AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Mar 18 Jan - 0:16

Sa lui faisait bizarre d'avoir à surveiller ainsi du coin de l'œil son esclave. C'était bien la première fois qu'elle faisait ça. Peut être allait-elle devoir ressortir le collier que Louva avait eu lorsqu'elle l'avait acheté … Enfin, pour le moment, elle semblait plutôt docile, c'était suspect d'ailleurs, à moins que … A moins qu'elle ne sache déjà plus trop quoi faire face à la succube. Avec un petit sourire aux lèvres, elle tira sur le poignet de l'esclave, la forçant à accélérer le pas.

"Allez ! Dépêches-toi un peu ! Je te trouve bien inexpressive maintenant ! C'est comme ci t'étais une autre personne …"

Elle ricana, se moquant sans gêne de la jeune femme. C'était tellement amusant de faire tourner en bourrique cette esclave. Alors qu'elle passait devant une ruelle un peu plus étroite, elle ne laissa pas le temps à l'esclave de lui répondre en la tirant violemment et sans la prévenir dans une ruelle sombre, étroite, et très probablement malfamée. L'action fut tellement brusque que la jeune esclave perdit l'équilibre, essayant de se retenir à Jiay qui s'écroula alors en rigolant dans la ruelle.

Malgré sa chute, elle tenait encore le poignet de l'esclave qui n'avait pas compris se qui venait de se passer. Alors qu'elle était en train de rigoler, sous les yeux remplient d'incompréhension de Neil, elle s'arrêta soudainement, en regardant l'esclave dans les yeux, visiblement amusée, gardant un sourire malsain sur les lèvres.

"Sa t'amuses ? Dépêches toi, aides moi à me relever … Tout de suite !"

Alors que l'esclave s'exécutait avec précipitation, Jiay profita de cet instant pour se relever et de pousser contre le mur de la ruelle l'esclave aux cheveux vert, lui serrant le poignet et la maintenant contre le mur, collant son corps contre elle, rapprochant sensuellement ses lèvres de son oreilles, avant de s'arrêter, sentant l'esclave tressaillir sous ses doigts.

"Hum … Dis moi ?.. Tu as aimé le petit baiser de tout à l'heure ?"

Ricane, posant son doigt sur les lèvres de l'esclave en la regardant de ses yeux d'un rouge profond. Alors qu'elle taquinait l'esclave, elle sentit un regard se poser sur elle du bout de la rue. Sans pour autant lâcher du regard la jeune femme maintenue contre le mur, elle plaça ses lèvres à son oreille lui murmurant :

"On nous observe visiblement … Dommage moi qui voulais m'amuser un peu, sa sera pour plus tard … Dommage pour moi, et pour toi, je suis sur que sa t'aurais plus malgré tout se que tu pourras dire."

Elle lâcha finalement le bras de l'esclave, et se tourna brusquement vers l'inconnu qui épiait ses faits et gestes à l'entrée de la ruelle.

"T'es qui toi ? Tu viens de m'empêcher de passer un bon moment avec ma nouvelle esclave !"


Dernière édition par Jiay Phage le Dim 23 Jan - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Mer 19 Jan - 2:21

Dans l'ombre de la ville


Comment vais je m'enfuir ? Voila la question sans réponse qui me torture l'esprit. A peine sortie du magasin me faisant trainer de force dans les ruelles, je ne pense plus qu'a une chose. Fuir, le plus loin possible de cette terrible femme. Loin de ce marché aux esclaves et de ses monstres terrifiants. Je veux simplement rentrer chez moi ! Retrouver mes amies et ma famille et non être enchainée comme une esclave jusqu'à la fin de ma vie. Enfin, celle ci ne risque surement pas d'être bien longue avec cette barjot ... Pourtant, il n'a fallu qu'une seconde avec un baiser pour me faire perdre tout repère et m'enivrer comme jamais personne n'aurait pu le faire. Je ne sais pas encore comment.... Ni pourquoi la chaleur de ses lèvres me manque à ce point. Je ne crois pas être maso ! Mais il doit y avoir quelque chose de ... " pas humain " chez elle et lui demander ne serait surement pas vraiment le bienvenue en de telle circonstance. Le plus étonnant encore, c'est voila que madame commence à me provoquer me trouver trop docile à son goût. C'est surement que je n'ai pas envie de me prendre des coups encore une fois. Mes cheveux ont déjà bien assez souffert comme ca. J'esquisse alors seulement une grimace de colère exprimant clairement un beau " va te faire voir ! " que je dissimule avec une certaine difficulté. Les ruelles devenaient de plus en plus sombre et pour vous dire ... Ce n'est pas pour me rassurer, j'ai l'habitude d'angoisser pour à peu près n'importe quoi, mais on dira que je tiens déjà le pire de mon existence dans ma main gauche. Soudain alors que nous avancions rapidement dans ces petites rues, Jiay se met à tourner derechef sur le coté, m'emmenant précipitamment avec elle et j'écarte les yeux en perdant naturellement l'équilibre sous ce changement de direction complètement débile ! La maitresse tombe alors sur les fesses en me tenant toujours le poignet d'une main de fer et je la regarde complètement incrédule, ne comprenant vraiment rien à ce qui se passe là. D'ailleurs, sans le faire exprès je vous le jure ! Un petit sourire s'esquisse sur mon visage pour me moquer d'elle. Voila donc la terrible Jiay qui se pète la gueule toute seule !

La voix terrifiante de ma maitresse me rappelle vite à l'ordre et sans vouloir qu'elle me brise la main sous sa poigne, je l'aide précipitamment à la relever. Finalement ... Elle n'est pas si lourde que ca mais ca force au contraire est assez impressionnante. Il ne m'étonnerai d'ailleurs même pas qu'elle puisse me soulever d'une seule main... Il va falloir que je profite d'un élément extérieur pour m'enfuir, ou la nuit quand elle dormira. Je peux encore essayé de la tuer mais il vaut mieux pas que je rate mon coup ou je suis certaine que c'est moi qui vais passer à la casserole. Et encore je dis ca, espérons que ce ne soit qu'au sens figuré. En à peine un instant je me retrouve violemment plaquée contre le mur, ma cage thoracique pressée par le corps de Jiay qui me fixe dans les yeux d'un regard si terrifiant qu'il me glace le sang et elle s'approche tout doucement de mon oreille me murmurant d'une voix étonnamment sensuelle me faisant frémir sous ses doigts.

"Hum … Dis moi ?.. Tu as aimé le petit baiser de tout à l'heure ?"


Je voudrai lui répondre mais elle pose un doigt sur mes lèvres, m'intimant de me taire alors que je voudrai presque le nier. Hurler au contraire que je ne veux surtout pas qu'elle recommence cela. Serai ce par fierté ? Par pudeur ? Ou par peur seulement d'admettre aider le corps d'une maitresse sadique et complètement tarée qui rigole comme une gamine de 12 ans. Mais je comprend rapidement pourquoi elle interrompt si brusquement la conversation à mon plus grand bonheur. Je reste un peu tremblante de frayeur contre le mur alors qu'elle diminue légèrement son étreinte me permettant de respirer plus convenablement.

"On nous observe visiblement … Dommage moi qui voulais m'amuser un peu, sa sera pour plus tard … Dommage pour moi, et pour toi, je suis sur que sa t'aurais plus malgré tout se que tu pourras dire."

Le " plus tard " ne m'indique vraiment rien de bon pour mon avenir. Le truc... C'est que je suis certaine que ca m'aurait surement plus et j'en serai presque à lui demander de m'embrasser encore une fois. Au moins par curiosité si tout ceci n'était qu'une réaction naturelle où dû un certain pouvoir de cette terrible maitresse. Mais il est en tout cas certain que je ne lui dirai pas que j'aime beaucoup me faire plaquer contre un mur dans une ruelle avec une femme désirant me transformer en une vulgaire esclave enchainée. Peut être même est elle sadique et perverse. Pour une fois ... Je ne suis vraiment pas curieuse. Faite que cette personne me viennent en aide ! De loin je peux apercevoir la silhouette d'une grande femme sans trop me tromper et je doute qu'elle fasse partie de la police du coin dans un habit pareil. En tout cas, Jiay n'a pas l'air de trop apprécier sa venue et je vais me taire pour le moment au risque de me prendre une bonne baffe. Un " A L'AIDE !! " Serait surement le plus mauvais choix que je puisse faire, encore plus si je ne connais même pas la personne caché dans les ténèbres de cette ruelle sombre. Mon dieu .... Comment vais je me sortir de ce pétrin ?


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

o~° violoniste séduisante °~o


Messages : 16
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Hybride Colombe
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Dim 23 Jan - 16:31

L’après-midi était bien avancé. Jessye revenait d’une balade en ville pour le moins très calme malgré le temps qui était favorable aux maîtres de sortis. Le temps s’était couvert, il était temps pour la jeune rebelle de rentrer au QG.

Ce jour la, elle était comme toujours soigneusement habillée. Une petite robe bleu claire très légère recouvrait son corps, plaqué contre son abdomen avec un serre taille de couleur blanc à dentelles. Ses genoux étaient apparents. Elle portait une paire de collants résilles blanc, et des bottes hautes blanches à talon. Elle avait attaché ses cheveux ce jour la, laissant quelques mèches retombées sur son visage. Elle avait mis une pince à cheveux en forme de papillon bleu. Le même bleu que ses yeux. Comme a son habitude, elle avait son bâton en main, lui ne changeait jamais, toujours le même, la même forme, mais la pierre qui trônée sur le haut de ce bâton changeait de couleur en fonction du temps. La couleur de cette pierre venait de changé de tout comme le ciel. elle était devenue bleu marine lorsque le soleil fut voilé par de gros nuages noirs.

Le temps se rafraîchissant de plus en plus, elle décidât de passer par des petites ruelles sombres, pour ainsi rejoindre plus vite le repaire où elle vivait, avec ses semblables, des hybrides et humains contre l’esclavage. Tournant alors dans un rue plus étroite que les autres, elle aperçu alors deux silhouettes à quelques mètres d’elle. Deux femmes, à première vue, elles semblaient avoir le même age que l’hybride. L’une dégagé une aura très néfaste et maintenait l’autre aux cheveux verts, plus soumise, contre un mur. Elle comprit tout de suite qu’il s’agissait d’une maîtresse et d’une esclave. Jessye dérangeait apparemment. La ténébreuse lâchât alors sa proie, se retournant vers sa nouvelle interlocutrice. Celle ci lui demanda alors qui elle était et ce qu’elle venait de faire. Cette jeune femme, qui la regardait avec un regard pour le moins pitoyable, était donc une nouvelle esclave.

La colombe sourcilla, voyant comment la maîtresse se permettait de lui parler. Elle semblait bien en colère. Cette colère ne mis pas longtemps a déteindre sur Heather. Non mais pour qui ce prenait-elle cette femme ? Lui parler ainsi, alors qu’elle ne se connaissaient même pas ! Elle s’avança alors vers elles, pour plonger ainsi ses yeux bleu dans le rouge profond de ceux de la jeune femme.

- Suis-je obligé de te répondre ? Après tout, que va tu faire si tu n’obtient rien de moi ? Me traiter comme cette esclave ?


Jessye prix alors un aire hautin, pour montrer à cette maîtresse qu’elle ne lui faisait pas peur. Au contraire, elle allait encore une fois pouvoir jouer des tours et faire tourner en bourrique un maître, de sur croix devant son esclave. C’est bien ce que déteste le plus les maîtres, passer pour des idiots devant leurs objets. Elle s’adressa alors a la jeune femme qui était tombée à terre une fois libéré de l’emprise de la ténébreuse, se désintéressant totalement de cette dernière, debout en face d’elle.

- Elle n’est pas très correcte ta maîtresse…

Observant alors comment l’esclave était habillait, elle s’accroupie devant elle et lui murmura, un sourire sadique dessiné ses lèvres.

- Je serait bien tenté de te voler cette superbe robe que tu as là! C’est elle qui te l’a acheté ?

Montrant alors du doigt la femme en colère. C’est vrai que cette robe était à son goût et semblait neuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Dim 23 Jan - 17:22

C'était la meilleur ça … Elle ne pouvait même pas être tranquille cinq minutes ! Toujours à attirer les ennuis un peu à la manière d'un aimant. C'était agaçant, frustrant … Autant pour elle que pour l'esclave visiblement, même si elle n'osait pas encore se l'avouer. Le bruit de la paume de sa main qui s'écrasa contre le mur un brique résonna dans toute la ruelle. Ses yeux habituellement joueur semblaient maintenant être passé sous une pluie glacée, son petit air amusé c'était transformé en une sorte de lassitude. Pourquoi devait-il toujours y avoir un mouche dans la soupe quand elle voulait s'amuser ? Jiay regarda brièvement du coin de l'œil la nouvelle venue, puis tourna son regard vers l'esclave qui semblait soulager de cette intervention. Alors qu'elle se redressait, et que la jeune esclave reprenait de la contenance, enfin façon de parler puisqu'elle était à genoux, la succube posa doucement sa main sur la tête de cette dernière, ses doigts serrèrent alors brusquement ses cheveux, et dans la continuité de son geste, la jeune maîtresse se tourna vers la nouvelle venue entrainant l'esclave avec elle, mettant la jeune femme aux cheveux verts entre elle et la nouvelle venue. Son regard se porta alors vers la jeune femme à ses genoux, puis vers l'hybride aux ailes blanches, et de nouveau sur Neil, ajoutant à voie basse.

« Visiblement, elle trouve tes vêtements à son goût … Tu en as de la chance, peut être devrais-je la laisser des les ôter ?.. »

Un petit rire cristallin s'échappa de ses lèvres, raisonnant dans l'étroite rue obscure. Les yeux rougeoyant de la jeune femme remontèrent vers l'inconnue qui se tenait en face d'elles, avec un petit air hautain très déplaisant.

« Désolé ma grande, mais comme tu peux l'imaginer, elle n'a pas vraiment de vêtements décents en dessous de cette robe. »

La main droite de la succube lâcha finalement les cheveux de l'esclave qui cessa progressivement de geindre de douleur, se frottant le cuir chevelu d'un geste maladroit. La succube se baissa, se mettant à la même hauteur que l'esclave qui remonta ses yeux vers ceux de la succube avec une farouche détermination, comme ci elle affirmait qu'elle se vengerait un jour … L'air joueur de la jeune femme était revenu sur son visage en voyant ce corps se tortiller de douleur sous ses yeux. Toujours avec un grand sourire, et dans l'optique de s'amuser, elle attrapa les joues de la jeune esclave, lui forçant à regarder la nouvelle venue.

« Dis lui à cette femme oiseau que tu ne veux pas lui donner ta robe ... »

Appuyant sur les joues de la jeune esclave à intervalle régulier, l'empêchant ainsi de répondre, elle animant très légèrement sa bouche, la succube prit la peine de répondre pour elle en prenant une voie plus aigüe qu'elle avait à l'ordinaire.

« Non je veux pas ! »

Avec un petit sourire, elle retourna brusquement la tête de l'esclave vers la sienne, déposant un délicat baiser sur ses lèvres, aussi furtif qu'inattendue, puis elle se redressa après avoir lâcher les joues de l'esclave toujours à terre, se moquant ouvertement de la nouvelle venue. Son regard se posa sur le corps de la jeune femme en face d'elle, prenant un malin plaisir à contempler les courbes de cette dernière. Son regard s'arrêta quelques instants sur ses ailes, puis sur les murs de la ruelle, bien trop étroite pour qu'elle puisse s'envoler si les choses tournaient mal pour elle. Avec un petit sourire malin, prenant un air faussement interrogateur, elle s'adressa de nouveau à la nouvelle venue.

« Toi … Es-tu vraiment une ange ?.. Tu ne ressembles en rien au dernier que j'ai vu … J'affirmerais même que tu n'es pas du tout une ange, mais une simple hybride tout juste bonne à être capturée et amenée dans une des nombreuses boutiques qui vendent des esclaves … Son regard se porta sur l'esclave toujours à ses pieds, qu'en penses-tu toi ma petite ? »

Son sourire mesquin indiquait que la succube était presque sur de se qu'elle avançait, ses yeux d'un rouge profond que l'on pouvait voir luire malgré l'obscurité de la ruelle fixait avec insistance l'hybride face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Lun 24 Jan - 2:42

Dans l'ombre de la ville


A mon plus grand bonheur enfin je crois, la femme qui s'approche lentement de nous semble être un ange. Je dis ca avec une étonnante simplicité et même si toute ma logique m'indique que ces êtres des cieux n'existent pas alors ses splendides ailes blanches m'indiquent clairement le contraire. Mais alors ... Ne dit on pas que les anges sont des créature descendu des cieux qui veillent sur les humains. Ça tombe bien ! Je suis une humaine et j'ai grand besoin d'aide car dans peu de temps, qui dépendra directement de la patience de cette terrible maitresse, je risque de me faire violer dans cette petite ruelle sombre. Enfin, c'est assez paradoxal car mon corps semble bien vouloir au contraire recevoir les caresses de Jiay mais en vérité, si j'en avais seulement le pouvoir, ce serai un bon coup de poing qu'elle recevrai et surement pas le son de mes gémissements sous ses caresses. J'en déduis simplement que cette maitresse à la force surhumaine et aux yeux de braise n'est certainement pas humaine. Ce doit être une démone, une sorcière peut être ... Ou a la douceur folle de ses baisers, une sensuelle succube. Si je ne me trompe pas, les succubes tirent leur force directement du sexe, elles se servent du plaisir de leur victime pour gagner en force et les soumettre à leur volonté. Une vile créature de l'enfer ! Terriblement dangereuse car elle tient la plus terrible des tortures, le plaisir !

Une ange me vient en aide et semble apparemment tenir tête à ma maitresse avec courage et j'y vois déjà un peu d'espoir. Peut être me sauverai t'elle de ses griffes ou me donnerai elle l'occasion de m'enfuir en courant car tout lieux seraient surement mieux qu'avec une succube comme elle. Je suis vierge et je compte bien le rester encore un moment ! Qui sait ce qu'elle serait capable de me faire subir, je ne compte pas me transformer en vulgaire poupée de chiffons pour ses beaux yeux. La petite ange accroupie à ma hauteur et me fixe des beau yeux bleu et ce simple regard suffit à me redonner un peu d'espoir. Sentiment qui me quitte rapidement lorsque je vois un sourire sadique se dessiner sur ses lèvres alors qu'elle fixe ma belle robe blanche avec envie. Me voler ma robe ! Mon dieu ! Je serai tombée sur une autre folle sadique ? J'espère que non, surtout que sous cette robe je ne porte pour ainsi dire aucun vêtements. Je n'ai même pas le temps de l'envoyer sur les roses qu'une mains se referment fermement dans mes long cheveux d'émeraude et je grimace de douleur alors que Jiay me traine de force entre l'hybride et elle, me tenant toujours obligeamment à genoux sur le sol froid de la ruelle. Je tient mes cheveux pour essayer de soulager la pression qu'elle y exerce et ce qui me rend encore plus furieuse c'est qu'apparemment ca amuse beaucoup ma maitresse de voir que cette ange est en vérité aussi perverse qu'elle ! Il est hors de question qu'on me retire cette robe ! Elle est bien à moi non ?

La méchante succube relâche enfin mes cheveux et je me frotte maladroitement le crane douloureusement et je lui adresse un regard de haine palpable, jurant intérieurement de lui faire payer cela dès que j'en aurai seulement l'occasion. SI elle croit pouvoir me faire du mal aussi facilement et que je reste bien sage, alors elle se fou le doigt dans l'œil et bien profond, car j'ai pas l'intention de me laisser faire ! Enfin ... Pour l'instant en tout cas. Jiay attrape subitement mon visage, serrant douloureusement mes joues m'obligeant à regarder la sublime ange à coté de moi qui affiche toujours ce sourire plein de sadisme. Et voila maintenant que cette débile de maitresse s'amuse à me faire parler comme une vulgaire marionnette et pendant quelques secondes, j'ai la net impression de n'être qu'un vulgaire jouer entre deux gamines, ou alors deux maitresses sadiques... Bon au moins, elle ne me fait pas dire n'importe quoi, en effet je n'ai pas du tout envie qu'elle me prenne ma robe ! Et alors, sans même que j'ai le temps de le réaliser ou de m'en douter, elle retourne vivement mon visage vers le sien et dépose un baiser délicat et rapide sur mes lèvres. La même sensation me submerge et ce qui se passe autour de moi semble soudain sans importance. Les lèvres de la succube ont déjà quittés les miennes, pourtant je sent encore cette empreinte brulante et suave sur les miennes. Une bouffée de chaleur monte au creux de mes reins jusqu'à venir faire rougir honteusement mes joues. Mon dieu ! J'en veux encore et je damnerai un saint pour pouvoir me soulager de ce désir qui me consume. Je déteste cette sensation ! J'ai l'impression que mon corps ne m'obéit plus et même ma raison s'échappe au moindre contact de ses lèvres. Il va falloir que j'y trouve une parade où je vais vraiment passer à la casserole ! Jiay, tu perds vraiment rien pour attendre et je me laisserai pas embrasser la prochaine fois ou alors tu sentira mes dents se refermer sur tes lèvres pulpeuses et douce et ..... Rhaaa !


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

o~° violoniste séduisante °~o


Messages : 16
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Hybride Colombe
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Lun 24 Jan - 15:07

Jessye ce releva lorsque la succube s’approcha de son esclave pour jouer avec elle comme une marionnette. Elle lui fit dire alors que non, elle ne lui donnerait pas sa robe. Quel dommage… Mais cette scène était pitoyable aux yeux de Jessye, et l’expression sur son visage changea. Son sourire sadique disparut et ses yeux devinrent plus tendres. La ténébreuse se releva a son tour, puis fixant l’hybride en face d’elle pour ajouter qu’elle n’était pas un véritable ange. C’était bien vrai, mais de la à dire qu’elle devrait ce faire attraper et mettre en esclavage, à ca non, Jessye ne le permettrait pas. Elle la laissa parler. Même son esclave ne lui répondit pas. Elle s’approcha de cette dernière, toujours a terre entre elles deux, puis s’accroupie devant la femme aux cheveux verts. Elle monta alors sa main sur son visage, pour venir y poser une caresse tout en suivant les courbes de sa mâchoire. Elle avait la peau douce. Elle fit glisser son pouce sur ses lèvres, qui venait d’être souillé par un être aussi impur. Elles étaient froides et tremblaient. Ses yeux se plongèrent alors dans ceux de l’esclave. Jessye pouvait y voir énormément de colère mais aussi un appel au secours. Elle lui adressa alors un petit sourire chaleureux. Elle voulait jouer la méchante mais pas avec cette esclave, plutôt avec sa propriétaire. Déposant à son tour ses lèvres sur celles de la soumise, comme pour la purifier, elle s’adressa ensuite à la succube, tout en fixant la femme qu’elle venait d’embrasser.

 - En effet je ne suis pas un véritable ange… Mais je pense que mes ailes ont le pouvoir de redonner du courage aux esclaves comme elle… Tournant alors son regard vers la maîtresse J’espère que cela l’aidera à se retourner un jour contre toi !  

Elle prit alors la main de la femme aux yeux verts puis l’aida à se relever. Jessye la tira alors vers elle, pour qu’ainsi elle se retrouve face à sa maîtresse puis elle se colla dans son dos. Elle passa alors ses bras sur son torse, faisant descendre une main vers son intimité, et l’autre vers sa poitrine qu’elle saisi. Et lui murmura à l’oreille. 

- Pense tu vraiment que cette femme te mérite ? Si elle te met si en colère que ça, lâche toi et fait lui comprendre… ce n’est pas en gardant tout en toi que tu deviendras libre un jour !  

Elle déposa alors sa langue sur le lobe de l’oreille de la soumise puis la remonta sensuellement jusqu’en haut de son cartilage. Heather avait bien l’intention de lui faire ouvrir les yeux en la mettant à bout, et la faire changer de caractère. Passer de soumise a rebelle. Ce serait drôle que cette femme aux yeux rouge ne se fasse plus obéir de son objet, de quoi la mettre en pétard probablement. Tout en léchant l’oreille de la demoiselle entre ses bras, elle jeta un regard de tentation à la succube, avec ce sourire sadique aux lèvres qui était revenu, mais ce coup si à l’attention de celle ce trouvant en face d’elle. 

- J’espère que cela ne te dérange pas que je te vol ainsi ton nouveau jouet ! Tout comme sa robe, son corps est bien à mon goût ! Et j’ai bien envi de faire mumuse avec !  

Dit-elle à la dominatrice. Voilà encore de quoi la rendre jalouse, ou bien la mettre en colère, comme une enfant à qui on à pris son joujoux. Jessye jouait alors un double jeux, faire la sadique avec ce corps aux yeux de la succube pour l’énerver, et faire la gentils envers l’esclave pour l’aider à s’en sortir. L’hybride aimait ce genre de jeux. Elle murmura de nouveau dans l’oreille de l’esclave, pour la rassurer.

- Ne t’en fait pas, je ne vais pas te faire de mal… Je fais ca pour faire rager ta maîtresse, voir a quel point elle tien a toi !

En effet, au fond, elle n’avait pas très envi de la soumettre à des envies sexuelles, le viol ce n’était pas sont délire et elle préfère lorsque la personne est consentante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Lun 24 Jan - 21:21

La succube n'avait pas eu le temps de réagir, et maintenant, elle regrattait amèrement de ne pas avoir botté les fesses de cet hybride de malheur. Pour qui se prenait-elle pour oser souiller son jouet, sa chose, sa poupée de chiffon … Une lueur malsaine brillait au fond du regard de la succube, proche d'une envie de meurtre … D'abord on l'interrompait, puis on lui piquait son esclave comme ça ? Et pour finir, elle se permettait de prodiguer des conseils sans queue ni tête, qui était comme une hérésie pour Jiay. Ni une, ni deux, elle profita du moment où la rebelle glissait quelques mots au creux de l'oreille de l'esclave pour retirer ses chaussures, avant de les jeter d'un geste rageur sur la tête de l'hybride. Enfin, du moins, c'est ce qu'elle visait, mais sa première chaussure se contenta d'heurter l'aile de cette dernière et la seconde effleura à peine la rebelle lui arrachant malgré tout un cri de surprise. Avec un petit sourire amusée, la succube aux yeux rouges, qui tentaient de garder son calme, passa sa main dans ses cheveux dans un souffle exaspéré.

« Décidément, les larves se croient tout permis dans cette ville … Mais maintenant que j'ai capté tout ton attention oiseau de malheur, je vais te dire le fond de ma pensé. Elle commença à avancer tout en parlant, tu n'es pas grand chose pour moi, rien de plus qu'une distraction, un passe temps à la rigueur … Mais je ne supporte pas que l'on touche à mes jouets, et crois moi, tu vas le payer, elle aussi d'ailleurs … elle fit un geste dédaigneux vers l'esclave, maintenant à quelques pas des deux femmes, je vais t'arracher ses jolies ailes dont tu te vantes tant ! »

Alors qu'elle n'était plus qu'à quelques centimètres de l'esclave et de sa tortionnaire, cette dernière repoussa Neil vers la succube, comme pour s'en débarrasser, et aussi pour pouvoir bouger librement. Ayant vu le coup venir, la succube réceptionna l'esclave par les cheveux, sans ménagement, la tirant vers elle pour lui faire perdre l'équilibre, et la réaction ne se fit pas attendre, la jeune femme aux cheveux verts se retrouva à quatre pattes par terre, la tête maintenue par la poigne ferme de la succube qui fixait avec instance le sois disant ange en face d'elle.

« C'est bien beau d'avoir une grande gueule, mais un oiseau qui ne peut pas voler est une proie facile … Je vais te dépiauter, t'arracher tes vêtements et tes ailes, je vais te violer, et quand on te retrouvera ne sera plus qu'une hybride infirme … Tu ne seras peut être pas la fille la plus désolé de cette île, mais tu serras la plus ravagée ! »

Toujours avec un sourire aux lèvres, elle approcha à pas mesuré vers l'hybride qui reculait au fur et à mesure que la succube avançait. La pauvre esclave à terre se contentait de geindre, suivant malgré elle la maîtresse qui ne semblait pas en bonne disposition à la laisser tranquille, la forçant à se traîner à quatre pattes contre le bitume de cette rue. Elle sentait la peur de l'esclave, celle de l'hybride aussi … Le jeu prenait une tournure amusante, et maintenant, c'était la succube qui était en position de force par rapport à l'ange qui était gênée par l'envergure de ses ailes qui pouvait s'ouvrir et se fracasser contre les murs à la moindre émotion forte.

« Tu voulais voir à quelle point je tiens à ma propriété ? Tu vas être servie …  »

La succube se pencha, ramassant une bouteille de bière qui jonchait le sol, avant de fracasser la base de la bouteille contre le mur. Les éclats de verre retentirent dans toute la ruelle, tandis que la succube continuait d'avancer vers l'oiseau qui allait bientôt être coincée par un croisement. Finalement, le dos de la femme mi-oiseau heurta le mur, indiquant un croisement. Profitant de ce blocage, la succube lança avec violence son tesson de bouteille vers l'hybride qui se jeta sur le côté pour l'éviter de justesse. Le verre explosa littéralement contre le mur, arrachant un cri de surprise à la petite Neil. L'attention de la succube se porta un instant vers l'esclave, à qui elle adressa un sourire amusée.

« N'ai pas peur … Je vais passer mes nerfs sur cette chienne, ensuite sa ira mieux ... »

La démence habitait maintenant le regarde joueur de la succube qui s'arrêta un instant pour renfiler ses sandales sans vraiment faire attention à l'esclave qu'elle tenait toujours fermement par les cheveux. Une fois les chaussures sommairement enfilées, elle regarda au coin de la rue où l'hybride c'était réfugiée, guettant du coin de l'œil la maîtresse et son esclave.

« T'es encore là ? Tant mieux, tant mieux … Sa n'aurait pas été amusant si tu étais déjà partie. »

Le peu de retenue qu'avait fait preuve la succube précédemment avec l'esclave c'était littéralement envolé, remplacé par une sorte de frénésie et de désire de réduire en charpie la rebelle qui avait osé s'amuser avec son esclave. Elle se pencha légèrement, ramassant une seconde bouteille qui jonchait la ruelle, regardant d'un air dédaigneux la fin du contenue, qu'elle déversa sur l'esclave avec une négligence et un sadisme sans égale, se moquant de savoir si c'était un reste de bière ou quelque chose de moins flatteur. De nouveau armée, elle continua sa marcha, ne laissant même pas le temps à l'esclave de finir de toussoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Mer 26 Jan - 2:47

Dans l'ombre de la ville


Je pense n'être encore jamais tombée dans une situation pire que celle ci de toute ma vie ! Me voila prise entre deux folles qui me traitent comme un vulgaire jouet et un objet pour rendre jalouse l'autre... Hey ! Je suis vivante et humaine ! Mais apparemment même ca ne semble vraiment les préoccuper.... Suis je la seule humaine sur cette maudite ile ? Pitoyablement à genoux, je réfléchis sur la meilleure manière de m'enfuir et la première idée qui me vient et de profiter d'une chamaillade entre ses deux tarées pour se faufiler discrètement loin de la maitresse sadique. Alors que je perd complètement la tête, approchant mes doigts de mes lèvres comme pour effacer la douce brulure du baiser de Jiay, la belle ange perverse s'agenouille devant moi et passe sa main sur ma joue chaleureusement avant de m'embrasser elle aussi. Mon dieu c'est une manie ou quoi ? Je suis certainement moins forte que la terrible maitresse derrière moi mais au moins on peut dire que j'ai du sex- appeal. Je n'avais encore jamais embrassé une autre femme et voila qu'en même pas 5 minutes, j'embrasse deux beautés divine ou infernal à voir... Le baiser de l'ange eu un tout autre effet, ce n'est pas de l'excitation qui vint me submerger, mais une vague de chaleur dissipant la peur et le doute qui m'habitait il y a seulement quelques secondes à cause de Jiay. Je suis prise de courage et le regard que je porte à ma " maitresse " devient tout de suite bien différent. Un air de défi et de colère traverse à présent mes yeux d'améthyste. La belle inconnue aux ailes blanches me tirent doucement vers elle et me prend dans ses bras d'une façon bien perverse à mon gout, saisissant ma poitrine et glissant une main sur ma robe vers mon intimité. J'hésite alors un peu, fait elle ca par envie ou pour rendre jalouse ma maitresse. Dans les deux cas je pense que c'est plutôt bien joué et étrangement je me laisse faire. Peut être même que cette ange reste ma seule façon de vivre enfin libre. Elle essaye bien évidement de m'influencer pour que j'affronte ma nouvelle maitresse mais j'ai bien peur qu'elle ignore de quoi Jiay est capable. De plus ma force de crevette ne va pas beaucoup m'aider si je tente de résister à ses désirs, mais je peux au moins la frapper.... Enfin c'est pas une super idée. Je sent d'un coup une langue chaude se glisser le long de mon oreille alors que je vois le regard de ma maitresse se remplir de colère face à moi. Un air de démence déforme son visage et franchement il n'a rien de rassurant. Je donnerai cher pour avoir moi aussi des ailes à cette instant précis et m'envoler loin d'ici.

- Ne t’en fait pas, je ne vais pas te faire de mal… Je fais ca pour faire rager ta maîtresse, voir a quel point elle tien a toi !


Finalement c'est déjà ca, je n'ai rien à craindre de cette belle ange qui me tient dans ses bras. Je pense qu'elel dit vrai et au regard de Jiay je peux voir que ca marche plutôt bien. Par contre, je ne supporte pas du tout d'être traitée comme un vulgaire jouet ! Ma mairesse péta subitement un câble, enfin c'est ce que je pense, il est possible que ce ne soit qu'une autre petite partie de son pauvre cerveau. Il a fallu que je tombe sur la maitresse la plus frappée de l'île... Elle nous lança ses chaussures à talon, visant l'ange derrière moi alors que je me recroqueville contre elle pour me protéger en mettant les mains devant mon visage. C'est dommage, je la trouvais belle moi avec ses petit escarpins... Hum ! On dirai que les effets du baiser n'ont pas totalement disparu et je la dévore des yeux malgré moi. En quelques instant alors que Jiay se rapproche de l'ange dans mon dos, je me retrouve projetée contre elle et rapidement mise à quatre pattes, tenues par les cheveux fermement. J'affiche de nouveau une grimace en gémissant de douleur. Mais j'en ai marre qu'on me tire sans cesse les cheveux ! Ma maitresse semble à présent complètement hors d'elle et les menaces qu'elle prodiguent à ma "sauveuse" ainsi qu'a moi me donne un frisson. Décidément les choses vont de plus en plus mal ! Et voila que je me retrouve trainée un peu trop vite dans la rue à quatre par les cheveux J'essaye de tenir le rythme de la succube mais elle a l'air de s'en foutre complètement, me tirant comme si j'étais une gentille petite chienne tenue en laisse. Sauf que je suis une humaine et mes cheveux ne sont pas une corde ! Un bruit de verre qui éclate et je sursaute en criant, voyant l'arme de fortune dans les mains de Jiay, le premier réflexe qui me vient à l'esprit est : Est ce que ce truc est dangereux pour moi ? Mais il semble qu'elle n'en veuille pour le moment qu'a l'ange qui a essayé de lui piquer son jouet. Qui n'est autre que moi je le rappelle... Je m'apprête alors à me relever pour me rebeller et rappeler que je ne suis pas un animal bien docile ni la propriété de personne mais bien une jeune humaine libre ! Mais ca ne se passe pas vraiment comme ca... Je reste bien maintenue à terre sur le bitume froid et soudain un liquide froid commence à s'écouler dans mes cheveux alors que je lève un regard furieux vers ma maitresse. J'échappe un nouveau cri de surprise et je commence à avaler de travers l'alcool qui s'est infiltré un peu trop vite dans ma bouche me forçant à tousser alors que Jiay continue de vider la bouteille sur ma tête. Je me remet en position assise de force écartant les méches de mes cheveux qui se colle sur mon visage alors qu'une forte odeur d'alcool les imbibe. Mais quelle garce ! Je force pour me relever, un sifflement entre mes dents alors que je m'écris avec rage.

- Je suis pas un jouet sale garce ! Je suis pas non plus à toi !

Je n'ai le temps de me relever qu'elle me tire de nouveau par les cheveux dans sa marche vers l'ange qui j'espère va rapidement me venir en aide. Jiay commence vraiment à me taper sur les nerfs à me traiter ainsi et me faire également à force de me tirer les cheveux dans tout les sens ! Je résiste du mieux que je peux mais franchement, tirer dans l'autre sens ne me fait que plus mal lorsqu'elle m'envoie brutalement en avant jusqu'à me trainer douloureusement les genoux sur le bitume plein de verres brisés de la ruelle.

- Lâche moi !

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

o~° violoniste séduisante °~o


Messages : 16
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Hybride Colombe
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Personne

MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   Mer 26 Jan - 15:49

Jessye avait gagné. Elle avait réussi à mettre cette maîtresse en colère. Un grand sourire de joie pouvait se lire sur son visage lorsque la succube se mis à l’insulter et à déblatérer des âneries. La violer ? bin voyons, et puis quoi encore ? Niveau carrure, la femme aux yeux rouge ne faisait pas le poids, elle était très fine, tel une poupée que l’on pouvait briser facilement, son esclave était pire. Heather l’avait bien remarqué que cette dernière était un poids plume lorsqu’elle l’avait tiré vers elle pour la prendre dans ses bras. Abi se trouvait donc plus apte à se battre que cette dominante. Elle, elle avait l’habitude, et posséder des muscles développés sous sa peau, pas forcément se à quoi l’autre pouvais s’attendre, tant ils sont bien dissimulés. Elle ne craignait donc pas ses menaces. La femme se rapprochait alors de plus en plus d’elles, avec un regard de braise. Elle commença par lui jeter ses chaussures, mais manqua l’ange très rapide. La colère lui faisait surement perdre son sang-froid et sa capacité de viser juste, ou peut-être ne savait-elle pas viser tout court. L’hybride repoussa alors l’esclave devant elle, comme pour faire une diversion, en espérant que cette dernière ne lui en voudrait pas. La scène se répéta alors, la ténébreuse la saisie par els cheveux et se mis à la trainer de force tout en poursuivant sa route vers Jessye qui se mis a reculer doucement. Elle prit alors un regard méfiant en voyant la succube attraper une bouteille de verre, et en briser le fond sur le mur. L’esclave aux yeux vert gémissait de plus en plus.

Jessye reculait toujours, jusqu'à ce qu’un mur se mette en travers de son chemin. Elle se retrouvait alors bloquée. Déployant ses ailes, elle constata qu’elle ne pouvait pas faire grand chose, même pas s’envoler. Mais bon, ce n’est pas la seule façon de les utiliser. Partie dans ses pensés de comment s’en sortir sans pouvoir s’envoler, elle évita de justesse la bouteille qui s’écrasa sur le mur derrière elle, se retrouvant alors à terre. Elle ne perdit pas de temps a se relever, le temps que à la succube remette ses chaussures, les cheveux de la soumise toujours retenus fermement dans sa mains. Heather se retrouva avec quelques égratignures sur le corps, comment allait-elle s’en sortir ? Elle avait peut-être sous estimé son adversaire. Elle baissa alors le regard. Réfléchir, il fallait qu’elle réfléchisse, jamais encore un maître ne s’était énervé autant pour ses bêtises, mais ce coup si, cela pouvait mal tourner, même pour l’esclave. Jessye ouvrit alors de grands yeux, lorsqu’elle entendit pour la première fois la voix de cette dernière. Elle s’exprimé enfin, et avec une tel rage, mais la succube n’en avait rien a faire, trop obnubilé par l’hybride. Entendre sa voix, cela redonna courage à l’ange qui s’empressa de se lancer à l’asseau vers les deux femmes. C’était peut-être peine perdu, mais il fallait tenter. La maîtresse n’en avait visiblement rien à faire mais eut l’aire surprise lorsqu’elle vit l’ange se rapprocher à grande vitesse d’elle, tout en battant des ailes. Ses plumes produisaient alors de gros bruit, résonnant dans toute la ruelle. Enfin à quelques mètre, plus qu’une foulé a faire, et elle les atteignait, elle positionna ses ailes devant elle, comme un rideau, et les ré-ouvrit d’un coup sur la succube.

- LACHE LA !

Criât-elle alors à la maîtresse ne comprenant pas se qui venait de se produire. L’une de ses ailes avait donné un violant coup dans le bras qui tenait la bouteille, qui valdingua sur le mur et se brisa. Elle saisit alors l’esclave dans ses bras, qu’elle souleva sans peine, la surprise l’aillant délivrait de l’étreinte des doigts de la dominante. Elle fit encore quelques pas, puis perdit l’équilibre, tombant alors, l’esclave dans ses bras. S’empressant de se retourner pour surveiller la femme aux yeux rouge, elle remit ses ailes devant elles, pour ne pas que la femme n’atteigne leurs corps en cas d’attaque. Serrant alors fort l’esclave dans ses bras, elle lui frotta la tête et lui demanda d’une voix douce, un sourire chaleureux aux lèvres.

- Ca va ? Tu n’a rien ?  

Elle voulait protéger cette esclave, surtout après avoir entendu sa voix, elle ne pouvait pas la laisser comme ca, avec une folle pareille, cela pouvait être dangereux pour elle, surtout vu la tournure que prenne les choses. Certes, elle ne pourrait pas empêcher leur lien de maître et esclave, mais elle pourrait peut-être retirait cette facette de dominante et soumise. Elle regarda alors fixement la réaction de la maîtresse qui venait encore une fois de perdre se qui était à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'ombre de la ville [Neil et Jessye]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Ruelles sombres-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit