AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 ° Que la fête continue ! * { Tsukasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 75
Date d'inscription : 12/06/2010
Age : 25
Localisation : Marché des esclaves.

Passeport de YNS
Race: Hybride - Neko
Pouvoir: Ouïe développée
Maître/Esclave de: Tsukasa

MessageSujet: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Dim 21 Nov - 21:33

    Il n’avait plus parlé pendant un bon moment, ne répondant à nouveau plus aux réflexions de la jeune hybride. Franchement, il était déprimant. A croire qu’il ne comptait pas réagir une seule fois. A moins que ce ne soit la foule qui dérangeait. Sans doute. Il était peut-être trop timide et trop réservé. C’en était marrant rien que d’y penser. Un vampire timide. Mais c’était d’un autre côté, impensable… Quand on est l’un de ces monstres, on est rarement gentil. Il devait juste préparer un coup, un moyen pour lui répondre de manière… plus intensive. Et bien, Hana n’attendait que cela, elle pourrait s’amuser ainsi. Néanmoins, elle aurait quand même souhaité une réponse quelconque à ses remarques. Mais ne pas répondre était un autre moyen de réagir. Et cela pouvait même dissimuler une certaine frustration qu’il enfuyait au fond de lui. Ou peut-être même qu’à force d’entendre les remarques de la jeune neko, il avait décidé d’abandonner. L’abandonner avant même de l’avoir acheté, c’était un record ! Hana sourit en y pensant. Elle faillit rire mais se retint, elle ne voulait pas ennuyer un peu plus ces être supérieurs, comme ils disaient. Fixant toujours ce vampire, la jeune hybride souriait à pleines dents. Elle ne semblait pas du tout souffrir de tous les coups qu’elle avait déjà subi jusqu’à présent, sans doute parce qu’à chaque fois qu’un monstre stupide comptait l’acheter et se trouvait devant elle, elle s’amusait, s’amusait à les rendre ridicules et s’amusait à leur faire changer d’avis. Mais malgré tout, celui-ci se trouvait toujours pointé devant la cage de la jeune neko. N’avait-il pas compris que ça ne servait plus à rien d’espérer pouvoir l’acheter. C’était peine perdue, même pour un vampire se prenant de haut comme lui. Alors pourquoi ne bougeait-il pas ? Obstiné ? Sans aucun doute. Têtu ? Evidemment. Mais également fou. Et voilà, il agissait enfin. Enfin… Agir… Elle n’avait pas trop compris ce qu’il se passait, mais un court instant, elle sentit sa respiration différente. Elle avait eu, ne serait-ce que quelques secondes, dur à respirer. Que lui arrivait-il ? Ce n’était pas normal. Mais personne ne semblait s’en inquiéter ? N’était-ce qu’elle qui avait du mal à respirer ? Mais alors, c’était quoi cette action ? Qu’avait fait ce stupide vampire ? Hana rageait au fond d’elle mais ne souhaitait absolument pas le lui montrer. Il serait bien heureux s’il voyait que sa petite ruse avait mis la jeune hybride en colère. Mais comme cela ne dura que quelques instants, la rage de la demoiselle ne dura également que quelques secondes. A nouveau maître de sa respiration et de ses mouvements, Hana fixa simplement le vampire, sans un mot. Même pas une provocation depuis ses dernières paroles. Il y avait un grand moment de silence, celui-ci semblait pensif, et elle, elle semblait se questionner. Elle se demandait quand tout ceci allait prendre fin. Et surtout, savoir finalement le choix définitif de ce vampire, de ce soit disant maître.

    Elle n’y croyait pas. Il avait finalement décidé de l’acheter. Il semblait bien téméraire. Mais s’il était à ce point masochiste, qu’il l’achète. Elle n’avait certainement pas peur d’un monstre tel que lui. Et elle pourrait finalement s’amuser un peu plus longtemps. Elle pourrait continuer à l’ennuyer et à le provoquer jusque chez lui. Et jamais, au grand jamais, elle ne ferait quoi que ce soit pour ce vampire. Il pourrait toujours se brosser s’il souhaitait que la jeune hybride l’aide pour quoi que ce soit, ou qu’elle lui fasse un quelconque service. Elle n’était pas ce genre d’esclaves. Non, elle était plutôt le genre d’esclave rebelle et insoumise. Mais il avait malgré eu l’audace de prononcer ce mot « esclave », lui parler ainsi, comme s’il ne s’agissait que d’un être inférieur, c’en était prétentieux et hautain. Ce que Hana détestait le plus chez ceux qui se disaient maîtres. Oui, elle le détestait vraiment ce petit blond prétentieux. Elle allait lui rendre la pareille, voire au centuple. Elle aurait également bien tenté une fugue, mais c’était peine perdue, elle allait donc attendre sa maison pour faire des misères, et pourquoi pas ne pas s’échapper un peu après. Oui, elle allait procéder de cette manière. Sur le chemin, elle était traitée comme tout esclave, obligée de coller son maître. Peur qu’elle s’échappe ? Sans doute. Ou bien était-ce à cause de tous les démons qui rôdaient tout autour. Elle croyait plus à la première supposition, mais elle ne le saurait jamais vraiment et ce serait une perte de temps que de demander sa raison. Cette humiliation dura un bon moment, vu qu’il n’était, en plus, pas venu en voiture mais bien à pieds. Elle dut donc marcher avec cet homme tout le long du chemin jusqu’à sa maison. Les autres fois, au moins, ces débiles venaient en voiture et lui permettait d’éviter les regards lourds de ces monstres dans les rues. Mais elle pouvait également voir qu’elle n’était pas la seule dans ce cas de figure. Certains faisaient même pitié à la jeune hybride, ceux qui se montraient dociles envers leurs bourreaux. C’en était pénible et dégoûtant à la fois. Comment pouvait-on se soumettre ainsi ? Ils étaient avant les maîtres et les seuls habitants de cette île et ils aidaient pourtant les intrus, ceux qui les soumettaient ? C’était contre nature. Hana n’avait qu’une envie, foutre une bonne claque à tous ces esclaves soumis. Selon elle, ils avaient perdu leur âme dès qu’ils servaient volontairement ces monstres. De toute façon, c’était peine perdue. Ils avaient comme subi un lavage de cerveau. Elle ne devait donc pas gaspiller son énergie pour les autres, pas tant qu’elle avait, elle-même, des soucis. Elle devait avant tout se dégager de ce problème, ce problème qui avait le physique d’un petit blond gringalet. Soupirant, elle le suivait sans un mot. Non pas qu’elle avait perdu son répondant, ni même son côté sale peste, simplement qu’elle n’en avait pas envie, pour l’instant. Et qu’elle savait, qu’entouré de tant de monde, ce petit blondinet ne réagirait pas plus qu’à l’intérieur de cette boutique.


    *J’espère pour lui qu’on arrive bientôt, je commence sérieusement à fatiguer.*

    Et heureusement pour elle, comme pour lui, ils venaient d’arriver. Une maison plutôt grande et dans laquelle elle ne voulait absolument pas mettre les pieds, une fois devant. Pourquoi ? Elle réalisait que dans celle-ci, il serait dans son élément, le petit blondinet. Mais c’était ainsi. Ils n’avaient pas marché jusqu’ici pour rien. Il avança le premier avant de se tourner vers elle. Elle n’avait évidemment plus trop le choix, et elle avança à sa suite. Toujours à peine habillée de son pull large tombant jusqu’à ses coudes et un peu au dessus de sa poitrine, ainsi que de sa jupe courte, la demoiselle se réchauffait un peu dans la maison. Evidemment, ce n’était pas une raison pour remercier ce vampire.

    "Alors c’est ça, votre maison ? Et vous y vivez seul ? A moins qu’il n’y ait déjà quelqu’un d’autre similaire à moi…"

    Attendant simplement une réponse, Hana restait debout, dans cette entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre/Maitresse
avatar

Maitre/Maitresse


Messages : 33
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 23

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Modifier l'air
Maître/Esclave de: Misa Atsuko / Hana Minashiro

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mar 23 Nov - 19:49

    Enfin, ils avaient quitté ce marché. A vrai dire, Tsukasa n'aimait pas trop cet endroit rempli de Démons assoiffés de désirs. Le seul charme de ce lieu était de voir des Humains et des Hybrides dans des cages. Ils étaient dans la rue, où il n'y avait plus rien de charmant. Par ci et là se trouvaient des maîtres se promenant avec leurs esclaves. Tsukasa et l'Hybride marchaient proche l'un de l'autre. N'ayant pas de laisse ou de chaînes comme les autres, ils étaient presque collés. Tsukasa devait bien montrer aux autres que c'était son esclave, sinon des Démons risqueraient de lui sauter dessus...

    Tsukasa nota que son esclave n'ouvrait pas la bouche durant tout le trajet. Était-elle émerveillée de revoir à quoi ressemblait l'extérieur ? En tout cas, c'était déjà différent du marché. On dirait... des vacances. Oui, des vacances pour les oreilles ! C'était calme. Du moins, si on enlevait le bruit des quelques voitures et des passants. Ils marchaient, c'était bien mieux qu'être en voiture. Là, ils pouvaient sentir le vent caresser leur peau. Par contre, Tsukasa évitait au maximum le soleil en marchant du côté ombreux de la rue. Du moins, quand il y avait de l'ombre.

    Le Vampire remarqua qu'il ne connaissait toujours pas le nom de son esclave. Mais vu qu'elle ne parlait pas, il n'avait pas envie de briser le silence. Si déjà elle n'ouvrait plus la bouche, il ne fallait pas lui en donner l'occasion. Une fois qu'ils arriveront, il aura tout le temps de la questionner sur son identité. Et voilà qu'ils arrivent. Devant eux se dressait la maison où habitait le garçon. Celui-ci alla ouvrir la porte et entra sans attendre. Son esclave le suivit, et une fois qu'elle fut à l'intérieur, il ferma la porte derrière elle.

    Ils se trouvaient dans le hall d'entrée, avec un petit porte manteau accroché sur le mur. Le long du couloir laissait voir quelques portes donnant à différentes salles de la maison. Salon, salle à manger, ... Au bout se trouvait un escalier qui permettait de rejoindre les chambres et la salle de bain à l'étage supérieur. Mais bien que l'Hybride ne connaissait pas les lieux, elle n'avait pas l'air curieuse et restait au pied de la porte d'entrée. Elle lui posa une question à propos du nombre de personne habitant ici. Tsukasa répondit sans vraiment répondre à sa question :


    " Tu le remarqueras bien assez tôt. "

    Puis il se tourna vers les quelques crochets sortant du mur et déposa son chapeau sur l'un d'entre eux. Il fit ensuite quelques pas dans le couloir avant de se retourner vers la jeune fille et de reprendre la parole :

    " As-tu quelque chose dont tu as envie de faire ? Euh, attend. Tout d'abord, comment t'appelles-tu ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 75
Date d'inscription : 12/06/2010
Age : 25
Localisation : Marché des esclaves.

Passeport de YNS
Race: Hybride - Neko
Pouvoir: Ouïe développée
Maître/Esclave de: Tsukasa

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Dim 28 Nov - 19:31

    La balade, enfin, si l’on peut appeler cela une balade, avait été des plus mortelles. Pas un mot, autant du côté de la jeune hybride que du côté de celui qui se disait être son maître. A croire qu’il le préférait ainsi, et ce n’était pas plus dérangeant pour Hana. Après tout, que pouvait-il dire ici et maintenant ? Il ne l’écouterait à nouveau pas et tous ces monstres autour d’eux regarderaient le spectacle d’un air amusé. C’était donc plus qu’inutile de gaspiller de la salive dans ces rues. Néanmoins, le chemin semblait du coup plus ennuyeux que lorsqu’elle pouvait embêter, ennuyer ces démons dans le marché des esclaves. D’accord, elle était dans une cage miteuse, elle était mal habillée et à peine nourrie, mais au moins, elle pouvait s’amuser en les foutant en rage. Là, elle devait seulement le suivre. Evidemment, elle le faisait. Elle n’y gagnait rien de s’échapper à ce moment-là, elle se serait fait facilement rattraper et donc ça n’aurait servi à rien si ce n’est à faire enrager le jeune vampire. Evidemment, elle aurait souhaité le faire enrager, mais certainement pas de cette manière. Elle voulait le faire rager de par son comportement et peut-être par un départ futur qui se conclurait par un succès. Mais voilà, elle n’en était pas là, elle était bien loin de son but pour l’instant. Soupirant de temps en temps, Hana ne traînait cependant pas, suivant et collant, selon ses désirs le vampire qui ne souhaitait voir Hana trop loin de lui. Mais elle y perdait, elle se retrouvait dans l’ombre à tout instant et il ne mettait pas un pied hors de l’ombre. Elle était bien mal partie avec un vampire. Elle ne pouvait pas aller trop loin, mais du coup, elle se retrouvait forcément dans l’ombre. Elle voulait de la lumière, elle, un peu plus de vie. C’était pénible de tout le temps se retrouver dans l’ombre, dans le noir, la lumière, elle, donnait la vie. Mais soit, elle n’allait de nouveau pas le chercher maintenant, elle le suivait sans un mot, elle le savait, c’était la seule chose à faire. La marche fut longue jusqu’à ce qui ressemblait être la maison de ce vampire, de ce blondinet. A l’intérieur, on voyait que ce n’était pas une simple maison, comme on aurait pu le croire vu de l’extérieur. A vrai dire, on pouvait même confirmer que cela ressemblait à une maison de vampire. C’était typiquement du style et du goût d’un vampire. Mais peu importe, c’était avant tout une maison. Et une fois à l’intérieur de celle-ci, elle avait bien assez chaud et elle pouvait enfin reposer ses pieds. Oui, enfin, si seulement ce cher maître le lui permettait. Enfin, de toute façon, avec ou sans son accord, elle foutrait un vrai carnage dans cette maison, et ça serait bien marrant, de voir sa réaction, de le voir s’énerver, sans doute. Mais est-ce qu’il aimerait cela autant qu’elle ? Certainement pas, mais tant qu’elle pouvait assister à de beaux et marrants spectacles, c’était le principal. Et c’était de sa faute. C’était de sa faute si elle était ici maintenant. Ce serait donc à lui de subir les conséquences de ses choix.

    Le petit blondinet mit du temps avant de répondre à sa question. Et tout ça pour ne rien dire en fait. Elle le verra bien ? Evidemment, il avait raison. Evidemment qu’elle le verrait bien et le saurait bien assez tôt. Mais s’il s’amusait ainsi à ne jamais lui répondre, elle allait tout doucement commencer à faire la même chose. Soupirant, Hana entendit ensuite sa question. Son nom ? Ah ? Parce qu’il s’intéressait à son nom ? Jusqu’à présent il avait pourtant si bien utilisé le nom d’esclave. Elle croyait qu’il n’y avait que ce mot dans sa bouche… Soit, il voulait savoir son nom ? Elle n’allait pas se montrer impolie le premier jour. D’un sourire amusé, la jeune hybride prit à nouveau la parole.


    "Hana, Hana Minashiro. Mais je doute que cela ne vous intéresse réellement. C’est une question d’éducation, n’est-ce pas ? Et bien, toujours dans une idée de politesse, je vais vous demander votre nom également. N’est-ce pas normal que celui qui pose une telle question y réponde aussi ? Et ce que j’ai envie de faire sur l’instant ? Absolument rien."

    Envoyant ses paroles telles une nouvelle pique, Hana se doutait de toute façon de la réponse du vampire. Il lui demanderait de l’appeler maître, comme tous le voulaient. Mais voilà, elle se refusait à parler comme tout le monde. Jamais elle ne l’appellerait maître et jamais, au grand jamais, elle ne lui ferait des courbettes ou encore ne lui rendrait le moindre service. Et le vouvoiement n’était qu’une envie de distance. Certainement pas une preuve de politesse ou de respect. Elle n’avait juste pas envie de montrer un quelconque rapprochement en le tutoyant. Néanmoins, impolie, elle l’était déjà, mais autrement. Elle ne voulait absolument pas que le jeune vampire se croit important pour elle, elle ne lui montrerait aucune preuve de gentillesse ou de rapprochement. Elle resterait tout le temps distante, ça marchait assez bien avec les autres aussi. Allait-il apprécier ce vous ? Allait-il apprécier qu’elle se montre si distante ? Allait-il apprécier la vie avec celle qu’il prenait pour sa nouvelle esclave ? Il lui en faudrait énormément, du courage, pour tenir face à une telle peste toujours pleine de ressources et de nouvelles idées. Elle n’était certainement pas du genre à baisser les bras pour un rien.
    Scrutant la pièce de son regard perçant de neko, la jeune demoiselle finit par poser à nouveau son regard sur son interlocuteur et sur les environs.


    "Et vous ? Vous avez sans doute des idées de ce que vous voulez faire ou de ce que vous voulez que je fasse pour vous ? Je me trompe, peut-être."

    Un dernier regard franc et pourtant amusé. Hana attendait désormais la réaction du jeune blondinet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre/Maitresse
avatar

Maitre/Maitresse


Messages : 33
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 23

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Modifier l'air
Maître/Esclave de: Misa Atsuko / Hana Minashiro

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mer 1 Déc - 22:59

    Hana Minashiro... Tsukasa connaissait enfin le nom de la personne qu'il côtoie depuis près d'une heure déjà. Mais au lieu de simplement répondre à la question, elle faisait des phrases à rallonge en parlant de politesse et d'autres choses. S'il fallait donner la définition de pipelette, Tsukasa en avait une en face de lui. Elle demandait le nom de son maître par pur politesse. Comme quoi, il ne l'intéressait pas le moins du monde. Tout ce qui l'importait c'était sa petite personne. Remarque, les esclaves sont habituellement seuls et sont donc tournés sur eux-mêmes. Bien qu'il gardait son calme, il fallait tout de même lui répondre.

    " Je n'ai plus de nom... Mais je me prénomme Tsukasa. "

    Une personne sans nom. Ça existe lorsqu'on n'a plus de famille. C'était le cas du Vampire dont les parents ont été tué par des Hybrides tel que son esclave. Rien ne l'empêcherait de la tuer pour venger les siens, mais ce serait bien trop simple et sa soif de vengeance ne serait pas totalement étanchée.

    Une autre question suivie la première. On voyait bien la différence entre l'extérieur et l'intérieur. Dans un bâtiment, la bouche d'Hana n'arrête pas de s'ouvrir alors qu'à l'extérieur, elle reste fermée. Pourquoi ne pas dormir à la belle étoile ? Tsukasa y retrouvera sans doute le calme qu'il avait auparavant.

    " Je vais me reposer un peu. Pendant ce temps, tu n'as qu'à visiter la maison. "

    Le Vampire se retourna et reprit sa marche le long du couloir. Il est vrai que son corps était fatigué. A cause de cauchemars, Tsukasa ne dormait plus, voir très peu. Et l'utilisation de son pouvoir le fatigue encore d'avantage. Il n'avait qu'une seule envie, se coucher, se relaxer, se reposer. Ses jambes continuaient d'avancer jusqu'à l'escalier au bout du couloir où il monta marche par marche à une allure plutôt lente. Une fois à l'étage supérieur, il fit encore quelques pas avant d'ouvrir une porte sur sa droite. Voici sa chambre : un beau lit double, une armoire, une table de chevet, et une porte menant à une petite salle de bain. Tsukasa ne ferma pas la porte derrière lui, il avança un peu avant de se laisser tomber en avant sur le lit. Là, ses yeux se fermèrent lentement. Mais il ne dormait pas, il ne voulait pas dormir. Le Vampire ne voulait pas revoir ses cauchemars qui ne cessent de le hanter. Il se demandait ce que pouvait bien faire son esclave. Et pour savoir au moins où elle se trouvait dans la maison, le garçon sentit l'odeur du sang de l'Hybride...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 75
Date d'inscription : 12/06/2010
Age : 25
Localisation : Marché des esclaves.

Passeport de YNS
Race: Hybride - Neko
Pouvoir: Ouïe développée
Maître/Esclave de: Tsukasa

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mar 15 Mar - 2:29

    Alors, même ce fameux maître se présentait et donc, répondait à la question de celle qu’il prenait pour sa nouvelle esclave. Certes, il avait répondu de manière plus posée et surtout moins rallongée, néanmoins, il avait répondu, à la grande surprise de la demoiselle. Il ne lui imposait même pas de l’appeler maître, ni autre forme de soumission. Était-il bizarre au point d’oublier de dire de telles choses ? Ou bien était-ce pour montrer un semblant de gentillesse ? Elle ne pouvait le croire gentil, après tout, c’était l’un de ces monstres, un vampire, un monstre assouvissant ses envies et voulant que l’on lui obéisse autant qu’il le veuille. Oui, il était forcément comme cela, comme tous ces monstres puisqu’après tout il était l’un d’eux. Il ne pouvait déclarer l’inverse, ce serait un mensonge. En tout cas, c’était ce que se répétait la jeune hybride, elle avait toujours pensé comme cela depuis qu’elle côtoyait de tels êtres. Et de plus, ils s’étaient permis de soumettre des êtres déjà présents sur cette île. N’était-ce pas la preuve de leur cruauté ? Alors, il ne pouvait se faire passer pour le gentil, ni lui, ni ses congénères. Mais malheureusement, Hana et le reste des hybrides ne pouvaient prétendre pouvoir les battre aussi facilement, ils étaient bien plus faibles qu’eux, ironie du sort… Cela ne l’empêchait pourtant pas de se montrer rebelle et de lancer par plusieurs fois des piques, et de se montrer plus qu’insupportable. Au moins, de cette manière, ils craquaient tous et lui aussi craquerait, ce n’était qu’une question de temps. Même s’il espérait pouvoir la dompter, il n’y arriverait pas. Hana attendait toujours le jour où l’un d’eux parviendrait à lui tenir tête, tout comme elle leur tenait tête depuis le tout premier jour de sa captivité. Fixant alors ce pseudo maître, Hana le voyait calme, rien ne semblait se dessiner sur son visage, il restait impassible. Il était bien trop confiant, bien trop sûr de lui, cela énervait la jeune neko. Elle ne pouvait admettre qu’il reste à ce point calme, impassible, serein. D’habitude, ses premières petites piques les énervaient déjà. Ce devait être un petit solide. Soupirant, la jeune hybride se décida enfin à prendre la parole, une nouvelle pique ? Sans doute.

    "Dois-je vous appeler maître ou encore Tsukasa-sama ? Je ne voudrais me montrer impolie envers celui qui se dit supérieur à moi, comprenez."

    Encore une touche d’ironie et de haine lancée tel le venin d’un serpent. Allait-il enfin réagir ? Allait-il une fois de plus être impassible, voire insensible à ses paroles. C’était un vampire bien trop serein, elle espérait malgré cela une réponse, preuve qu’elle avancerait dans son envie de le faire craquer, dans son souhait. Et pour la première fois, les maîtres étaient utiles aux esclaves. N’est-ce pas paradoxal ? Mais pire que ça, il lui proposait de visiter la maison de son bourreau, alors qu’il exprimait le besoin de se reposer. Était-il à ce point naïf ? Ne réalisait-il pas qu’elle pouvait s’échapper trop rapidement d’une manière ou d’une autre s’il se trouvait ailleurs ? De plus, s’il s’endormait, il ne la pourrait absolument pas la surveiller. Elle pouvait également tenter de le tuer, ou du moins de le blesser dans son sommeil, il était bien trop insensé, ce vampire, ce Tsukasa. Plutôt surprise mais surtout, plutôt heureuse par cette grande ouverture, Hana pensa à s’échapper. Ce serait facile et c’était si tentant. D’ailleurs, c’était trop facile… Et trop tentant. Il devait forcément manigancer quelque chose ou il devait y avoir un piège. Et elle ne comptait pas tomber dans celui-ci si rapidement. Soupirant, haussant les épaules, Hana ne tenta, pour le moment, pas le diable. Elle se posa simplement devant la porte d’entrée, attendant la suite. Peut-être que le vampire pointerait son nez un moment ou un autre. S’il ne le pointait plus avant un moment, elle mettrait ça sur le compte du sommeil, et dans ce cas, elle penserait évidemment à la fuite. Mais il était, de toute façon, hors de question qu’elle visite cette maison. Ce n’était pas sa maison, ce ne sera jamais sa maison, et elle refusait de faire semblant de s’y intéresser. Elle savait qu’elle ne resterait pas plus d’un jour dans cette maison, alors en quel honneur la visiterait-elle ? C’était comme demander de s’habituer à une vie et à un repère qui n’étaient pas les siens. Il pouvait donc toujours rêver. Pour Hana, c’était hors de question.

    Désormais, elle n’attendait plus que la réaction de son maître, comme il s’était tout d’abord présenter, à la salle de vente. Tout ce qu’elle espérait, ce serait qu’il puisse s’énerver au moins une fois, ce serait une sorte de victoire pour l’hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre/Maitresse
avatar

Maitre/Maitresse


Messages : 33
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 23

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Modifier l'air
Maître/Esclave de: Misa Atsuko / Hana Minashiro

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mar 15 Mar - 21:54


    Hana questionna le Vampire sur la façon dont elle devait le nommer alors qu'il commençait à gravir les escaliers. Maître ou Tsukasa-sama ? Au fond, le garçon s'en fichait un peu. Que ce soit l'un ou l'autre, cela revenait au même. Elle tentait toujours et encore d'obtenir une quelconque réaction du Vampire, mais celui-ci n'avait qu'une seule idée en tête : aller se coucher. Il ne répondit pas, ne ralentit même pas sa marche et continua de gravir les escaliers.

    Le voilà enfin dans sa chambre, lieu tellement convoité par ses envies. Son corps se laissa tomber sur le lit si confortable. Il avait les bras le long du corps et la tête enfuie sur la couverture. Lentement, il tourna la tête sur le côté pour pouvoir respirer correctement. Son corps voulait dormir, mais sa volonté écartait cette option. Par contre, rester allongé tranquillement sur un lit était tout de même reposant. Et bien que son corps avait plutôt besoin de sommeil que de repos, c'était mieux que rien.

    Tsukasa se retourna lentement sur le lit pour avoir le visage tourné vers le plafond et il mit les mains sous la tête en regardant devant lui d'un air songeur. Seul dans cette chambre, c'était calme. Pas une seule remarque remplit d'ironie qui venait agacer les oreilles. Par une seule question inutile ou phrase imprégnée de haine. Enfin le silence, le calme, la tranquillité. Mais tout au fond de lui, le Vampire avait un peu pitié de cette Hybride. Cela lui rappelait un peu ses années en captivité. Il avait aussi ce genre de comportement, sauf qu'il était encore plus direct. Mais avec le temps, ce comportement inutile est remplacé par une haine grandissante au silence. En tout cas, ce n'était pas cette légère pensée qui allait le rendre gentil comme un agneau avec Hana.

    Petit test pour mieux la connaître. Avec les minutes qui passaient, elle allait croire qu'il dormait. Ses yeux devenaient bels et bien lourds de temps en temps, mais il avait l'habitude de lutter contre le sommeil pesant et restait éveillé. Tsukasa était un Vampire. Les Vampires avaient un bon odorat. Cet odorat sentait le sang de l'Hybride. Grâce à son sang, Tsukasa savait exactement où elle se trouvait. Cette petite astuce était là pour savoir ce que ferait l'esclave durant l'absence ou le sommeil de son maître. Pour l'instant elle se trouvait devant la porte d'entrée.

    Cette Hybride qui semblait vouloir tenir tête à chacun de ses maîtres hésitait à fuir ? Cette Hybride qui semblait prendre plaisir à jouer avec les nerfs des autres voulait prendre l'issue de secours ? La fenêtre de la chambre du Vampire se trouvait au-dessus de la porte d'entrée. Si elle sortait, Tsukasa aura tôt fait de sauter pour la rattraper. Il attendait patiemment afin de voir comment Hana allait passer ce test.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 75
Date d'inscription : 12/06/2010
Age : 25
Localisation : Marché des esclaves.

Passeport de YNS
Race: Hybride - Neko
Pouvoir: Ouïe développée
Maître/Esclave de: Tsukasa

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mar 15 Mar - 23:29

    Toujours devant cette entrée, assise tout contre la porte de cette maison, le dos courbé, le menton posé sur ses genoux regroupés, l’un contre l’autre, Hana semblait songeuse. Elle repensait à sa vie d’avant, son enfance, des moments de calme, des moments de joie, des moments d’amusement même, en soit, de bon moments. Tout cela semblait si loin maintenant. Cela faisait déjà quelques années maintenant qu’elle avait perdu toute sa famille de vue, déjà un moment qu’elle ne côtoyait plus les siens, ceux qui étaient comme elle. Cela faisait un moment aussi qu’elle se voyait obligée de côtoyer des humains qu’on ramenait de loin parfois et ces monstres d’esclavagistes. Non pas qu’elle en voulait aux humains ou qu’elle les haïssait, simplement que depuis l’arrivée de ces démons, vampires et autres races dominatrices, cette île était toujours plus bondée et énormément d’hybride étaient déjà morts. Ces humains, au lieu de les tuer, on les faisait venir. Mais Hana faisait malgré tout la part des choses, elle les savait aussi malheureux et torturés qu’elle et les siens. De plus, ils n’avaient pas les quelques dons que la nature donnait aux hybrides selon leur race. Et puis, de toute manière, les hybrides comme les humains, face à ceux qui se disaient être des maîtres ne faisaient pas vraiment, voire pas du tout, le poids. Seule la ruse et l’agacement pouvaient prendre le dessus sur ces êtres pseudo supérieurs. Et c’était sur ces mots que se reposait Hana, c’était grâce à cela qu’elle parvenait à faire craquer tous ceux qui espéraient la soumettre à leurs propres et viles désirs.

    Le passé, la belle vie, le présent, l’enfer, c’était comme cela et Hana ne pouvait rien y changer, malheureusement. Soupirant, tentant de chasser ces bons comme mauvais souvenirs, la demoiselle regardait désormais vers le plafond de cette entrée. C’était d’un ennui mort cet endroit, cette maison, comme toutes les maisons, villas et tous les châteaux où elle s’était déjà retrouvée. C’était encore plus ennuyant lorsque celui qu’elle voulait faire réagir se reposait, laissant ainsi sa proie seule et laissant une très grande ouverture. Elle aurait tellement souhaité l’embêter une fois de plus, l’énerver, mais surtout, le voir réagir. Et malgré toutes les phrases lancées avec ironie et haine, Tsukasa ne réagissait toujours pas. Était-il sourd ? Ne comprenait-il pas qu’elle se comportait avec insolence ? Cela l’amusait-il ? Allez savoir… Hana désespérait. Elle devrait sans doute s’y mettre plus directement et surtout, s’y mettre sérieusement. La première chose à faire, vérifier que ce vampire dormait. Une fois vérifié, elle pourrait s’échapper tranquillement, mais elle devait en être sûre, avant toute chose. Sur la pointe des pieds, vérifiant régulièrement ses arrières, la jeune neko avançait doucement mais sûrement, histoire de ne pas se faire entendre par son bourreau qui jouait en ce moment la belle au bois dormant. Ne sachant trop par où chercher, Hana regarda un peu partout dans le couloir après la première rangée d’escaliers. Elle n’entendit pas un son, pas un bruit, pas un murmure, le néant en soit. Soufflant, haussant les épaules, la jeune hybride n’en était pas malheureuse, bien au contraire. Cela signifiait tout simplement que la voie était libre. Elle pouvait tenter de s’échapper tranquillement, il faisait un petit roupillon, le petit vampire, le petit gamin, comme il s’était présenté, du moins, à peu de choses près. En plus, face à un petit gamin de vampire, elle devait être de capable de plus de choses que face à l’un de ces vieux et sans doute vampires plus habitués à des esclaves au caractère et à l’esprit rebelle.

    Descendant les escaliers comme elle les avait montés, la jeune hybride s’apprêtait à faire une petite fugue. Il lui fallait en profiter, il lui fallait saisir sa peut-être unique opportunité. Surveillant une nouvelle fois ses arrières, histoire qu’elle évite le désastre de la surprise de le voir surgir d’un coup, Hana marcha une nouvelle fois sur la pointe des pieds, une fois arrivée en bas de la rangée d’escaliers. Il lui fallait maintenant se presser, du moins, une fois la porte ouverte. Elle ne devait laisser aucune opportunité à ce vampire, elle ne devait rester à couvert, elle devait se dépêcher, se cacher, et surtout, trouver un moyen qu’il ne la retrouve pas de si tôt. Ouvrant la porte, cherchant malgré tout à faire le moins de bruit possible, Hana passa par-delà l’entrée et se retrouva dehors, certes, elle était toujours dans un endroit reculé, néanmoins, elle pourrait toujours trouver une cachette dans la forêt ou à un endroit lui permettant de se camoufler pour éviter les démons et autres monstres qui rôdaient, prêts à kidnapper le premier esclave s’échappant mais surtout pour éviter Tsukasa, son tout nouveau maître. Elle ne devait surtout pas se laisser faire, ne surtout pas se laisser aller et surtout ne pas se laisser dominer, sinon bientôt, elle nourrirait ce stupide vampire. Elle le nourrirait sans doute par le sang, ils aimaient ça, les vampires, après tout. Et se vider de son sang, hors de question ! Ce serait un bien grand plaisir pour ce blondinet. Et Hana avait l’habitude de déplaire à ses bourreaux, alors un de plus sur sa longue liste, elle ne disait pas non. De plus, cela lui ferait tellement plaisir de le savoir en train de fulminer, de rager parce qu’elle s’était enfui sous son nez, alors qu’il se reposait comme se reposent les bébés et les petits enfants. Elle s’en amuserait, en rigolerait, jouirait, oui, elle serait heureuse. Sa petite fugue avait donc commencé, elle était sortie de cette maison et cherchait du regard un endroit où se réfugier. Scrutant les environs, Hana semblait bien sûre d’elle. Elle ne s’imaginait même pas que de là-haut, de la fenêtre de sa chambre, Tsukasa surveillait ses moindres faits et gestes, grâce à l’odeur de son sang, don des vampires, et pouvait sauter d’une minute à l’autre. Insouciante, Hana pensait uniquement à l’endroit où elle pourrait se réfugier, pendant ce temps. Elle avait raté le test de son maître, certes, mais elle-même, elle ne le savait même pas, elle l’ignorait totalement, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre/Maitresse
avatar

Maitre/Maitresse


Messages : 33
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 23

Passeport de YNS
Race: Vampire
Pouvoir: Modifier l'air
Maître/Esclave de: Misa Atsuko / Hana Minashiro

MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    Mer 16 Mar - 16:56

    L'Hybride commençait enfin à se déplacer. Bien que Tsukasa n'entendait pas ses pas car elle y faisait très attention, elle ne pouvait pas masquer l'odeur de son sang. En tout cas, elle surprit le Vampire en se mouvant vers l'intérieur de la maison. En effet, le garçon était prêt à parier qu'elle allait s'enfuir. Elle montait les escaliers, visitait-elle la maison ? Tsukasa était toujours allongé sur son lit, immobile, entrain de regarder le plafond. Il savait Hana dans le couloir juste après la porte de sa chambre et il ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle pouvait bien faire.

    Tiens, Hana redescendit les marches de l'escalier. Elle s'approchait une nouvelle fois de la porte d'entrée. Peut-être comptait-elle fuir finalement. Lorsque le Vampire sentit que l'odeur de son esclave venait de l'extérieur de la maison, il se leva lentement. Ses jambes n'avaient pas envie de le porter, ils préféraient rester allongées sur le lit. Mais Tsukasa se força à se lever et se dirigea vers la fenêtre. Là, devant sa maison, il vit l'Hybride regardait de droite à gauche comme si elle cherchait un endroit où se cacher. Le garçon laissa échapper un soupir en ouvrant la fenêtre. Il devait avouer qu'il était un peu déçu sur ce coup là.

    Le Vampire sauta par la fenêtre et atterrit tranquillement sur ses pieds. Il se dressait là, devant la porte qu'Hana n'aurait pas dû passer. Lentement mais sûrement, il commençait à marcher en direction de son esclave tout en fixant son visage. D'une voix légèrement lasse, preuve qu'il attendait mieux de la jeune fille, il lui lança ces paroles :

    " Je t'ai sorti d'une cage et t'ai proposé une maison à la place. Faut-il vraiment que je te mette derrière des barreaux pour que tu ne fuies pas ? "
    En l'absence du maître, l'esclave prenait la fuite. Devait-il donc l'attacher ou l'enfermer ? En tout cas, le Vampire n'avait pas l'intention de la laisser partir si facilement. Lui était resté quelques années emprisonné par les Hybrides et il ne comptait pas mettre la barre moins haute. Ce n'était pas en un seul jour qu'elle réussira à fuir. Tsukasa prit deux ans, Hana en prendra peut-être même plus. Ou au moins jusqu'à ce que la soif de vengeance du Vampire sur les Hybrides soit étanchée.

    Tsukasa continuait d'avancer vers la jeune fille tout en continuant de l'observer. Elle ne pouvait plus se cacher. Elle pouvait toujours essayer de courir, mais ce serait peine perdue. Comment allait-elle réagir devant sa défaite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ° Que la fête continue ! * { Tsukasa    

Revenir en haut Aller en bas
 

° Que la fête continue ! * { Tsukasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Maisons et villas :: Maison de Tsukasa-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit