AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 C'est pour un retrait [rp-solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: C'est pour un retrait [rp-solo]   Sam 18 Sep - 17:50

Il était un peu plus de quatorze heure trente et l banqe était à peu près calme. En fait, il n'y avait que deuxcaissiers et trois clients venus déposer de l'argent ou en retirer. Rin debien extraordinaire en apparence mais e fait, les caissiers étaient surement des démons ou des sorciers voire des garous, tout comme les clients d'ailleurs car nous étions sur Yuutou No Shima, l'île des hybrides dominée par les démons. D'ailleurs, pourquoi y avait-il une banque ? Simplement parce que les démons qui venaient étaient riche, très riches parfois même, et que se déplacer avec une fortune en liquide n'était pas évident, surtout sur cette île où il n'y avait aucune règle et où un voleur ne risquait pas grand chose. Donc certains venaient mettre leur argent en sécurité dans cette banque.

Pour en revenir au présent, tout était normal... quand la double porte vitrée s'ovrit et aissa passé des grenades ! Celles-ci explosèrent avant que quiconque puisse réagir et elles diffusèrent un gaz dans la pièce. C'était un gaz que j'avais commandé jadis et qui était assez puissant pour endormir des éléphants, et c'était mes dernières que je venais de jeter comme ça juste avant d'entrer. Même des démons ne tenaient pas longtemps face à ce gaz et comme je franchissais la porte, je vis s'écrouler toutes les personnes présentes. Je portas une tenue spéciale pour cette occasion : un pantalon beige avec un sweat noir à capuche, cele-ci rabatu pour cacher mes cheveux, et j'avais un masque à gaz sur le visage, soit-disant pour me protéger du gaz mais e fait pour cacher le fait que j'étais un vampire : nous autre ne respiront pas donc le gaz.... ça ne nous fait rien en fait. 0 la main doite, je tenais un fusil à pompe et à la gauche un sa de sport, identique à celui que j'avais dans le dos sauf qu'il était vide, contrairement à l'autre. Enfin, je portais aux mains des gants, noirs, et aux pieds des chaussures de sport blanches.

Vous me direz que ma tenue avait dû interpeller les gens de la rue mais j'avais attendu qu'il n'y ait eprsonne pour faire mon entrée dans ses lieux. Je connaissais à peu près bien l'endroit, préparant mon coup, mon hold-up, depuis une grosse semaine. J'étais même venu faire un repérage il y a cinq jours, et j'en avais profité pour louer un coffre pour six jours. Un coffre assez grand pour accueillir les deux valises que j'avais alors amené comme "excuse" pour pouvoir prendre un coffre mais revenont au cambriolage. Ayant entendu les corps tombés, je vis le vigile passer le pasde sa porte mais il n'eut pas le temps de sortir son arme : un coup de feu avait déjà retentit et il tomba ausol, mon arme laissant sortir un peu de fumée. Je l'utilisais encore, tout en marchant tranquillement vers les guichets, détruisant les caméras de sécurités, une à une. Le but n'était pas d'empêcher qu'on me remarque maisplus d'empêcher de voir e que je faisais, point important pour mon plan. De toute façon, je savais que les renforts viendraient bientôt pour m'empêcher de m'échapper, s'ils savaient....

Arrivé devant les guichets, je démolis la vitre 'blindée' d'un coup de crosse, après avoir tiré ma dernière cartouche dedans pur l'affaiblir. Ayant fait ce passage, je sautais pa-dessus l'obstacle et je posais mon sac vide au sol, l'ouvrant et en sortant une bombe de peinture, verte, et je l'utilisais de suite, écrivant en très gros sur le mur.


LA REBELLION ETAIT LA


L'ayant vidé, je jetais ensuite dans une poubelle avant de me diriger vers les tiroirs remplis d'argent. J'étais venu pour ça après tout. Je les ouvris, les sortant même carrément de leur logement, pour lesvider dans mon sac vide, qi se retrouva rapidement plein donc je le fermais. J'apperçus alors un bouton marqué "fermeture de la grille". Curieux, j'appuyais dessus et je vis une gille descendre et bloquer la porte d'entrée. amusant ça, j'allais avoir une demi-minute de plus pour mon planning. J'allais voir les corps inanimés des caissiers, ils en avaient pour un bon quart d'heure avant de se réveiller, et je les fouillais à la recherche des cefs du coffre-fort, un vieux modèle datant surement d'avant la conquête de l'île par les démons. Je la trouvais sur le deuxième et je la lui prit, me dirigeant aussitôt vers les coffres, j'avais peu de temps devant moi et pas mal à faire encore.

En chemin, je détruisais toujours les caméras, ayant rechargé mon fusil, pour pouvoir agir tranquillement, efin autant que je pouvais me le permettre. J'arrivais devant la lourde porte gardant les coffres particuliers. Je l'ouvirs, entendant en même temps du bruit en haut : ils étaient déà là, l'escouade de sécurité de la banque. Bon, vu le temps, mon gaz devait être en parti dissipé, seuls des sorciers, deshumains ou des hybrides seraient affectés maintenant. Je franchis rapidement l'ouverture et e refermais la porte massive juste à temps, des coups de feu claquèrent et résonnèrent contre le métal. Avec les dernières balles que j'avais sur moi, en gardant juste deux-trois dans le chargeur, je détruisis les deux caméras des lieux avant de faire un petit truc : j'ouvris mon coffre avec un double de la clé, que j'avais faite moi-même, bien que ce fut un peu délicat et ue cela m'avait prit presque dix bonnes heures pour sortir un copie, satifsaisante pour moi. Heureusement, le coffre s'ouvrit : j'avais fait du bon boulot. Ausstôt, je transferrais le contenu de mon sac, tous les billets quoi, dans ma valise, celle-ci contenait du papier-journalet je le mis dans le sac. Je récupérais aussi ma fausse clé que je jetais dedans avant de refermer la dite-valise et mon coffre.

Cela fait, j'entendais toujours les efforts des démons pour ouvrir la porte, de force pour le moment : ils n'avait pas encore trouvé une clé de secours. Moi je posais sur le sol le sacque j'avais dans le os et jel'ouvris, révélant la bombe artisanale qu'il contenait. Je la sorti prudement, il faut toujours l'être quand on manipule des explosifs, et je mis en marche la minuterie avant de m'écarté un peu avec les deux sacs. Je sortis alors une boîte d'allumettes, pour en sortir une et l'allumer. Ainsi, je pu faire un petit feu de mes sacs à dos. 2tant en tissus, ils prenaient bien. Je souris, avant d'entendre un grincement : la lourde porte en acier bougeait. Je me tournais vers elle, armant une dernière fois mon arme. Dès que la porte fut assez ouverte, quelqu'un voulu la franchir et j'uvris le feu, abattant ce courageux, ou suicidaire, démon mais un autre arriva derrière lui et me tira dessus. J'eux de la chance car c'était un bon tireur et il me toucha en plein coeur, je souffris donc peu avant de mourrir.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~

Je me réveillais plus tard, le Soleil venait de se coucher depuis un moment. J'étais dans une clairière dans la forêt, là où j'avais fait mon petit rituel peu après mon arrivée sur l'île. JE souris, m'étirant un peu et pensan que j'allais devoir le refaire ce rituel, mais ailleurs. C'état plus prudent. Enfin bon, je me changeais, remettant une tenue plus adéqate pour la suite de mon plan : un smocking, celui que j'avais mit pour ma visite de la banque, celle où j'avais réservé le coffre. Je ne me questionnais pas trop pour savoir pourquoi je n'avais pas soif : le cadavre éxangue d'un ours trainait un peu plus loin. Sacré bête, en temps normal je crois que j'aurais hésité à lui sauter dessus comme j'avais du le faire.

Avant de quitter la clairière, je fis bruler ma tenue de "cambriolage", c'était trop risqué de n'en laisser qu'un morceu, puis je pit la direction de la ville. J'y arrivais en f de nuit et je me dirigeais vers la banque. Il y avait un peu de monde et elle était toujours debout : s avaient donc réussit à désamorcer ma bombe, comme je pensais qu'ils le feraient. Je franchis la porte et j'allais à un guichet. Je notais qu'ils avaient déjà passé une couche de penture sur mon inscription.


"Bonjour, je viens faire un retrait."

"Bien sur monseur, sur quel compte."

"En fait, j'avais loué un coffre pour la duré de mon séjour sur cette île et c'est lui que je viens vider."

"Mais bien sur monsieur, à quel nom est-il ?"

"Wilfried Andreï Masters."

Oui, quoi.. Je suis fan de Mozart et alors... Le guichettier regarda les cahiers et hocha la tête.

"Oui en effet, vous aviez prit le coffre 245 jusqu'à aujourd'hui. Si vous voulez bien m suivre."

Il me conduisit à une eptite porte qu'il m'ouvrit, me permettant de passer de l'autre côté. Il était impossible de ne pas voir qu'il ya avit e des dégâts : la porte du coffre-fort était à moitié ouverte et il était visible que ce n'était aps naturel.

"Ne faites pas attention, monsieur. Des rebelles ont essayé de faire sauter la banque hier mais ils ont à peine réussit à bruler quelques billets. Rien de grave en somme."

"Ah ? J'ignorais qu'il y avait des rebelles sur l'île ? Sans doute quelques hybrides incométents et lâches."

"Tout à fait monsieur. Puis-je avoir votre clé ?"

Je la lui tendis et je le regardais ouvrir mon coffre. Comme il s'écarta, je pris sa place e j'empoignais mes deux valises.

"Merci."

Il referma le coffre et me guida vers la sortie, où après que j'eu repassé la petite porte, il s'inclina un peu.

"Je vous ouhaite un bon retour monsieur, en espérant vous ravoir comme client lors de votre prochain séjour ici."

"Merci, je risque en effet de revenir ici un de ses jours. Au revoir."

Je lui tendis la main pour serrer poliment la sienne puis je sortis de la banque, une valise pleine de papiers et l'autre de billets de banque. Un vol rondement mené, il ne me restait pls qu'à amener cette petie fortune au QG de la rébellion maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pour un retrait [rp-solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Magasins divers-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit