AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Lun 15 Nov - 15:41


Enfin ! L’air infecte de la salle de vente n’agressait plus la jeune succube qui s’étirait au milieu de la rue, le regard lever vers le ciel, un demi sourire aux lèvres, satisfaite de sa réussite jusqu’à présent … La main fébrile de la jeune esclave contre son bras eut pour effet de conforter la maîtresse, et tout en jubilant intérieurement, elle se voyait déjà assise dans sa tanière, la jeune esclave à ses pieds. Un frisson d’excitation parcouru son échine.

« Ne me remercie pas … Je n’ai pas fais grand chose jusqu’à présent. »

Elle tourna son visage vers celui de Neil, lui adressant un sourire charmeur. Puis, son regard se perdit par delà la foule de démons divers et variés qui traînaient dans les rues à cette heure ci … La foule compacte avait de quoi être rebutante, même pour la maîtresse, mais pas pour les mêmes raisons que l’esclave. Cette foule l’écœurait, rien que l’idée de devoir se faufiler parmi ces monstres … Enfin, ce n’était rien par rapport à l’esclave qui devait être terroriser. Sa main se referma doucement sur l’avant bras de la jeune femme au cheveux vert.

« N’ai pas peur, je ne te quitterai pas d’un pouce tant que tu ne seras pas loin de cette ville. »

Elle tenta de la rassurer avec un sourire, puis, se s’engouffra dans la grand rue entraînant la jeune esclave au milieu des magasins et restaurants, et autres lieux moins accueillant … Elles marchèrent ainsi pendant quelques minutes, puis finalement, la succube entra dans une petite boutique qui sentait bon l’ébène et l’acajou, et où était exposé des vêtements, séparé en diverses catégories … Bien ranger, et soigneusement présenter, les habits des maîtres étaient attaché en hauteur, sur des cintres ou plié sur les étagères supérieurs. En dessous, dans des caisses ou dans des paniers d’osier étaient roulé en boule comme des chiffons des vêtements de moindre qualité, destiné aux esclaves.

« Toujours aussi accueillant ici … Enfin, ce n’est pas comme si nous allions planter notre tente ici …
Elle fit la moue, puis se tourna vers l’esclave, reprenant son sourire charmeur, je te laisse choisir se que tu veux et se qui te plait, je t’en prie, sers-toi. »

Invitant la jeune esclave à faire son choix d’un mouvement de bras, la succube regarda tour à tour les différents vêtements, s’arrêtant sur la fin de l’étagère principale, ne jetant son dévolu sur aucune des tenues présentées … Après tout, elle avait fait un session de shopping assez récente avec Louva et la quantité astronomique de vêtements et déguisements qui séjournaient dans son coffre au pied de son lit laissé entrevoir encore de longues heures de jeu. Finalement, laissant la jeune esclave farfouiller à souhait dans les rayonnages, Jiay s’adossa à un meuble assez bas, regardant le dos de l’esclave, se léchant les lèvres d’envie.

*Hum … Il faut que je trouve une astuce pour qu’elle ne prenne pas immédiatement peur en voyant Louva. Zut … Pas moyen de me souvenir si je l’avais attaché ou laissé gambader dans la grotte.*

Elle eut un moment d’absence, tentant de se rappeler dans quel état avait-elle laissé son autre esclave, son regard vide fixant les cuisses de Neil. Après un moment d’hésitation, elle releva la tête. Autant ruser en revenant, là ce n’était pas important, et surtout, si la succube continuait de sembler soucieuse, cela pourrait réveiller la curiosité de la jeune femme. Reprenant sur sa voie mielleuse.

« Alors ? As-tu trouver quelque chose qui te plaise ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Dim 21 Nov - 22:54

Comment enrober de sucre le diable ?


Par quelle miracle suis-je encore en vie ? Comment se fait il que je me retrouve en compagnie d'une maitresse, ou plutôt d'une femme si gentille ? Je n'aurai alors jamais imaginer dans ma pauvre cage qu'un jour mon rêve se réaliserai et que je quitterai cette endroit. Mes cauchemars paraissaient bien plus réalistes ... Un gros porcs pervers abusant de moi à la moindre occasion, me frappant lorsque je désobéis à ses ordres. Mais ce que je n'imagine surtout pas à cette instant, ces que mes rêves n'étaient surement pas aussi terrible que ce qui m'attend. Jiay se joue de moi avec tendresse et un art de comédienne qui me laisse totalement naïve. D'ailleurs tout comme elle, cette femme ne semblait pas apprécier le foule et tout ces démons qui déambules dans la rue en leur jetant des regards souvent déplacés. C'est ainsi qu'elle m'emmena dans ses longues ruelles dans pas presque précipité mais me laissant tout de même rester tout à coté d'elle. Ainsi je ne risquais rien ... Du moins pour le moment. C'est difficile à dire, mais je suis totalement soumise à Jiay qui me protège, je ne quitte pour ainsi dire pas vraiment mon rang d'esclave, mais elle ne traite pas du tout ainsi. Pour preuve, après quelques minutes de marches, nous entrons dans un magasin de vêtements tout fait de bois d'ébènes et d'acajou. La douce odeur du linge propre et neuf me rappelle tant de souvenirs, le shopping que je pouvais faire avec ma meilleure amie. Toute cette vie qui est à présent fini et si loin de moi ... Pensent ils tous à présent que je suis morte ? Disparue ? Mes pensés se perdent un peu alors que je me glisse dans les rayons avec un sourire. Trouver des vêtements étaient un véritable défi avec Ina et j'ai fini par m'habituer à quelques vêtements sexy. En quelque sorte c'est une manière de me rapprocher d'elle et lorsque je porte ses vêtements, c'est un peu elle que je sent.

Je fini par faire mon choix dans ces larges étendages de vêtements, une robe blanche et noir laissant apparaitre un décolleté plus que suffisant et mes jambes à partir du haut du genou. Je prend ensuite quelques sous vêtements de couleur blanche également, légèrement affriolants mais je crois qu'il ne reste que ca. Après tout, cela ne peut pas être pire que ce que je porte à l'instant présent et cela est mieux que rien. Je me tourne ensuite vers Jiay avec la robe à la main qui ne semble pas trop cher et m'approche d'elle avec toujours ce sourire timide. Il y a si longtemps que j'ai pas été heureuse et tout cela c'est grâce à elle. Une maitresse qui vient de me sortir de l'enfer de la servitude. Enfin c'est toujours ce que je crois naîvement, n'apercevant pas cette lueur perverse et sadique au fond de ses yeux.

" - Alors ? As-tu trouver quelque chose qui te plaise ?

- Oui je crois que j'ai trouvé. "


Je lui montre alors fièrement la robe dont je viens de faire l'acquisition dans les rayons. J'espère alors seulement qu'elle me réconforte dans mon choix, dans le pire des cas je peux encore changer. C'est d'ailleurs une chance que je puisse m'habiller seule alors qu'elle aurait très bien pu me forcer à porter quelques chose de bien moins cachant. Je veux dire par là que j'aurai pu restée entièrement nue ! Ce que je me doute pas alors .. C'est que c'est surement ce qu'il risque d'arriver tôt ou tard. Mon dieu ... Quelle idiote non ?


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Lun 22 Nov - 23:26

« Sa t’iras à ravir j’en suis persuadée ! Vas la montrer à la caissière, et files te changer pendant que je me charge de payer. »

La mine réjouit de l’esclave rassura la jeune maîtresse … Visiblement, elle était bien niaise, et cela ne pouvait qu’arranger ses affaires. De plus, le choix de la tenue lui plaisait beaucoup … Son impatience se trahissait légèrement, mais, contente comme tout, l’esclave était déjà partie enfiler sa nouvelle tenue après l’avoir brièvement montré à la vendeuse qui n’avait pas décrocher un mot depuis que la succube et sa proie étaient entrées dans la boutique. D’ailleurs, cela étonna quelque peut la jeune maîtresse qui vint s’accouder au comptoir, s’assurant bien d’entendre l’anneau métallique de la cabine d’essayage glisser contre la barre en métal.

-Et bien Jiay ? Tu deviens sentimentale ?

La moquerie de la vendeuse n’affecta pas la succube, du moins, pas en apparence. Pourtant son orgueil venait d’en prendre un sérieux coup.

« Tais toi un peu … Si je ne venais pas t’acheter tes tenues, ta boutique aurait sombrer depuis belles lurette !
-C’est vrai qu’une cliente comme toi, on en a qu’une … Alors ? C’est qui cette gamine ?
-Approches, faisant signe de sa main, la vendeuse tendit l’oreille, la succube murmura rapidement quelque chose, et, avec panache, tout en se redressant elle déposa un billet sur le comptoir un sourire aux lèvres, je t’en dirais plus qu’en j’aurais du temps libre ! »

Echangeant un sourire complice, les deux femmes se séparèrent, la transaction effectuée avec brio, les secrets échangés dans un souffle … Tout allait pour le mieux ! A pas de velours, la succube s’approcha du seul rideau qui était fermé, mettant sa main sur le bois de la cabine, apercevant un peu les pieds de l’esclave sous le rideau.

« Alors ? Sa te va bien ? »

Se retenant d’ouvrir le rideau comme elle l’aurait fait en temps normale, en se moquant éperdument de la condition de la jeune femme, elle se contenta de passer sa main contre le velours rouge du rideau. Son impatience trahissant ses gestes … Faire la gentille était si difficile à la longue, et tellement peu amusant. Mais se trahir maintenant pourrait être gênant.

« Neil ? »


Prenant son mal en patience, elle attendit, patiemment, chaque instant, aussi infime soit-il, paraissait durer le double, le triple … Attendant derrière ce rideau qui se présentait comme un obstacle au bon déroulement de son plan, elle se retint une nouvelle fois de l’écarter d’un revers de main rageur, se mordant la lèvre inférieur rageusement … Jusqu’à se que finalement, une petite main hésitante agrippa l’extrémité du rideau …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Lun 6 Déc - 23:32

Comment enrober de sucre le diable ?


Jiay est tout bonnement une véritable déesse. Elle s'occupe de moi et chacun de ses sourires me réconforte. Je pourrai alors presque croire que je n'ai jamais été esclave, ou même jamais enfermée dans cette terrible cage à y passer mes jours et mes nuits dans la nuit. Ma vie semble reprendre dès alors son rythme normal, bientôt je pourrai peut être revoir mon père, mes amies, ma chambre. Toute cette petite vie qui étais mienne, cette maitresse me la rendrai peut être. En quelques mots, elle m'indique de ma changer et c'est d'un sourire plein de gratitude que je montre la robe à la caissière qui l'enregistre dans un petit " Biiip ". Je file ensuite rapidement dans la cabine d'essayage en tirant le rideau derrière moi. La robe posé sur un cintre, je commence à me déshabiller rapidement. A vrai dire je n'ai jamais vraiment aimé ces instant à me mettre nue dans un endroit publique. Mais ce que j'ai subi durant ces dernière semaines est vraiment bien pire que cela et ma meilleure amie n'a cessé de me trainer dans les boutiques avec elle. Autant dire que je suis une habituée non ?

Je me retrouve alors effectivement toute nue en sentant une présence derrière le rideau. Pas que cette présence me soit désagréable, mais lorsqu'on se retrouve enfermée trop longtemps, on apprend rapidement à sentir lorsqu'on s'approche de vous. La voix de Jiay me rassures et je me dépêche alors de rapidement enfiler ses sous vêtement blanc qui relève ma belle poitrine en donnant la nette impression qu'elle est bien plus grosse. Dire que je la trouvais déjà bien, enfin, espérons que Jiay ne s'y opposera pas. La réponse est évidente, mais que voulez vous ? Je suis bien sotte de ne pas me rendre compte que tout ceci n'est que le prémices d'un jeu que j'ai déjà perdu depuis ma sortie de ce marché d'esclave. Je prend ensuite le doux tissu de ma robe entre mes doigts que je laisse glisser sur mon corps alors qu'elle me recouvre. Je l'ajuste de quelques mouvement et ouvre timidement le rideau pourpre pour apercevoir Jyai planté devant moi avec un sourire où je pourrai y déceler une légère impatience. J'avance alors de quelques pas avec un grand sourire et je tourne sur moi même laissant le bas de cette petite robe se surélever, laissant presque apercevoir le haut de mes cuisses. Le sourire qui s'affiche alors sur les lèvres de cette belle maitresse m'indique clairement qu'elle apprécie cette robe que je viens de choisir. Je me précipite alors comme une idiote dans la petite cabine pour récupérer mes autres vêtements pas vraiment dans un super état. Des sous vêtements d'esclave quoi ... Je regarde alors cette femme que je considère encore comme ma sauveuse et non comme un bourreau et d'un petit sourire timide je lui demande :

" - Cette robe te plait ? ... Oh tiens, je te redonne ton gilet, c'est vraiment gentil. " dit je en lui tendant son petit gilet.
Tu vas me ramener chez moi maintenant ?

Il est fort possible que le spectacle puisse enfin commencer, voyons voir si les masques tombent et si le jeu prend une petite tournure intéressante. Neil n'est évidement pas consciente de la situation dans laquelle elle se trouve et cela il faut l'avouer ne la rend que plus niaise et innocente. C'est néanmoins peut être légèrement précipiter les choses que demander les intentions de cette femme qui vient tout de suite de la libérer. Mais voila à présent des semaines que la jeune fille est séparée de tout ce qui la rattachait à sa vie. Alors parfois l'on perd un peu l'esprit du tact et de la patience. Voyons voir comment notre belle actrice de Jiay va s'y prendre avec cette petite Neil qui ignore encore tout du piège dans lequel elle est tombé et des règles qui s'instaure entre maitre et esclave.


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Mar 7 Déc - 1:05

Le pourpre du rideau devant les yeux de la succube venait de laisser place à une avalanche de pureté, d’un blanc immaculé, sautillant, tournant, laissant entrapercevoir le corps de la jeune esclave qui respirait la joie de vivre. Heureuse comme tout, cette dernière tandis à Jiay son gilet qu’elle attrapa d’un geste mécanique, dénué de volonté … Son regard fixait cette jeune femme au sourire radieux. La bouche entrouverte, admirant les courbes de Neil mise en valeur, un état de surprise qui resta quelques secondes gravé sur le visage de la succube. Se fut le regard interloqué de l’esclave qui rappela à la succube que se n’était pas encore le moment de baver sur son nouveau jouet.

« Oui … oui merci … Sa te va à ravir cette robe. »

Son air admiratif disparu dans un sourire où se mêlait honte et amusement … Honte de ne pas avoir su se contrôler devant cette apparition et surtout, une joie qui s’installait grâce à son jeu macabre. Cette fois la partie était vraiment lancé, et la question de la jeune esclave amusait légèrement la maîtresse.

« Chez toi ? En dehors de l’île ?.. Je veux bien, mais je ne vois pas trop comment faire … »

La succube eut comme un temps de réflexion … La mine dépité de l’esclave arracha un léger sourire à la maîtresse qui s’empressa de mettre sa main devant sa bouche comme si elle réfléchissait. Si elle était dépité maintenant, qu’est-ce que sa allait être dans quelques instants ? Les pensés de Jiay virevoltaient, cherchant une esquive à cette impasse. Mais face à ce mur, aucune solution ne lui vint à l’esprit, et dans un soupire las, elle secoua doucement la tête.

« Laisse moi un peu de temps pour réfléchir … »

Sa main passa doucement sur la bretelle de la robe de la jeune femme. Ses doigts remontèrent jusqu’à son épaule, ses ongles effleurèrent la peau de l’esclave. Avant même que l’esclave n’eut le temps de comprendre se qui se passait, de s’offusquer de l’attitude de Jiay ou d’être réellement dépité à l’idée de devoir rester ici quelques temps, la main de la maîtresse empoigna la nuque de la jeune femme, la ramenant contre le corps de la succube.

La langue de la femme aux cheveux noir passa sur la joue de Neil, le corps de cette dernière tressaillit, le souffle chaud de la succube fit bouger quelques mèches près de l’oreille de l’esclave alors que des mots sortaient des lèvres pulpeuses de la succube.

« Petite poupée de chiffon. »

Dans un grand éclat de rire, elle se contenta de repousser l’esclave sur le côté avec une vivacité et une force impressionnante, accompagnant le tout d’un croche-patte pour la faire tomber au sol sans ménagement. Dans un fracas monstre, la jeune esclave aux cheveux vert se retrouva au sol, la succube la regardant de haut, savourant cette incompréhension mêlée à de la peur, à de la colère et de la déception … Tant d’émotions qui tournoyaient et s’interchangeaient sur se visage d’ange.

« Dommage … Je comptais jouer encore un peu à la gentille maîtresse mais bon … Ma patience à vite atteint ses limites. Il me faudra encore quelques cours pour être parfaitement au point. »

Le masque tombait, se brisait, éclatait en un millier de morceaux, et maintenant, un autre jeu allait commencer, un jeu où allait se mêler douleur, larmes et sang …

« Ne suis-je pas une formidable actrice ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Mar 7 Déc - 2:06

Comment enrober de sucre le diable ?


Pareil aux rêves qui se brisent dans de long et pénibles cauchemars, la réponse de la belle Jiay me provoque un lourd pincement au cœur. Il fallait dire que je m'y attendais un peu et mon impatience à enfin retrouver ceux que j'aime et que j'ai perdu si précipitamment est insoutenable. Elle me regarde avec ravissement, semblant vraiment peinée pour moi et je baisse les yeux de déception. Il suffit alors peut être simplement d'être patiente, d'ailleurs je ne sais même pas où je suis à cet instant et où se trouve cette " ile " dont elle parle. Mais alors les choses changent sans même que je puisse m'en apercevoir. Les geste de Jiay me paraisse un peu étrange et au départ je doute une certaine attirance qui m'aurait peut être finalement permise de sortir de cette enfer. Serait elle lesbienne ? A vrai dire je l'étais aussi mais l'avouer aussi rapidement a une femme qui m'est quasiment inconnue serait légèrement incongru non ? Elle se rapproche doucement de moi et glisse ses doigts sous la bretelle de ma robe et je la regarde avec une semi-incompréhension, mais dans son regard quelques chose vient de changer. Une lueur terrifiante qui me glace le sang alors que j'avale ma salive. En quelques secondes, la situation change totalement et j'écarquille les yeux de surprise alors que Jiay me saisit par la nuque pour me serrer contre elle et je sent sa langue se glisser sur ma joue avant qu'elle me murmure quelques mots : Poupée de chiffons. Mais que se passe t'il ? Je ne comprend plus rien ! Pourquoi vient t'elle de faire cela ? D'ailleurs me lécher la jouer comme si j'étais ...... Une esclave ?!

Ainsi c'est donc cela ! Tout ceci n'était qu'un jeu ! Quelle idiote ! Mais je n'ai pas le temps de réagir que dans un éclat de rire je me retrouve projetée violemment à terre et le choc me fait monter les larmes aux yeux. Mon regard se tourne vers Jiay que j'implore du regard. Non je ne veux pas que tout ceci ne soit que l'espoir d'un rêve ! NON ! Je tourne alors la tête vers la vendeuse qui me regarde avec intérêt et un grand sourire sur les lèvres comme satisfaite du traitement qu'elle vient de m'infliger. La voix de celle qui m'a acheté à cette terrible vente laisse tomber son masque et ce qui apparait sous mes yeux m'emplit d'horreur. Je ne sais plus quoi ressentir à présent ... La colère ? La peur ? La déception .... La tristesse ... Suis je à ce point naïve ? Il y a longtemps que j'aurai pu m'enfuir dans cette ruelle sombre. Qu'elle idiote d'avoir pu croire que cette femme m'aiderai ... Elle est en tout point identique à ces hommes qui la maintenue prisonnière dans cette cage durant des semaines. Perfides, perverse et manipulatrice ! Jiay voila donc enfin ton vrai visage ! Sa vois me frappe comme les lanière d'un fouet que je n'ai pas encore pris sur ma belle peau de porcelaine, mais le poids que je ressent au cœur n'est vraiment pas enviable.

« Dommage … Je comptais jouer encore un peu à la gentille maîtresse mais bon … Ma patience à vite atteint ses limites. Il me faudra encore quelques cours pour être parfaitement au point. Ne suis-je pas une formidable actrice ?

- Pourquoi ? Nan ! Jiay ne me fais pas ca ! »

Je peux voir alors dans ses yeux qu'il n'y a aucune clémence, seule cette perversité malsaine et maléfique auquel j'aurai du me méfier depuis le début. Pourquoi n'y ai je pas fais attention ? Je me relève alors doucement reculant d'un pas comme pour m'enfuir mais les portes du magasin se claquent devant moi et je peux voir la petite vendeuse me sourire d'un air faussement angélique. Non ! Je recule completement apeurée, contre un des rayons en suppliant du regard celle qui se dit comme ma maitresse à présent... Ainsi donc c'est ainsi que les enfers commencent ...

" - Tu ne sortira pas d'ici "

...


Dernière édition par Neil le Mar 7 Déc - 20:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Mar 7 Déc - 17:13

« Et tu oses me tutoyer … Il va falloir changer ça … Rapidement ! »

Fixant du regard la jeune femme, approchant doucement, contemplant la peur grandissante de l’esclave. Pas à pas, elle avançait inexorablement, tandis que l’esclave impuissante se contentait de se tenir dos au rayon derrière elle. Un grand sourire aux lèvres, ses yeux rouges parcourant maintenant sans retenu le corps de la femme aux cheveux vert. Finalement, c’était bien plus amusant comme ça ! La succube se tenait à quelques pas de la jeune femme, maintenant, elle regarda ses yeux larmoyant, se délectant de cette souffrance nouvelle qui naissait sur son visage.

Se tenant devant l’esclave, elle tendit sa main l’approchant de la joue de la jeune femme qui, dans un élan de panique tenta de s’enfuir dans le rayon, mais sa course fut vite stoppé, la main de la succube empoignant fermement les cheveux doux comme de la soie la tira violemment en arrière.

« Allons … Tu ne vas pas déjà tenter de me fausser compagnie ! Viens avec moi, tu vas comprendre ! »

Elle ricana, traînant Neil par les cheveux à travers le magasin, se dirigeant vers les cabines d’essayage, marchant d’un pas décidé, ignorant les plaintes et gémissements de l’esclave, la traînant avec force et autorité, l’entraînant devant un des rideaux pourpres d’une des cabine, elle l’écarta négligemment, et en se servant de nouveau des cheveux de l’esclave, elle la fit s’agenouiller à ses pieds. Pointant le miroir de son autre doigt, où se reflétait les deux femmes, elle ajouta :

« Regardes ! Regardes bien et grave ça dans ta petite tête ! Tu es à moi, je serais maintenant le jour et la nuit pour toi ! Regardes ton pathétique reflet ! Et encore tu as bien de la chance que je t’ai acheté cette robe au lieu de la guenille qui te servait d’habit ! Estimes-toi heureuse de ressembler à une poupée ! Elle força l’esclave à regarder dans le miroir en lui relevant la tête, et s’agenouillant dans son dos, elle passa sa main sous la gorge de cette dernière. Ici tu n’es plus rien … Ou plutôt tu n’étais plus rien, je t’offres maintenant un but, un abris, des vêtements … Tout se que j’attend en retour, c’est ta soumission pur et simple … C’est un marché honnête non ? De toute façon tu n’as pas le choix. »

Jiay se releva dans un geste rapide, lâchant finalement les cheveux de la jeune femme qui tomba à quatre pattes devant le miroir dans la cabine. Les sanglots de douleurs qui secouaient l’esclave amusait en tout point la succube.

« Ne t’en fais pas, tu finiras par plier … Et tu t’habitueras … Tu n’es pas le premier de mes jouets, et généralement j’en prend soin, jusqu’à se qu’ils dépassent les bornes. Et s’ils dépassent les bornes, ils finissent purement et simplement par manger les pissenlits par la racine. »

Elle passa le bout de sa langue sur ses doigts, regardant l’esclave à ses pieds. Finalement, sa c’était bien passé, du moins pour le moment. Et alors que les pensés de la maîtresse vagabondaient sur les moyens qu’elle avait pour ramener cette esclave chez elle, elle passa négligemment sa main dans ses cheveux. La voie moqueuse de la vendeuse traversa l’échoppe de part en part.

-Quelle autorité, j’en ai des frissons …


Dans un demi sourire, son regard se porta sur cette dernière, quittant l’esclave des yeux temporairement …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Mar 7 Déc - 20:42

Comment enrober de sucre le diable ?


Je crois n'avoir jamais ressentie pareil peur de ma vie. Certe après m'être faite capturée et mise en cage, j'étais constamment effrayée sur ce qui allait m'arriver. Chaque homme qui passait devant ma cage avec un regard pervers me faisait frissonner. Je me demandais sans cesse ce qu'il voulait me faire subir. Mais jamais rien, me garder en bon état surement pour un futur vente. Et voila que je me retrouvais tirée d'affaire, en compagnie d'une charmante femme au courbes délicieuses. Ce genre de filles sur lesquelles je fantasme secrètement. Il n'est d'ailleurs pas commun d'être lesbienne mais cela est un autre sujet. Malgré ces semaines de peur, le visage de Jiay me terrorise bien plus que jamais je ne l'aurai cru. Mes jambes tremblent à son approche et je suis complètement pétrifiée alors qu'elle avance une de ses mains vers moi. Je ne veux pas devenir une esclave, elle vient de me donner l'espoir et me l'arrache à présent sans douceur ! C'est cette peur qui me hante et me fait trembler face à elle alors que je tente désespérément de m'enfuir dans ce petit magasin de vêtements. Je n'ai guère le temps de faire un seul mètre que Jiay m'attrape brutalement par les cheveux et me tire en arrière sans ménagement. Je me met à gémir de protestation en essayant de suivre tant bien que mal la vitesse à laquelle elle me traine douloureusement en arrière.

« Allons … Tu ne vas pas déjà tenter de me fausser compagnie ! Viens avec moi, tu vas comprendre !

- Ah ... Ah !! Aie !! Arrête ! Lâche moi ! .. Ah ! »


Sa voix n'a à présent plus aucune douceur et c'est presque d'amusement et de sadisme qu'elle me tire violemment dans le magasin jusqu'à la cabine d'essayage. Sa main écarte avec agacement le rideau pourpre et elle m'oblige férocement à me mettre genou. Je ferme les yeux de douleur en me retenant de gémir d'avantage pour ne pas montrer cette douleur à cette terrible femme que je croyais être un ange. Jiay me force à regarder la miroir en tirant mes cheveux en arrière relevant ainsi de force mon visage. Je peux la voir derrière moi, pleine de sadisme tandis que je me cambre en arrière de douleur pour l'empêcher de m'arracher complètement les cheveux. Ce qu'elle me chuchote alors me rempli d'effroi alors que sa main se glisse cruellement sur ma gorge. Devenir une esclave docile, me plier aux exigences de cette cruelles maîtresse qui n'a fait que se jouer de ma naïveté pour s'amuser. Elle me parle de chance en me montrant la robe blanche que je porte, mais je n'aurai que jamais elle ne vienne me chercher dans cette terrible endroit ! Je ne compte pas si facilement devenir sa petite " poupée de chiffon " et me plier si facilement à l'autorité d'une simple femme. Je sais me défendre et même si je n'ai surement pas la force nécessaire pour m'enfuir, je ne me plierai pas comme cela ! Jiay se relève et me jette contre le sol de la cabine avec une force qui me laisse légèrement brusquée. Je sanglote comme une idiote à cause de la douleur et je relève les yeux vers elle avec défi alors que ces quelques mots font monter un feu de colère en moi.

« Ne t’en fais pas, tu finiras par plier … Et tu t’habitueras … Tu n’es pas le premier de mes jouets, et généralement j’en prend soin, jusqu’à se qu’ils dépassent les bornes. Et s’ils dépassent les bornes, ils finissent purement et simplement par manger les pissenlits par la racine. »

Je sert les dents de rage que je contiens au fond de moi pour ne pas subir un autre traitement de cette terrible femme. Mais alors voila qu'une ouverture s'ouvre à moi et je ne compte pas la laisser filer. Alors que la vendeuse semble amusant le jeu que joue avec moi cette sadique maitresse, je sert fortement le poing et donne un violent coup dans l'intérieur de la cuisse de Jiay que je vois flancher légèrement et je me relève rapidement en agrippant son autre jambe pour la faire tomber. Voyant la maitresse basculer, je cours à toute vitesse vers la porte du magasin que je tire de toute mes forces alors que j'entends derrière moi la vendeuse qui parle à Jiay. Je n'entend pas ce qu'elle lui dit, trop occupée à tirer de toute mes forces sur la porte pour l'obliger à s'ouvrir. Un léger déclic se fait entendre et j'ouvre enfin cette fichu porte alors qu'un long courant d'air frais gonfle ma robe blanche. Je n'ai le temps de faire un pas en avant que je suis projetée en arrière alors qu'on me tire violemment par les cheveux. Par tout les dieux j'ai failli m'enfuir ! Mais où serai je allai ? Je vois dès alors Jiay qui me transperce de ses yeux rouge, me terrifiant par ce simple regard. Non ! Pitié qu'elle ne me fasse pas de mal ! Mais voyez comme je peux aussi jouer les actrices.

" Non excuse moi ... Je voulais pas, j'ai eu peur... Ne me fais pas de mal, je ne le referai plus. "


C'est légèrement malhabile, en effet continuer de la tutoyer peut s'avérer assez dangereux dans ma position mais après tout je n'ai pas l'habitude et Jiay le sait. Espérons qu'elle ne cédera pas à la colère ou je risque de passer vraiment un sale quart d'heure après l'avoir frapper... Décidément quelle idiote !

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Sam 11 Déc - 14:33

Franchement, quelle esclave pénible … La porte de boutique venait de s’ouvrir sur la grand rue, et Neil avait presque filée entre les doigts de la succube qui l’avait rattrapée in-extrémiste. Encore une fois, elle la maintenait par les cheveux, l’écoutant à peine.

« T’es intenable toi … »

Un long soupire s’échappa des lèvres de Jiay, son regard balaya la rue et finalement son soupire se transforma en un rictus moqueur.

« Dis moi petite peste … Où comptais-tu aller ? Sans moi dans ces rues … Combien de temps penses-tu que tu aurais pu tenir ? Dans le meilleur des cas, tu te serais perdue et un marchand d’esclave t’aurait trouvé … Et ta pitoyable vie aurait repris son cours … Et encore ça, c’est dans le meilleur des cas ! »

Tirant brutalement la jeune femme en arrière, la jetant contre le sol de la boutique, elle se retourna vers elle en remettant ses mèches rebelles à leur place. Franchement, cette esclave était un nid à problèmes à elle toute seule … Mais il y avait une chose qu’on ne pouvait pas ignorer en regardant cette femme, surtout dans la position où elle était, c’était sa beauté, et le fait que s soit une très jolie femme. Assez jolie pour que la succube fasse un effort pour la ramener chez elle ? Surement.

Son sourire malin continuait d’illuminer son visage. Après tout, ce jeu devenait enfin très intéressant, cela faisait bien longtemps que l’on ne lui avait pas offert de résistance. Au final, elle ne regrettait pas son choix. Pendant qu’elle se perdait dans ses pensés, elle remarqua que Neil commençait à se relever, une nouvelle fois, et alors qu’elle ne faisait pas vraiment attention à la succube, et qu’elle se servait de ses mains pour se relever, Jiay se jeta sur elle, agrippant ses avant bras, et se servant de son propre corps pour la plaquer au sol, à cheval son ventre.

« Je sais que tu ne le referas plus … »

Elle ricana, maintenant ses poignées contre le sol.

« Si j’étais toi, j’arrêterais dès maintenant de résister, car tout se que tu vas faire, c’est m’énerver, et crois moi, tu ne veux pas que je m’énerve, surtout contre toi … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Sam 11 Déc - 21:15

Comment enrober de sucre le diable ?


Finalement, mise à part une mise à terre un peu brutal, je n'ai reçu aucun coup de pied et c'est déjà une belle victoire ! Un regard de bambi et le tour est joué. Malgré tout je prend conscience véritable de la situation dans laquelle je me trouve. Je n'ai plus aucune chance de retourner à ma vie 'avant sauf si cette femme le décide. Une fois dehors qu'aurai-je fais ? Courir ? Pour aller où ? J'aurai effectivement fini par me faire reprendre par quelqu'un et je doute que la situation soit meilleure que celle dans laquelle je me trouve avec Jiay. Pourtant il m'est impossible d'abandonner comme ca. Il me faut fuir et rapidement ! Je ne veux pas de cette vie d'esclave auquel cette terrible maitresse désire me soumettre. Je tente alors de me relever mais cette femme ne m'en laisse guère le temps et m'écrase brutalement sous son poids en se tenant à califourchon sur mon ventre tenant mes poignets de chaque coté de ma tête. Ses yeux me transperce et sa voix me provoque un frisson le long de l'échine. Elle pourrait me frapper, voir me tuer si elle en a envie et je doute qu'elle est appréciée ma petite fuite.

« Si j’étais toi, j’arrêterais dès maintenant de résister, car tout se que tu vas faire, c’est m’énerver, et crois moi, tu ne veux pas que je m’énerve, surtout contre toi … »


Je la regarde alors complètement soumise, la première raison est simple, elle m'immobilise complètement sous elle et me débattre n'apporterai surement rien de bon. Et de plus, la façon dont elle me fixe me terrifie tellement que je n'ose même pas tenté de lui répondre avec une voix qui serait trop insultante. uis-je en train de devenir une bonne petite esclave ? Surement ... Mais je n'ai pas le choix pour le moment, je lève donc les yeux vers elle avec soumission. Me laissant totalement faire sous elle. J'espère alors seulement que Jiay ne vas pas me faire quelque chose de tordu ou douloureux. Même si il est fort possible que je le mérite. Je prend alors une petite voix un peu tremblante de peur alors que je décèle à ma droite la vendeuse qui sourit face à ce petit spectacle.

" - Je serai sage ... Mais s'il te plait, je veux juste retourner chez moi. "



...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 30
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Lun 13 Déc - 14:03

Un petit sourire de satisfaction illumina le visage de la démone qui contemplait le visage de Neil avec insistance sous le regard amusé de la vendeuse qui ne semblait pas motivée à lever le petit doigt. La succube relâcha doucement les poignées de la jeune femme, contemplant ses yeux, la satisfaction mêlée la perversion brillaient au fond du regard de Jiay qui adorait le spectacle qui se livrait à ses yeux. Elle se pencha au dessus de son esclave, passa délicatement sa langue sur le lobe de l’oreille de la jeune femme, un petit ricanement s’échappant de ses lèvres.

« Brave fille … »

Elle posa ses coudes de chaque côté de la tête de l’esclave, les mains jointes, et la tête reposant sur ses doigts, à quelques centimètres de celui de Neil. La proximité entre le corps des deux femmes amusait la succube qui serait bien restée là pour embêter longuement la jeune femme … Mais la journée venait de commencer et il restait encore tant à faire, tant de méthodes différentes pour s’amuser avec ce nouveau jouet … Après un instant d’hésitation, sentant la tension, la méfiance, la peur de l’esclave sous elle, la succube pencha son visage au dessus de celui de la jeune femme aux cheveux verts, et déposa un petit baiser sur ses lèvres.

Finalement, elle décida de se relever dans un petit rire cristallin à la manière d’une fillette qui s’amuse, laissant au sol l’esclave abasourdie. Remettant sommairement sa tenue qui avait légèrement glissé de ses épaules, elle regarda la vendeuse, échangeant un sourire complice avant d’ajouter de sa voie enjouée :

« Bien ! Je pense qu’on va pouvoir rentrer à ‘la maison’, accentuant bien sur les derniers mots histoire de se moquer un peu, car après tout, ma maison, c’est ta maison maintenant ! »

Elle parcourut sommairement la boutique du regard, fit un bref signe de tête à la vendeuse qui semblait signifier « à plus tard » et se dirigea vers la porte. Elle s’adossa posa sa main contre le bois de l’encadrement, et tourna la tête vers l’esclave qui peinait à se relever. Avec un sourire malicieux, ne lui laissant pas le temps de reprendre ses esprits, et encore moins le temps d’encaisser le choc, elle ajouta de sa voie claire :

« On y va ? »
Question rhétorique, pas de réponse possible, et sous ses airs d’ange, les quelques mots qu’elle venait d’ajouter était comme un ultimatum pour la jeune esclave. Une seule réponse était envisageable pour la succube aux yeux de braises … Un simple « oui » de soumission qui tardait à sortir des lèvres de l’esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 188
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 27
Localisation : Dans les nuages

Passeport de YNS
Race: ~ Humaine ~
Pouvoir: ~ Aucun ~
Maître/Esclave de: Jiay Phage

MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   Mer 22 Déc - 6:47

Comment enrober de sucre le diable ?


J'aimerai croire que mon cauchemar finira bientôt, mais je sais très bien qu'il ne fait que commencer. Le pire c'est que je suis totalement impuissante à cela, comme un misérable chaton à sa naissance, totalement dépendante de Jiay ... Il ne me reste comme seule solution de lui obéir ou de tomber sur bien pire ou même mourir à l'extérieur. Je n'ai aucun endroit où aller et d'ailleurs je ne connais même pas cette île ! Suis-je encore sur terre ? Que je sache les démons n'existent pas et pourtant ... Alors, que dois je faire ? Il n'y a personne pour me répondre ... Seule cette femme semble devenir ma raison de vivre et même si je ne le veux pas ... Jiay reste tout de même ma seule manière de survivre. Je me laisse alors complètement faire sous elle tandis qu'elle passe sa langue chaude sur mon oreille qui me provoque un frisson de terreur. Son souffle dans mon cou me donne l'impression qu'elle va me mordre ou pire encore. Chacun de ses mots soufflé à mon oreille résonne en moi comme une menace. Ils sont emplis d'amusement et pourtant on peut y déceler un sadisme noir et profond. Si seulement je pouvais m'imaginer ce qu'elle serait capable de me faire subir ... Mais qui est cette femme ? Sadique, froide et à la fois brulante, d'une beauté si éblouissante qu'on la croirait tout droit sortit des fantasmes de l'enfer. Peut-être finalement que je ne me trompe pas de beaucoup ...

Elle pose alors rapidement ses coudes de chaque coté de mon visage et me surplombe en s'allongeant sur mon corps que je n'ose à présent même plus bouger d'un pouce. Si je tente à présent de me défaire de son étreinte, il pourrait facilement lui venir à l'idée de me faire payer ma petite fuite de tout à l'heure où je n'ai pas manqué de la frapper pour la faire tomber. Et dire que je croyais être tombée sur celle qui me sauverai ... Ce n'est autre qu'une de ses maitresses sadiques et infernal se délectant de leur nouveau jouet. A présent comme elle me l'avait si bien dit, je ne suis qu'une poupée de chiffon entre ses griffes. Pourtant ma volonté reste de marbre et je ne compte pas me plier à ses exigences, je ne compte pas devenir une esclave docile aussi facilement ! Elle devra m'y forcer, même si pour tout dire elle ne se débrouille pas trop mal pour le moment à la façon dont je reste sagement sous elle. Mais alors que je croyais ma petite soumission terminée, Jiay se penche sur moi et le baiser qu'elle dépose sur mes lèvres semble soudainement arrêter le temps dans mon esprit. Une immense vague de chaleur s'engouffre dans mes entrailles et fait d'un coup battre mon cœur à toute vitesse. Ses lèvres me paraissent alors si chaude que je sent encore l'empreinte brulante des siennes sur la pulpe des miennes. Comment un simple baiser ? Mon dieu ! Mais qui est cette fille ? Elle est absolument terrifiante ! Alors que je la regarde se relever dans un petit rire qui me glace le sang, je reste presque figée sur le sol, comme statufiée d'effroi. Jamais je n'avais ressentie une telle chose. La surprise, l'incompréhension, la peur, le désir ... L'excitation ... Le plaisir ! Je venais d'embrasser une autre femme, celle qui se disait ma maitresse ou pire encore. J'aurai du au contraire éprouver du dégout. Mais non ! Par tout les dieux ! La seule chose à cet instant c'est qu'elle m'embrasse de nouveau, que je puisse dévorer ses lèvres et cette pensé me terrifie. Que m'arrive t'il ? Ce n'est pas normal !

Jiay se dirige alors lentement vers la porte et je peine à me relever en sentant mes membres trembler quasi imperceptiblement. Je sais très bien où nous allons et cela est surement bien loin de mon véritable chez moi. Désormais j'habite avec elle, quoi que je fasse ... Cela ne sera jamais ma maison ! Je ne serai pas elle ! Mais pour le moment je n'ai pas le choix... Un jour peut être elle me libèrera de mes chaines d'esclaves. Je dis cela en espérant tout de même que j'aurai pas à porter des chaines ! Un cauchemar commence ... " oui ... " dis je avec une soumission et une pointe de mécontentement. Il valait à présent mieux se taire au risque de dire une bêtise que je risque d'amèrement regretter. J'avance alors lentement vers elle en la suivant de près dans cette ruelle sombre parsemé de nombreux passant qui ne manque pas de détaillé mes belles cuisses apparentes sous ma robe blanche. Je me demande bien où peut vivre Jiay ? Une villa ? C'est que je suis bien loin de me douter dans l'endroit où nous allons en vérité.


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment enrober de sucre le diable ? [Privé Neil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Rues animées-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit