AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 18:07

"On ne rencontre que ceux qu'on a déjà rencontrés."


Un mois? Un mois et demi? Plus peut-être... Durant des semaines, Petter est resté enfermé chez lui. La savoir disparut lui était insupportable. Mais le pire est surement qu'il savait qu'il ne servirait à rien de la chercher. L'intuition qu'elle était partie et qu'elle ne comptait pas revenir. Et lui, absent comme il l'avait été entre le bar et la maison Von Verrat n'avait rien vu, rien fait. Quel piètre observateur ça faisait de lui...
Tout ça pour dire que maintenant, il en a assez de rester enfermé à ne rien faire. De plus il meurt de soif. Ces yeux sont soulignés par deux valises et son teint bien plus livide que d'habitude. S'il ne chasse pas maintenant, il ne sait s'il sera là encore longtemps.

L'inconvénient d'habiter Yuutou No Shima c'est qu'il y a peu d'humains et que toutes les autres créatures sont soient des maîtres au pouvoir parfois surprenant contre lesquels il n'est pas de taille aujourd'hui, soit des esclaves. Le problème est que s'il s'en prend à un esclave eh bien, il aura le maître sur le dos. Il faut donc choisir un Indépendant, quelqu'un comme lui. Ah quoi reconnait-on un Indépendant?...
Il n'a pas peur, mais n'est pas non effronté. Il est sur ces gardes, car sait qu'il ne doit pas attendre de protection. Il l'est également car il sait qu'il n'est pas de taille contre quelqu'un de plus fort -un maître par exemple-.

Dans les ruelles bondés de lumières, Petter n'a que l'embarras du choix. Les Indépendants passent par ici par centaines chaque jour, seuls ou en groupe. La difficulté réside en fait à les faire quitter cette rue pour les entrainer dans un endroit un peu plus calmes. Auparavant, une petite réplique, un baise-main, un sourire et c'était bon pour lui? Mais maintenant, il ne trompait personne: c'est un vampire affamé. Personne ne lui ferait confiance, aussi charmante que soient ces flatteries.

Et puis, alors qu'il pensait qu'il allait être forcé d'aller dans un de ces vulgaires restaurant pour vampire, il le voit.
Les bras serrés contre ces genou, les yeux brillant de larmes et l'air hagard, un jeune garçon est adossé contre un des murs de la ruelle. Enfin!


 « Petit... »

*--*

Installé dans une source chaude, Petter a les yeux levés vers les étoiles l'esprit ailleurs. Ces yeux ont retrouvés leur charmes habituel et sa peau est redevenu acceptable depuis plusieurs heures maintenant.
Lâchant les bords du bassin, notre vampire se laisse glisser au fond, goutant avec délice l'intimité dans laquelle il se retrouvait plongé. Lavé de toute douleur, de toute culpabilité et de toutes tristesse, il remonte à la surface, ces cheveux faisant glisser sur son torse nus les nombreuses gouttes qui les recouvraient.

L'esprit encore maintenu dans une étrange torpeur, il entends un bruit de pas inaudible pour un simple humain. La personne n'est pas encore vraiment proche de lui, mais tout de même assez pour qu'il soit surpris par cette présence.
Rapidement il jette un regard vers ces vêtements soigneusement pliés sur le bord, envisageant quelques instants de les récupérer.
Trop tard cependant, déjà une jeune femme sort des bois...


« Bonsoir Mademoiselle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 18:28

La soirée avait été des plus mouvementée. Affamée, la jeune Carisse avait dut se nourrir pour ne pas faire un malaise. Elle avait trouvée une magnifique jeune femme qui errait dans les bois. Fine, blonde aux yeux cobalt. Une vraie poupée ~ La poupée était maintenant une véritable statut, vidée de son sang, le cœur arraché, et trainant dans les bois.
Seulement... Comme après chaque repas, Méphista s'était emparée d'elle. Pendant trois heures, cela n'avait été que douleur. Souffrance, douleur, encore souffrance... Le corps en feu, l'esprit de glace, elle avait périt pendant trois heures avant sa renaissance. Avant que Méphista ne s'en aille et la laisse en paix... Mais pour combien de temps ?

Après cette épreuve dont elle était sortie endolorie, la jeune femme avait décidé de s'accorder un peu de bon temps. Elle avait traversé les bois, direction les sources chaudes de l'Île. Comme à son habitude, Carisse était vêtue d'une élégante et moulante robe rouge, et n'avait pour accessoire qu'une paire d'escarpins vernis noirs. Alors qu'elle approchait des sources, elle remis en place ses courts cheveux acajou.
Avant qu'elle ne retentisse dans la nuit, Carisse avait déjà perçut la voix feutrée qui s'adressa à elle. Une voix non humaine.


- Bonsoir Mademoiselle.

La jeune femme remarqua un homme d'une grande beauté, en train de se prélasser dans une source d'eau chaude qui ne semblait attendre qu'elle. Elle fit lentement le tour de sa démarche féline pour venir près de l'homme. Elle lui décrocha un sourire élégant avant que sa voix ne résonne comme une mélodie envoutante dans la nuit fraîche de l'hiver.

- Bonsoir, je suis désolée de vous déranger Monsieur. Je pensais les sources vides à une telle heure. Cela vous embêterait-il que je me joignes à vous en cette douce nuit ?

Son sourire étira un peu plus ses lèvres couleur de sang, dévoilant ainsi des canines pointues aussi blanches que la neige. Elle attendait la réponse de ce bel inconnu avec calme. De toutes façons, même s'il refusait, ce n'était pas un homme, qu'il soit humain ou non, qui l'empêcherait de faire ce dont elle avait envie.
Après tout, elle était Carisse Von Levista.

- Enfin, peut être pas si Von Levista que ça hein !
- Oh Méphista, tu as eut ton temps ce soir, maintenant laisse moi.
- Très bien, petite orpheline ~


Carisse retint un soupir. De nouveau la voix de Méphista avait naquis dans son esprit. Comme à chaque fois, elle avait sentit son coeur se serrer et la phrase qu'elle avait prononcé remit en tête l'objectif de la jeune femme, la raison de sa venue sur l'Île aux démons... Elle chassa ses pensées de sa tête et reporta son regard rubis sur l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 19:24

Tout en discrétion, notre vampire la détail de son regard d'argent, appréciant ces courbes fines à peine dissimulés dans l'aguichante robe moulante qu'elle porte. Ce n'est cependant pas son corps tout en finesse et en grâce féline qui attire son attention mais plutôt ce petit visage beau à tenter un ange.
Un petit sourire se pose sur les lèvres de Petter alors qu'il réponds à sa requête qui, il en est certain, n'est que pur formalité. Elle ne semble pas être femme à demander, il apprécit cependant cette courtoisie.
Se redressant dans une position un peu plus décente à adopter face à une dame charmante, il entrouvre la bouche, laissant entrevoir ces dents blanches d'une forme légèrement inhabituelle.


« Il ne m'appartient pas de refuser à une femme aussi charmante l'accès aux sources. Ce serait un plaisir que de vous avoir à mes cotés. »

Comme toujours, Petter fait preuve d'une courtoisie assez inhabituelle pour cette île, parfois surprenante. Son but n'est pas de séduire, évidement. Enfin si, en tant que vampire il cherche toujours à séduire les personnes qui l'entoure. Mais il le fait inconsciemment, c'est une habitude chez lui dont il ne se déferras pas de sitôt, si tant est qu'il en ai envie.

Son attention toute tournée vers la jeune femme, Petter suit ces mouvement, leur trouvant une grâce féline inhabituel chez un humain ou une créature mineure. Ceci ajouté à son atitude, ça vous empreinte d'un petit quelque chose de surnaturel et cette lueur dans ces yeux, il devient évident qu'il a affaire a quelqu'un d'aussi voir plus puissant que lui. Il ne compte pas se battre contre de toute façon mais... Toute information est bonne à savoir. Juste au cas où.

Près de ces mains, il voit la lune et chacune des étoiles l'entourant se refléter sur le délicieux miroir naturel. Amusé, il porte son doigt à la frontière entre les deux mondes, provoquant des petits cercles d'ondes venant troubler ce reflet. Ce qu'il regrette immédiatement en voyant, dans cette même image, la jambe trouble de la jeune femme entrer délicatement dans l'eau à ces cotés.
Image trouble, ravissante et délicieusement tentante, il n'ose lever les yeux vers la femme qu'il sait toute proche, préférant le plaisir provoqué par cette image indirect au charme envoutant.

Et puis, le prenant par surprise -une fois n'est pas coutume- il croise le regard de... Oh, qu'elle maladresse, il ne c'est pas présenté et à omis de lui demander son nom.
Relevant enfin les yeux, il lui sourit d'un air charmeur, sage et courtois avant de parler d'une voix reflétant les mêmes émotions, inclinant élégamment la tête faute de baises mains acceptables.


« Je me présente, Petter Jhonson, c'est un réel plaisir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 19:47

Comme les créatures du sexe masculin peuvent êtres prévisibles... Bien évidemment qu'elle pouvait entrer. Cependant, la façon dont ce bel inconnu s'adressa à elle lui tira un sourire satisfait. Il était poli, respectueux, et elle adorait ça. Autre chose qu'elle adorait tout particulièrement, c'était le regard qu'elle sentait sur elle. Pénétrant, admiratif, sans pour autant être vulgaire. Et ça, c'était magnifique.

Carisse fit doucement glisser sa robe le long de ses jambes, dévoilant un corps tout simplement parfait. Elle portait des sous vêtements noirs en dentelle, qu'elle ne retira pas. La décence et son éducation ne lui permettait pas de se mettre nue devant un parfait inconnu, aussi séduisant soit-il. Elle ne retira pas non plus ses boucles d'oreilles en diamant noir de peur de les perdre, et un rayon de lune s'accrocha au pierres, se refléta sur son visage et son cou, faisant ressortir la délicate pâleur de sa peau de porcelaine. Après avoir enlevé ses escarpins, elle glissa d'abord une première jambe dans l'eau chaude. Ce contact avec sa peau glacée lui tira un doux soupir de délice et elle se fit glisser tout entière dans l'eau. Ses mouvements n'étaient que grâce féline, et même ses cheveux semblait danser divinement dans la douce brise de la nuit.

Le regard de l'inconnu se releva vers elle alors qu'elle tournait justement la tête vers lui. Un sourire aux lèvres, courtois et poli, il s'exprima de la même manière. Son attitude plus que ses paroles tirèrent un sourire à la jeune femme. Un sourire tout à fait ordinaire, mais d'une beauté à en couper le souffle. Sa voix retentit avec douceur et retenue :


- Je suis enchantée de faire votre connaissance, Monsieur Jhonson. Je m'appelle Carisse, Carisse Von Levista.

Elle répondit à son petit signe de tête par la pareil avant de s'adosser contre le bord de la source et de lever son beau visage vers les étoiles. C'était une nuit sans nuage. Les nombreuses étoiles se reflétaient dans l'eau qui arrivait juste a peine au dessus de la poitrine de la jeune femme.
La jeune femme resta un instant ainsi à contempler le firmament avec de se tourner de nouveau vers Petter. Elle le dévisagea un petit instant en silence avant de prendre la parole.


- Puis-je avoir l'audace et l'indiscrétion de demander ce que fait un bel homme tel que vous seul, dans des sources chaudes, à une heure pareille ?

En attendant la réponse de Petter, elle continua de le dévorer du regard avec une certaine retenue et politesse malgré ses yeux brillants, reflets des étoiles. Une bonne odeur vint lui chatouiller les narines quand une brise fit virevolter doucement les cheveux de l'homme. Il était vraiment d'une beauté époustouflante, et même elle qui avait vu bien plus d'hommes que la plupart des femmes, était captivée par ce visage parfait et ce corps qu'elle essayait de deviner a travers l'obstacle de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 20:45

Comme un ultime défi, la lingerie sombre de la jeune femme sembla le narguer, apparaissant et disparaissant au moindre de ces mouvements, l'envoutant tel le pendule de l'hypnotiseur qui cherche à remonter dans le passé de son client. Et comme lui, elle a cet effet improbable, lui rappelant ces lointains moments où, alors qu'il n'était qu'un simple mortel, il se baignait dans la mer avec des courtisanes toutes plus charmante les unes que les autres mais de qui Carisse n'avait rien a envier.

« Quel prénom tout à fait exquis, je suis charmé. »

La sentant distraite, Petter eut la politesse de cesser de parler, la laissant seule avec des réflexions qui ne regardaient qu'elle, profitant simplement de sa présence douce et charmante, le regard attiré vers les reflets rouges de ces cheveux dévoilés par la lune. Quel contraste éblouissante entre sa peau et la lueur des étoiles d'un blanc pur, du rouge de ces cheveux et de ces lèvres et pour finir du noir qui semble les entourer de ces bras protecteur.

Et puis la jeune femme quitte ces pensé et se tourne vers lui, marquant un instant de silence avant de parler. Attendant ces paroles, Petter penche très légèrement la tête sur la droite, attendant les paroles qui arrivèrent plus rapidement qu'il ne le pensaient.

Sa question, aussi audacieuse que banale résonna un instant d'en l'air alors qu'il savourait les quelques compliments qu'elle avait glissée pour lui, intentionnellement ou non.
Son regard discret sur son torse et ces muscles lui tira un petit sourire et attisa son regard d'une flemme nouvelle.


« Quoi de mieux que les sources pour apprécier une aussi douce soirée? »

Est-ce la véritable raison? Non, bien sur que non. Bien qu'il est vrai qu'il est plus facile d'admirer le ciel et le calme de la nature ici, se n'est pas la raison principal. Mais ça, si vous n'êtes pas un détecteur de mensonge hors pair, vous ne pouvez pas le voir. Dissimuler ces sentiments et ces pensées est un art dans lequel Petter est devenu maître depuis bien longtemps. Enfin mensonge, non. Ou plutôt si, mais ce n'est pas un vrai mensonge, c'est plutôt une omissions. Il est presque certains que même les anges ont droit à cette pratique sans prendre le risque d'être déchu.

La politesse aurait obligé Petter à retourner la question, mais il ne voulait pas le découvrir tout de suite. Il y a beaucoup d'autres chose qu'il voulait savoir. Des choses que l'on ne demande pas, même à un ami de longue date. Tel que « de quelle nature êtes vous? ». A la place, il opta pour une question un peu moins indiscrète, plus sur le ton de la conversation et, éventuellement, qui pourrait lui apprendre beaucoup de chose, pour lui qui sait écouter les mots cachés entre les lignes.


« Je suis en ville depuis un bon moment déjà mais il ne me semble pas vous avoir déjà croisé, est-ce une étourderie de ma part? »

Puis, pour ne pas se montrer trop incisif, il ajouta d'une voix plus légère, bien que ces sourcils soient élégamment froncés, comme s'il ne s'attendait pas à se qu'elle choisisse cette dernière option.

« Évidement, rien ne vous oblige à me répondre si vous me trouvé trop indiscret. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 21:12

A sa réponse, la jeune femme sentit une bouffée de fraicheur l'envahir. Une de ces bouffées que l'on ressent quand on profite pleinement de la vie. Malgré elle, Carisse commença à rire. Un rire discret qui ne mit que quelques secondes pour éclater et s'élever dans la nuit. Son rire était à l'image de sa voix, chaud et sensuel. Rejetant la tête en arrière, les yeux fermés, elle semblait ainsi être offerte au ciel et même la lune, majestueuse, sembla troubler par ce rire animal et pourtant si gracieux. Elle mit un instant à se calmer et remit la tête droite, une main devant sa bouche. Après avoir repris son souffle, elle posa sur Petter un regard d'excuse à faire fondre le plus dur des hommes.

- Excusez moi, je ne sais pas ce qui m'as prit. La pression qui s'envole certainement.

Carisse perçut la flamme qui s'alluma dans le regard de Petter alors qu'elle même le dévorait de ces yeux brulants. Sans s'en rendre compte, elle se mordit doucement la lèvre en baissant de nouveau le regard sur lui. Derechef, elle fut happée par sa divine beauté et lui vinrent en tête des images qu'elle chassa aussitôt. Provoquant la déception de Méphista. Ce ne fut que lorsque la voix de Petter retentit de nouveau qu'elle releva les yeux vers lui, sans aucune gêne.


- Je suis en ville depuis un bon moment déjà mais il ne me semble pas vous avoir déjà croisé, est-ce une étourderie de ma part? Un petit silence suivit avant qu'il n'ajoute : Évidement, rien ne vous oblige à me répondre si vous me trouvé trop indiscret.


La jeune femme lui répondit tout d'abord par un sourire, savourant le silence de la nuit parfumée. Elle avança un peu dans l'eau et y plongea doucement, la coupant ainsi du monde extérieur. Comme dans une bulle d’intimité, elle nagea quelques secondes sous l’eau avant de ressortir lentement, créant des rides à la surface polie de la source. La jeune fille se retourna vers Petter et s’y dirigea lentement. Arrivée face à lui, elle passa la main dans ses cheveux pour les mettre en arrière. La scène sous les yeux du jeune homme, était de celles que des peintres se damneraient pour pouvoir reproduire. La lune semblait se faire absorbée par la peau de Carisse, pour la rendre encore plus belle et plus douce que jamais ; ses cheveux semblait luirent comme les flammes de l'enfer et ses yeux ressortaient comme deux pierres précieuses. La jeune femme se tenait face à Petter, a seulement quelques centimètres de lui, et il put clairement voir ses canines alors qu'elle lui décrochait un sourire aguicheur.

- Ne vous blâmez pas de quelque chose que vous n'avez point commis. Je viens tout juste d'arriver en ville, c'est pour cette raison que nous n'avons pas encore eut le plaisir délicieux de nous rencontrer.

Carisse continua de sourire en se remettant au près de Petter et elle demanda d'une voix polie mais terriblement séduisante :


- Est-ce que vous auriez une cigarette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 22:48

Dans le calme de la nuit, le rire de la jeune femme ne passa pas inaperçu, loin de là. Mais il n'était pas dérangeant ou désagréable, il lui fit plutôt courir un léger frissons, le rire se mêlant parfaitement à l'ambiance, à la nature et à la conversation. Frais, il dégageait l'atmosphère avec légèreté, donnant l'envie à Petter de se joindre à elle. Et puis... et puis il change d'avis. Pas l'envie, pas le courage... Et le moment était passé.
Toujours si exquise, la belle s'excuse non sans grâce, lui tirant un sourire amusé.


« Pourquoi donc vous excusez-vous de m'avoir fait vivre un si délicieux moment ? »

Charmeur et charmé, l'être des ténèbres la couvait de son regard de braise, souhaitant à présent se rapprocher d'elle, comme si son pouvoir d'attirance se tournait soudain contre lui et que cette femme, si candide d'apparence, avait un pouvoir attractif sur lui qui se vantait pourtant de savoir se contrôler.

Et puis le surprenant et le sauvant à la fois, la belle disparut sous l'eau, le laissant seul à la surface, surpris. Respirant profondément, il pu sentir les déplacement d'eau contre sa peau nu, la sentant se rapprocher de lui pendant sa nage silencieuse. Le silence... A nouveau il se retrouvait enveloppé dans cet élément plaisant et tranquille qui l'avait accompagné pendant un bon mois. Que c'était délicieux, ce silence... Que le bruissement de l'eau interrompit délicatement en libérant la belle de ces bras chauds et délicats.

Tout comme lui il y a quelques instant, des gouttes d'eau glissèrent de ces cheveux enflammés, glissant le long de son cou, osant s'aventurer sur sa poitrine et terminant sa course à la jonction entre le fin tissus à présent devenu transparent et la peau délicate et parfumé de la jeune femme.

Et puis... Et puis il le vit. Ou plutôt les vis. Deux petites canines se frayaient leur chemin dans la dentition de la jeune femme, répondant à sa question silencieuse. Tout comme lui, la belle était un seigneur de la nuit, rodant dans les rues, mythe devenu réalité, chasseur redoutable a la beauté envoutante et indiscutable...
Bien qu'inconsciemment, une voix le lui criait dans son subconscient, Petter fut surprit par cette nouvelle donnée mais rassuré de ne pas avoir à faire à un démon, beaucoup trop instables à son goût.

Son trouble ne dura cependant qu'un instant – bien assez pour qu'elle puisse le remarquer, pas assez pour que son temps de réponse ne dépasse la normale humaine-.


« Vraiment? Me voilà rassuré. Cela aurait été impardonnable de ma part que de ne pas saluer dés son arrivé une jeune femme aussi charmante. »

Et puis la belle se rapprocha à nouveau, action qui permettrait bientôt à Petter de la sentir contre lui, ce qu'il espérait et redoutait à la fois.

 « Biensur. »

Soulevant son corps à l'aide de ces paumes pressés contre la pierre, le vampire s'assit sur le sol, le corps recouvert d'une fine pellicule d'eau. Tendant le bras, il récupéra dans la poche intérieur de sa veste un petit étuit à cigarette qu'il présenta à la belle, gardant ces allumettes dans l'autre main, appréciant discrètement la vue plongeante qu'il avait ainsi sur la poitrine de la jeune femme... Même s'il ne l'aurait jamais avoué. Après tout, il se vantait d'être un gentleman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Jeu 30 Déc - 23:41

Depuis le début, Carisse savourait le regard que cet homme portait sur elle. Non seulement c’était flatteur, mais en plus elle devait avouer qu’elle aussi, ne se gênait pas pour le déguster des yeux. Son attention totalement portée sur Petter –et même si cela n’avait pas été le cas d’ailleurs- elle remarqua bien sur le léger trouble qui s’était emparé de lui après qu’il eut regardé ses canines. Son expression ne lui laissa aucun doute et renforça l’impression qu’elle avait depuis qu’elle avait sentit son odeur : lui aussi faisait partie de ceux qui ont besoin de la vie des autres pour exister. Lui aussi faisait partie des plus dépendantes des créatures de la nuit. Heureusement qu’elle, en tant que demi-vampire, avait moins faim que ses collègues. D’un coté, elle se serait bien passée de son coté démon. Quoi que…

En cet instant elle se dit que non. Car si elle n’avait pas ce coté démoniaque, cela signifiait qu’elle aurait été la véritable fille de son père et donc ne serait jamais venue sur cette Île. Et par conséquent elle n’aurait jamais rencontré ce magnifique Petter Jhonson. Alors pour ce soir, elle fut contente d’être ce qu’elle était. Un monstre.
Mais quel monstre ! Elle avait l’apparence d’un ange, et la lune, les étoiles, lui créaient un halo de lumière divine qui renforçait cette drôle d’illusion. Elle était telle la plante carnivore camouflée. Irrésistiblement dangereuse.


- Bien sur.

A sa demande d’une cigarette, le gentleman qu’était Petter se hissa sur le bord de la source. Il fouilla dans la poche de sa veste et d’une main lui tendit une petite boite, de l’autre les allumettes. Carisse plongea son regard sombre dans le sien et sans s’en détacher, elle prit une cigarette, craqua une allumette et l’alluma. Le reflet de la flamme du petit bâtonnet donna encore plus d’éclat à son regard qui pris un air fougueux, et l’insolence que seuls les chevaux sauvages se cambrant possèdent. Une insolence aux accents parfumés de liberté.
Elle tira une bouffée et alors elle glissa librement et impunément son regard sur le corps de Petter. Comme elle l’avait deviné, il était digne des statues grecques. Et la fine pellicule d’eau qui le recouvrait le rendait presque irréel. La jeune femme souffla la fumée qui s’éleva en l’air avant de disparaître, puis reposa son regard sur Petter. Alors, elle lui esquissa un sourire reconnaissant et le remercia.


- Merci beaucoup, je n’en n’ai plus moi même et je ne sais pas où est-ce qu’on peut en acheter sur cette Île. A ce propos…

Carisse laissa sa phrase en suspens. La cigarette entre ses lèvres rouges, elle se hissa à son tour sur le bord de la source avec une agilité féline, gardant les jambes dans l’eau, son corps frôlant celui de son compagnon nocturne. Elle était légèrement cambrée, sa poitrine imperceptiblement tendue vers lui.

- Qu’est-ce qu’un gentleman comme vous fait ici ? J’ai entendue dire que c’était le pire endroit qu’il puisse exister, que même l’enfer à coté était comme une ballade dominicale.

La curiosité se mêlait à l’affront dans le regard incandescent de la jeune vampire qui, de nouveau, tira sur sa cigarette en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 0:46

Insolente. Délicieusement insolente.
Petter la couve de son regard pénétrant, appréciant pleinement ce nouvel aspect de sa personnalité qu'il découvrait. De douce et angélique créature, elle est passé en seulement quelques minutes à la redoutable femme fatale. Délicieuse...
Il y a de cela très, très longtemps, la créature de l'ombre avait eu l'occasion d'observer les chevaux sauvages dans les grandes prairies d'Amérique. C'était un spectacle stupéfiant et à couper le souffle. Unique et magnifique...
Eh bien cette fille qui le regardait lui donnait tout à fait cette impression. Unique, magnifique et stupéfiante.

A ces remerciement, Petter hoche légèrement de la tête ne souhaitant pas l'interrompre alors qu'elle semblait sur le point de lui poser une question.... qui n'arriva pas.
Il ne l'en avait pas empêché, rien avait distrait son attention, elle sembla juste vouloir laisser sa phrase en suspens, laissant le temps au vampire de s'interroger.

Elle semblait jouer un rôle, ou bien avoir deux versions d'elle même. Étrange et grisant. Comme si elle était elle mais sans vraiment l'être. Certains diraient lunatique, lui disait juste... envoutant.
Et soulevait une question « Mais qui est-elle alors? »

Sans lui laisser beaucoup plus de temps, la jeune femme posa enfin la question. Une question assez osé il faut dire. Il est fort probable qu'elle arrive avant celle sur la race d'un individu.
Chaque cas est unique, chaque individu se retrouvait ici pour une raison qui lui était propre, généralement lié à son passé ou bien à un désir intime.

Mais ce n'est pas cette partie de la courte tyrade qu'il retint. Il se concentra surtout sur la deuxième partie: J’ai entendue dire que c’était le pire endroit qu’il puisse exister, que même l’enfer à coté était comme une ballade dominicale. Alors elle connaissait la nature de cette île avant de s'y rendre... Elle n'était donc pas là vraiment par hasard... Alors elle, pourquoi était-elle là?

Éclipsant sa théorie comme quoi chaque cas était unique, le vampire répondit vaguement comme toujours, ressentant le besoins futile de conserver son passé secret, sa coquille, son point de replis... Ces souvenirs n'appartiennent qu'à lui, et il ne lui reste que ça, alors il ne les dilapidera pas.


« Pour la même raison que tout le monde je suppose. »

Et puis toujours omnibulé par ces paroles, il lui prend doucement la cigarette pour en tirer une petite bouffée, soufflant la fumée vers la voix lactée puis lui rendant, un petit sourire sur les lèvres.

« C'est étrange, vous semblez connaître l'atmosphère assez particulier de l'île et pourtant: vous voilà? »

Lui s'était habitué à cette vie mais une jeune femme récemment arrivée ne devrait pas être aussi à l'aise. Il lui avait par exemple fallu un bon mois pour s'habituer vraiment à l'ambiance.
Alors: comment faisait-elle?
Ou: Pourquoi le faisait-elle?
Donc: Elle doit avoir une volonté de fer...
Ou: Une très bonne raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 1:40

Carisse était une femme, et qui plus est, une vampire. Le changement dans la façon que Petter avait de la regarder ne passa évidemment pas inaperçus. Il la regardait avec encore plus d’appuis que précédemment, et elle sentit autre chose. Le voyant pensif, elle sut alors qu’il était en train d’essayer de la cerner. Il se posait des questions, et bien sur n’avait aucune réponse. Même elle n’avait pas toutes les réponses aux questions qu’elle se posait sur elle-même, sur sa vie, sur ce qui faisait qu’elle était là ce soir…

Evidemment, comme elle s’y attendait, Petter ne lui donna qu’une réponse évasive. Si on pouvait appeler cela une réponse d’ailleurs. Mais Carisse ne s’en offusqua pas, après tout, ils étaient de parfaits inconnus l’un pour l’autre, et elle non plus n’allait pas lui raconter sa vie comme ça le premier soir. Avant qu’elle n’ai put ouvrir la bouche, Petter s’empara de la cigarette, tira une bouffée et la lui rendit. Quand elle la repris, ses doigts fins vernis du même rouge que son rouge à lèvre frôlèrent les siens, la faisant frissonner. Elle remit la cigarette à ses lèvres, toujours avec cette douce insolence presque obscène tant elle incitait à des pensées perverses.


- C'est étrange, vous semblez connaître l'atmosphère assez particulier de l'île et pourtant: vous voilà?

De nouveau, un sourire éclaire le visage de la jeune Carisse. Elle fuma encore quelques instants en silence avant d’écraser le mégot sur la pierre et de le lancer dans l’herbe non loin de là. Sur ce geste, elle repartit dans l’eau chaude qui lui mordit délicieusement la peau. Elle fit quelques brasses, puis revint vers Petter pour répondre à sa question. Elle se plaça face à lui, les bras croisés sur les jambes du jeune homme, le regard plongé dans le sien.

- Cela vous étonne tant de voir une femme de ma prestance sur une Île comme celle-ci ? Pourtant je suis sure que vous serez d’accord avec moi, Monsieur Jhonson, chaque cas est unique. N’est-ce pas ? Pour ma part, si je suis venue ici c’est en partie pour trouver ce qui à fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Et cela m’amusait, comme concept.

Sur ces mots, elle remonta de nouveau sur le bord de pierre et se pencha furtivement sur Petter pour murmurer avec malice :

- Je trouvais cette perspective excitante !

Carisse lui décrocha de nouveau un sourire épatant. A ce moment, un petit miaulement retentit dans la nuit. La jeune femme détourna la tête pour voir un chat non loin d’eux. Elle le fixa un instant, sans faire un geste, et le matou se mit à cracher, les poils hérissés. Haussant un sourcils, la jeune femme pencha la tête sur le coté et le chat s’enfuit, soudainement apeuré. Carisse se retourna vers Petter avec un air faussement étonné, comme si elle ne savait pas la vision d’horreur qui était passé dans les yeux du félin. Comme si de rien n’était, elle battait doucement des pieds dans l’eau, ridant la surface de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 2:49

Spoiler:
 

Travaillant encore et toujours sur le suspens, la belle retourna dans l'eau, laissant à nouveau Petter seul à la surface. Eh bien, cela semblait être une habitude chez elle... Assez désagréable pour être honnête. Le vampire a beau être quelqu'un de plutôt patient, il n'apprécie que moyennement cette attitude. Mais il se tait et accepte. De toute façon la meilleure manière d'obtenir des réponses est de se taire et d'attendre. Presser l'informateur ne servirait à rien mis à part à l'agacer et reculer le moment des révélations.

A son retour à la surface, Carisse croisa effrontément les bras sur ces jambes pour finalement répondre à sa question après un petit préambule.
Tout d'abord, elle reprit sa pensée « chaque cas est unique »... Amusant. Comme si elle lisait ces pensées.
Quand à la raison de son arrivée, elle était somme toute acceptable. Se qui l'étonna par contre était la fin de sa phrase. Que voulait-elle donc dire par là? Ce concept l'amusait? Qu'est-ce qu'il y avait d'amusant ou, comme elle le disait à la suite, d'excitant? C'était parfaitement normal. Surpris, le vampire la fixait, semblant attendre une explication qui ne vint pas. Il allait lui poser quand il se dit qu'il aurait tout le temps plus tard et que ce qu'il voulait maintenant, c'était s'amuser.
Séduire et être séduit.
Pas forcement pour arriver à la fin logique, juste pour le plaisir. Le plaisir de tous les vampires, non? Séduire.
D'ailleurs en y réfléchissants bien, le « travail » des vampires est très proche de celui des succubs. Séduire pour sa survie, être attirant et charmant...
Mais peu importe, je tombe dans le hors sujet.

A la vue du chat et de son comportement étrange, Petter hausse négligemment les épaules, levant et abaissant non sa grâce une musculature fine et pourtant bien présente. Tout doucement, Petter réveilla son pouvoir pour le déployer vers la jeune femme, presque inconsciemment, comme une habitude. Ce pouvoir peut-être semblable a un pull en cachemire pendant un rude hiver. Doux et léger, il colle parfaitement à la peau, vous réchauffe, vous met à l'aise et ce sans que vous ne vous en rendiez compte... Magique.

Doucement l'immortel se pencha vers elle, ces prunelles d'argent liquide fixés dans celles, enflammés, de sa « proie » du moment.
Sa voix se fit douce, chaude alors qu'il chuchotait, comme il aurait partagé un secret. Comme si elle seule devait être au courant et qu'il prenait les étoiles comme témoins, la lune pour juge. Le cadre se prêtait si bien à ce qu'il avait en tête...


« Sacrément courageux, se rendre seule sur une île inconnu peuplée de créature inconnus... Pour connaître son passé, décider de son avenir sans en oublier son présent. Merveilleuse décision que bon nombre de créatures -humaines ou non- rejetteraient d'ambler.
Mais la peur de l'inconnu ne semble pas vous tarauder... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 13:13

Carisse savait très bien que son comportement commençait à exaspérer Petter. C'était son but. Non pas de l'exaspérer, mais de tester ces réactions suivant ce qu'elle faisait. Quoi de mieux pour cerner un homme et savoir ce qu'il désire ? Et bien évidemment, son petit jeu du chat et la souris fonctionna à merveille. Elle n'en doutait pas, tout les hommes, mortels ou pas, désiraient se rapprocher d'elle ; à leurs risques et périls.
Alors qu'elle regardait de nouveau le firmament couleur d'encre, elle sentit comme une douce chaleur l'envahir. Cette chaleur, ne provenait pas ds sources et de la vapeur qui s'en échappait. Elle venait très perceptiblement -du moins pour quelqu'un comme elle- de son merveilleux compagnon des ténèbres. Doucement, Petter se pencha sur elle, silencieux comme la brume et tout aussi envoutant, sa chaleur l'enveloppant de ses bras tendre et ferme. Sa voix, à l'image de son regard magique, transporta la jeune vampire.


- Sacrément courageux, se rendre seule sur une île inconnu peuplée de créature inconnus... Pour connaître son passé, décider de son avenir sans en oublier son présent. Merveilleuse décision que bon nombre de créatures -humaines ou non- rejetteraient d'ambler.
Mais la peur de l'inconnu ne semble pas vous tarauder...


Si elle l'avait voulut, la jeune femme aurait put tout aussi bien n'être aucunement touchée par cette douce chaleur qui l'enveloppait. Après tout, elle venait juste de se nourrir et même si Méphista dormait profondément, elle aurait put user de sa volonté d'acier pour s'échapper de cette torpeur enivrante. Le soucis ? C'est qu'elle n'en avait aucune envie ! Elle avait envie de jouer, de se sentir désirée, et de séduire. C'était dans sa nature en tant que vampire, et surtout en tant que femme fatale. Toute aussi ennivrante, sa voix fut murmurée, tel un souffle frais et parfumé qui balaya le cou et les lèvres de Petter.

- Si j'avais peur de l'inconnu mon cher ami, je n'aurais pas put survivre jusqu'à notre rencontre. Et...

De nouveau, elle laissa sa phrase en suspens. Juste assez de temps pour rapprocher son visage encore un peu plus de Petter, juste assez de temps pour humer délicatement son exquis parfum, juste assez de temps pour lui laisser à peine le temps de s'interroger. Elle finit par murmurer en plongeant son regard ardent au plus profond de son regard de lune.

- N'aurait-ce pas été dommage ? Que l'on passe à coté, l'un de l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 14:40

Une séductrice, femme fatale comme il l'avait espéré. Loin de s'offusquer de sa nouvelle attitude, la belle avait habilement jonglé, jouant tout comme lui son rôle de séductrice, ce qui était vraiment loin de déplaire à notre vampire.
Amusé et charmé, il passa à nouveau son regard sur le corps de la jeune femme. Légèrement chaud, humide grâce aux quelques gouttes qui la recouvraient, il dégageait une odeur enivrante et une pointe de séduction. Le regard du vampire passant sur sa poitrine, il ne put s'empêcher de remarquer -non sans délice- que la poitrine de la jeune femme était très légèrement penchée vers lui, attirante et attirée.
De plus, les quelques gouttes qui la recouvraient brillaient sous le coup de la pâleur de la lune, attirant délicieusement l'attention tout en gardant une certaine pudeur.
Et ces jambes... Un ange se serait damnés pour pouvoir ne serait-ce que les regarder. Alors que dire de les toucher... Comme il s'apprêtait à faire.
Délicatement, notre vampire croisa les jambes, les rapprochant ainsi de celles de la jeune femme, les effleurant délicatement, provoquant des petits chatouillis agréable qui faisaient irrésistiblement monter son désir.
D'ailleurs, ces yeux ne cachaient rien. Il avait bien compris qu'elle aimait autant que lui séduire, alors autant lui laisser se plaisir qu'elle avait gagné honorablement.
Alors dan son regard, cessant de se cacher à la face du monde, cette petite flemme s'embrasa et grandit, devenant omniprésente et transformant ces yeux en argent liquide qui la couvait comme un bien précieux. Après tout, chaque femme veut se sentir unique, n'est-ce pas?


« Ne parlons pas de malheur ma chère. Cette délicieuse soirée ne s'y prête guère. »

Son sourire, affichant fièrement ces deux canines, dévoilait un nouvel aspect de sa personnalité: plus sauvage, plus bestiale, plus vorace. Plus vampirique...
Conquérir sa proie, la charmer, l'envouter...
Se rapprochant encore un peu, Petter était à présent très proche d'elle, son souffle chaud, mélange de menthe douce et de quelque chose de totalement différent caressant sa joue.
Aussi proche, il percevait son désir, son attirance et cette légère odeur qui se dégageait de sa peau de manière plus prononcé.

Levant doucement sa main, emplissant ces gestes d'une grâce féline envoutante, l'être des ténèbres effleura sa joue du bout des doigts pour se placer derrière son oreille, une mèche invisible lui servant de prétexte pour effleurer sa peau qui la sentait conre ces doigts aussi douce qu'il l'avait pensé. Aussi douce que pâle. Non comme un cadavre, mais plutôt comme une poupée de porcelaine, fragile et pourtant si belle.


« Une beauté à tenter un ange... » Pensée à peine formulé, délicatement prononcé et raisonnant tendrement dans le silence de la nuit troublé par le seul clapotis de l'eau contre les pieds de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 16:48

L'ambiance devenait de plus en plus joueuse, et cela plaisait énormément à notre jeune Carisse. Et joueuse elle l'était, un peu comme le félin qui s'amuse avec sa proie avant de la dévorer. Dévorer... Le sourire de Petter dévoila justement ses crocs qui firent frissonner la jeune femme. Ce n'était pas les crocs en eux même qui lui provoquèrent ce frisson, après tout elle avait les mêmes, mais plutôt ce qu'ils signifiaient. Ses petites canines immaculées étaient le symbole de la bestialité qui sommeillait en ce parfait gentleman, la métaphore de l'animal qui se terrait derrière cet homme si parfait. Et l'aventurière qu'elle était avait hâte de découvrir cet aspect de sa personnalité.

Ce fut Petter qui fit le premier geste vers la jeune femme. Il porta sa main à son visage, effleura sa joue du bout des doigts pour venir les placer derrière son oreille. Un simple effleurement.
Il provoqua chez Carisse une tempête enflammée qui embrasa de plus belle ses yeux de pierre précieuse. Elle se sentit frissonner de tout son corps, encore plus que lorsque les jambes de Petter avaient touché les siennes. La tempête devient ouragan lorsque les mots délicat de Petter vinrent, envoutant, s'emparer de l'âme de la jeune femme.

Carisse aussi voulait le toucher. Elle se retint en premier lieu, lui dessinant l'un de ses plus beaux sourires. Le silence les enveloppait comme une douce couverture, une bulle les coupant du monde, et des soucis du quotidien. Plus rien ne comptait en dehors de l'instant présent. La jeune vampire levant sa main et du bout des doigts, esquissa une caresse sur la main de Petter près de son visage. Lentement, elle remonta sa douce caresse pourtant brulante, le long de son bras, parcourut son épaule et termina sa course sensuelle sur son cou. Toujours souriante, elle n'hésita pas un instant et pencha son visage vers le sien. Tendrement, elle déposa un baiser d'une délicieuse insolence et pourtant aussi léger qu'un papillon, sur les lèvres de l'immortel. Il n'avait duré qu'une seconde mais elle y avait ainsi déposé sa marque parfumée pour des siècles. Elle ne recula pas et sourit de nouveau, contre ses lèvres, murmurant dans un souffle exquis.

- Pardonnez mon audace, mais je n'ai pas put résister.

Évidemment, elle n'était pas du tout désolée. Mais c'était une forme de politesse. Elle montrait ainsi, par une simple phrase, qu'elle serait prête à connaitre mieux cet homme encore presque inconnu. Et puis, on n'embrasse pas les gens de la sorte d'habitude. Mais cette soirée était loin d'être une soirée ordinaire, elle avait comme le pressentiment qu'elle resterait gravée en elle pour des siècles et des siècles. Il fallait donc faire bonne impression, et rester courtoise. Elle recula legerement pour ne pas se faire trop imposante, et plongea son regard dans celui de lune de Petter, pour voir comment est-ce qu'il réagirait après sa douce action.

- Tu t'aventures sur un sentier dangereux Carisse !
- Quelle douce aventure ~
- Viens pas te plaindre après !


Carisse repoussa sa sœur dans un coin de son esprit. Elle ne voulait surtout pas être dérangée ce soir, surtout pas ce soir. Pour une fois qu'elle allait passer une bonne soirée, avec une excellente compagnie, elle ne voulait pas que son idiote de sœur jumelle gâche tout. Mais c'est ça le soucis quand on maudite... On est jamais vraiment seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Ven 31 Déc - 17:25

Ce baisé, Petter l'a espère sans vraiment l'oser. Pas par peur de sa réaction, mais pour laisser ce plaisir à Carisse, le plaisir de la conquête. Faire le premier pas, c'est imposer sa marque sur l'autre. Après ce geste, le vampire ce souviendrait que c'est elle qui a agit, qu'elle est... une conquérante. Et quoi de plus doux et plaisant qu'une conquérante?
Conquérir et être conquit...

Et puis à nouveau ces douces excuses qui n'ont rien de sincères évidement, mais qui sonne légèrement à l'oreille. Concrétiser l'action par la parole, c'est ne pas la nier. Alors ces paroles plus que son acte firent sourire le jeune homme.


« A nouveau vous vous excusez inutilement ma chère. »

Les yeux de l'ange des ténèbres ne lâchaient pas les lèvres de la jeune femme qui avaient étés si douces sur les siennes, quelques instant plus tôt. La douceur est merveilleuse car empreinte d'une vérité légendaire, une promesse chuchoté à qui sait l'écouter.
Mais la douceur doit-être correctement utilisé car en l'alliant à un soupçons de douleur, -infime mais bien présent-, elle peut devenir bien plus que merveilleuse. Elle devient une vérité toute autre. Elle devient la confiance des amants et la brûlure du désir.


« Puis-je? »

Sans réellement attendre de réponse, Petter se pencha à son tour vers elle pour un baiser plus profond, plus passionné. Ces mains en coupe autour du visage de la jeune femme, il garde les yeux fixés dans les siens, offrant une toute autre intensité à cet échange.
Alors, quand il sent qu'elle désir un peu plus, le vampire titille du bout de ces canines sa lèvre inférieur, exerçant une légère pression contrôlée, parfaitement dosé pour provoqué une douleur agréable.
Sentant un mince filet de sang entre ces lèvres, Petter fini par s'écarter, fermant les yeux à peine quelques secondes...


« Délicieuse... »

Intentionnellement, Petter avait abrégé le baisé, comme pour l'inciter à en demander plus, la pousser à venir le chercher d'elle-même.
Conquérir pour Séduire...
Être Conquit pour se sentir Séduit...

Danser le fier balai des êtres, se cherchant mutuellement, relevant l'atmosphère soutenu, la rendre insoutenable, pousser l'autre dans ces derniers retranchement...
Aimer et être aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Gentleman
avatar

Vampire Gentleman


Messages : 533
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 26
Localisation : Derrière toi

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Attirance
Maître/Esclave de: Ai-je l'air d'un esclave? D'un maître?

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Sam 1 Jan - 23:14

[Post mis en pause jusqu'au retour de Carisse]
A ne pas supprimer
S'il vous plait Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're just a piece of meat.


Messages : 55
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 25

Passeport de YNS
Race: Demi-Vampire Maudite
Pouvoir: Volonté de Fer
Maître/Esclave de: l'appétissant Edric Sand ~

MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   Sam 29 Jan - 16:14


Un long frisson s'empara de la jeune vampire quand son compagnon nocturne pris son visage entre ses mains avec une douceur évidente, son regard plongé dans le sien. Ce long frisson atteint son point culminant quand les lèvres de Petter rencontrèrent de nouveau les siennes et il se transforma en soupir de plaisir quand les canines de ce dernier entamèrent sa lèvre pour recueillir un mince filet de sang. L'odeur du sang emplit ses narines comme un délicieux et dangereux poison qui lui fit tourner la tête autant que les attentions du gentleman. Se laissant aller un instant, elle sentit ses jambes trembler et ses mains se refermèrent avec fermeté sur les bras de Petter.

L'atmosphère était de plus en plus brûlante, et cette impression était renforcée par la douce vapeur qui s'échappait des sources, et de leurs corps rendus tout aussi chaud par leur immersion dans l'eau.


« Délicieuse... »

Carisse qui avait momentanément fermé les yeux pour se reprendre, les rouvrit en entendant la douce caresse des mots de Petter. De nouveau, ses yeux de sang plongèrent dans les siens. Mais cette fois-çi, une lueur différente les illuminaient. C'était l'excitation. Comment nommer autrement cette sensation succulente qui coulait en elle ? La seule perception du sang avait réveillée les envies de la jeune femme, qui était déjà aux aguets face à l'attitude de Petter et à l'attraction qu'il exerçait sur elle. Mais pour le moment, elle réussissait à se contrôler. C'était une bonne chose.

Petter avait rapidement abrégé leur baiser et, elle n'en doutait pas une seconde, n'attendait qu'une chose : qu'elle l'embrasse à son tour. Elle hésita un instant. Devait-elle le faire languir, comme elle en avait l'habitude ? Ou se laisser aller contre cet inconnu si désirable ? Malgré son envie grandissante, elle prit les mains de Petter en glissant dans l'eau en l'entrainant avec elle. Ce faisant, elle lui souriait d'un air félin. Elle recula en gardant ses mains dans les siennes, ne cessant de le dévorer du regard, jusqu'à ce que l'eau soit au niveau de sa poitrine, juste un peu en dessous. L'eau chaude, encouragée par leur mouvements, caressaient leurs corps tout aussi pale l'un que l'autre. La jeune femme se mit sur la pointe des pieds, passant le bout de ses doigts vernis de rouge sur les épaules de Petter. Elle murmura de sa voix sensuelle et aussi excitante que l'ambiance qui devenait presque insoutenable.


- Je suis réellement enchantée d'avoir fait votre connaissance...

Sans plus attendre, cela lui été désormais impossible de refouler ses pulsions, elle déposa de nouveau ses lèvres sur celles de Petter. L'embrassant avec une douce et animale fougue, elle ressentit l'envie brutale de le gouter. De gouter son sang. Elle refoula cette envie avec autant de force que possible, elle ne pouvait pas prendre ce risque après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Bonsoir Mademoiselle" [Dame Von Levista]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Sources chaudes-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit