AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
°Esclave gourmande°
avatar

°Esclave gourmande°


Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 29
Localisation : Toujours dans tes bras ^^

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave d'Arios, mais d'Aijiro Darkness prochainement T_T

MessageSujet: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Sam 16 Oct - 14:03

C'était une nuit paisible, Hachikô décidait d'aller se promener comme a son habitude. Cette fois elle voulait éviter la ville et ses rues, elle étouffait car l'air y était mauvais. Elle marcha pendant quelques minutes et se retrouva devant la forêt, un sourire se dessina sur ses lèvres, de l'air plus respirable en sortait. Elle ferma les yeux et se laissa guider dans la pénombre, il n'y avait aucuns bruits sauf peut-être les nombreux petits animaux nuisibles qui sortaient a la recherche de nourriture ou d'amusement. Elle s'enfonça de plus en plus entre les arbres qui s'écartaient devant quiconque si il se rapprochait du centre. Arrivée a destination, Hachikô regarda autour d'elle, elle vit un tapis de mousse sur lequel elle s'assit, la lune était a son zénith et pleine ainsi que parsemée d'étoiles, c'était une belle nuit.

Elle s'allongea alors sur la mousse, regardant les magnifiques étoiles quand une étoile filante passa devant son champs de vision, il était temps de faire un voeu. Elle ferma lentement les yeux et pensa:


"Je souhaiterai me faire plus de nouveaux amis avec qui je pourrais partager ces nuits magiques, ne plus me promener aussi souvent toute seule".

Elle rouvrit les yeux en espérant que son rêve se réaliserait dans la nuit ou les jours qui allait suivre celle-ci. Quand elle sortait, il lui arrivait de s'ennuyer, son frère était souvent en mission ou en cavale pour échapper a Crowley et ses sbires, il lui était difficile de le voir et elle ne voulait pas qu'ils se fassent prendre. Il lui manquait beaucoup, cela faisait plusieurs nuits qu'elle ne l'avait pas vu, elle était triste. C'est pour cela qu'elle voulait être en compagnie d'autres amis, des amis avec qui elle passerai ses journées couvertes d'ennuis. Toujours allongée, elle réfléchit a sa stratégie pour aller vers d'autres habitants de l'ile, malgré qu'elle sortait la nuit, elle savait très bien qu'elle n'était pas la seule. Les démons, les vampires et autres créatures de ce genre aimaient aussi la nuit, elle n'avait bizarrement pas peur de ce danger et n'en faisait qu'a sa tête.

La ville ne lui manquait absolument pas, elle la trouvait trop bruyante, même la nuit. Elle avait besoins de tranquillité et pensait que la nature pouvait l'y aider. Elle allait souvent dans la forêt, sur les plages ou dans les parcs. Ainsi que sa magnifique berge ou elle allait pour s'isoler et se reposer, mais ce soir, elle voulait changer d'endroit. Sa particularité de ne pas tenir en place et d'être libre la rattrapait a chaque fois, c'était plus fort qu'elle. Elle avait connu l'enfermement durant deux ans, elle ne voulait plus le vivre et profitait de chaque instant de la journée sur cette ile, aimant bouger encore et encore. Elle déplaça ses bras en croix et commença à chanter de sa voix mélodieuse, c'était un de ses passe-temps préféré. Elle chanta un des nombreux chants que lui avait apprit Shun, dont un chant doux qu'elle affectionnait particulièrement, elle arriva au refrain :


"♪♫ And Why can't you just hold me? And how come it is so hard. And do you like to see me broken? And why do I still care? Still care. You say you see the light now.....♪♫"Click

Tout a coup, elle entendit un bruit derrière elle, elle se releva et se mit debout, cherchant l'endroit d'où venait ce bruit. Elle décida de bouger, ne voulant pas savoir ce qui se cachait derrière, elle marcha d'un pas accéléré sentant que quelqu'un la suivait. Elle tourna entre les arbres et se mit a courir, qui que ce soit elle n'avait pas confiance et ne se sentait pas en sécurité. Elle pensait avoir semé la créature et grimpa dans un arbre pour s'y cacher. Curieuse, elle pouvait voir toute la scène d'où elle était, elle sorti son couteau au cas ou elle aurait a se défendre et gardait son sang-froid pour ne pas se faire entendre. Elle attendit son suiveur dans le calme.


Dernière édition par Hachikô le Jeu 17 Fév - 21:22, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 28

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Dim 24 Oct - 0:52

C’est dans cette nuit déjà avancé qu’un neko venait de s’enfuir, comme a son habitude quand il arrivait a échappé a la vigilance d’une certaine démone qui prétendait être sa maîtresse, de la villa, une villa qui était situé dans les collines, en pleine forêt, au moins, ils étaient au calme et il était sur de ne pas se faire remarquer dans ses fugues, ce jeune hybride aux cheveux mauves, les oreilles de chat de la même couleur se prénommait Akiro et s’apprêtait encore a passer sa nuit dehors, loin de la démone qu’il commençait a ne plus supporter, toujours a se prendre la tête avec elle, la démone commençait a lui échauffer les nerfs, si ce n’est pas au point que la seconde personnalité du neko parviendrait un jour a prendre le dessus sur l’hybride et cogner comme il se doit cette démone folle… Secouant la tête a cette pensé, l’hybride était vêtu d’un pantalon noir et d’une veste de la même couleur, les nuits commençaient a se faire quelque peu fraiche, il fallait se couvrir un minimum, ayant aussi volé quelques fiole de l’onguent qu’utilise la démone, on est jamais trop prudent, un accident est si vite arrivé, il les mit dans l’une de ses poches avant de s’enfuir, le voila fin prêt, dehors après être passé dans tout les étages sans se faire remarquer…

Éprît de liberté, l’hybride marcha dans la forêt, profitant enfin de ce moment de liberté, pouvant enfin respirer sans étouffer par la présence d’une démone tout aussi têtu et borné que lui, l’énervant au plus haut point et pas qu’un peu, elle lui en avait fait baver autant qu’il lui en faisait voir des vertes et des pas mûres, l’esclave plongea dans une longue et intense réflexion, disparaitre quelques temps de la villa de la démone et se faire croire disparu, si elle tenait vraiment a lui comme elle l’avait plus ou moins sous entendu quand ils avaient discuté dans sa salle de bain, elle partirait sans doute a sa recherche ? A moins qu’elle ne compte pas le rechercher et dans ce cas, une belle preuve que la démone ne tiens pas a lui et la ferait donc passé, comme pour la plupart des démons, pour une menteuse qui ne tiens jamais paroles, en même temps, faut-il croire la parole d’un démon ? Pas vraiment, il en avait trop souvent fait l’amère expérience, des démons qui se disaient gentil, mais au final n’étaient que des sadiques, pervers, une chance quand même pour lui que ceux-ci n’ait rien pu faire de lui, son côté hyper rebelle indomptable, a moins que pour quelques rare exceptions qui se soient risqué, de voir Kurai les ait soudainement dissuadé de s’approcher de trop d’Akiro ? Qui sait, le neko n’en savait rien et préférait d’ailleurs oublier ce genre de détail….

Perdu dans ses pensées, l’hybride marchait sans vraiment avoir un but précis, jusqu’à entendre une voix, plutôt féminine au premier abord, une belle voix qui semblait chanter, les oreilles de l’hybride dressé sur sa tête, le neko suivit le son de cette voix, sans vraiment regarder ou il allait, une branche craqua sous son pied, la voix se tue, hé zut, la discrétion n’était vraiment plus son fort depuis quelques temps, manque de sommeil sans doute, a moins qu’il n’ait été déstabilisé par cette voix, ignorant d’ailleurs a qui elle appartenait, il venait en plus de perdre sa trace, se traitant mentalement d’idiot, l’hybride s’arrêta prêt d’un arbre, il aurait juré avoir entendu quelqu’un mais il y avait malheureusement personne en vue, il s’adossa a l’arbre et s’y assit, s’il y avait vraiment quelqu’un, cette personne ne se montrerait sans doute jamais si cette personne avait vraiment prit peur… Une idée lui vint alors a l’esprit et s’il faisait tout simplement la même chose, en chantant, cette personne comprendrait sans doute qu’il ne lui voulait aucun mal, réfléchissant, il fini par fredonner un air qui pourrait a la fois résumer leur conditions, mais en même temps l’amour qu’il n’aura sans doute jamais en étant ainsi, un esclave… Arrivant au refrain :

« So what about us ?
What about love ?
What about saying
That we’ll never give up ? Click Here =p
Don’t wanna blame ya,
We’re in danger
So what about us ? »


L’hybride ferma les yeux, continuant de fredonner, sans se soucier de rien, se libérant, sans doute d’un poids avec cette chanson que lui avait apprit sa mère très jeune, néanmoins, il se demandait si quelqu’un l’entendrait, ou s’il était seul et qu’il était maintenant victime d’hallucinations, l’esclave resta assit, adossé a l’arbre, les yeux fermés, une jambe tendu tandis que l’autre était repliée contre lui, ses bras l’entourant, restait la, seul, du moins, c’est ce qu’il croyait, oubliant presque que des personnes plus ou moins mal intentionné pourrait lui sauter dessus, la nuit, il n’est vraiment pas bon pour un esclave de trainé dehors, il le savait, mais s’en contre fichait comme de son premier coup de fouet, c’était un risque a prendre, celui de pouvoir enfin échappé a cette psychopathe de démone, si le risque était donc celui-ci, s’attendre a un potentiel danger, alors il prendrait ce risque, après tout son caractère rebelle pourrait plus ou moins l’aider et l’absence de collier laissait penser qu’il n’était qu’un rebelle, alors qu’il n’est en réalité qu’un esclave, enfin en même temps ce n’est pas bien compliqué a voir quand on remarque la bande qu’il s’était fait toujours autour de son cou, recouvrant les diverses coupures, égratignures et brulures autour de celui-ci… La nuit promettait d’être longue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Esclave gourmande°
avatar

°Esclave gourmande°


Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 29
Localisation : Toujours dans tes bras ^^

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave d'Arios, mais d'Aijiro Darkness prochainement T_T

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Ven 19 Nov - 23:21

Hachikô, de son arbre, attendait tranquillement que la personne qui l'avait pourchassé un peu plus tôt, apparaisse. Il s'avérait que c'était un jeune garçon, ses oreilles en forme de triangle et sa queue fine confirmait que c'était un hybride chat. Il était très courant d'en croiser sur l'ile étant donné qu'ils étaient ses premiers habitants avant que les démons ne l'envahisse. Il avait l'air un peu mal en point, il avait un beau bleu sur la joue droite et un bandage autour du cou, surement s'était-il battu ou s'était il fait agressé . Il avait les cheveux mauves clair et ses yeux étaient un mélange de gris et étaient assortis à ses cheveux. Il avait une silhouette frêle mais, il ne fallait pas se fier aux apparences, l'humaine, elle-même très mince, savait se défendre et ne semblait pas faible pour autant.

Le neko regardait autour de lui et semblait chercher quelque chose ou quelqu'un, surement l'humaine qui était dans son arbre en ce moment. Il abandonna ses recherches du regard et s'approcha de l'arbre, il s'asseyait contre celui-ci et entrouvrit ses lèvres. Il commençait à fredonner un air à la fois triste et mélodieux mais, tellement beau, Hachikô tendait l'oreille pour mieux écouter.

Elle se pencha de plus en plus pour que la voix du jeune homme l'imprègne, sa voix était magnifique, cela lui donnait envie de chanter à nouveau, mais avec lui. Elle ferma ses yeux et se concentra sur la chanson, elle ne la connaissait pas mais, ne serait pas déçu si un jour, une personne lui apprennait. Elle voulu descendre de l'arbre doucement pour ne pas effrayer l'hybride mais, elle perdit l'équilibre. Elle tomba de l'arbre et se retrouva a plat ventre, une main sur la jambe droite du neko, comme pour se rattraper. Elle tourna ses yeux vers lui, il semblait surpris et à la fois effrayé d'avoir ainsi été dérangé durant sa douce méditation.

Hachikô, gênée, se redressa tant bien que mal et s'éloigna du jeune homme, confuse. Elle était rouge, rouge de gène, ne savant pas trop quoi lui dire. Elle prit son émotion sur elle et tenta une approche en marchant lentement vers lui, elle ne voulait pas le brusquer davantage, ne le connaissant pas, elle ne voulait pas prendre de gros risques :


"Bonjour....euh...je suis désolée de vous avoir espionné de la sorte, ce n'était pas mon intention... J'ai du aussi vous faire peur...je vous pris de m'excuser...je..."

Elle ne réussit pas à finir sa réplique, le neko la regardait dans les yeux, concentré sur ce qu'elle disait. Ce regard la mettait mal à l'aise, c'était assez gênant....

"Au fait, je m'appelle Hachikô, si j'étais dans cet arbre, c'est que je vous ai entendu... Je pensais que quelqu'un me poursuivait et je me suis donc cachée..."

Elle se gratta le derrière de la tête et continua à parler, pour ne pas se décourager, il fallait qu'elle reste forte face à cet inconnu.

"Et....au fait...j'ai adoré votre chanson, elle est si jolie. Je me demandais quel était le titre et...si jamais vous pourriez me l'apprendre. Voyez vous, moi aussi j'aime chanter, c'est une de mes grandes passions."


Elle changea soudain de sujet, elle avait oublié une chose importante...quelle idiote.


"Oh et excusez-moi encore de ma maladresse mais, quel est votre nom ?"




Dernière édition par Hachikô le Sam 5 Fév - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 28

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Sam 20 Nov - 3:05

Assit sous son arbre, le neko continuait de fredonner sa chanson, ayant presque oublié la raison qui l’avait poussé à chanter, l’hybride en plus de la bande autour de son cou avait aussi un énorme bleu sur la joue droite, un bleu qui avait même tourné au violet noir, une preuve de violence, l’hybride s’en était pour l’instant bien sortit dans sa mésaventure, dans son cauchemar avec sa maîtresse démone qu’il avait réussi à échapper… Du moins qu’il avait réussi à esquiver pour sortir seul, il allait certainement se faire pulvérisé de ne pas avoir prévenu la démone qu’il sortait, mais que voulez-vous, Akiro adore défier l’autorité de quelqu’un, surtout des démons, démones et autres êtres démoniaques venu des enfers… L’hybride s’en fichait éperdument, il était encore libre dans son esprit, même si dans les faits, il était loin d’être libre…

Alors qu’il avait fermé les yeux, il s’arrêta brusquement en entendant quelqu’un tomber et qui plus est tomber à côté de lui, une des mains de ce qui semblait une humaine qu’il n’avait jamais vu était posé sur sa jambe tendu, certes il fut surprit de la voir tomber de l’arbre, depuis quand il pleut des humaines maintenant ? L’hybride n’était pas vraiment effrayé pour autant, il en fallait plus au neko pour être terrorisé, mais plutôt inquiet pour la jeune femme qui ne lui laissa pas le temps de réagir qu’elle s’était déjà reculée… Pour la voir revenir vers lui par la suite, l’hybride la regarda et surtout l’écouta parler, était-il si intimidant que ça ? Ou n’avait-elle simplement jamais rencontré de neko ? Peut importe, l’esclave regardait l’humaine et l’écoutait simplement parler, semblant bafouiller quelques excuses qui le firent sourire faiblement avant de s’adresser à elle :

« Tu m’as juste surprise, ce n’est rien ne t’en fait pas, par contre toi ? Rien de cassé ? Et après tout c’est peut-être à moi de te devoir des excuses… »

Oui des excuses pour l’avoir effrayé si elle était la personne qu’il avait essayé de retrouver, ses doutes furent d’ailleurs fondés quand elle lui expliqua la raison du fait qu’elle était dans cet arbre, elle avait l’impression d’avoir été suivit, enfin la personne n’était nul autre que le neko, l’esclave s’étonna lui-même d’avoir effrayé l’humaine, enfin ce n’était pas un drame en soit, ainsi donc elle s’appelait Hachkô, un prénom qu’il trouvait plutôt joli. Si elle c’était cachée, il pensait que tout comme lui, elle était sans doute une esclave, ou peut-être une rebelle, enfin il fini de l’écouter avant de reprendre la parole…L’hybride eut un faible sourire quand elle lui dit qu’elle avait bien aimé la chanson, au point de lui demander le nom et de lui apprendre, il se ferait bien sur une joie de la lui apprendre. Il se redressa alors qu’elle lui demandait son identité, ça ne le faisait pas du tout d’être assit par terre alors que la jeune femme était debout… Il répondit alors à Hachikô :

« Enchanté de te connaître Hachikô. Ne t’inquiète pas, je ne te ferais aucun mal… C’est sans doute moi qui ait du te faire peur en craquant une branche d’arbre… C’est donc toi que j’ai entendu chanter ? Pour la chanson elle s’appelle « What About Us ? » et je serais ravis de te l’apprendre Hachikô et si tu le souhaite je pourrais même t’en apprendre plusieurs, j’aime bien chanter pour tuer le temps, ça ne me dérange absolument pas… » Il se tut un moment oubliant les bonnes manières : « C’est moi l’idiot, je suis Akiro Daichiro… »

L’esclave regarda l’humaine, si elle voulait apprendre des chansons, il lui en apprendrait, il en connaissait pas mal et puis ça ne le dérangeait pas, la nuit serait plus amusante ainsi a apprendre des chansons à une humaine qu’à s’ennuyer en fuyant la villa d’une démone folle et hystérique… Il hésitait néanmoins a lui demander son statut social, car même si elle avait une apparence humaine, qui dit qu’elle en était une ? Elle pouvait très bien être une démone non ? Il fini par demander :

« Je ne voudrais pas t'offenser ni te vexer, loin de moi cette idée, mais j’aimerais savoir, si tu te cachais c’est que tu es une esclave non ? »

L’hybride baissa la tête honteux de sa question, mais au moins il répondrait a cette interrogation et puis elle aurait aussi le droit de lui poser des questions en retour, a moins qu’elle ne préfère commencer directement le cours improvisé de chant… Et puis lui aussi était un esclave, alors bon, elle n’avait pas a s’en faire pour autant… Il ne la dénoncerait pour rien au monde, après tout lui aussi c’était enfuit de la villa de la démone qui lui sert de maîtresse et qui lui à fait ses blessures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Esclave gourmande°
avatar

°Esclave gourmande°


Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 29
Localisation : Toujours dans tes bras ^^

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave d'Arios, mais d'Aijiro Darkness prochainement T_T

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Sam 25 Déc - 20:40

Hachikô était toujours debout, ses joues étaient redevenues roses, mais elle n'avait pas encore confiance, après tout elle ne connaissait pas ce neko. Mais quelque part elle en avait envie, car les hybrides n'étaient pas considérés comme des êtres malveillants bien au contraire, son frère, Shun, en était la preuve. Elle lui répondit tout de même par politesse :


"Enchantée de vous connaître....Akiro c'est bien ça ?" Elle regarda le bas de sa robe, sa jambe avait un gros bleu. "Ca ira merci je n'ai rien de cassé, ça aurait pu être pire.... Ce n'est pas mon tempérament de jouer les voyeuses vous savez, mais j'avais tellement peur qu'un démon me surprenne loin de chez mon maitre....."


Ce fut sa réponse, oui elle était esclave, elle avait honte de son statut, elle qui au départ était libre comme l'air..... Cela n'avait bien sûr pas duré, elle avait été achetée par un ange déchu, Arios. Celui-ci par contre était contre l'esclavagisme, ses « esclaves » étaient ses protégés, ses amis qu'il hébergeait. Les démons et autres créatures aussi malfaisantes n'étaient pas au courant. S'il en aurait été autrement, il aurait surement était capturé puis tué, mourant en traître.... Elle avait un très grand respect pour lui, mais la liberté lui manquait affreusement bien qu'il lui en laissait. Mais il savait très bien qu'elle ne le serait jamais complètement tant qu'elle serait sur Yuutou.


Akiro avait donc adoré sa voix, enfin elle le pensait puisqu'il avait chanté aussi comme pour lui envoyer un appel, un message. Connaissant enfin le nom de la chanson, elle décida enfin de s'asseoir, il n'était pas méchant après tout enfin elle espérait qu'il ne soit pas un neko seulement d'apparence....un démon aurait pu la piéger, on ne sait jamais. Son coeur toutefois voulait continuer à parler avec le jeune homme.



"Je suis d'accord pour que vous me l'apprenniez, je serais même ravie d'en apprendre d'autres et, en échange, je pourrais également vous faire partager les miennes. Et sinon êtes vous un rebelle ? Je remarque que vous avez du courage, la preuve vous aimez comme moi vous promener en pleine nuit alors que le danger rôde. Mais comparé à moi vous avez moins peur...."


Elle était persuadée de son statut alors qu'elle était bien loin du compte, c'était un esclave ordinaire comme elle mais n'ayant pas la mentalité. Continuer à le connaître, voilà le voeu de notre humaine, qui sait deviendront-ils un jour de grands amis, même les meilleurs amis du monde. Elle espérait qu'une créature ne vienne pas les déranger, eux qui étaient si bien, là, assis dans cette forêt sous ce ciel étoilé.


La lune était toujours là, les regardant discuter, comme pour leur tenir compagnie. Le vent se mit à souffler, ce qui fit frissonner l'humaine qui n'avait rien emporter pour se couvrir. Elle tremblait et se recroquevilla sur elle-même pour essayer de se réchauffer, son compagnon, n'avait pas l'air d'avoir froid, c'était un hybride chat, il avait des poils épais. Hachikô l'enviait, mais ne dis rien, elle se changea les idées en posant une autre question :



"Mais au fait que faites vous ici à une heure pareille ?" C'était elle qui disait ça, alors qu'elle était également une personne vulnérable a tout danger, en pleine nuit noire. Le neko allait trouver ça drôle c'est sur.




Dernière édition par Hachikô le Sam 5 Fév - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 28

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Dim 26 Déc - 14:20

L'hybride était toujours assit contre son arbre, regardant et écoutant l'humaine, l'hybride ne montrait pas sa méfiance mais, pour le moment qui dit que cette humaine ne cache pas en fait soit un démon qui les espionnes soit une esclave qui est la pour servir d'appât pour piéger le neko ? Toutes les solutions sont bonne, mais pourtant, oui pourtant, Akiro ne voulait qu'une chose, apprendre à connaître la jeune femme, le neko fronça légèrement les sourcils en voyant le bleu à la jambe de l'humaine... Décidément entre eux deux, ils faisaient la paire des blessés... L'hybride eut ses doutes qui se fondèrent en l'écoutant parler, ainsi donc elle était vraiment une esclave, l'hybride secoua alors la tête comme pour lui dire qu'elle n'avait finalement pas à s'excuser, même si lui fonce tête baissé dans le tas, elle avait juste voulu jouer la carte de la prudence... C'est alors que l'hybride prit la parole pour répondre à son interlocutrice :

« Oui c'est bien ça Hachikô. Je comprend ne t'en fais pas, chacun sa technique pour échapper les crétins qui se croient tout permis sur une île qui à perdu tout ce qu'elle avait... »

Autant dire que l'île d'avant lui manquait affreusement... Enfin à un détail prêt, son père, qui pour lui, il se fichait bien de son sort et serait même bien content qu'à l'heure actuelle il soit entrain de subir ce qu'il lui a fait subir durant cinq longues années, oh oui, un léger rictus sadique s'afficha sur les lèvres de l'hybride, qu'il était parfois bon d'avoir sa vengeance ! L'hybride secoua néanmoins rapidement la tête pour ne pas effrayer l'humaine et éviter qu'elle ne se pose trop de question à ce sujet... Rebelle oui... mais seulement dans l'âme parce que dans les faits c'était une autre histoire, la démone qui lui servait de maîtresse lui tapait affreusement sur le système, au point que plusieurs fois la démone croise Kurai... Tiens d'ailleurs en parlant de Kurai, Akiro cherchait déjà un moyen de cacher sa schizophrénie à l'humaine... Du moins pour le moment, oui l'hybride ne voulait pas vraiment voir de bain de sang ici et maintenant...

L'hybride écouta de nouveau l'humaine qui accepta le cours de chant improvisé de hybride et qui en retour proposait au neko de lui en apprendre aussi, en voilà une bonne idée pour passer sans doute une soirée agréable avec pour seule compagnie la lune et fait rare... Aucun démon à l'horizon.... Ce qui le fit doucement sourire c'est qu'elle le pensait rebelle alors que la réalité était toute autre, oui le neko était seulement rebelle dans son esprit, parce que dans la réalité... C'était bien pire... Du courage, oui et non on va dire plutôt une tête brûlé qui n'hésiterait pas à insulter du démon à tout bout de champ ! C'est alors qu'il répondit à l'humaine :

« J'accepte ta proposition Hachikô... Et tu sais, tu peux me tutoyer, je ne te mangerais pas. » L'hybride laissa échapper un petit rire avant de reprendre : « Un rebelle, on peut voir ça comme ça... Ou du moins un rebelle dans l'âme on va dire, tu sais ça fait plus de dix ans que je croise tous les jours des démons, donc tu vois, on commence à connaître un peu les habitudes de tous le monde même si on ne les connait pas spécialement, faut pas croire mais même de jour... Le danger est omniprésent ! »

Ce qui est relativement vrai d'ailleurs, l'esclave regarda sa compagne d'infortune, il avait apprit, il y a peu de temps que l'esclave avec lequel il vivait chez Athenais avait été tué et ce de jour... voilà pourquoi il le savait... Bref, le neko regarda en direction de l'humaine, qui semblait d'ailleurs frigorifiée, prit alors la veste qu'il avait autour de sa taille et la mit sur les épaules de l'humaine, il ne voulait pas qu'elle meurt de froid, ce serait fort dommage, l'esclave regarda de nouveau l'humaine en écoutant sa question, bougeant légèrement ses oreilles de chat, l'hybride eut un sourire amusé, c'est l'humaine qui posait la question alors qu'ils étaient tous les deux aussi vulnérable l'un que l'autre, néanmoins l'esclave répondit à la question de l'humaine qui deviendrait probablement son amie :

« Oh moi... j'ai juste « fugué » la villa d'une démone qui habite juste un peu plus loin, une démone qui s'est auto proclamé être ma maîtresse... »

Oui Akiro est un esclave, mais pas un esclave ordinaire, un esclave avec un certain caractère, un rebelle libre dans sa tête, bien que dans la réalité, l'hybride est juste l'esclave d'une démone folle à lier psychopathe... Puis il réfléchit un court instant avant de regarder de nouveau l'humaine allant lui poser exactement la même question, après tout, qu'est ce qu'une esclave faisait dehors hormis fuir la villa ou peut importe le lieu d'habitation de son maître ou sa maîtresse ? Une bien bonne question... L'hybride reprit alors la parole en demandant alors à l'humaine :

« Et toi ? Que fais-tu à cette heure aussi tardive de la nuit ? »

Oui oui Akiro n'est pas le mieux placé pour poser cette question, mais bon autant jouer franc jeu non ? Quand on pose ce genre de question, faut parfois s'attendre à ce qu'on se prennent le revers de la médaille... L'hybride voulait quand même en apprendre un maximum sur l'humaine, après tout, ils avaient l'air de bien s'entendre... Puis il demanda alors :

« Sans indiscrétions, qui est ton maître ?»

Dans le fond, l'hybride espérait que l'humaine ait plus de chance que lui côté maître, qu'il soit plus ou moins un gentil maître alors que lui... Sa maîtresse avait déjà essayer de le tuer plus d'une fois, la supporter pour le moment relevait du défi en soit même, enfin en même temps, supporter Akiro relève aussi du défi en soit... Car oui, Akiro est juste un neko indomptable, du moins c'est ainsi qu'il se considère... Ce qui n'est pas totalement faux, ses talents de comédiens avaient réussi à le faire sortir assez rapidement des séances de dressages quotidiennes qu'il subissait... D'ailleurs c'est pendant l'une d'entre elle que Kurai à fini par prendre le dessus et à eut un oeil devenu rouge...Bizarrement seul cette personnalité en à subit les conséquences... Bref peu importe, pour le moment Hachikô ne devait se douter de rien et l'esclave espérait qu'il en serait autant tout au long, sauf si elle venait à lui poser la question, ou si elle venait à poser une question qui l'obligerait à parler de Kurai... Priant pour qu'elle ne lui demande pas de parler avec lui... Sinon bonjour l'angoisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Esclave gourmande°
avatar

°Esclave gourmande°


Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 29
Localisation : Toujours dans tes bras ^^

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave d'Arios, mais d'Aijiro Darkness prochainement T_T

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Sam 15 Jan - 0:41

Hachikô se sentait mieux, la veste du neko commençait à la réchauffer. Il faut dire que la nuit était fraîche sur cette ile, en particulier ce soir. L'humaine était perdue dans ses pensées, elle avait toujours peur de se faire surprendre même s'ils étaient au milieu de la forêt. Dans ce cas-là, elle serait surement punie, Arios l'avait laissé partir à cause de son besoin trop grand de liberté. Ils s'étaient quittés en bons termes et elle lui avait promis de ne pas faire de folies...mais étant têtue, Hachikô ne voulait pas se priver. Elle était « libre » mais elle ne resterait pas en liberté très longtemps....une humaine seule se faisait vite repérer sur cette ile, elle ne voulait pas retourner dans cet effroyable endroit : le marché aux esclaves. Ce mauvais souvenir de la cage où elle avait été enfermée revenait sans cesse, elle ne voulait plus souffrir, du moins de cette façon. Elle semblait entendre à nouveau le claquement du fouet, mais ce n'était qu'une illusion, elle avait peur, malgré son agressivité et son dégoût pour les démons.


Mais il ne fallait plus y penser, ce soir elle était en train de lier une nouvelle amitié avec Akiro, elle ne voulait pas gâcher ce moment avec ses fantômes du passé.....le seul qu'elle connaissait et qui n'était pas inconnu à son esprit. Aucun souvenir de sa vie d'avant ne lui revenait...c'était comme s'il n'avait jamais existé. Elle voulut en parler à son ami, c'était un fardeau trop lourd à porter, seul son frère qui lui manquait atrocement était au courant.


Elle revint à elle et sourit à l'hybride, les cours de chant la tentait vraiment, elle était curieuse de savoir ce qu'il allait lui apprendre mais, elle mit une main sur son front :


"Mince....j'ai oublié mon violon et ma harpe ainsi que mon calepin là où j'écris mes notes...."


Hachikô avait un don pour ces deux instruments, elle avait demandé à Arios de lui apprendre à en jouer, elle était devenue une grande passionnée en un rien de temps....mais celle-ci avait oublié son matériel chez lui, sa valise était également restée dans sa chambre. Elle était partie en catastrophe de la maison de son ancien maître, elle ne savait pas comment y retourner....et si un effroyable démon la croisait....elle était vraiment perturbée. La liberté avait un prix et l'inconvénient de se refaire capturer était probable.


Le neko préféré qu'elle le tutoya, ça serait plus facile, il devait avoir à peu prêt le même âge que notre humaine en vadrouille, elle fut soulagée, mais toujours contrariée de ne pas avoir ses affaires :



"Ah toi aussi tu es esclave alors...bienvenue au club des mal aimés....ça nous fait deux points communs avec le chant c'est super ^^. Au fait par quoi veux-tu qu'on commence ? Et sais-tu jouer d'un ou de plusieurs instruments toi aussi ?"



Elle grimaça quand il parla des démons, elle les avait aussi en horreur :


"Je déteste les démons, ils sont méchants, cruels, moches de l'intérieur et de l'extérieur, ils n'ont vraiment rien de plaisant....Bien que leur physique les avantagent pour séduire leurs proies....C'est à cause d'eux qu'on est dans cette situation, toujours en train de nous cacher.... "


Elle rit, il aimait persécuter mentalement sa « pauvre » maitresse, démone de souche, qu'il ne portait pas dans son coeur. Si seulement elle pouvait en faire autant, elle l'admirait, il était si courageux ou trop sur de lui, elle ne savait pas. Elle ne fut pas surprise qu'il lui demande la raison pour laquelle elle se trouvait là dans la forêt en pleine nuit.


"Pour répondre à ta question Akiro, j'aime me balader la nuit, je la trouve plus agréable que le jour, il y a vraiment trop de monde. J'y vais souvent, mais dans d'autres circonstances habituellement..."
Elle pensait aux visites qu'elle rendait à Shun, le kistune de son coeur. "Je ne veux pas qu'un démon me trouve, je ne veux pas être capturée. Je trouve qu'en ce moment les démons sont encore plus présents que d'habitude la nuit...."


La question suivante qu'il lui posa la gêna un peu, elle ne voulait pas le crier sur tous les toits qu'elle était maintenant "libre" car cela pouvait se savoir....on ne sait jamais. Elle se tordit les doigts de stress et répondit, prenant son ancien maître comme couverture :


"Je....je vis chez Arios, c'est un ange déchu qui m'a libéré de ma prison dorée au marché des esclaves...Quel effroyable endroit...et tous ces démons qui te regarde comme si tu étais un vulgaire morceau de viande à tout faire....ça m'écoeure...Arios s'est occupé de moi, c'est un homme adorable, je ne suis pas une esclave à ses yeux, mais une amie..."


Elle avait honte de lui avoir menti de la sorte, mais elle ne le connaissait pas encore assez bien pour lui dire la vérité.....Et puis elle avait d'autres chats à fouetter en ce moment....comme garder sa liberté, ne pas se faire prendre.....Et surtout ses problèmes de mémoire qui la tracassait...


Elle réfléchit un bon moment et décida de lui parler de ses problèmes neurologiques, elle avait besoin de conseils, gardant toujours son mensonge au chaud :



"Akiro, j'aimerais te parler de quelque chose qui me tient vraiment à coeur, je n'arrive pas à l'évacuer, j'ai encore besoin d'en parler.....mais je comprendrais que tu ne veuilles pas, je ne veux pas t'embêter avec mes problèmes.... "


Elle regardait le neko avec une lueur d'espoir dans ses yeux, elle espérait compter sur lui....


Dernière édition par Hachikô le Sam 5 Fév - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 28

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Mer 26 Jan - 15:40

[Désolé pour le retard.]

L'esclave eut un léger sourire en voyant l'humaine serrer la veste sur elle, content de pouvoir réchauffer Hachikô qui avait accepté la veste de l'hybride sans rien dire, le neko soupira, il est vrai qu'il se mettait souvent dans des situations plus loufoques les unes que les autres... A vrai dire ils étaient deux esclaves hors de la villa de leurs maîtres respectifs ou presque, à vrai dire, le neko ignorait encore à cet instant que la jeune humaine avec qui il parlait était libre, enfin que son ancien maître l'avait libéré, dieu qu'il aimerait que sa maîtresse soit ainsi, qu'elle le libère, bien qu'on sait tous qu'elle ne le fera jamais... Après tout, dans son esprit de rebelle, le neko faisait par moment un bon punching ball non ? Akiro n'est pas du tout du genre à se laisser marcher sur les pieds et il l'a prouvé plus d'une fois... L'hybride soupira... Il n'était pas du genre à se laisser dresser et il l'avait aussi prouvé à plusieurs reprises... Le neko refusait de se laisser faire simplement... L'esclave ne s'est jamais laissé abattre même quand c'était son père son tortionnaire... Il a toujours refusé l'autorité de qui que se soit et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer non ? L'hybride se trouve être un excellent comédien ce qui l'a aidé plusieurs fois...

Le neko sourit aux paroles de l'humaine, d'un côté si elle se baladait avec ce genre d'instrument, elle aurait été très vite repéré par n'importe quel démon qui l'aurait très vite kidnappée non ? Le neko posa une main sur l'épaule de sa compagne d'infortune en lui souriant faiblement, un geste qui voulait dire que ce n'était pas grave, pourquoi ? Parce que simplement le neko savait les risques qu'aurait courut la jeune humaine en se baladant avec ses instruments, il la regarda avant de s'adresser à elle :

« Ce n'est pas grave ne t'inquiète pas et puis, se promener avec de tels instruments de nuit, c'est se mettre en danger non ? Alors ne t'inquiète pas nous ferons sans. »

Quand à lui, l'hybride ne jouait d'aucun instrument, autant chanter une chose qu'il aimait et savait faire autant jouer d'un instrument il était une vrai casserole... Le neko soupira, sa mère en cachette du père du neko lui avait apprit beaucoup de chants et c'était son seul moment de répit, l'hybride ne savait pas vraiment par ou et quoi commencer, il en connaissait tellement que toutes les apprendre à sa comparse en une nuit serait dur, il leur faudrait se revoir pour continuer les cours de chants ensembles, l'hybride soupira, en écoutant l'humaine, oui il était esclave, mais non il ne se laisserait pas faire facilement... Il fini par répondre à Hachikô :

« Si tu savais, il y a bien longtemps que je fais parti de ce club s'il existe... » Le neko avait à cet instant baissé la tête « Par celle que tu veux, celle que je fredonnais, ou une autre, à ta convenance. Quand aux instruments, je t'avouerais très sincèrement que je ne sais pas en jouer et puis, personne ne me le laisserais assez longtemps d'ailleurs pour que je sache parfaitement en jouer... »

Chaque objet pour notre neko était une arme potentielle, c'était peut-être pour cela qu'on l'empêchait souvent d'avoir trop longtemps un quelconque objet dans les mains, enfin quand on a pas d'arme on se sert de ses griffes cela va de soit aussi, bien que l'hybride est du genre a aimer avoir des objets dans les mains pour se défendre... Il est vrai que l'esclave est plutôt dangereux pour un simple esclave et puis étant toujours aussi rebelle, le neko n'avait pas été dressé et il n'était pas du genre à se laisser aussi facilement dressé, même si sa maîtresse s'y essayait, le neko pour le moment arrivait encore à lui tenir tête et ce n'est pas demain la veille qu'il cédera à cette démone ! Il leva alors un sourcil aux paroles de l'humaine avant d'avoir un sourire amusé, elle aussi semblait être comme lui, une esclave rebelle, ils avaient beaucoup en commun apparemment, le neko sourit à Hachikô avant de lui répondre :

« Les démons comme n'importe quel être démoniaques ne sont que des êtres abjectes, sans pitié et surtout sans parole, les promesses qu'ils font, ils ne les tiennent jamais... Ils se montrent toujours gentil au premier abord mais au final, ils sont tous pareil, leur côté méchant ressort toujours... Séduire ? Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre tiens... Ils se croient séduisant, mais au final, rien, que du vent, ils ne valent pas mieux les uns que les autres de toute façon... »

Le neko posa sa tête contre le tronc de l'arbre, écoutant l'humaine, oui, il était entièrement d'accord avec elle, la nuit, c'était le calme, enfin, faut dire aussi que le jour aussi c'est dangereux, bien que la nuit le soit encore plus... L'esclave soupira, qu'est-ce qu'il ferait pas pour un peu de liberté, certes, la démone le laissait sortir sans gros problème majeure, mais, on rappelle qu'Akiro n'est pas dressé, donc pourrait fugué facilement sa maîtresse, ce qui pourrait très vite être une contrainte pour Athenais qui serait alors obligée de le gardé enfermé dans sa villa... Rien que d'y penser, l'hybride en eut un frisson qui lui parcourut l'échine, non, c'était ce qu'il redoutait le plus en réalité, être enfermé... Il lui sourit avant que celui-ci ne s'estompe et réponde à son tour :

« Je te comprend, ce grand besoin de liberté, de se promener, de vivre comme bon te sembles, au final, on se ressemble dans le fond, deux esclaves avec un caractère rebelle et qui détestent les démons, on est sans doute fait pour s'entendre. S'il le faut, je te protégerais de ces créatures venu des enfer pour nous pourrir la vie ! »

L'hybride se mit alors à rire faiblement de ses propres paroles, mais il n'avait pas vraiment faux, puis il regarda furtivement l'humaine, elle paraissait bizarre d'un coup, le neko haussa un sourcil, à vrai dire, il se demandait ce qu'elle avait, il l'écoutait, il sentait le stress de l'humaine, pourquoi ? Etait-elle entrain de lui mentir ? Remarquez, Akiro cache bien un lourd détail sur sa personnalité, mais il savait tellement bien cacher son jeu, qu'il n'avait au final pas grand mal à le cacher... L'esclave regarda sa compagne d'infortune, se redressant légèrement, oui, il aimerait bien savoir pourquoi un tel mensonge, après tout, l'hybride n'était pas le genre à dénoncer ses congénères d'enfer... L'hybride posa sa main sur l'épaule d'Hachikô avant de s'adresser à elle :

« Tu n'as pas à me mentir tu sais, pour rien au monde je ne te dénoncerais Hachikô, tu sais pourquoi ? Parce que je ne mange pas de ce pain la et je suis toujours prêt a aider ceux qui en ont besoin, tu sais, ce n'est pas moi qui te dénoncerais à ces démons, loin de la cette idée, comme je t'ai dit, je serais même prêt à te protéger s'il le faudrait. »

Le neko regardait l'humaine, elle ne semblait pas vraiment dans son assiette ou du moins, le neko sentait le malaise de l'humaine à ses côtés, il voulait sincèrement l'aider, oui, c'est ce qu'il voulait, il n'aimait pas voir les gens tristes, non ça non, il n'aimait vraiment pas voir les gens triste ou déprimé même, il voulait vraiment venir en aide à Hachikô, oui, c'était son plus grand souhait, l'hybride le voulait, le neko écouta l'humaine lui dire qu'elle voulait alors lui parler de quelque chose, de quoi ? Qu'est ce qui lui faisait aussi peur ? Ou plutôt qu'est-ce qui mettait l'humaine dans un tel état ? Quel était ou quels étaient les problèmes de l'humaine... L'hybride fronça les sourcils légèrement, il était prêt à l'écouter, même laisser pour le moment la leçon de chant pour s'occuper de l'humaine et il ce regard qu'elle lui lança le laissait encore plus dans l'envie d'aider cette humaine... Il la regarda alors et s'adressa de nouveau à elle :

« Je t'écoute Hachikô, si je peux t'être d'une aide quelconque, je t'écoute, en retour, je te parlerais de moi... »

S'il pouvait donner à l'humaine la confiance de lui parler, alors oui, il lui dirait qu'il est schizophrène, espérant que l'humaine ne prendrait pas peur et ne fuierait alors pas Akiro, oui, le neko connaissant Kurai, on commençait à parler de lui, et boom, il apparaissait, oui ça devenait presque une manie pour l'autre personnalité du neko d'apparaître comme par magie, surtout depuis que la démone avait essayé à plusieurs reprise de tuer Akiro... Ca en devenait une vrai torture aussi pour le neko qui commençait par moment à en avoir plus que marre de son double... Puis une chanson lui revint en tête, elle parlait de parler avec son cœur, l'hybride avait une idée en tête à présent, oui, une bien bonne idée tiens, il se mit alors à fredonner cette chanson, l'homme chat voulait, par le biais de cette chanson, montrer que parler, pouvait souvent, aider, encore plus quand on parle avec son cœur, le neko arriva alors au refrain en posant une main sur son cœur :

« Don't fall apart,
Speak with your heart,
And always take it with you
Back to the start. »
(Click here)

Le neko regardait l'humaine, attendant qu'elle lui dise ce qu'elle voulait lui dire, l'hybride était prêt à écouter Hachikô, oui il appréciait l'humaine et ferait tout pour l'aider dans ce qu'elle voulait lui dire, même si le neko devait entendre des choses douloureuse et puis en contre partie, l'hybride avait promis qu'il parlerait aussi de lui, alors il estimait aussi que c'était donnant donnant non ? Et puis ne dit-on pas qu'entre esclave il faut s'entre aider et se serrer les coudes ? L'hybride ferait n'importe quoi pour aider l'humaine, même s'il était loin de se douter du problème de sa nouvelle amie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Esclave gourmande°
avatar

°Esclave gourmande°


Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 29
Localisation : Toujours dans tes bras ^^

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave d'Arios, mais d'Aijiro Darkness prochainement T_T

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Jeu 17 Fév - 22:47

Hachikô avait moins froid avec la veste de son nouvel ami, il faut dire qu'elle était chaude, elle espérait quand même que lui n'avait pas froid en retour. Elle se colla à lui pour lui donner tout de même un peu de chaleur au cas ou, en s'appuyant contre l'arbre également. Akiro avait raison, si elle avait eu son violon sur elle, elle aurait été vite repérée et pour courir cela aurait été galère. Elle regarda le ciel, on pouvait voir a présent la Grande Ourse qui était une sorte de casserole étoilée, elle était collée par la Petite Ours.


"Oui tu as raison, j'aurais pu me faire attraper à cause de la lourdeur de l'instrument si un démon était à mes trousses. Mais j'avoue que je ne pensais pas te rencontrer ce soir-là, c'est d'ailleurs la première fois que je te croise. C'est bizarre que je ne t'ai jamais vu en ville ou même ici avant, faut dire qu'il y a tellement de personnes sur ce caillou maudit."


Le neko semblait triste tout à coup, alors cela faisait très longtemps qu'il était esclave. Depuis le tout début, depuis le jour ou les démons avaient envahi l'ile...elle avait de la peine pour lui, il était jeune et il n'avait jamais pu vivre sa vie comme il le voulait. Elle était à peu près dans le même cas, sauf qu'elle ne savait pas ce qu'elle avait vécu avant...si seulement son passé pouvait revenir dans sa mémoire...Quelque part s'il ne revenait pas, c'était surement pour une bonne raison, elle n'en savait rien...


"Je sais que je ne peux pas vraiment comprendre entièrement ce que tu ressens, étant donné que je suis esclave depuis peu, seulement deux ans et trois ans que je suis sur cette ile. Un an à me cacher avec un ami qui m'a protégé." Elle réfléchissait longuement puis répondit." Il y a-t-il un chant typique de cette ile que tu aimes chanter, un chant que tu connais depuis que tu es jeune ? Malgré que je sois venu ici sans le vouloir, ce qui touche cette ile mise à part les parasites qui l'ont envahi m'intéresse, les Bermudes sont décidément bien mystérieuses. Jamais je n'aurais cru que Yuutou existait avant cela...Est-ce que l'ile était baptisée autrement il y a 10 ans ?"



Elle était très curieuse et adorait se cultiver, surement avait elle fait de grandes études dans le temps...Aucune idée...le temps le dira, elle espérait toujours. Elle revint au sujet de la musique.


"Si tu veux je t'apprendrai à jouer du violon ou de la harpe, mon ami m'a appris et j'ai continué à essayer de m'améliorer, je pense que je dois pousser encore plus loin, je ne suis toujours pas satisfaite de ma musique, j'ai toujours envie d'être meilleure. Pour ce qui est des bases comme les notes et les cordes, je peux t'aider. Accepte s'il te plait cela me fait plaisir de pouvoir partager quelque chose avec toi."


Malgré que son maitre l'avait affranchi, elle vivait toujours chez lui, ils étaient amis et il la protégeait, malheureusement, il allait bientôt partir et elle se retrouverait seule...elle pensait pouvoir retourner habiter chez Shun, mais celui-ci était absent et si un démon découvrait que la cabane était allumée, il aurait des soupçons. Elle maudissait toujours le jour où elle était allée dans ce bar, le jour où elle avait été capturée par des hommes de Shin Kotsuki....Depuis ce jour-là, elle les détestait plus qu'aucune autre personne. Elle vit Akiro frissonner, il devait penser à quelque chose de désagréable ou alors il avait froid.


"Tu veux que je te repasse ta veste ? Je te vois trembler, je m'en veux te te faire mourir de froid, j'aurais dû apporter quelque chose pour me couvrir au cas où...Mais je suis trop bête pour ça....ou alors tête de linotte... " Elle l'enleva et lui tendit la veste. "Tient met là, je suis bien réchauffée maintenant, merci encore." Elle lui sourit. "Oui je n'aime pas me laisser faire par des démons, je ne veux pas être faible, c'est sur nous sommes fais pour s'entendre, nous avons les mêmes idées c'est marrant. Tu sais depuis que je suis ici, je me suis toujours demandé comment cette ile serait sans ces vermines...ça devait être paisible non ?"


Hachikô se sentit vraiment idiote à ce moment-là, Akiro n'avait pas cru à ses mensonges, il faut croire qu'elle ne savait pas mentir...Son mauvais tour se retourna contre elle, il l'avait vaincu...Elle se cacha le visage, rouge de honte. Elle décida de s'expliquer, qu'allait-il penser d'elle ? Qu'elle était malhonnête ? Non elle ne le voulait pas, ce n'était pas son genre, mais elle voulait toujours se protéger.


"Ce n'est vraiment pas bien ce que j'ai fait...comment j'ai pu te mentir....je ne suis vraiment pas digne de confiance, je commence vraiment mal... " Elle décida de lui dire la vérité. "En fait....je vis toujours...." Elle se tut et lui dit. «Tu ne veux pas qu'on aille autre part, j'ai peur que quelqu'un nous surprenne, on est jamais à l'abri d'un démon, tant il y en a un qui nous épie depuis tout à l'heure, je n'ai pas confiance... .. Si nous trouvons un endroit tranquille dans cette forêt, un endroit plutôt caché de préférence, je te raconterai même ce qui me tracasse, le secret que seul deux personnes savent. Je t'en prie Akiro, je ne veux pas me faire enlever à nouveau... Je déteste les cages de cet affreux démon.... Quelque part, cet endroit est si ouvert pour chanter..."


Elle évita donc le sujet pour l'instant, elle était debout à cause de sa panique, elle se rassit et regarda Akiro, celui-ci se mit alors à chanter, elle l'écouta attentivement et ferma les yeux. Elle entendit à nouveau sa jolie voie et essaya d'imprimer les paroles, il la chanta plusieurs fois de suite pour qu'elle s'imprègne. Elle se mit à chanter à son tour, pensant faire de son mieux, tanpis si elle se tromperait, chanter est un passe-temps et un amusement.


" ♪♫ Finally, we can relate,

Now we're side by side, this is fate

I knew all along we'd find some way to communicate.

I've been here before and I know that we must stand up tall,

I'm not scared to ask when I'm not sure,

We can over it all,

Speaking from no where else except your heart,

You'll never know il you don't try.

Listen dans see, the voice I carry with me.

Speaking with your heart! Speaking with your heart!

If you could tell me how to lend a hand,

I will try to understand (doo, doo, doo).

No words could say how much I care,

Together we can take a sand!

Don't fall apart,

Speak with your heart,

And always take it with you

Back to the start...[...] ♪♫ "



Elle se tue et regarda le neko, attendant ce qu'il en pensait. Elle pensait toujours à son secret, elle voulait vraiment lui raconter.


"Alors ? Je n'ai pas été....trop nulle ? " Elle se leva."Je te raconterais mon histoire dans un endroit....plus tranquille, je te le jure Akiro..."


Elle attendit sa réaction, espérant qu'il voulait bien la suivre en s'enfonçant encore plus dans la forêt. Elle priait pour que personne ne les surveillaient...Elle avait peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave
avatar

Esclave


Messages : 72
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 28

Passeport de YNS
Race: Hybride => Neko
Pouvoir:
Maître/Esclave de: Athenais Exdon

MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   Ven 25 Fév - 14:31

Le neko avait dévié son regard vers le ciel jusqu'à sentir l'humaine se coller contre lui, que cherchait-elle à faire ? Le réchauffer ? Il n'en avait pas besoin, il s'était habituer et puis, faut avouer que l'hybride n'avait pas froid, peut-être du fait d'être resté dans des caves ou il fait un froid de canard en hiver, ou bien, simplement dans le marché aux esclaves où l'on aurait vite fait d'attraper la crève si l'on ne n'était pas sortit rapidement de ce trou à rat, de cet enfer qui pu le sang, la pisse, la merde et surtout la mort... Ce lieu qui à vu bon nombre de vie brisé... Rien que d'y repenser, le neko en était écœuré, le marché aux esclaves, ce n'est vraiment, mais alors vraiment pas son lieu favori et ce n'est pas le nombre de fois qu'il y aura été trainé par sa maîtresse qui diront le contraire, d'ailleurs, le neko se demandait encore parfois pourquoi sa maîtresse, cette démone psychopathe, qu'il déteste, l'avait entrainé avec elle pour acheter des esclaves, la démone n'était pas capable de les choisir comme une grande qu'il faudrait qu'il les choisisse presque pour elle ? Faudrait juste arrêter cinq minutes de délirer, un esclave qui choisit ses propres compagnons d'infortune, le grand n'importe quoi non ? Il aurait vite fait de dire que la démone va se prétendre gentille et quand vous aurez le dos tourné va juste vous planter un couteau dans le dos et tenter de vous dresser si vous êtes un esclave, qui comme lui, restera un rebelle dans l'âme...

Enfin bref, restons pour le moment dans cette forêt, où nous retrouvons deux esclaves, une humaine et un neko, qui semblent avoir bien plus de point commun que l'on ne pourrait l'imaginer, deux esclaves au caractère rebelle, deux esclaves qui aiment le chant, de esclaves qui semblaient déjà bien s'entendre, l'hybride et l'humaine avaient aussi tous deux un lourd secret, Hachikô ignorant que le neko était schizophrène, seulement, quand il devra parler de Kurai, il y aurait sans doute un énorme risque pour qu'il y ait une énorme bataille mentale entre les deux personnalités, Kurai voudra sans doute voir Hachikô d'un peu plus prêt que les yeux d'Akiro et Akiro, connaissant Kurai, refusera à coup sur, il n'avait pas envie de faire fuir sa nouvelle amie... Bien la première depuis... Bon nombre d'année... Le neko regarda de nouveau le ciel en écoutant les paroles de la jeune femme, elle devait bien avoir son âge, tout du moins dans les apparences, mais bon, ce n'est pas comme si demain elle allait lui dire qu'elle est en faire une démone, une sorcière ou encore une succube ou sans doute encore une vampire, rien qu'à cette idée, il changerait sans doute du tout au tout son opinion, oui, monsieur n'aime pas les démons et toutes ces races démoniaques quel qu'elle soit, mais, le fait qu'elle détestait aussi ces races le confortait dans le fait que la jeune femme était tout ce qu'il y a de plus humaine... Elle avait aussi raison sur certains points comme celui ou ils ne s'étaient encore jamais rencontré, ni même croisé, c'était on ne peut plus vrai, mais, faut dire que même lui, un hybride qui habite depuis toujours sur cette île maudite ne connais pas non plus tous le monde... Il fini par répondre à la jeune demoiselle humaine :

« C'est sans doute le hasard ou le destin qui à voulu, qu'en cette douce nuit étoilée, nous nous rencontrions dans cette forêt... On aura sans doute des occasions de ce revoir Hachikô tu sais, si nous ne nous sommes pas encore croisé depuis, c'est sans doute parce que jusqu'à présent, la liberté, tel que je l'ai la, je ne l'ai jamais eut, toujours enfermé et, quand j'avais le malheur de fuir, j'étais vite rattrapé et battu... M'enfin, le passé, c'est le passé, on ne pourra sans doute pas le changer... »

Il parlait à cet instant de sa condition d'esclave, certes, s'il en aurait été autrement, certaines choses pourraient être changé, il visait en première lieu son père, ce neko qui l'avait si longtemps battu et privé de sa liberté... Akiro ferma les yeux pour oublier cet homme qui, en plus d'être son géniteur fut aussi son bourreau... Le jeune hybride qui était au côté de l'humaine fini par reporter son regard sur la jeune femme en l'écoutant, trois ans qu'elle vivait sur cette île de fou, cela voudrait dire qu'elle était arrivée environ à l'âge de dix-sept ans... Elle n'avait pas eut de chance d'être arrivé sur cette île, enfin, si elle était arrivée sans le vouloir comme elle le disait, c'était sans doute qu'après un voyage en bateau, celui-ci à du se prendre dans une tempête en s'approchant du Triangle des Bermudes, un lieu dit-on, que l'on en revient jamais... Étant des hybrides et connaissant les risques, aucun d'entre eux n'avait tenté de sortir de cet endroit dit maudit, ce qui est sans doute un peu le cas, fronçant les sourcils aux questions de l'humaine, l'hybride finir par se calmer, elle était dans son droit de savoir et il n'allait pas la blâmer pour cela, le jeune hybride fini même par sourire à Hachikô avant de lui répondre :

« Au moins tu as pu rester libre sur cette fichu île maudite, ne serait-ce qu'une année c'est déjà bien... » L'hybride soupira avant de reprendre : « Je n'en sais trop rien tu sais, même avant l'arrivée des démons, j'étais battu par mon père qui m'empêchait de sortir... Enfin... Tous les chants que je connais, je les ait apprit en écoutant la radio ou encore de ma mère... » Akiro soupira de plus belle avant de reprendre encore une fois : « Les Bermudes sont, comme tu dois sans doute le savoir ou en avoir entendu parler, un endroit où... Quand on se retrouve sur cette île, on peut en venir, mais, ne jamais en repartir... Nous, les hybrides, avons toujours vécu sur cette île, oui, elle avait un autre nom avant, mais, je ne m'en souviens pas, désolé... Ils l'ont nommé ainsi quand ils nous ont réduit en esclavage... »

Ce n'était sans doute que les grandes lignes, mais, mieux que rien non ? L'esclave regardait la jeune humaine à présent, apprendre à jouer des instruments de musique ? Pourquoi pas, après tout, il pourrait sans doute arriver à en jouer et ne pas confondre ce genre d'objet avec une arme... Enfin, c'est quand même Akiro, et c'est sans doute la le gros problème de l'esclave, enfin, il verrait bien, il se contenta de répondre sous l'insistance de la jeune femme, qui semblait partir d'un bon sentiment pourtant et avec un sourire aux lèvres de la par du neko :

« C'est avec joie que j'accepte, nous verrons ça lors d'une prochaine rencontre très chère. »

Le neko lui fit alors un clin d'oeil, ce ne serait sans doute pas la première, ni la dernière fois qu'ils se verrons... Elle regarda l'humaine retirer la veste qu'il lui avait prêté, voir même donné et secoua la tête aux paroles de l'humaine qu'il écoutait, non, il n'était pas question qu'elle lui rende, non, l'hybride refusait que l'humaine rende la veste qu'il lui avait prêté, ce n'était qu'un frisson de peur, pas de froid, le neko fronça légèrement les sourcils en posant une main sur celle d'Hachikô qui lui tendait sa veste... Il fini par répondre une fois qu'elle avait fini de parler :

« Non, garde la la veste, je n'ai pas froid, tu en as beaucoup plus besoin que moi... Ce n'était rien, juste une mauvaise pensée tu sais, ça arrive, une pensée que j'espère n'arrivera jamais, je... Je ne le supporterais sans doute pas une seconde de plus... » L'hybride relâcha la main de l'humaine en plantant son regard gris/mauve dans celui de sa compagne de cette douce nuit entre deux esclaves qui s'étaient sans doute bien trouvé... Il reprit alors : « Sans ces démons... Cette île était sans aucun doute une île paradisiaque ou tout les hybrides vivions soudés... Du moins, je n'ai peut-être pas eut cette chance de le vivre assez longtemps, mais, c'est ce que j'entendais souvent... »

Un père violent qui le traitait déjà limite comme un esclave, oui, Akiro avait souffert, même avant l'arrivée des démons et ça se voyait à l'intonation de la voix qui se voulait presque triste en en parlant, ses oreilles félines s'étant presque instantanément plaqué sur sa tête... Douloureux souvenir pour le neko, c'était certain... Après tout, qui aurait pas cela en douloureux souvenir ? L'hybride fini par redresser ses oreilles en écoutant les nouvelles paroles de l'humaine, oui, il semblait avoir effacé d'un coup sec ses idées noires, enfin disons surtout que c'est l'humaine qui avait tiré de ses pensées l'esclave hybride... Le neko secoua la tête, elle était dans son droit le plus légitime, mais, quand on ment, il faut savoir garder son sang froid et pas faire voir des signes flagrants de ce mensonge qui nous met mal à l'aise, enfin, quand on dit la vérité et que l'on prend ça pour une blague de mauvais goût, ou un mensonge, croyez-moi, on est tout aussi mal à l'aise que devait sans doute l'avoir été Hachikô quand elle à mentit à Akiro... Le neko laissa finir son amie avant de se mettre à son tour à lui parler :

« Disons que tu n'aurais pas du montrer des signes de stress, je serais sans doute tombé dans le panneau s'il en aurait été autrement... Mais tu sais, je ne t'en veux pas Hachikô, après tout, tu as le droit d'avoir des doutes, de toute façon, sur cette île... La confiance s'accorde vraiment que si l'on sent que la personne ne nous trahira jamais, sache, que pour ma part, je ne te trahirais jamais et ferais en sorte de mettre les gens sur une fausse piste pour que tu puisses rester libre le plus longtemps possible... » Le neko fit une pose, avant de reprendre : « Je te comprend et... J'accepte, je connais un endroit ou personne ne nous trouvera, seulement, tu devras toi aussi garder cet endroit secret... »

L'hybride connaissait un lac dans la forêt, un endroit au calme, ou personne ne les trouverait sans doute, le jeune neko reprit plusieurs fois sa chanson en voyant qu'Hachikô semblait vouloir essayer, jusqu'à l'entendre la chanter avec lui, ce qui lui arracha un sourire, l'hybride finit part se taire en écoutant l'humaine et fini même par se lever à son tour et répondit à son interlocutrice :

« Super pour un début... » Il se tut un instant et prit la main de l'humaine avant de reprendre : « Je te crois et dans ce cas... Je t'emmène à l'endroit où nous serons au calme... »

Le neko entraina la jeune femme avec lui à travers la forêt, il allait aller à son endroit préféré sur cette île, ou d'ailleurs ils y arrivèrent après quelques minutes seulement, l'hybride connaissait la forêt comme sa poche faut dire, y vivant d'une part avec sa maîtresse et surtout, il avait prit l'habitude de se balader en forêt, les deux amis arrivèrent donc au plus profond de la forêt, ou se trouvait un lac éclairé par la lueur de la lune, donnant un côté paradisiaque à cette forêt, un endroit calme et une chance pour eux, ils n'avaient pas été suivit... L'hybride lâcha la main d'Hachikô alors qu'il avançait vers le lac, espérant qu'elle le suivrait il finit par dire :

« Ici nous serons tranquille, personne ne connait cet endroit... »

Le neko se tourna vers la jeune femme, attendant sa réaction, mais surtout, si elle accepterait de se confier à lui, après tout, il venait de lui montrer sa petite cachette quand il partait de la villa de sa maîtresse et qu'il restait ici pour se calmer pendant des heures, à vrai dire, quand Athenais l'énervait et qu'il sortait de la villa de la démone, c'est ici qu'il venait se ressourcer et calmer sa rage, jusqu'à parfois même venir s'endormir ici et retourner seulement le lendemain à la villa, ou simplement rester pendant des jours à l'extérieur, jusqu'à ce qu'il soit rattrapé ou décidé à rentré chez la démon psychopathe qui lui sert de maîtresse...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade à la belle étoile [Pv Akiro Daichiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Parcs et forêts-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit