AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Maître de charme


Messages : 615
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Sorcier
Pouvoir: Transformation
Maître/Esclave de: Yuki Kuro

MessageSujet: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Mar 14 Sep - 21:47

Tatsuya venait de sortir de la boutique d’esclave accompagné de sa nouvelle acquisition. Après l’avoir débarrasser de son collier et de sa laisse, il l’entraina à la lumière du jour. La petite ruelle débouchée sur une grande rue commerçante, idéale pour créer des liens. Ils se mirent à avancer sur le pavé de la grande rue animée par les cafés et les boutiques en tout genre. Le jeune Ahori s’arrêta brusquement et se retourna vivement vers Gabriella. Il l’observa avec plus d’attention qu’auparavant. A la lumière du jour il vit alors devant lui une magnifique jeune femme, svelte et bien formée. Mais les vêtements qu’elle portait ne mettaient rien de sa beauté en valeur. Il décida d’agir. Pas que le jeune homme était narcissique, mais il voulait tout de même entretenir son esclave, pour qu’elle soit à son image, pleine de vie et de couleur.

« Bien… ne le prend pas mal, ne va pas croire que je suis pervers ou quoi que ce soit, ce n’est pas mon but de te sauter dessus ou de te faire peur… »

Tatsuya commença par la rassurer à ce niveau la et poursuivit :

« Nous allons commencer nos achats par le commencement : les sous-vêtements… Il y à une boutique non loin d’ici, où je pense que tu peux trouver ton bonheur. »

Phoenix qui était depuis tout ce temps que l’épaule de Tatsuya sans broncher, lui mit alors un coup de tête dans la joue pour se manifester. L’oiseau raffolait des pommes, mais également des magasins. Ahori comprit alors tout de suite et lui murmura une incantation dans l’oreille du volatile, dissimulé dans ses plumes. L’oiseau se retira alors de l’épaule et se transforma en une magnifique humaine, ressemblant traits pour traits à Ahori : Mêmes yeux, mêmes cheveux et même couleur de peau. C’était lui mais en femme. Elle était vêtue d’une belle robe bleu pale, très légère, qui flottait dans les brises du vent chaud.

Tatsuya reprit la route vers une boutique de sous-vêtements, suivit de Gabriella et Phoenix. Il s’approcha de l’une d’elle. L’enseigne était blanche et le nous de la boutique en rose. Il était inscrit « les mille dessous d’Alice ». Ahori ouvrit la porte et fit signe à la jeune Neko de passer devant lui.

Ils entrèrent tout trois dans le magasin. Des soutiens-gorges et des petites culottes par centaines, de quoi rendre un homme dingue, mais Tatsuya garda son calme, comme impassible devant tant de tentation. Il regarda la belle ténébreuse.

« Je t’en pris, fais ton choix… Je te propose de commencer par trois ensembles, on reviendra plus tard si ce n’est pas suffisant !»

Tatsuya alla s’assoir seul sur une petite banquette, en attendant que Gabriella ne face un choix parmi toute cette dentelle et tenues légères, accompagné de Phoenix, question de garder un oeil sur la petite nouvelle du groupe. Ahori ne se sentait pas particulièrement concerné par les choix de l'esclave. Il voulait en profiter pour comprendre ses goûts au niveau des matières et des couleurs et la voir se réhabituer à ce plaisir qu’était le shoping.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Lun 20 Sep - 21:50

Faisons un bref résumé de la situation. Après le décède de sa génitrice, l'hybride a cessé de vivre "d'amour et d'eau fraîche" comme le veux l'expression ! La précarité de la situation étant fort peu plaisante à ses yeux, elle se dirigea vers une animalerie de son plein grès. Elle se retrouvera alors enfermée dans un cage pendant deux longues années et finira par ignorer les acheteurs qui daignent encore se pencher vers sa cage ! La jeune Néko finira par trouver quelqu'un qui, malgré l'entêtement de la demoiselle à jouer les aveugle, se décidera à lui faire quitter son Enfer. A partir de cet instant, l'animalerie ne doit être qu'un mauvais souvenir et un nouvel avenir -bien encore très incertain- devrait se mettre en route !

Lorsqu'elle passa le pas de la porte de la boutique, les premiers impressions de Gabriella ne furent pas très glorieuses. La ruelle était sale, mal odorante, le vent donnait l'impression de vouloir vous brûler les chairs, parce qu'il transportait avec lui la chaleur du Soleil, et la fierté de l'hybride avait pris en coup en se retrouvant emprisonnée par une laisse et un collier ! Fort heureusement les premiers impressions ne sont pas toujours les plus fiables, puisqu'avec l'écoulement des secondes les choses commencèrent à prendre une meilleure tournure. Les objets qui signalaient qu'elle n'était rien d'autre qu'une hybride furent enlevé par son Maître, et les protagonistes s'éloignèrent de la ruelle !


Tandis que son Maître était déjà retourné dans la grande rue et s'avançait accompagné de son étrange oiseau ; l'hybride, elle, préféra prendre un peu son temps. Après deux longues années de captivité, elle choisi de savourer quelque peu cet instant de liberté... Enfin liberté conditionnelle serait l'expression la plus logique. Lors qu'elle se retrouva dans la grande rue, le Soleil décida de se montrer joueur et vint poser certains de ses rayons sur le visage de Gabriella ! Les yeux de la Demoiselle se retrouvèrent, alors, aveuglés par la luminosité ; pour palier à cela, elle fit barrage aux rayons en levant une main vers le Soleil et plissa les yeux. Lorsque sa vue s'habitua à la lumière, l'hybride ouvrit les yeux et se dirigea dans la même direction que son Maître.

Les réactions des personnes sont assez imprévisibles, il arrive que l'on s'étonne soi-même en réalité. Dans certains cas, même après avoir eu la chance de partir loin de l'animalerie, les esclaves ne semblent pas plus heureux et on pourrait jurer qu'il porte le poids du monde sur les épaules. Contrairement à ces esclaves là, Gabriella se montrait plus souriante que jamais et ses yeux enregistrés chaque image ! Non pas qu'elle ne pourrait jamais plus revoir ce genre de situation, mais les revoir pour la première fois et après tout ce temps : c'est une petite victoire. Les gens ont une façon de vivre très étrange, des caractères très différents les uns de autres et des réactions tout aussi différentes... Pourtant aux yeux de l'hybride ils se ressemblent affreusement.

Lorsqu'elle remarqua l'arrêt soudain de son Maître, la jeune Néko sursauta légèrement et se stoppa pour le regarder d'un air surpris. Ayant perdue l'habitude d'être observée avec autant d'attention, elle sentit ses joues s'empourprer par la gêne qui avait décider d'élire domicile dans son petit esprit. Son attention se posa sur le trottoir (oui, c'est passionnant un trottoir !) jusqu'à ce qu'elle entendes Tatsuya s'adresser à elle ! Sa phrase était dès plus étrange aussi, lorsqu'elle releva le visage, l'hybride dévisagea son interlocuteur en essayant de comprendre pourquoi est-ce qu'il avait prononcé de telles paroles.

La suite, fin, des dires de son Maître mit fin à la petite interrogation de la Demoiselle qui acquiesça en souriant. Pourquoi s'était-il justifié de la sorte ? Ce n'était pas nécessaire puisque Gabriella savait qu'en devenant esclave, elle devrait dire Amen à toutes les demandes (et peut-être extravagances) de son Maître ! C'était peut-être là, un des points les moins glorieux de ce statut. S'apprêtant à clarifier ce petit point, l'hybride n'eut pas le temps de dire ouf qu'elle remarqua que l'oiseau installé sur l'épaule de Tatsuya était entrain de se manifester.

L'hyride observa alors la scène d'un oeil amusé mais un peu perdu. Elle ne comprenait pas vraiment tout à la situation qui se déroulait face à elle et encore moins pourquoi son Maître se mit à parler à son oiseau ! Cette fois encore, l'explication ne tarda à se faire connaître puis le volatile se transforma en une jeune femme, après s'être posée au sol. Gaby observa la métamorphose de la créature avec admiration et frayeur aussi... Les personnes autour étaient émerveillées par la scène et se mirent à applaudir comme des enfants ! Gabriella observa cette jeune femme qui, deux minutes plutôt, était encore un oiseau de feu ! C'était assez effrayant de voir ce que pouvait faire son Maître avec quelques paroles.

Les protagonistes reprirent leur chemin vers une boutique de lingerie appelée "Les milles dessus d'Alice". Le nom du magasin était explicite, on vient pas ici pour acheter du pain ! Le Maître de l'hybride était très galant puisqu'il la fit entrer en premier. Lorsqu'elle posa le pied dans la boutique, une odeur d'encen à la rose vint chatouiller les narines de l'hybride qui regardait les lieux avec curiosité. La demoiselle tourna doucement la tête vers Tatsuya qui lui expliqua que, dans un premier, trois ensembles devraient faire l'affaire !

"Très bien, Maître... Je vais aller faire un choix dans ce cas."

Gabriella avait un choix monstrueux qui s'offrait à elle. Il y a avait des ensembles dans tout les coins et de toutes les sortes ! N'importe quelle femme aurait pue trouver son bonheur ici ! Les chics, les plus jeunes, les plus attirées par la luxure, les plus timides, les plus gourmandes, les plus tentatrices. Il a de quoi faire tourner la tête à bien des hommes. Une toute petite vendeuse s'approcha de Gabriella et de Phoenix avec un grand sourire, elle faisait son travail et proposa quelques renseignements.

"Oh... euh... Oui... Je veux bien Madame."

La petite Dame, qui devait être âgée qu'une cinquantaine d'année, se mit alors à scruter Gabriella dans les moindres détails. Par moment elle l'attrapait par le bras et la faisait tourner su elle-même ; d'autres fois encore, elle prenait un petit mètre pour prendre les mensurations de la demoiselle avant de la faire tourner une dernière fois sur elle-même. La vendeuse finit par regarder le visage de l'hybride qui était vraiment mal à l'aise devant cette situation qu'elle n'avait jamais connue jusqu'à aujourd'hui.

"Bien... Bien ! Je vois ! Suivez moi, mesdames !"

Gabriella s'empressa de suivre la petite Dame en prenant garde de ne pas gêner Pheonix. Sur le chemin, la vendeuse s'arrêta pour prendre toutes sortes d'ensembles sans prendre le temps de les montrer à l'hybride qui aurait aimé voir ce qu'elle allait peut-être porter... Après un moment, la troupe s'arrêta devant une petite cabinet d'essayage avec des portes battantes en bois. La vendeuse invita Gaby a entrer pour essayer les divers ensembles et faire son choix !

La Néko fit les yeux ronds à l'entente de telles paroles mais ne broncha pas par peur d'une mauvaise réaction de la part de son Maître. Elle entra en silence dans la petite cabine et prit les ensembles que lui tendait la petite Dame qui s'éclipsa aussitôt après ! Les portes battantes se fermèrent doucement et Gabriella se retrouva face à son reflet avec une petite pile de sous-vêtements dans les mains. Elle s'observa en silence, posant les ensembles sur la petite table qui devait servir à ça de toute façon. La demoiselle s'approcha du miroir et regarda son reflet sans dire un mot ! Choquée par le changement qui s'était opèré en deux années : ses cheveux étaient devenus si longs, ses yeux étaient marqués par la fatigue et la crainte et des bleus étaient encore visible par endroit !

"Est-ce que tout va bien ? Vous trouvez votre bonheur ?"

Gabriella sursauta et se tourna vers les portes fermées sans prendre la peine de répondre à la voix de la petite vendeuse, qui était repartie. Elle posa son regard sur les ensembles divers et variés et soupira avant de se décider à retirer les vêtements poisseux qu'elle porte depuis deux longues années ! D'un geste gracieux, l'hybride attrapa un ensemble au hasard ! Dans un premier temps, elle l'observa un moment pour être que ça lui plaisait et que le prix n'était trop élevé non plus.

L'ensemble était simple mais plutôt jolie. Il était constitué d'un soutien-gorge Push-up rose pâle avec des petites broderies sur le haut des bonnets et sur les bretelles. L'originalité se trouve dans le fait que pour faire tenir ce soutien-gorge, la Demoiselle se doit faire un petit noeud à l'avant avec les deux fils cousus sur chaque bonnet ! Après réussi à mettre cette partie de l'ensemble, non sans difficulté, l'hybride enfila le bas. Un petit petit shorty rose pâle aussi avec des coutures plus foncées qui ont pour but d'imiter les lassages de Corset et qui sont juste là pour décorer.

Gabriella se tourna vers le miroir une nouvelle fois, un mal aise s'empara d'elle. Ca faisait si longtemps qu'elle n'avait pas eut quelque chose de propre sur elle, qu'elle s'en voulait de faire dépenser de l'argent à son Maître ! L'ensemble lui allait à merveille et mettait ses courbes en valeurs, elle attrapa les divers ensembles posés sur la table et les tendit à Pheonix après avoir passé son bras entre les deux portes.

"Je... je ne sais pas quoi choisir... Et je ne devrais rien prendre aussi... Ca va coûter de l'argent tout ça... Alors je préférais que tu... que vous choisissiez pour moi avec Maître bien sûr."

Lorsqu'elle fut sûre que Pheonix avait attrapé les ensembles, Gabriella se tourna pour la troisième fois vers le miroir et regarda son reflet avec la sensation d'avoir à faire à une inconnue. Elle avait changé, c'était affolant ! Mais son caractère aussi était devenu changeant... Il fallait qu'elle s'habitue à ce reflet et cette nouvelle vie qui s'ouvre à elle mais il semblerait que ça ne soit pas gagné.

[Pardon pour ce temps d'attente... D'autant plus que c'est vraiment mauvais >.>]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître de charme


Messages : 615
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Sorcier
Pouvoir: Transformation
Maître/Esclave de: Yuki Kuro

MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Sam 25 Sep - 17:33

[Point de vue de Phoenix]

L’oiseau suivit Gabriella dans tout le magasin, laissant Tatsuya en arrière. L’esclave semblait hésitante dans ses choix, trop de models probablement. Une vendeuse vit alors les deux jeunes femmes tourner dans la boutique et leur proposa ces services. Elle remarqua dès le premier coup d’œil à qui allait profiter cette lingerie entre les deux femmes. Elle prit alors les mensurations de l’hybride, sous le regard heureux de l’oiseau. Phoenix était une mordue de lingerie, elle en raffolait et ne pouvait se retenir de se choisir un ensemble à chaque fois.

La vieille femme ayant finit de scruter l’esclave, se dirigeât alors dans certains coins du magasin où elle prit un certain nombre d’ensembles qu’elle ne déniât pas montrer à ses deux clientes. Elles se dirigèrent ensuite toute trois vers les cabines d’essayages. La vendeuse fit entrer Gabriella dans une cabine et laissa Phoenix à l’entrée de celle-ci, puis repartit dans le magasin. Il n’y avait plus aucun bruit, même pas le bruit de vêtements que l’on retire habituellement pour faire des essayages. Gabriella avait-elle un problème ? L’oiseau n’eut pas le temps de se manifester que la vendeuse était déjà revenue. Puis on entendit enfin le bruit du tissu qui se froisse. La petite dame n’attendit même pas la réponse et repartit dans la boutique.

Phoenix vit alors un bras hésitant, sortir de la cabine avec pleins de lingerie dans la mains. Elle tendit les bras vers les petites tenues et les prit. Phoenix en profita pour jeter un coup œil discrètement dans la cabine, et vit le magnifique petit ensemble de l’hybride. Le rose allait parfaitement bien avec sa couleur de peau, si pâle.

"Je... je ne sais pas quoi choisir... Et je ne devrais rien prendre aussi... Ca va coûter de l'argent tout ça... Alors je préférais que tu... que vous choisissiez pour moi avec Maître bien sûr."

A ces paroles, Phoenix tourna la tête en direction de son maître qui était en train de feuilleter un magasine sur une banquette dans le coin du magasin. Elle retourna son regard vers la porte de la cabine qui s’était refermée puis le glissa sur se qu’elle avait entre les mains. Elle y vit quelques ensembles soutien-gorge et culotte très beau et très léger, fait de dentelle. L’un d’entre eux attira sont attention. Il était fait de dentelle noir avec des petits rebord en velours d’une couleur vert émeraude. Il n’était pas transparent, sous la dentelle se trouvait une couche de tissu du même vert que le velours, se qui faisait un très beau rendu.

Elle porta également son attention vers un autre ensemble. Très simple, d’une couleur bleu pâle et blanc. Phoenix connaissait les goûts de son maître et s’avait que les tenus excentriques ne lui plaisaient pas trop, et après avoir vu l’esclave dans son petit ensemble rose, Phoenix n’eut aucun mal à l’imaginer dans ces ensembles.

Elle garda les deux tenue avec elle, et posa les autres, beaucoup trop osées, sur un petit porte manteau, que la vendeuse viendrait chercher plus tard pour les remettre en rayon. En parlant de vendeuse, on ne la vit plus, probablement avait-elle trouvé d’autres clients.

Phoenix toqua à la porte de la cabine pour prévenir Gabriella, elle ne se gêna pas et entra sans attendre de réponse. Elle se retrouva alors face à la jeune hybride, toujours dans la même tenue. Elle semblait gênée de porter ce genre de vêtements. Phoenix lui sourit alors, le même sourire que son maître, un sourire très chaleureux, et lui tendit les deux ensembles.

Avant de ressortir de la cabine, elle prit la vieille robe de Gaby et l’embarqua avec elle. Puis elle disparut laissant l’esclave avec la lingerie.

L’oiseau se dirigea alors vers Tatsuya, la robe de la neko en mains, toute contente.

« Elle se change ? »

Demanda Ahori à l’oiseau, qui lui répondit d’un signe de tête et d’un grand sourire. Phoenix lui fit signe alors d’aller vers les cabines, voir le résultat. Elle repartit alors de son côté, en direction de la sortie du magasin, et se volatilisa dans la rue, toujours avec la tenue de Gabrielle qui ne se doutait de rien.


[Point de vue de Tatsuya Ahori]

Tatsuya après le départ de son oiseau de dirigea vers les cabines d’essayages. Il n’y en avait que trois, dont deux ouvertes, et en conclut que sa neko se trouvait dans la troisième qui avait la porte fermée. Il toqua.

« Tu trouves quelque chose ? »

Puis attendit une réponse. Il jetait de brefs coups d’œil vers la porte du magasin, pressé que Phoenix revienne. Juste avant qu’elle ne parte, il lui avait laissé quelques billet, en voyant la robe de Gaby dans ses mains, et avait compris les attentions de son oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Sam 9 Oct - 20:13

[Pardon pour le retard !]

Après avoir demandé (supplié ?) à Phoenix de choisir à sa place pour les deux derniers ensembles à acheter, Gabriella s'était plantée devant la glace pour la énième fois. Elle prit le temps de se détailler, d'essayer tant bien que mal à s'habituer de cette nouvelle image d'elle-même ! Elle semble si impassible et distante, ça lui faisait peur de voir l'effet qu'avait eut l'animalerie sur sa personne... Après avoir passé deux ans dans une cage, elle ignorait totalement comment le côté psychique de sa personne avait évolué. Peut-être était devenue encore plus névrosée qu'à l'origine ? Peut-être serait-elle une peureuse sans précédent ? Qui sait... ? Plus les secondes passées, plus elle réalisait qu'elle se trouvait face à un avenir totalement inconnu. La Néko était entrain d'avancer dans le noir le plus total... !
 
Ses yeux fixaient toujours le miroir mais son regard était déjà ailleurs et son esprit vagabondait dans les méandres de son passé. L'hybride fut hanté par le passé et la terreur dans laquelle elle a toujours vécu ! Le souvenir des coups qu'elle avait reçu à l'animalerie lui donnèrent des vertiges, alors que l'image de sa mère l'emplissait plus ou moins de honte... Comment avait-elle oser tourner le dos à idéologies de sa génitrice ?! Elle qui était si fière d'être une rebelle et de ne pas s'être pliée à l'esclavagisme. Elle qui, avec bien d'autres rebelles, faisait tout saboter le règne des Maîtres. Elle qui se battait pour que sa fille soit libre et qui prenait un temps fou pour s'occuper d'elle !! Gabriella avait toujours tout accepté sans geindre, elle suivait le mouvement et s'occuper d'une mère malade et butée. Elle avait avait vu la difficulté d'être rebelle et les points de cette situation. Mais cette façon de vivre l'avait épuisée, elle n'avait plus la force de courir partout et de fuir... Oui, il est vrai qu'être esclave est loin d'être un statut merveilleux... Mais au moins, on sait où va !
 
La jeune Néko fût sortie de sa rêverie lorsque la porte de la cabine se mit à grincer faiblement. Le regard plongé dans le reflet du miroir, elle aperçut Phoenix avec deux ensembles aux couleurs sobre ! Gênée, Gabriella se demandait pourquoi est-ce qu'elle n'avait pas fait passer les sous-vêtements ? Elle finit par se retourner en direction de l'oiseau et saisit doucement les ensembles, un sourire forcé marqué sur son visage. Son regard se déporte sur les tenues, qu'elle observa en silence mais avec un intérêt plus ou moins appuyé. Elle avait un vrai coup de coeur pour le noir et vert émeraude, c'était des couleurs rappeler sa chevelure et ses yeux ! Le battant de la porte grinça une nouvelle fois, Phoenix était repartie sans faire de bruit... En faite si la porte ne grinçait pas, Gabby n'aurait même réalisé qu'elle était repartie. Elle déposa les tenues sur un petit portant et retira celle qu'elle venait d'essayer.
 
Sa main attrapa une des tenues au hasard, elle l'enfila rapidement et reposa le regard sur le miroir. Cette fois encore... Le fait de porter quelque chose de réellement neuf et propre le déconcertait. En réalité elle avait du mal à comprendre pourquoi est-ce que son Maître lui avait laissé faire son choix... A l'animalerie, le vendeur répétait que la personne qui voudrait bien d'un des "déchets de cette animalerie" sera, de toute façon, "sans scrupules et manipulateur" ! Puis les clients qui étaient venus en ces lieux morbides n'avaient pas été des exemples de pureté. Peut-être était-ce une simple façade pour mieux la mettre en confiance ? Si tel était le cas, Gabriella risquerait de tomber dans le panneau très vite. Ou alors, cette façon d'agir est propre à son Maître et ce dernier n'a aucunes arrières pensées.
 
La jeune Néko fit le tour d'elle-même en se regardant dans le miroir. Finalement c'est plutôt chouette comme situation, avec des tenues aussi propres et aussi jolies elle se sentait bien plus féminine qu'avec ses vêtements poisseux qu'elle porte depuis quelques temps déjà. En s'observant sous toutes les coutures, elle remarqua une petite cicatrice sur l'une de ses hanches. Souvenir de bienfaits d'une animalerie douteuse... L'hybride fit une moue et sursauta légèrement à l'entente de la voix de son Maître. Elle fit volte-face vers la porte battante et s'approcha de la porte battante sans dire un seul mot !
 
"Euh... Oui ! J'ai trouvé... Merci Maître..."
 
L'hybride retira l'ensemble et attrapa ses anciens sous-vêtements. Lorsqu'elle eut finit de les remettre, elle alla se saisir de sa vieille robe. A la place du tissus poisseux, sa main entra en contact avec le velours du petit siège sur lequel se trouvait sa robe à l'origine ! Son regard s'écarquilla aussitôt, faite qu'elle soit juste tomber au sol... Elle détourna les yeux vers le siège puis le sol : Pas de robe. Elle s'était faite la malle cette c0nne ! Si c'était une blague c'était loin d'être amusant, Gabriella se sentit rapidement mal à l'aise ! Elle regarda dans toute la petite cabine sans succès, pas de robe.
 
"Ma... ma robe ! Je ne peux pas sortir comme ça... C'est humiliant."

La Néko fût prise de panique ! Elle espérait qu'on ne lui demanderait pas de sortir dans un accoutrement pareil... Dans tous les cas, elle ne sortirait pas et serait vraiment honteuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître de charme


Messages : 615
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Sorcier
Pouvoir: Transformation
Maître/Esclave de: Yuki Kuro

MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Dim 17 Oct - 15:48

[désolé, petit poste, et en retard ><]

Juste avant que Phoenix ne parte, tatsuya lui avait laissé quelques billets, en voyant la robe de Gaby dans les mains de l’oiseau, et avait compris ses attentions. Ahori attendit alors derrière la porte de la cabine. LA petite voie de l’esclave se fit alors entendre. Elle semblait avoir trouvé son bonheur et en remercia son maître, se qui lui donna le sourire au lèvres, mais ca, elle ne pouvait pas le voir. Puis, il commença à y avoir de l’agitation dans la cabine. La neko avait-elle réalisé qu’il lui manqué quelque chose ? La réponse se fit vite entendre.

"Ma... ma robe ! Je ne peux pas sortir comme ça... C'est humiliant."

Le jeune homme laissa échapper un petit gloussement, apparemment Gabriella n’avait pas remarqué Phoenix partir avec son seul habit, se qui le fit rire. Ce n’était pas de la moquerie méchante mais plutôt de la taquinerie.

« Aha ! Ne t’en fait pas, Phoenix va vite revenir avec. Elle est partie faire un petit tour. En attendant, parlons un peu de toi. Je ne sais pas grand-chose, appart ton prénom, ton âge, et la temps que tu as passé dans cette cage… Que faisais-tu avant de te faire attraper ? »

Tatsuya attrapa alors un tabouret d’une autre cabine, le mis devant la porte de Gaby et s’assit. Il s’adossa à la porte qui était fermé. Dans la tenue dans laquelle était la neko, elle ne risquait pas de l’ouvrir de si tôt. Le jeune homme avait pris une allure alors très décontracté, affalé, les jambes tendues, les mains dans les poches. Et attendit une réponse de l’esclave. Comment se faisait-il qu’une aussi belle jeune femme se soit retrouvée dans un si piteux état ? Et qu’aucun autre maître ne l’ai prise avant lui… Les minutes passèrent. Des clients entrés et ressortaient de la boutique avec ou sans achats. Voila maintenant une petite heure qu’il était la.

La porte de la boutique se ré ouvrit, et Phoenix apparut, toute heureuse, un sachet a la main. Elle arrivât en trottinant vers son maître qui s’était levé et s’était avancé dans le magasin. L’oiseau semblait avoir hâte de lui montrer sa trouvaille. Elle sorti du sac en papier, un petite emballage, dans lequel était soigneusement pliée une robe d’été d’un beau vert émeraude, rappelant les yeux de l’hybride. La robe était tout à fait de saison, car il y avait du soleil et il faisait doux dehors, une température avoisinant les 25°.

Tatsuya regarda l’oiseau et lui fit un grand sourire. Il lui caressa la joue et les cheveux pour la récompenser et ajouta :

- Bien joué ma belle… Va la donner a Gabriella, elle doit se demander se qui se passe, depuis toute a l’heure, elle attendait que tu reviennes enfermée dans sa cabine…

L’oiseau parti alors en direction de Gaby. Elle toqua à la porte et attendit une réponse pour entrer. Une fois à l’intérieur, elle remarqua que l’esclave avait remis sans ancien sous-vêtement. Elle lui fit signe de remettre les nouveaux, mêmes s’ils n’étaient pas encore payés, et de s’habiller avec sa nouvelle tenue.

Elle ressortie de la cabine avec les deux autres ensembles de sous-vêtements puis partie en caisse, la ou état allé Tatsuya pour les attendre. Il régla alors les trois ensembles, et attendit que Gabriella revienne. Phoenix s’était alors retransformé en oiseau. En effet, le sort n’était pas éternel et il se dissipât. L’oiseau retourna alors a sa place, sur l’épaule de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Dim 24 Oct - 22:16

[Pardon pour le retard, c'pas terrible :/]

La situation était dès plus déplaisantes pour la jeune Néko qui se retrouvait enfermée dans une petite cabine. Elle s'assit par terre, l'air dépité et avec une angoisse qui lui prenait l'estomac : son Maître lui demanderait-il de sortir malgré tout ?! Les choses étaient vraiment nouvelle pour elle et elle savait que, désormais, elle devrait dire Amen aux faits et gestes de son Maître ; alors si celui-ci lui ordonnait de sortir, elle n'aurait pas le choix. Reste à voir si elle était assez effrontée pour dire m3rde à tous les désirs qu'on lui sortirai ! Pour le moment, elle demandait juste un bout de tissu suffisant pour couvrir sa peau blanche et marquée par quelques bleus ; personne n'avait besoin de savoir qu'elle avait pris des coups il y a peu. Puis comme on le sait, les populations aiment le commérage et surtout ils aiment critiquer lorsqu'ils ont quelque chose à se mettre sous la dent. Les esclaves sont leur meilleur sujet de conversation, s'il voit qu'ils ont des marques de coups : ça jases comme vous ne pourriez l'imaginer ! Gabriella l'avait remarqué lorsqu'elle était à l'animalerie alors cette fois, elle voulait faire profil bas.

La voix de son Maître finit par se faire entendre, il semblerait que l'hybride y ait décelé une certaine forme de moquerie. Bien qu'elle eut été gentillette, Gaby ne riait pas le moins du monde ! Elle aurait au moins aimé qu'on lui signale que sa robe était partie prendre l'air par le billet de Phoenix qui s'en était emparée ! De toute façon râler n'aurait rien changer à la situation puisqu'elle en serait exactement au même point et aurait usé du temps et de sa salive pour rien. Alors pourquoi chercher des poux là où il n'y en a, visiblement, pas ?! La suite des paroles, qui avaient été prononcé par Tatsuya, interpellèrent quelque peu l'hybride qui observa en silence la porte de sa cabine. La tête penchée sur le côté, une oreille plaquée contre son crâne et l'expression de son visage en forme de point d'interrogation, Gabriella cherchait à comprendre pourquoi est-ce qu'on portait soudainement autant d'attention à sa personne.

Pourquoi vouloir connaître le passé qu'elle avait mené jusqu'à aujourd'hui ?! Quel en était l'intérêt ?! Cherchait-il un point faible pour pouvoir avoir un meilleur contrôle sur sa personne par la suite ?! Gabriella avait oublié que les gens pouvaient aussi porter une attention particulière à l'égard d'autrui sans pour autant chercher à les piéger. L'animalerie lui avait vidé l'esprit et le cerveau, réapprendre à vivre avec tout ce temps n'est pas chose facile. Sa suspicion n'était donc pas blâmable et puis son jugement était, est et sera la chose dont elle peut être encore Reine. Le silence resta toujours présent, l'hybride ne semblait pas décidé à parler de son passé parce qu'après tout elle n'envoyait pas l'intérêt ! Les choses étaient complexes et l'histoire longue, très longue, trop longue ! En plus de cela elle ne savait par quoi est-ce qu'elle devait commencer, où était le véritable début et où était la véritable fin de son passé ?!

Après quelques minutes, elle reprit ses esprits et secoua lentement la tête. Son regard était toujours porté sur la porte de la cabine, le point d'interrogation avait laissé place à une expression froide, teintée par un sérieux mélancolique... Elle inspira lentement cherchant comment rendre le récit de sa courte vive cohérent, bref et neutre ! C'était effrayant de devoir parler de sa mère, son vécu et des conditions qu'elle avait si longuement côtoyés. Ses yeux l'embuèrent durant un court instant, les souvenirs étaient encore là et elle était encore trop jeune pour pouvoir prendre du recul afin de voir les choses sous un autre angle. Elle entrouvrît les lèvres pour prendre la parole, sa voix fût teintée par une amertume certaine.

"J'ai mené une vie complexe avec un nombre d'embûches divers et variés. J'ignore qui a été mon géniteur, il est décèdée avant que je n'atteigne l'âge d'un an alors je n'ai pas de souvenirs avec lui. J'ai donc été élevé par ma mère qui était une vraie battante. C'était une acharnée, elle en voulait ! Jamais personne ne pourra avoir sa force de caractère, c'était quelqu'un d'exceptionnel ! Bien sûr les choses n'étaient pas toujours rose mais on avait toujours ce petit moment qui vous motive pour quelques temps..."

L'hybride marqua une pause, histoire de reprendre son souffle et ses esprits. Elle n'aimait pas parler de son passé, encore plus lorsque celui-ci la submergeait d'émotions ! Les efforts, qu'elle faisait pour ne pas céder à une crise de larmes soudaine, étaient étonnant ! Il fallait mettre un terme à ce mélodrame pathétique et de façon rapide ! Gabriella secoua la tête et décida de clore rapidement le sujet. C'était un peu bête de s'attarder sur son passé comme ça d'un coup !

"Bref... L'île s'est mise à changer du jour au lendemain ! Des créatures aussi étranges les unes des autres sont apparues et ont décidé de faire des hybrides des esclaves pour assouvir leurs désirs. Ma mère a rejoint le groupe de rebelle qui était encore en formation mais a finit par tomber malade... C'était compliqué comme histoire ! Je devais avoir plusieurs rôles celui d'enfant, de fugitive, d'infirmière et de rebelle. C'était invivable et la paranoïa s'empare de vous au moindre bruit suspect... Finalement ma mère a rendu son dernier souffle, il y a deux années de ça ! Je ne tenais le coup que grâce à elle et je ne supportais plus devoir me cacher comme une criminelle... Je me suis dis qu'être esclave pourrait avoir des bons points... Et j'ai fini dans une cage après m'être livrée dans une animalerie."

Gabriella se tût, elle se trouvait pathétique d'un coup. Elle venait de cracher sa vie à un être qui venait de payer pour pouvoir en faire une marionnette quand bon lui semblerait. Pourtant elle sentait soulagée d'un poids, comme-ci son passé avait finit par se décrocher de sa personne. De toute façon, les choses avaient été dite maintenant et elle n'allait pas s'en plaindre ! C'était pour elle un exutoire qui l'aiderai sûrement à avancer avec plus de sérénité. Après quelques minutes de silence, la Néko aurait juré qu'elle avait entendu son Maître parler mais sans bien comprendre ce qu'il avait dit et à qui est-ce qu'il l'avait dit. Puis elle n'y prêta pas de très attention, et se tourna vers le miroir pour la énième fois !

L'hybride se redressa après avoir entendu quelqu'un frapper à la porte de sa cabine, elle laissa échapper un petit "Moui ?" avant de voir entrer Phoenix avec quelque chose dans les mains. Il semblerait que ce quelque chose eut été une robe de la même couleur que les yeux de Gaby et faite d'un tissus assez léger pour supporter la chaleur extérieure ! Après quelques directives, le volatile de feu reparti avec deux des trois ensembles laissant la Néko seule dans sa cabine. Cette dernière se saisit de l'ensemble noir et vert émeraude, qui était toujours posé sur la petite table, et prit le temps de l'enfiler correctement ! Quelques secondes après elle attrapa sa nouvelle tenue que Phoenix venait d'apporter.

Elle l'observa un instant avec intérêt avant de se vêtir avec et de se tourner vers la glace de la cabine. Quelques vêtements neufs vont rapidement la différences, Gabriella se sentait propre et plus sereine ! La robe lui allait vraiment bien et la mettait en valeur, elle décida d'attacher ses cheveux. Elle fit de chignons rapides à l'arrière de sa tête en prenant soin de laisser quelques mèches encadrer son visage ! Lorsqu'elle se sentit prête, elle poussa un long soupire et poussa la porte battante de la cabine. Durant quelques instant, l'hybride regarda autour d'elle histoire de voir où était son Maître et Phoenix. Lorsqu'elle les aperçut, elle se dirigea vers eux et observa l'oiseau qui avait repris la forme d'origine.

"Je... Merci Maître... Merci Beaucoup..."

Gabriella fit quelques petites courbettes pour montrer sa reconnaissance. Bien qu'elle savait que cela n'était suffisant pour remercier et son Maître et Phoenix qui avaient beaucoup en quelques heures à commencer par à sa libération de l'animalerie. Elle attendit que Tatsuya ne quitte la boutique pour faire de même à son tour, après avoir remercier la petite vendeuse de son aide ! Une fois à l'extérieur, elle se tourna vers son Maître pour le remercier une nouvelle fois, un grand sourire cousu sur son visage.

"Encore merci Maître ! Si je peux vous être utile en quoi que ce soit pour vous prouver ma reconnaissance !"

La Néko posa à nouveau son regard sur l'oiseau. Elle était intriguée par cette transformation qui avait eut lieu, il y a quelques temps de ça. Les choses n'étaient pas si terrible que ça pour le moment et ça la soulageait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître de charme


Messages : 615
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 26

Passeport de YNS
Race: Sorcier
Pouvoir: Transformation
Maître/Esclave de: Yuki Kuro

MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   Dim 7 Nov - 18:06

Elle ressortit de la cabine avec les deux autres ensembles de sous-vêtements puis partit en caisse, là où était allé Tatsuya pour les attendre. Il régla alors les trois ensembles, et attendit que Gabriella revienne. Phoenix s’était alors retransformé en oiseau. En effet, le sort n’était pas éternel et il se dissipa. L’oiseau retourna alors à sa place, sur l’épaule de son maître.

L’esclave réapparut enfin. Elle semblait contente et gênée des cadeaux que lui faisait son maître. Il était normal pour lui de s’occuper de son esclave, pour que celle ci soit au moins à son image, belle et soignée. Gaby le remercia plusieurs fois. Tatsuya lui répondit d’un grand sourire de satisfaction puis se dirigea à l’extérieur de la boutique, suivit de la neko. Une fois dehors, elle réitéra ses remerciements, un grand sourire aux lèvres.

- Encore merci Maître ! Si je peux vous être utile en quoi que ce soit pour vous prouver ma reconnaissance !
- Oh, t’as reconnaissance je pense déjà l’avoir obtenu avec ton superbe sourire !

Tausya lui fit alors de nouveau un grand sourire, laissant échapper un petit rire de joie. Au moment de lui tendre le sac de sous-vêtements (oui car se sont ceux de l’esclave maintenant, c’était donc à elle de porter les achats faits), il remarqua l’attention que portait son esclave à son oiseau de feu. En effet, une heure plus tôt elle avait eu la surprise de voir l’une de ses transformations, celle de l’humaine. Quelques explications devait être nécessaires.

- Je vois que Phoenix t’intrigue. Il faut que tu saches une chose, comme tu le vois je suis humain, je n’ai pas de particularités de démon, vampire ou autre, juste un simple humain. Mais je suis devenus un maître sur cette île tout simplement car je suis un sorcier, ce qui m’a permis de me faire respecter par certains et détester par d’autres. Ce que tu as vu tout à l’heure est mon pouvoir principal, la transformation des objets d’une part puis de certains êtres vivants d’autre part. Phoenix est mon principal atout de transformation, tu verras probablement un jour une autre de ses transformations mais je ne l’espère pas, car l’autre est plutôt faite pour les combats et donc le sang…

Tatsuya commença alors à marcher dans la grande rue, silencieusement, en direction d’autres boutiques. Il n’aimait pas parler de sang et de combat mais il fallait bien la mettre au courant que son maître rentrerait parfois avec quelques blessures.

- Oh il faut que tu saches autre chose aussi, que tu as sûrement du remarquer… Phoenix est un oiseau avant tout, donc lorsqu’elle est sous sa forme humaine, ne t’attend pas a se qu’elle parle, c’est le seul défaut de mes transformations avec leur temps d’effet qui ne dure qu’une heure voir une heure et demi par moment…

Les mains dans les poches, il continuait à avancer, jusqu'à apercevoir l’un de ses endroits favori, un salon de thé. C’était pour lui un petit paradis terrestre, étant friand de sucre et de thé, un petit goûter s’imposait comme à son habitude. Il était bientôt dans les trois heures quarante cinq de l’après-midi. Ayant manger un peu tôt le midi même, Ahori commençait a avoir l’estomac dans les talons. Mais cela devait être pire pour Gabriella, qui n’avait sûrement pas manger de choses potables depuis bien longtemps. Arrivait devant l’établissement, il s’arrêta puis se retourna vers son esclave. Il avait le visage tout gai d’un enfant qui part pour le parc d’attractions.

- As tu faim ? Ce salon de thé est une merveille…

Sans attendre la moindre réponse, il entra dans le hall du salon. Un serveur vint les accueillir puis alla les placer à une petite table en terrasse. Autant profiter du beau temps. Il s’assit tout en installant sa veste sur la chaise d’à côté. Phoenix prit place sur cette dernière.

[HJ : on aurait pu passer dans la partie Restaurants du forum, mais bon, je préfére continuer ici x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous les rayons du soleil d’été [PV ~ Gabriella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Rues animées-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit