yeux fermés.


L’hybride parla calmement, bizarre…. Avait –il un bon self contrôle ? Ou bien ce n’était qu’une illusion auditive ? Il devait parler à Andros lui posant une question… Mon loup parla d’une voix entre le grognement et la folie…. Un mélange horrible à entendre, et que je n’aime pas. Il souffla :

« Je suis là pour la protéger ! »

« Ah oui ?! Alors pourquoi c’est toi qui me fait le plus de mal ? » Lui dis je avec beaucoup de mal, et d’une voix basse.

J’avais toujours les yeux fermés, et ne regardais personne, tout façon, j’étais aveugle. Ce qui n’améliorait pas la situation. Je soupirais en crachant encore un peu de sang… Vu mon état, je guérissais encore moins vite. Je n’ai vraiment pas de chance. Je pliais mes jambes sous la douleur de mon ventre qui s’intensifiait… Alors qu’Andros baissa la tête à mes mots….Puis l’hybride reparla en affirmant qu’il refusait de fuir …. Etait – il suicidaire ? A croire que oui …. Je ne pensais pas qu’un chat, c’était suicidaire… Bon ce n’est pas grave, ça a neuf vies… Enfin si c’est vrai, ce qu’on dit. Et si je laissais faire Andros pour vérifier ? A cette idée je perdis de ma concentration, et il en profita pour se lever et faire un pas vers l’homme… Bravo Cérès ! Tu souffres et tu penses à t’amuser ! Pensais – je….J’ouvrais mes yeux, avec les pupilles du loup, tournant ma tête sur le coté, vers la direction du loup et de l’hybride sans pour autant les fixer, ne pouvant pas. De mes yeux, je fixais l’horizon… Sans le voir bien sur ! J’en avais pour un moment avant de retrouver ma vue….

« Pauvre fou…. » Murmurai – je.

Mon visage avait une expression de douleur, quand au vent, il se faisait plus fort qu’avant. Il rendait l’océan violent, et l’eau montait sur mon visage… Il fallait que je me lève… Donc je me redressais du moins le buste, me sentant mal… Un vampire malade ? Bien sur que oui surtout quand c’est le pouvoir qu’il cause la maladie, ce qui est mon cas…Et puis je suis remontée trop vite aussi…

« Andros…. » Soufflai – je.

Lorsque l’hybride fait un sermon ou donna un conseil à Andros… J’entendis mon loup grognait assez violement… Il ne devait pas aimer. Moins un pour l’homme… Première chose à penser face à Andros, c’est de ne pas le mettre en colère. Je me souviens de sa folie meurtrière envers un village rien parce que le chef, la provoquer et mis en colère en voulait me détruire et ne pas vouloir l’obéir… Mais calme c’est un loup mignon enfin avec moi…. Je me relevai complètement, ne moquant pas de tomber, et j’avais du mal à tenir debout dans mon état. Je leur faisais dos, et cela n’avait aucune importance. Ensuite, Andros siffla à l’intention de l’homme chat, en se léchant les babines avec cruauté :

« Veux- tu mourir ? »

Je me retournais et au son de sa voix lugubre, je me rapprochais de lui… Il ne me fera pas de mal ouvertement. Ce qu’il fait, c’est inconsciemment de toute manière. Je tendais un bras vers le bas pour le localiser en le touchant. J’espérais qu’il ne bougerait pas. Je lui touchais soudainement le dos, caressant ses poils. Il se laissa faire doucement, mais resta devant l’hybride avec une rage dans ses yeux…. Je le pris au collet, et lui murmura en lui caressant les oreilles…

« S’il te plait, laisse nous et disparait Andros »

Il ne m’obéit pas et grogna toujours contre l’hybride… Il est têtu ce vilain loup… Faut que je le dresse moi ! En faite, il faut que les dresses tous, mais c’est Andros qui me pose le plus de problème. Andros ne disait plus rien et avait juste envie de manger l’homme chat…. Et moi, je ne voulais pas ça ! Pourtant sans que je ne comprenne, il m’échappa, me poussant en arrière. Je tombais sur mes fesses. Lorsqu’il fit un bond vers l’hybride, voulant l’attaquer. Il sortit ses crocs et était dans les airs, plongeant sur l’hybride. Et merde ! Tout cela allait trop vite. Si l’homme ne fait rien dans les prochaines secondes qui vont suivre, il va être déchiqueté… Ce que je ne voulais pas mais je ne pouvais rien faire que de retenter de le faire disparaitre avant qu’il soit trop tard. A l’heure actuelle, seul l’homme chat avait l’occasion d’agir, alors que le loup était dans les airs, et ne l’avais pas encore touché… Là, ça ne va pas ! J’en ai marre ! Je veux voir ! Non mais oh ! Et comme je ne pouvais pas, je mis à tendre les oreilles et à écouter… En essayant de rester aux aguets ! C’était bien dur étant donné que je suis fatigué, aveugle et que je souffre… Eh oui la douleur, n’était pas partie et n’était pas prêt à se calmer, au contraire… Je tirais sur ma robe attendant le verdict, la chute finale, pourtant j’essayais quand même de faire disparaitre le loup, alors qu’il était entrain d’attaquer !
Revenir en haut Aller en bas
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Lun 31 Jan - 1:28

L'esclave faisait toujours face à une vampire inconnue et mal en point et Andros, un loup noir aussi têtu et borné que lui, ce qui n'était vraiment pas pour arranger ses affaires, dire qu'il évitait sa maîtresse pour justement ne pas se battre avec elle et au final quoi ? Il se retrouvait à presque se battre avec un loup qu'une vampire ne semblait vraiment, mais alors vraiment ne pas contrôler... Un pouvoir que l'on ne contrôle pas peut très vite devenir dangereux pour les deux parties, aussi bien la contrôleuse que la victime... C'est bien connu non ? Le neko n'était peut-être pas en position de force mais il compte bien se défendre, le neko pour une fois aurait bien voulu éviter de faire couler du sang ou que Kurai prenne par à ça, mais c'était presque trop tard, il était dans un sale pétrin, il allait devoir se débrouiller pour s'en sortir, l'hybride soupira en regardant le loup aux yeux de vampires, ce qui semblait presque bizarre si l'on oublie un détail, il est théoriquement contrôlé par la vampire inconnue de l'hybride...

Être la pour la protéger ? A l'entendre parler il avait presque l'impression d'entendre Kurai parler, oui, son autre personnalité avait été créer dans le but de le protéger et subir les coups par moment, pour laisser Akiro se reposer au moins mentalement, même si son corps subissait toujours des dégâts et ce n'est pas les nombreuses cicatrices ou blessures qui dirons le contraire... De par son passé déjà mais aussi dernièrement quand la démone avait tout simplement essayer de le tuer ou simplement en lui faisant des menaces à n'en plus finir... Enfin, à entendre la vampire, le neko avait l'impression que le loup n'était pas la par la volonté de la jeune femme mais par son propre chef ce qui fit un peu hérisser les cheveux et les poils du neko même s'il ne porte pas les vampires et n'importe quel être démoniaque dans son cœur, le neko n'aimait pas pour autant qu'on blesse lâchement quelqu'un, il en savait pourtant quelque chose, combien de fois Kurai à prit sa place ? Combien de fois il en a souffert ? Beaucoup trop pour les compter... L'hybride restait pourtant étonnemment calme, ça ne lui ressemblait pourtant pas, mais, s'énerver ne servirait pourtant à rien dans cette situation, il s'adressa d'une voix toujours aussi calme au loup :

« La protéger de quoi ? Le seul véritable danger serait les démons s'ils arrivaient, pas moi, un simple neko qui était venu à la base pour se reposer sur cette plage... »

Le neko soupira, visiblement faire entendre raison à ce loup serait comme, heu lui faire entendre raison en faite, oui, il se reconnaissait au travers de ce loup, deux fortes têtes... Akiro étant tête de mûle ne se laissera pas faire aussi facilement... Alors que le loup avait baissé la seconde d'avant le voilà qui se levait et faisait un pas vers le neko, l'hybride toujours sur la défensive gardait toujours sa main sur la dague qu'il était prêt à dégainer si ça tournait en sa défaveur... Bon le plus inquiétant c'est quoi dans la réalité ? Se faire attaquer par un loup qui n'obéit à personne et qui en plus parle et à les yeux dignes de celui d'un vampire ou est-ce de voir une vampire avec les yeux d'un loup et qui semble aveugle ? Pour Akiro la question ne se pose pas vraiment... Même si voir cette vampire se tortiller de douleur commençait à l'inquiéter mais il ne pouvait pas relâcher sa garde, le loup pouvait l'attaquer à tout moment... Fou ? Sans doute qu'il l'était, mais il n'avait jamais fuit et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait commencer, ça non ! Malgré les risques que cela pouvait comporter... Le neko répondit à la vampire toujours aussi calmement :

« Je ne suis peut-être qu'un pauvre fou, mais, vois-tu, je n'ai jamais prit la fuite et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer, prend ça pour du suicide si tu veux, mais, ce n'est pas ce loup qui me fera peur ! »

Le vent se faisait beaucoup plus fort, comme si une tempête allait bientôt se déclarer sur l'île, manquerait plus que ça, les oreilles bien droite et sa queue fouettant l'air comme si cette situation ne lui plaisait guère, il avait toujours sa main sur la dague... Il attendait encore un peu avant de la dégainer, si la situation ne s'arrangerait pas, il le ferait sans hésiter même s'il s'en mordrait ensuite les doigts... Akiro regardait toujours le loup, alors que la vampire semblait essayer de le calmer en vain, Akiro restait toujours sur ses gardes, quel joyeux bordel quand même, tout ça parce qu'il est un neko il doit mourir déchiqueté par un loup ? Non mais qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre... Alors que le loup se mit à grogner, il semblait énervé, le neko n'avait pas du tout eut cette intention, bon ok, il était vraiment mal barré... Il venait de s'attirer des ennuis sans même les chercher, pour une fois, et la situation s'empirait de seconde en seconde, la voix du loup se fit de nouveau entendre ce auquel le neko répondit alors séchement :

« Tssss ! On se demande surtout qui cherche a ferme mourir qui... Pour ma part, je sais que ce n'est pas ce soir que je mourrais... »

Prétentieux ? Sans doute, mais au moins, il y avait du vrai dans ses paroles, du moins en son sens... Ainsi donc la vampire tentait de le protéger, comme c'est mignon, enfin, l'hybride soupira de plus belle, ce loup commençait étrangement à lui courir sur le haricot, il les regarda, la vampire inconnue semblant supplier Andros de partir et les laisser, ce que le loup dans un grognement semblait refuser, le neko fut dépasser par les évènements, apparemment le loup échappait à tout contrôle, c'était vraiment pas bon signe et le pire, c'était qu'il avait déjà sauté s'apprêtant à atterrir sur Akiro, le neko dégaina son arme, il l'avait cherché cette fois, mais, une chose encore plus étrange se produisit, Kurai avait ressenti le danger que courrait Akiro alors que le loup tombait sur le neko, leur faisant faire un roulé boulet, l'hybride avait entre temps fermé les yeux, pour les rouvrir l'instant d'après mais, un détail, et non des moindres, était assez visible, les yeux du neko, oui, ses yeux, l'un d'eux avait prit une teinte rouge sang alors que l'autre était resté gris/mauve, il ne s'agissait de nul autre que Kurai... L'autre personnalité d'Akiro, le neko mit sa dague sous la gorge du loup qui pouvait menacer de le tuer à tout moment, l'hybride aux yeux vairons prit la parole d'un ton glacial, la plaisanterie avait assez durée :

« Tu n'aurais jamais du faire ça le loup ! Si tu tentes d'intenter à ma vie sans raison hormis le fait que tu n'aimes pas une race, cette lame pourrait malencontreusement te trancher ta jolie petite tête, je réfléchirais donc à deux fois avant de t'attaquer à quelqu'un sans raison ! »

Kurai d'un geste vif repoussa le loup afin de se relever, si Andros se décidait à le ré attaquer, il ne s'en sortirait certainement pas sans blessures, le neko gardait son attention sur le loup, bien que l'un comme l'autre ne s'en sortirait pas sans conséquence, Kurai pouvait se faire blesser aussi, mais le loup était très mal tombé en attaquant Akiro, il avait réveiller l'autre personnalité du neko qui est très loin d'être un tendre et qui peut faire facilement couler le sang, ce que ne comprenait pourtant pas aussi bien Akiro que Kurai c'était pourquoi Andros avait une haine envers les chats, même hybrides ? Et surtout, pourquoi attaquer sans raison alors qu'à la base, Akiro ne voulait pas de mal à la vampire au contraire, il voulait lui épargner l'arrivée de démon qui pourrait leur faire passer un sale moment, même si encore une fois il ne porte pas les vampires et tout autres créatures démoniaques dans son coeur, mais il avait bien l'impression que ce n'était pas contrôlé et c'est sans doute la la différence, Kurai tenait toujours la dague dans sa main, en position de défense, se demandant ce qu'allait faire Andros, abandonner et retourner bien gentiment d'où il venait, ou attaquer jusqu'à être assez blessé pour finalement retourner d'où il vient avant que Kurai ne l'achève vraiment et il en serait mieux ainsi car le neko pourrait réellement tuer Andros s'il le voudrait... Qui s'y frotte s'y pique comme on dit, ce qui est relativement vrai pour la seconde personnalité du neko qui se tenait prêt à se défendre et réattaquer s'il le fallait... Il n'allait pas se laisser faire et allait le prouver, même si pour cela il mettait peut-être la vie de la vampire inconnue indirectement en jeu, c'est bien la seule chose qu'il ignorait et même si Akiro le suppliait de ne pas faire une telle chose, Kurai n'en faisait cette fois qu'à sa tête et même Akiro n'arrivait pas a le stopper... Ça allait vraiment devenir un massacre si le loup ne changeait pas rapidement d'avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Mer 2 Fév - 21:35

Douceur d’une nuit, rêve eternel, j’aimerais que ce soit un cauchemar… Et que je vais me réveiller bientôt, mais ce n’était pas le cas. Tout était bien réel… Tout me faisait dire qu’Andros était sur l’hybride… Mais pourquoi, il ne m’obéissait pas et n’en faisait qu’à sa tête… Pour me protéger ? Hum… Il n’avait pas à agir… Andros est mon premier loup, si je réfléchis bien. Je l’ai rencontré au début de ma vie de vampire dans les plaines de Russie. Il n’était qu’un louveteau sans mère… Je l’ai élevé alors que je ne devais pas. Et oui, les vampires ont horreurs des lycans et autre loup, mais moi non. Etrange ? Hum… Surement. Bien plus tard, il est mort en me protégeant mais comme on était lié d’une certaine façon… Son âme a comment dire, fusionner ? Oui dans ce style là… Depuis, il est toujours là, imposant parmi tous mais loyale… C’est vrai que si, il s’invoque tout seul, il me fait souffrir même énormément … Pourtant, il ne fera que cela si, il croit que je suis en danger. C’est l’unique loup qui fait ça… Je l’adore beaucoup, en plus il sait parler… Et plus que quelques mots comme si comme ça.

Pourtant en cette nuit, il m’avait déçu à se comporter de la sorte. Il voulait m’aider et le résultat se termine par moi, à moitié dans les vapes et un hybride qui a changé de voix comme si ce n’était plus le même. J’étais envahi par la fatigue. Je ne pouvais pas bien faire attention aux mots dits… Je tentais de me lever, mais je titubais beaucoup. Moi, une vampire qui finit encore plus faible qu’un humain à cause d’un pouvoir … Je fixais devant sans rien voir, gardant mes iris de loup…La douleur était toujours ancrée dans mes veines, dans mes os, dans mes muscles comme si tout se déchirer en petit morceau… J’avançais d’un pas vers eux, en écoutant le semblant de voix que je percevais encore… Quand à Andros que faisait – il ? Je n’arrivais pas à le savoir… Etant dans mon état.

Tsss, moi je vais te le dire Cérès puisque je l’ai vécu… Alors voila, moi je suis Andros. J’admets que j’ai fais une bêtise… Mais fait c’est fait donc passons. Il avait changé, le chat tout hideux qu’il est, est devenu arrogant… Je voulais lui arracher la gorge et le tuer ce que ma maitresse ne voulait pas. Elle avait surement raison après tout, je n’aurais pas dut. Cependant à ce moment là, c’était trop tard. J’étais au dessus de lui alors que lui mettait son couteau contre ma gorge, en me menaçant. Ce rejeton ne me fait pas peur avec son œil rouge, et son œil mauve… Bref une horreur… Il devait être schizophrène un truc du genre… En clair, bon pour l’abattoir ! Quoi ? Oui je hais les chats donc la lignée bâtarde, les nékos. Je suis un loup, donc l’ancêtre du chien, donc l’ennemi de ces trucs sans utilité...

Bref, ce n’est pas ces menaces à la merde qui vont me faire vaciller au contraire… Il m’énervait sérieusement. J’avançais vers la lame, m’ouvrant le cou. Ca fait mal mais je ne vais pas mourir, donc je m’en foutais.


« Pauvre créature … Tue moi donc ! »

J’étais sérieux. Je tentais de lui donner un coup de patte dans le visage, assez violement. Si on devait se battre alors je donnerais de toute ma force. Seulement que je pensais à Cérès. Je l’affaiblissais petit à petit… Et je risquais de faire réveiller la bête… Vas y tu peux reprendre miss !

On se calme Andros… Donc à ce moment là, alors qu’ils se battaient… Je pris toutes mes énergies qui me restaient… Le tout pour le tout. Et je criai :

« ANDROS DISPARAIT ! »

Puis le loup s’en alla en poussière, laissant l’hybride au sol. Je fis un simple sourire, avant de fermer les yeux et de me laisser tomber en arrière… Me voilà, endormis, inconsciente…
Revenir en haut Aller en bas
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Mer 9 Fév - 23:44

Le neko n'était plus du tout Akiro, à partir du moment ou ce loup lui avait sauté dessus, l'esclave qu'il était s'est comment dire, fait posséder par sa seconde personnalité qui avait prit le dessus sur Akiro pour protéger justement cette personnalité, autant, ils s'entendent parfois comme chiens et chats malgré le fait que l'hybride n'était nul autre que Kurai, autant, cette personnalité la du neko était loyale sur une chose, la protection d'Akiro, mais une chose était sur, Andros lui tapait sérieusement sur les nerfs pour une raison, l'avoir attaqué alors que pour une fois Akiro n'avait aucune raison de vouloir tuer un, ou devras-je dire une vampire, la jeune femme inconnu et qui souffrait, en cet instant même ou il pourrait la tuer dans cet état de faiblesse, le neko non, ne ferait pas ça, il n'attaquait pas les faibles, l'hybride soupira regardant alors Andros, l'hybride sentait clairement que le loup voulait l'achever, qu'est ce qui le retenait ? La vampire ? Pourtant à le regarder c'était comme si la vampire avait perdu le contrôle d'Andros...

L'hybride n'avait pas eut le temps de se relever que le loup lui avait déjà ressauté dessus, le plaquant ainsi au sol, le neko eut juste le temps de remettre son arme sous la gorge du loup, Kurai se prit néanmoins un coup de patte sur la joue, laissant ainsi une belle paire d'entaille dans sa chair... Quand il allait rentrer il allait sans doute avoir des comptes à rendre à la démone qui se croit être sa maîtresse, mais surtout, à Akiro, après tout, l'hybride allait devoir avoir cette marque sur sa joue, à moins que ? Mais oui bien sur ! L'onguent de la démone qu'il avait dans ses poches... L'esclave soupira alors que le loup venait de s'entailler la gorge, l'hybride fronça les sourcils pourquoi il faisait ça ? L'hybride allait achever Andros d'un geste vif de dague, mais la vampire le rappela très vite à l'ordre et comme par magie, le loup disparut aussi vite qu'il était arrivé pour l'agresser sans raison particulière, pour Kurai, haïr une race n'est pas non plus une raison pour vouloir tuer, même si son rêve c'est de couper des têtes à certains démons et autres êtres démoniaques, le neko n'était pas non plus du genre à achever les gens, même s'il l'a déjà fait plusieurs fois, entre autre à sa sortie du marché, avant que la démone ne le kidnappe... Ou dans la rue avant d'aller chercher le nouvel esclave d'Athenais après qu'ils soient aller manger dans un restaurant de la ville... Ce ne serait pas son premier meurtre et ce ne serait certainement pas le dernier !

L'esclave fini par se relever, secouant le sable qu'il avait sur lui, posant une main sur sa joue, l'hybride passa sur la plaie avant de soupirer, il ne l'avait pas raté, Kurai tourna la tête vers la vampire qui semblait s'être évanouie, super, il faisait quoi maintenant ? Ça ne serait que de lui il prendrait la dague qu'il avait rengainé et la tuerait avant qu'il n'arrive un nouveau malheur... Mais, c'est comme si une force invisible l'en empêchait, le neko ne savait pas pourquoi sur le coup, puis, c'est Akiro qui au final l'en empêcha après tout, même s'il le laissait prendre le contrôle de son corps, il avait quand même une légère influence sur les choix de sa seconde personnalité, oui, Akiro quand il y arrivait ce qui n'était pas toujours gagné, d'ailleurs l'espace d'un instant il avait complètement perdu le contrôle de son double le pauvre neko, Kurai debout regarda le sang sur sa main qui provenait de sa joue, crachant un juron, il n'avait pourtant rien fait pour se faire attaquer ainsi... Kurai fronça les sourcils, il devrait peut-être essayer de réveiller la vampire non ? Quoiqu'il pourrait l'abandonner sur place aussi, mais, Akiro oui encore et toujours lui, c'est lui qui l'empêchait d'attaquer et tuer lâchement cette vampire, ou même de l'abandonner ici, Kurai soupira, disant mentalement à son double qu'il devait se calmer que c'était bon il allait voir la vampire... Roh la la pas la peine de s'énerver... Le neko prit un morceau de bois qui trainait dans le sable doré de la plage et s'approcha de la vampire inconnu, l'hybride tapa doucement sur le corps inerte de cette jeune femme demandant de sa voix glacial :

« Hé oh, la belle au bois dormant, ce n'est pas le moment de pieuter sur la plage, pas avec le bordel qu'on a... Oh pardon que TU as foutu ! »

Bah quoi ? Aux dernières nouvelles, ce n'était ni Akiro, ni Kurai qui avait fait ce bain de sang sur ces pauvres enfants non loin d'eux, les démons qui sont chargés de la sécurité de cette île ne tarderait sans doute pas à leur tomber dessus, ce qui n'était vraiment pas fait pour arranger leurs affaires, l'hybride n'était vraiment pas sortit d'affaire et puis il ne manquerait plus que la vampire reprenne connaissance et ne lui saute à la gorge, rien que d'y penser, le neko en frissonnait... Kurai ne pouvait rien faire, Akiro refusait de le laisser abandonner la vampire, il n'attendait qu'une chose, qu'elle daigne ouvrir les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Ven 11 Fév - 19:37

Douceur de la nuit, ombre de l’enfer ne m’approchait pas… Je ne veux pas me réveiller, ou voir la noirceur de mon âme… Non je ne veux pas… Je ne veux pas… Pourtant je me sentais emporter dans un chaos sans que je le veuille… Je me débattais dans ce sommeil de fatigue et de mort… Dans ce sommeil qu’Andros a crée en ne m’écoutant pas… Je me retrouvais sous un champ de bataille, le cœur serrer… Les corps gisaient sur cette terre noire. Une brume se dissipa et laissa un paysage de mort s’ouvrir sous mes yeux. J’avançais de plusieurs pas regardant cette scène. Une odeur de sang, mélangé à celle de chair et de bois brûlé m’enivrait doucement… Mes yeux étaient rouges sang, se déclinant peu à peu vers le noir… Pourtant j’avançais, marchant sur les débris, sur les morceaux de corps en décomposition pour la plupart. J’entendais les os craqués sous mes pieds nus…. Cela me donnait des frissons.

Ou étais – je ? En enfer ? Ou dans un autre lieu dont j’ignore tout ? Ce que j’étais sur, je n’étais plus à la plage. Pourtant je continuais de marcher dans cette horreur sans nom, se laissant appeler par l’odeur de sang. Lorsque je me vis face à moi… Mon double eut un rire sadique, en se craquant la nuque… Puis ce fameux double s’approcha de moi, me prenant dans ses bras. Je voulais le repousser mais rien n’y fait, mes bras m’obéissaient pas. Je me sentais bien dans ses bras, étrangement. Elle me murmura calmement mais avec une certaine cruauté dans sa voix, que sa me faisait frissonné.

« Ma douce Cérès laisse toi aller…. Tu ne le regretteras pas… »

J’avais envie de la croire, de me croire… Mais je savais que ce n’était pas moi. Enfin que ce n’étais pas le vrai moi, juste une partie… Une partie qui est si douce avec moi, me berçant dans ses bras… Elle était comme une mère voulant réconforter son enfant qui a mal… Qui a faim… Oui la faim ! Cette faim qui nous prend au fond de notre être, qui crée une douleur dans notre estomac, dans mon estomac, dans mes crocs…. Oui elle était cette mère qui voulait tant m’aider, et tant s’amuser à la fois… Un vrai poison n’engendrant que le chaos… Ne faisant que mal pour avoir ce qu’elle veut. Ou c’est elle. Il n’y a pas de doute… Elle est là, près moi. Elle était plein d’énergie… C’était la bête ! Ma bête ! Celle qui dors mais qui agit quand la raison n’est plus en moi… Elle se moque des conséquences quelques soit… Préférant savourerais son chaos, et le sang qu’elle déversera…

Pourtant à ce moment là, elle ne faisait que de me bercer… J’étais endormi et je rêvais d’elle comme si elle me demandait l’autorisation d’agir…. Une autorisation que je ne voulais pas donner, mais je finis par donner… Elle fut prise d’un rire joueur et cruelle, m’embrassant sur la joue…

« Tu as bien fait ma douce ! Que le jeu commence ! »

Puis elle disparut en fusionnant avec moi, comme si on n’avait jamais été séparé… Je sentais son envie de sang, de meurtre et autre chose que je puisse nommer m’envahir, me demandant de me réveiller… D’agir… Et de détruire… Si personne n’est venu entretemps alors c’est le neko qui aura les conséquences… Mon instinct de vampire avait pris le contrôle de mon corps et allait se réveiller sous peu…. Soudain le décor de sang pris fin, se craquelant de toute part, comme si la fin était là. J’étais envahit par les ténèbres, la noirceur dans toute sa beauté. Pourtant je n’avais pas peur… J’étais même à l’aise, dans une certaine sécurité. Puis je me réveillé sous le contrôle de mon instinct, de ma bête. Mes yeux étaient imbibés de rouge sombre… Pourtant j’avais que des petits yeux… Et j’avais gardé ceux du loup, donc je ne voyais rien du tout, toujours aveugle…. J’entendis juste deux mots venant du Neko… Enfin une phrase… « Tu as foutu »

Je ne contrôlais plus rien. Je me redressais tout en restant assise sur le sable. J’en fouillais mon visage dans mes mains soufflant doucement. Mes crocs me faisaient horriblement, et me réclamait du sang… Je me pinçais ma lèvre un instant. Puis d’une voix dure et un peu cruelle, je dis :

« Oh le petit neko n’est pas content… Il veut un câlin pour simple réconfort… »

Je parlais avec ironie, et je le narguais méchamment… Enfin ma bête faisait…Arf ! Dans cet état, je suis arrogante c’est horrible… J’enlevais les mains de mon visage, fixant toujours au loin. Je vous signale que je suis aveugle quand même puis je me levé approchant un peu du neko, le suivant à l’odeur.

« Es tu prêt ? »

Un sourire sadique se montra sur mes lèvres dévoilant mes crocs. Bien la nuit venait vraiment de commencer… Et un jeu sanglant se préparer… Le sang appelait ma faim. Ma faim appelait le sang… C’est une faim cruelle mais si attirante qu’on se laisserai enivrer pour la satisfaire… Ma bête ne dormira pas tant que cette faim n’est pas calmé… Que ça doit causer une mort ou pas…
Revenir en haut Aller en bas
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Mar 15 Fév - 3:28

Le neko attendait que la vampire ouvre les yeux, pourquoi ? Kurai aurait pu l'abandonner depuis bien longtemps sur la plage, par pure précaution, l'hybride avait gardé une main sur sa dague, après tout, on est jamais trop prudent avec de genre d'être démoniaque, surtout les vampires, qui à la première occasion qu'ils ont, vous sautent à la gorge et boivent votre sang jusqu'à plus soif, jusqu'à vous faire perdre vos force ou pire, vous tuer... Kurai le savait plus qu'autre chose, après tout, il s'était un peu plus renseigné sur le sujet et l'avait aussi appris de lui même en observant certains vampires qui mordaient leurs victimes jusqu'à plus soif, certains tuant même les victimes les unes derrières les autres, laissant seulement le sac de chair et d'os inerte sur le sol... Des cadavres de vampires, beaucoup il en avait vu, beaucoup il en verrait encore, mais, chaque fois un peu plus révolté contre eux... Cette race de buveur de sang qui lui donnait quelques envies de meurtres sur leur personnes, après tout, Kurai est un tueur né, contrairement à Akiro... Quoique l'un dans l'autre, Akiro serait lui aussi capable de tuer...

Kurai restait ainsi, attendant le réveille d'une vampire qu'il ne connaissait pas, d'ailleurs entre nous soit dit, la vampire ne le connaissait pas non plus, ça arrangeait les affaires du neko qui ignorait jusqu'alors ce qui se passait dans l'esprit de la jeune femme allongée sur le sable doré de la plage qui avait à certains endroits prit une teinte rouge sang... Le sang d'enfants qui n'avaient sans doute rien demandé à personnes ainsi que son sang, celui qui coulait de sa joue... Andros ne l'avait pas raté sur ce coup la, d'ailleurs même le sang du loup était sur le sable de cette plage qui n'était qu'à eux, du moins pour le moment, qui sait si quelqu'un interviendrait pour stopper cette scène, surtout qu'en l'état actuelle des choses l'on pourrait facilement croire que c'était Kurai qui aurait mit hors d'état de nuire cette vampire et assassiner les enfants qui auraient été témoins, ce qui était loin, mais alors très loin du compte... Le neko soupira, c'est qu'elle est longue au réveille la belle au bois dormant, faudrait quoi ? Qu'il se transforme en prince charmant pour qu'il vienne déposer ses lèvres sur celle de la vampire pour espérer la voir se réveiller ? Quel horreur, rien que d'y penser, l'hybride fulminait de rage intérieurement, non mais, ça va pas la tête ? Kurai un prince charmant voulant réveiller une princesse ? Et puis quoi encore ? Le neko secoua la tête, jamais il ne se rabaisserait à un tel niveau, même sous la contrainte et la torture... Une forte tête, bien sur qu'il l'était en plus d'être un exécrable neko, un hybride borné et têtu, qui veut toujours avoir raison et surtout avoir le dernier mot... Ce qui d'un côté est logique pour cette personnalité d'Akiro... Et surtout pour l'hybride qui n'est pas dressé, comme le serait sans doute n'importe quel esclave de cette île maudite depuis dix ans qu'ils sont dans cette situation qui par moment donne à Kurai l'envie de se taper la tête contre un mur ou se pincer pour chercher à se réveiller car ce ne serait qu'un rêve, un rêve pourtant aussi réel qu'il s'appelle Kurai...

Le neko fut tiré de sa pensée en voyant la vampire revenir à elle, quelque chose semblait clocher pour l'hybride aux cheveux mauves qui n'était peut-être quelque par que spectateur de cela, du moins, pour le moment, car, pour le neko, la situation n'allait pas tarder à tourner au vinaigre et ce n'était pas les yeux rouges sang de la vampire qui allait dire le contraire bien sur... Bien qu'elle semblait toujours aussi aveugle qu'au départ, enfin ça bien sur le neko n'en savait trop rien pour le moment... Après tout... Il ne la connait même pas, mais une chose est sur, ce revirement de situation ne lui laissait pas vraiment bon espoir de s'en sortir qu'avec cette simple griffure... Après tout Kurai est face à une vampire non ? Qui dit vampire, dit morsure, qui dit morsure, dit perte de sang et qui dit perte de sang, dit fatigue, épuisement voir dans le pire des cas évanouissement... Enfin de toute façon, dans tous les cas, Kurai restait sur ses gardes, cette vampire ne lui inspirait plus vraiment confiance, autant, il aurait pu laissé passer ce triple meurtre impuni, mais la... Cette voix ? Il jurerait presque qu'elle est différente... D'ailleurs la vampire avait réussi à l'énerver plus qu'il ne semblait déjà l'être... Kurai ? Un câlin ? Elle avait bien entendu la voix glacial du neko où quoi ? Bref, L'hybride rétorqua sur un ton à glacé le sang :

« Oh t'es enfin réveillée la belle au bois dormant ? T'es mignonne mais ton câlin tu te le garde pour toi tu veux ? Je n'ai pas besoin d'être réconforté et surtout pas par toi vampire ! »

Kurai observait la vampire qui s'approchait de lui, le sang sur sa joue ne serait pas pour l'aider à lui échapper très longtemps, satané Andros, cette bête allait payer la prochaine fois qu'ils se verraient... Kurai gardait un oeil sur la vampire, prêt ? Prêt à quoi ? Le neko regarda la vampire dont les crocs se voyaient parfaitement, l'hybride fit un pas en arrière par simple méfiance, mais la vrai question que l'on est en droit de se poser est qui est-elle ? Hormis sa race ? Kurai n'avait aucune autre information concernant la jeune femme, alors bon... Un peu de méfiance et de curiosité la gagnait, il fini par demander sur un ton tout aussi glacial qu'à son habitude :

« La vrai question est : Qui es-tu vampire ? »

Kurai fit un second pas en arrière, main sur sa dague, si elle s'approchait, il y avait de forte chance pour que le neko dégaine et blesse sans doute la vampire, pour le moment il restait sur la défensive, prêt à attaquer, surtout qu'elle ne semblait plus vraiment elle même... Enfin le petit Kurai peut parler hein, Akiro n'est plus lui même non plus puisque c'est sa seconde personnalité qui avait prit le dessus... Le neko au regard vairon observait la vampire, qu'allait-elle donc faire la demoiselle ? Lui sauter dessus ? Ou bien autre chose ? L'hybride n'en savait trop rien et a vrai dire, ça l'obligeait à rester sur la défensive... En même temps c'est compréhensible quand on sait que Kurai est juste né pour protéger Akiro... Dans ce cas, même le concerné ne peut plus rien contre sa personnalité qui ne voulait plus lui rendre sa place, du moins pas tant qu'il ne serait pas débarrassé de la vampire... Pas tant qu'elle ne serait pas parti, ce qui ne semblait pas prêt d'être le cas, la nuit ne faisait que de commencer et elle promettait d'être longue, extrêmement longue... Sans doute surtout pour l'esclave...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   Mer 16 Fév - 16:10

.La plage quel endroit magnifique… L’odeur de l’eau salé qui nous enivre, qui nous fait voyager à travers le monde juste en emportant notre esprit… Oui la plage et son sable fin frôlant nos pieds… C’est un endroit reposant et voyageur… J’adore m’y perdre, et y laisser mon esprit vagabonder… Oui j’adore cela. La première fois que j’ai vu la mer…J’avais 20 ans… Enfin j’étai vampire depuis peu... Noah, ce qui m’a fait ce que je suis, a décidé de m’emmener à la mer… Enfin comment expliquer cela… C’est un des souvenirs dont je me rappelle. Pour tout vous dire, je ne me souviens qu’à moitié de ce que je suis… De ce que j’ai fait, et surtout avec lui. J’ai l’impression que je cache au fond de moi, le pire de ma longue vie… Et que mon cœur comme tête refuse que je me souvienne… Bref…

Je parlais donc de ma première nuit près de la mer enfin près de l’océan… Noah voulait me faire plaisir, et voulait me faire découvrir le monde… Il m’emmena voir l’océan pacifique après avoir traverser la chine, et ses contrées qu’on appelle aussi la terre du milieu… Jolie pays au passage avec sa grande muraille de chine que j’ai traversé de toute sa longueur. Noah me fit découvrir une jolie plage qui me faisait pensée à un lagon… Cette eau claire, cette eau cristalline qui reflétait la lune comme une amante et qui ne pouvait pas s’en défaire. Magnifique, il n’y a pas d’autre mot pour décrire se paysage… Noah m’invita à toucher cette eau ce que je fis. J’avais enlevé mes chaussure, marchait doucement dans cette eau après avoir ce sable fin et doux avec mes plantes de pieds… Je pris plaisir à sentir l’eau salé contre ma peau, et je m’étais laissée même à nager, et bien sur, Noah m’avait rejoint dans ce bain nocturne… Depuis cette nuit, j’aime l’eau car elle me détend et me berce vers ailleurs sans rien demander. Un doux souvenir que sont la plage et l’eau salée pour moi. Et pourtant sur cette étendu bleue beaucoup de guerre ont eu lieu dans l’Histoire…

Pourquoi vous parlez d’un agréable souvenir alors que tout ici en cette nuit ne l’est pas ? Simplement rêver un instant avant de sentir l’horreur coulait sur ma peau… Un endroit si calme et si doux avait connu en peu de temps la mort, le sang… Tout un cauchemar avait commencé sous le regard impétueux de la lune… J’étais face à cet hybride, face à ce monsieur chat… Je regardais de mes yeux rouges droit devant moi, ne voyant toujours rien… Je ne disais rien du moins pour le moment. Le sable avait connu le sang, la peur, et les cris de douleur, pourtant cela allait continuer… Peu de chose s’était déroulée et pourtant c’était déjà assez. Je n’étais pas moi – même. J’étais ma bête, j’étais aveugle enfin la totale quoi… Le sang embaumait la plage… Et bien sur il me titillait le nez sans honte. J’avais faim et cela était la faute à Andros… Mes crocs me faisaient mal réclamant du sang… Tout mon corps en voulait. J’en tremblais rien qu’en sentant le sang de l’esclave qui était sur sa joue… Je continuais de m’approcher doucement, étant attirer par le sang. Il ne pouvait pas aller bien loin comme ça.

Dans cet état là, je suis incontrôlable et tout ce que je voulais c’était du sang. J’étais prête à tout pour ce liquide rougeâtre et si succulent… La folie passait sur mon visage, et s’y arrêta avec plaisir sur mes lèvres. Un sourire d’envie se dessina sur ma bouche. Une envie de le croquer, de le déchirer pour simplement le vider de son eau de vie qu’est le sang pour moi… Je n’avais plus rien d’humain et pouvait bien me confondre à une bête assoiffée car après tout c’était le cas… J’étais une bête assoiffée. Puis il parla, c’était un autre… Oui, car sa voix avait changé… Il était bien plus arrogant et froid… Pourquoi ? Il me nommait belle au bois dormant… Et refuser mon câlin… Hum ! Prudent ! Intéressant…

« Oh pauvre chose tu as peur de mon étreinte ? »

Je hais la pitié mais sous le contrôle de ma bête, je m’en moque. En faite, pour être clair, seul le sang a de l’importance dans cet état là ! Je lui parlais toujours avec provocation et arrogance… Après tout, je voulais sans sang rien d’autre. Je tendais la main espérant qu’il était en face de moi… Normalement oui car je le suivais à son sang qui coulait, et aux bruit enivrant de son cœur dans sa poitrine. Sous le contrôle de ma faim bestiale, je sens le monde différemment. J’entends les cœurs battre et le sang couler, car je ne me concentre réellement qu’à cela. Je ne vois rien de mes yeux. Seulement de mes autres sens, je voyais tout, du moins mon but. J’avançais toujours vers alors que j’avais l’impression qu’il reculait…

« Viens donc mon petit… Viens voir tata qu’elle t’apprend à partager ! »

Oui bon j’étais complètement ironique… Et je ne voulais que le narguer… Et puis aussi je voulais aussi son sang… En faite, je le prenais pour un jouet. Je sais ! On ne joue pas avec la nourriture ! Mais voila je suis une grande fille et je fais ce que je veux ! D’abord ! Puis il reposa une question… Il me demanda qui j’étais … Bonne question ! A l’heure actuelle, j’étais une bête assoiffée…. Hum il ne va pas aimer ma réponse si je dis cela… Alors que j’étais près de lui vue que de ma main, je lui touchais le torse… Je décidais de lui répondre… Toujours avec une voix arrogante quoi que plus enfantine et plus douce…

« Je suis une petite fille qui a faim….Et toi monsieur chat tu es qui ? »

Je penchais un peu ma tête alors que je touchais son torse de ma main mais je ne lui faisais aucun mal,

« Trouvé ! »

Je parlais toujours avec une voix enfantine et douce dont l’arrogance s’était envolée du moins pour le moment…. Je prenais vraiment cela pour un jeu…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sourire d'une aveugle ( Pv : Akiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Plage-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit