AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 7 Sep - 13:13

Depuis qu'elle avait tenté de se sauver de l'île en s'évadant de chez son maître, Crowley, Nayuki n'était plus sortie de la villa. A vrai dire, elle n'était même pas sortie de cette chambre, n'osant plus croiser le regard du démon de peur qu'il lui en tienne rigueur et qu'il devienne agressif. La jeune humaine avait peur qu'il la brutalise à nouveau ou qu'il lui tire dessus avec une balle réelle cette fois. Elle devait laisser les choses se calmer quelques temps, et éviter cet homme et son œil rouge était assez facile puisqu'il passait ses journées à vagabonder ou à chasser des rebelles. Pendant une dizaine de jour, sa vie se cantonna à ce train de vie ennuyeux, mais plus sur pour son intégrité.

Puis, en une belle journée, elle regarda par la fenêtre de sa chambre le temps radieux et idéal pour une ballade en soupirant. La demoiselle n'avait pas pour habitude de rester casanière dans son ancienne vie, et il n'y avait aucune raison pour qu'elle le soit dans sa cette nouvelle mais pathétique vie. Elle regarda dans une armoire à la recherche d'un par dessus pour sortir de façon plus discrète et pour ne pas attirer l'attention, puis y renonça en pensant qu'elle paraitrait louche avec une veste par un temps pareil. Tant pis, le premier qui l'embêterait, elle n'aurait qu'à dire qu'elle était la propriété d'un démon schyzo comme Crowley et que le premier qui la touchait finirait criblé de balle. Enfin, même si le mot propriété n'était pas quelque chose qu'elle adorerait dire, cela pouvait lui permettre de rester un sécurité.

Elle descendit alors de sa chambre pour se rendre dans le salon, et chercher de quoi écrire un papier pour expliquer son absence. Non pas qu'elle voulait être gentille avec cette ordure, mais surtout qu'elle voulait éviter que le démon organise une battue pour la retrouver et l'ennuyer à nouveau. Nayuki trouva un papier et un crayon, puis écrit ces mots « Je suis partie faire un tour ! Si tu as peur que je me sauve, lâche ton chien de garde ». Voilà une bonne chose de faite, avec une petite référence à Sarken, cet hybride chien associé à Sarken. L'esclave sortie donc de la villa, évitant la foule, pour se rendre au parc le plus proche et se poser à l'ombre des feuilles d'un arbre.

Elle trouva le parc et un coin bien tranquille loin des gens pour ne pas être ennuyée et s'allongea tranquillement sur l'herbe pour regarder le feuillage de l'arbre qui lui faisait de l'ombre, hormis les quelques rayons de soleil qui réussissaient à forcer le passage. C'était un moment paisible qui lui faisait penser à la vie qu'elle menait avant, toute calme et sans accroche. Un petit moment de nostalgie qui lui fit couler quelques larmes, qu'elle n'essaya pas de réprimer. Puis elle ferma les yeux et tacha de ne penser à rien, jusqu'à ce qu'elle les ouvres et voit quelqu'un au dessus d'elle qui la regardait. Nayuki sursauta et observa la silhouette en disant d'une manière bien peu charmante :

Nayuki : Qu'est ce que vous voulez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 7 Sep - 14:16

Aujourd'hui, j'ai décidé de m'accorder un balade pour découvrir la nature de l'ile. Cela fait un sacrée bout de temps que j'y songe. Mais je devais d'abord terminer la chambre de Mia. C'était une belle journée! Idéal pour le parc a mon avis! Je prends repas, enfile une tenue légère, puis je pose l'argent de poche de mia. Plus son cadeau, j'espere qu'elle aimera! La porte de ma maison vérouillée, je déploie mes ailes et prends mon envol! Les airs me font un bien fou, le sensation d'être libre, sans aucun obstacle, aucune contrainte, si je le voulais, je pouvais fienter dans les airs comme les oiseaux, mais ce serait manquer d'élégance, n'est ce pas? Après avoir repéré un parc, je descend en plongeant et atteri avec grace au milieu des arbres. Je replie mes ailes et commence ma balade...

Tout se passe a merveille, c'était cent fois mieux que sa rencontre avec le poivrot! Mais je dois rester prudent, rein n'est sûr sur cette ile. Pas même ce lieux ou n'il y a qu'arbres, rongeurs et moineaux. Tout a coup, j'aperçois une jeune fille allongée prés d'un arbre. Rien de choquant, mais je remarque des larmes couler de ses joues. Et si elle est bléssée? Si elle avait très mal? Je devais en avoir le coeur net. Doucement, je m'approche d'elle, une fois prés, je regarde son visage. Aucune blessur a la tête, aucune trace sang sur les vêtements. Tout à coups, l'inconnue rouvrent les yeux et suraute. Par surprise, je recule a mon tour! Elle dit séchement ce que je voulais. C'etait compréhensible, on peut avoir confiance en personne ici, et j'ai dérangé sa sieste. Très, je fournis une reponse.


A-"Pardonnez moi, gente dame. Mais j'ai vu des larmes couler sur vos joues, j'ai cru alors que vous étiez bléssée. Je voulais juste m'assuré que vous n'aviez rien de grave."

C'était la vérité.. Je ne peux m'empecher d'etre embeter et je gratte l'arriere de mon crane.

A-"Je sais... même si je suis un ange, quelqu'un s'inquiétant pour les autres sur cette ile est peut crédible. Mais ce que je dis est la vérité."

Je réfléchis, je trouve vite un enchainement.

A-"J'ai pertuber votre repos et j'en suis désolé. Voulez vous que je fasse quelque chose pour me pardonner?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mer 15 Sep - 17:03

Cet homme qui était venu se pencher à côté de Nayuki avait sursauté au même moment que la jeune femme, et semblait lui aussi troublé. Certainement gêné d'avoir perturbé la "sieste", il s'excusa de l'avoir dérangé, prétextant qu'il s'inquiétait de sa santé en ayant vu les larmes sur ses joues. La jeune femme baissa alors soudainement la tête pour essayer d'essuyer son visage de ces marques de son chagrin, tout en écoutant l'inconnu justifier le fait qu'il s'inquiétait par sa nature d'ange. A cette parole, la demoiselle leva la tête pour vérifier ses dires : des ailes dans le dos, c'était surement le cas, mais elle continua de l'observer de haut en bas. Oui, c'était la première fois qu'elle voyait un ange pour de vrai, alors, elle dévisagea l'homme. Les cheveux blancs, les yeux jaunes, il ne manquait plus qu'une petite auréole pour qu'elle y croit. Enfin bref, il semblait qu'il était vraiment désolé de l'avoir "réveillé" et voulait faire quelque chose pour se faire pardonner. Nayuki baissa la tête, regardant l'herbe du parc sur laquelle elle s'était allongée et murmura :

Nayuki : Ne vous préoccupez pas de cela, j'essayais d'oublier mon chagrin quelques instants, mais il surgit et me hante pour aussi longtemps que je serais prisonnière de cette île. Ce qui explique les larmes … Pardonnez ma réaction, mais toutes les personnes que j'ai croisé jusque là ne m'ont fait que du mal, donc, je suis méfiante.

Entre un maître démon qui vous martyrise et vous tire dessus, un hybride qui vous prend en otage en vous étranglant à l'aide d'une chaîne, avouez que la situation de Nayuki n'est pas des plus enviables. Il ne manquait plus qu'un vampire la morde pour être totalement foutue sur cette île. En y repensant, le chagrin refaisait surface, apportant avec lui les larmes qui commencèrent à glisser le long de sa joue. Elle ne pouvait pas le retenir plus longtemps, elle qui avait su rester forte face à son maître en lui tenant tête, elle avait besoin d'évacuer, et c'était le moment idéal. Enfin, même si cela ne devait pas être très correct devant un étranger, elle espérait juste qu'il ne parte pas pour cela. Elle ne s'était pas effondrée en pleurs, mais un tel spectacle n'était pas l'image qu'elle voulait donner. Mais après tout, sur cette île, qui se soucie de l'image d'une esclave ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Sam 18 Sep - 17:39

La jeune femme me regarde puis le sol, elle semble intriguée, suis je le 1er ange qu'elle vois? Je suppose que je dois en etre flatté, mais ce n'est pas le moment pour cela. Elle essuis ses larmes tente de me cerner et enfin, reparle. Mais dans un ton beaucoup moins hostile, plus calme.

Nayuki : Ne vous préoccupez pas de cela, j'essayais d'oublier mon chagrin quelques instants, mais il surgit et me hante pour aussi longtemps que je serais prisonnière de cette île. Ce qui explique les larmes … Pardonnez ma réaction, mais toutes les personnes que j'ai croisé jusque là ne m'ont fait que du mal, donc, je suis méfiante.

Alors c'etait, cela. Elle est une victime des vices de cette ile maudite. Peut etre est elle une esclave? Esperons que son maitre ne la cherche pas par ici si elle s'est sauvée. On pourrait m'accuser de complicité et je saurais obliger de me battre. C'est pas le fait de devoir aider la jeune fille qui m'inquiéte. C'est plus les conséquences par après. Enfin, tout cela si c'est une esclave en fuite. tout a coup, des larmes coulent a nouveau. elle semble se retenir depuis bien trop longtemps. Oh oui, je le sais très bien. Je m'approche d'elle et la regarde.

A-"Vous pouvez évacuer votre tristesse.... Je comprendrais parfaitement. Je sais ce que c'est d'être maltraité et traité comme un déchet... Surtout par les miens... Et je peux le prouver."

Doucement, je déboutonne la moitié de ma chemise. Je lui montre alors mes cicatrices forts nombreuses: Lame, griffes, fouets et surotut la marque "D". La marque de Dieu. Je referme ma chemise et je reparle.

A-"Même en cellule, aprés la torture, je me retenais de pleurer, car je savais que Dieu me regardais. Mais la plus terrible torture est celle qui m'as donné ma peau blanche et cele la qui m'a fait pleurer. Bref, tout ça pour vous dire que je comprends votre souffrance. Et vous faites bien d'évacuer. Quoi que vous pensiez, je suis là, pret a vous aider et a tenter de rendre, au pendant cette journée, la vie moins dur."

Oui, je veux vraiment aider cette fille. je veux la reconforter, la faire sourire pour au moins une fois dans vie de malheur.

HJ: Dsl, c'est court, je suis en panne d'inspiration^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 21 Sep - 11:55

Les larmes surgissaient de nouveau malgré elle, mais elle ne pouvait pas les réprimer de suite, elle devait évacuer toute cette peine qui la rongeait. Pourtant, elle ne le voulait pas, ou plutôt, son caractère ne le voulait pas : elle qui avait toujours fait front devant l'adversité, elle ne devait pas se relâcher devant le moindre inconnu. Pourquoi donc cet ange était il venu ici ? Elle qui avait trouvé l'endroit idéal pour se laisser aller sans se faire juger par un regard étranger, la voilà confronté a quelqu'un. Mais dans sa tête, Nayuki ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait : lui dire de partir et être seule pour pouvoir se relâcher, ou rester forte et lui dire de rester ? La demoiselle n'avait pas connu de personnes sympathique depuis son arrivée ici, et cela lui réchauffait le cœur de voir quelqu'un de compatissant à ses côtés. Oui, pour la jeune femme, c'était certain : il valait mieux qu'elle le laisse rester plutôt que de rester seule.

Elle l'écouta alors, sans rien dire : oui, elle devrait évacuer, mais pas devant quelqu'un, elle était ainsi. Mais comprenait il vraiment ce qu'elle pouvait ressentir ? Nayuki avait quelques doutes là dessus, mais ils furent envolés lorsqu'il retira une partie de sa chemise. La jeune femme écarquilla les yeux, stupéfaite devant l'affreux tableau : traces de griffures profondes, entailles provoquées par des lames, lacération par un fouet, et un ''D''. La signification de cette lettre fut donnée après qu'il ait refermé sa chemise pour reprendre son discours. Cet ange avait su rester fort face au regard de dieu, mais pourtant, il avoua qu'il avait pleuré. Oui, c'était certain, il pouvait comprendre la souffrance de l'esclave, mais que pouvait il faire pour la faire disparaître, au moins pour la journée, comme il le prétendait. C'est avec curiosité que Nayuki posa une question à son interlocuteur :

Nayuki : Dites moi … Pourquoi un ange libre comme vous perdrait son temps avec une pauvre humaine esclave d'un démon sur cette île ? … Qu'est ce qui vous pousse à vouloir rendre cette journée moins dure ?

La demoiselle avait besoin de comprendre pourquoi un homme qui avait la capacité de voler, qui pouvait s'enfuir des soucis d'un simple battement d'aile, elle devait savoir pourquoi cet ange avait envie de l'aider. Était ce vraiment si désintéressé que cela en avait l'air ? Comparé à Crowley, qui était un véritable fou, un taré, un monstre, il était différent. Comparé à Sarken, cet hybride imprévisible qui avait tenté de l'étranglé, il était aussi différent. La question de Nayuki était une histoire de confiance : faire confiance après ce qu'il lui était arrivé, c'était difficile. Même s'il avait l'air d'être préoccupé du sort de l'esclave, cela ne retirait aucun doute. Seules ses paroles, ses actes, et tout ce qu'il allait faire pourrait donner à la jeune femme un peu de confiance, ou non. Mais pour lancer cette conversation, la demoiselle se sentait obligée de décliner son prénom. Elle se releva, se retrouvant encore si petite devant l'homme, puis le regarda avec des yeux presque sans larmes :

Nayuki : Au cas où, je m'appelle Nayuki ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mer 22 Sep - 21:54

Elle a tout écouté et je suis sur qu'elle me croit. Soudain il pose une question. Toujours avec une once de méfiance.

Nayuki : Dites moi … Pourquoi un ange libre comme vous perdrait son temps avec une pauvre humaine esclave d'un démon sur cette île ? … Qu'est ce qui vous pousse à vouloir rendre cette journée moins dure ?

Wouah, on me la déjà faite celle là mais pas de cette maniére, pas d'insinuation négative, une vraie question. Je cherche la réponse, mais a mon visage, on pouvait deviner très facilement que ce n'étais pas de la surprise du genre, "flute repéré" ou "elle m'as eu là!". C'était un visage de reflexion profonde, une recherche de soi même. Doucement, elle se léve, arrétant de pleurer.

Nayuki : Au cas où, je m'appelle Nayuki ...

Je souris, étrange femme. Elle pose une question profonde et se présente ensuite. Je la regarde en souriant et me reléve. Je salue en faisant la réverence comme les gentilshommes du 15em siécle.

A-"Enchanté de vous rencontrez, je suis Arios. Ainsi, vous étes une esclave... je m'en doutais un peu, mais je pouvais me tromper. Et pour répondre a votre question. Et bien...."

Je regarde le ciel, je ferme les yeux un moment pour mieux sentir le vent. Pourquoi aider cette femme. Je cherche l'inspiration pour donner une réponse compléte et honnéte. Je fait le bien parce que c'est mon instinct, mes choix et mon envie. Ce n'est pas la pitié, ni la conscience qui me guide. Oui, j'aime voir des visages souriant, c'est tout. Je recouvre les yeux et réponds

A-"Vous étes pour moi avant tout un être vivant, un être ayant des sentiments. Je veux vous aider parce que je le veux vraiment. Je ne cherche ni récompense, ni bonne conscience. C'est mon instinct et mon choix! Si certains aime voir la souffrance et la tristesse dans le visage des gens. Mais j'aime voir de la joie et de l'espoir. Tout ça pour dire, que je veux agir ainsi, je veux aider et ceux qu'importe votre condition ou votre race."

Soudain, j'ai un tilt. Je déploie alors mes ailes d'argents.

A-"Par exemple, je peux vous proposer de voir le monde d'en haut! Je vous assure, voler c'est sensationnel! Sauf vous avez le mal de l'air." dis je un riant un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 5 Oct - 11:37

La question que Nayuki venait de poser à son interlocuteur n'était pas si simple que ça, mais si les intentions de cet ange étaient sincères, il n'aurait aucune difficulté à trouver une réponse. En premier lieu, il se présenta à son tour, sous le nom d'Arios, mais il fit l'erreur de prononcer à nouveau le mot esclave, ce qui agaça la jeune femme, mais sans plus. Il réfléchissait à sa réponse, pour expliquer le vrai fond de sa pensée, et la demoiselle observait pour voir s'il n'était pas en train de chercher juste une réponse adéquate sans qu'elle lui vienne du plus profond de son être. A la suite de sa réponse, elle n'eut aucun doutes sur sa sincérité : il voulait vraiment aider la jeune femme parce qu'elle existait, non pas en tant qu'esclave, mais en tant qu'être vivant. Il n'avait aucune considération pour les préjugés que les démons faisaient ici, et mettait en avant de bonnes notions, sans répandre la peine autour de lui. Nayuki était quelque peu surprise de tomber sur une personne qui ne cherchait pas à satisfaire ses propres envies avant tout, mais elle était surtout soulagée de voir qu'il existait encore un peu d'humanité dans ce monde.

Quelques secondes plus tard, il déploya ses ailes, ce qui fit reculer la jeune femme sous l'effet de la surprise. La proposition qui en suivit était quelque peu étonnante, car il lui proposait de l'emmener dans les airs pour voir le monde d'en haut. Avait elle le mal de l'air ? Elle l'ignorait tout simplement, puisqu'elle n'avait jamais prit l'avion, jamais testé un saut en parachute ou autre. C'était l'occasion de voir si elle pouvait supporter un vol en altitude, même si elle avait toujours une certaine appréhension. Arios pouvait lui mentir et la lâcher en plein vol, mais ce doute fut balayé en quelques secondes en repensant à son discours. Il avait vraiment l'air d'être honnête et ses pensées semblaient pures.

Nayuki (pensées): Je crois que je peux avoir confiance en lui … mais puis je avoir confiance en moi … Je n'ai jamais quitté la terre ferme ...

Elle ne pouvait pas cacher le doute, l'appréhension, et même une certaine forme de peur. La jeune femme ne savait pas du tout comment elle réagirait, et si jamais il lui prenait de faire un geste brusque, faisant lâcher prise à l'ange, pour s'écraser comme une crêpe au sol. Il lui fallait un peu de courage pour accepter cette offre, et même si en général, elle n'en manquait pas, affronter quelque chose de nouveau était une chose délicate. Après quelques instants de réflexion, elle se décida à prendre son courage à deux mains et à accepter la proposition d'Arios. Elle avança d'un pas timide pour le regarder dans les yeux et répondre d'une voix douce :

Nayuki : Je veux bien essayer si vous le voulez bien … Mais je vous demande juste une chose … Allez y doucement, car je n'ai jamais été dans les cieux auparavant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 5 Oct - 19:20

Hj: Désolé si c'est court, mais en semaine j'ai un internet foireux^^

Nayuki a un peur de moi, cela se vois. Mais elle crois en ce que je dis, en mes convictions. Et cela, c'est une très bonne chose. Affrontant courageusement ses peurs, elle s'approche de moi, timidimant, se méfiant encore, sans doute par peur d'une chute. Il me regarde dans les yeux et me réponds d'une voix douce.

Nayuki : Je veux bien essayer si vous le voulez bien … Mais je vous demande juste une chose … Allez y doucement, car je n'ai jamais été dans les cieux auparavant ...

Je lui sourie sincérement, alors je vais faire son batpeme de l'air. Je m'approche doucement d'elle et lui tends la main. Elle le prends et je la prends dans mes bras afin de la porter. Une fois que tout est prêts, je bats doucement les ailes. Il décolle légèrement du sol, puis prends de l'altitude et dépasse les bois. L'ange avance a cette hauteur pour commencer. Je vais a une vitesse lente, histoire que les insectes ne s'écrasent pas sur elle. je fait calmement le tour du parc avant de monter plus haut, mais pas de trop. Histoire de ne pas trop l'effrayer. Survolant la ville, je rattrape un vol de hérons en pleine migration, volant a leurs cotés un instant, je redesend doucement pour revenir au parc. Faisant un aterrissage des plus douce, je pose Nayuki et la regarde.

A-"Alors? Vous avez aimé? Si ce n'est pas le cas, dite le."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Lun 11 Oct - 12:46

Une toute nouvelle expérience s’offrait à la jeune femme, et comme elle n’avait encore jamais volé de sa vie, elle gardait quand même une certaine crainte. Malgré tout, Nayuki avait assez de confiance pour aller au dessus de ce sentiment, et ce fut la raison pour laquelle elle donna sa propre main lorsqu’Arios tendait la sienne. L’ange prit la demoiselle dans ses bras et commença un décollage assez doux, afin de prendre de la hauteur, survolant ainsi le parc qui semblait bien paisible d’en haut. Elle regardait en bas, avant de paniquer un peu et de s’accrocher un peu plus à Arios de peur de tomber. Leur escapade aérienne se poursuivit alors un peu plus haut, pour rejoindre un groupe d’oiseaux migrateurs et voler à leurs côtés un instant. Ce fut pour elle un moment magique de de pouvoir s’approcher à ce point d’un vol d’animaux sauvages en liberté. Puis ce fut la fin du voyage et Arios déposa Nayuki au parc, exactement au même endroit d’où ils avaient décollé, puis il lui demanda si elle avait aimé. Réfléchissant quelques secondes, elle donna alors sa réponse d’une voix hésitante :

Nayuki : C‘était bizarre … je n‘avais jamais connu ça auparavant, mais si une partie de moi préfère largement la terre ferme, l‘autre a adoré ce moment … Vous devez vous sentir libre de pouvoir voler à votre guise ainsi, non ?

Puis elle se laissa tomber sur les genoux, puis posant ses fesses ses chevilles, elle observa Arios un long moment, se posant tellement de question à son sujet. Elle n’oserait pas demander à un homme qu’elle connaissait guère la solution qu’elle cherchait pour quitter l’île. Après tout, un ange pouvant volé ne pouvait pas être un esclave, il pouvait s’échapper si facilement avec ses ailes. Qu’était il ? Nayuki devait chercher un moyens d’en savoir davantage sur lui sans éveiller les soupçons. Elle devait lui poser une question qui n’allait pas éveiller de doutes.

Nayuki : Dites moi ? Vous habitez dans le coin ? Vous avez votre propre maison ?

La question de Nayuki ne devait normalement pas révéler son véritable but. Elle se souvenait avoir apprit de Sarken qu’il existait quatre classes sur l’île : les esclaves, comme elle ; les maîtres, comme cet idiot de Crowley ; les personnes indépendantes et les rebelles, donc Sarken faisait plus ou moins parti avant de rejoindre le démon. Qu’était il pour sa part ? Nayuki cherchait à la savoir, et c’était là le vrai but de sa question.


(désolée, moi aussi je panne en inspiration)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 12 Oct - 21:36

Nayuki : C‘était bizarre … je n‘avais jamais connu ça auparavant, mais si une partie de moi préfère largement la terre ferme, l‘autre a adoré ce moment … Vous devez vous sentir libre de pouvoir voler à votre guise ainsi, non ?

Donc, elle avait un peu le vertige, mais cette virée qu'elle à eu était si magique qu'elle a adorer. Mon idée de voler parmis les hérons était donc une bonne. Je l'admets, quand je vole à leurs cotés, ils ne m'agressent jamais, ni mépris, ni jugements, seulement l'instinct de survie leur disant que je ne suis pas une menace. L'homme est la création la complexe de Dieu, mais l'animal est la plus réussit est la plus pure car posséde un minimum de libre arbitre. Elle me demande si je me sens libre.

A-"Libre parce que je vole à ma guise? Disons que c'est comme une promenade, en moins communs. Au paradis aussi aussi on volent a notre guise, mais notre guise est souvent dans un réglement de conduite respecté et on en est content. Lorsque j'ai découvert ce ou on pouvait aller, lorsque que je me suis mit a penser par moi même. J'ai compris qu'il existe bien des chaines que l'on ne peut voir. Mais c'est du passé tout cela, et aujourd'hui, quoi que je fasse, je le fais librement, car je ne me suis plus résigner à être esclave de Dieu, dans mon coeur, j'étais libre. Par la suite, mon corps à pu suivre."

Mes pensées reviennent vers Nayuki, elle semble réfléchir. Elle s'assoit sur les genoux tout en m'observant, comme si elle cherchait à me connaitre d'avantage. J'assois devant elle, en indien.

Nayuki : Dites moi ? Vous habitez dans le coin ? Vous avez votre propre maison ?

Ah oui, elle cherche bien à me connaitre. Je m'apprête à répondre, mais j'hésite un peu, dois je lui révélais que j'étais un maitre? Mauvaise idée, de toute façon ce n'est pas la vérité, je protége ces filles, elles restent chez moi à leurs demandes. Calmement, je commence à parler d'une voix douce et détendue.

A-"Je vis pas loin des forêts, un peu à l'écart du village. Et oui, j'ai ma propre maison. Voyez vous, j'ai garder le pouvoir de soigner les blessures, ce genre de don est très demandés aux arènes. Je permets ainsi a des gladiateurs d'éviter de finir en mendiants. Je ne suis pas riche, riche, mais je suis à l'abris du besoin. J'aurais pu partir d'ici et aller ailleur. Mais c'est ici que Dieu m'a exiler, en croyant que je serai dégouter des vices de cette ile et que je voudrais rentrer. je reléve donc le défi. Et puis, j'ai des responsabilités à présent."

Je regarde un moment Nayuki. Je ne sais pas mentir, je dois aller jusqu'au un bout. Je prends inspiration et poursuis.

A-"Depuis un certains, j'heberge des personnes sous mon toit. Je les protégent des esclavagistes vicieux de ces lieux, je leurs offrent un peu d elumière dans leurs vies sombres et leurs restituent leurs libertés légitimes. Si je m'en vais, je laisse ces gens aux mains de monstres. Et ça je le refuse."

HJ: Ah tiens j'en ai fais un peu plus long cette fois^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"Pure et Innocente"


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Crowley-kun ^^

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mar 19 Oct - 23:33

Qui pouvait bien être cet ange dont la seule volonté était d'aider les gens ? Nayuki voulait le savoir, et cherchait à en savoir le maximum grâce à des questions assez innocentes, pour ne pas attirer trop l'attention et marquer sa curiosité. Certes, il lui avait fait un peu avant un petit discours sur sa condition, qui ne voulait plus être l'esclave de Dieu, qu'il avait réussi d'une certaine manière à se libérer des chaines de son destin d'ange, et que dorénavant, ce qu'il faisait était de son propre choix, un choix fait librement. Puis, il lui expliqua qu'il vivait à l'extérieur de la ville, en forêt, dans sa propre maison, et qu'il survivait grâce à l'argent qu'il gagnait en utilisant son don pour soigner les gens. Il termina ensuite en disant qu'il était ici en exil par Dieu, et qu'il avait des responsabilités.

Nayuki (pensées) : Quel genre de responsabilités ? J'ai l'impression qu'il me cache quelque chose … Ou qu'il n'ose tout simplement pas le dire ...

Mais à peine elle eut le temps de se demander s'il était vraiment sincère qu'il prit une inspiration pour continuer son explication. Il expliqua qu'il hébergeait des personnes sous son toît, les protégeant des maîtres des plus vicieux, en leur offrant la liberté dans ces terres sombres. Nayuki restait perplexe à ce sujet mais le laissa terminer tout de même, pour qu'il puisse expliquer que s'il partait, ces personnes seraient aux mains des pires monstres de l'île, et qu'il ne pouvait s'y résoudre. La jeune femme comprit largement qu'il se faisait donc passer pour un maître, mais n'imposait aucune torture physique, ni aucune violence sexuelle à ceux qu'il hébergeait, mais toutefois, il se fourvoyait en pensant qu'il leur rendait la liberté.

Nayuki : Désolée, mais je pense que vous faites fausse route … ce n'est pas la liberté que vous leur offrez, mais un moyen d'échapper à cet enfer qui règne sur cette île ...

Le ton de voix de Nayuki était devenu bien plus sérieux, comme lorsqu'elle osait se confronter à son maître. Elle était décidée à lui dire ce qu'elle pensait vraiment de tout cela, et sa véritable définition de la liberté. Derrière son regard bleu, on pouvait y lire ses sentiments concernant sa vie sur cette île, et notamment son rêve de la quitter pour vivre enfin libre.

Nayuki : Vous vous trompez sur cette fameuse liberté ! La liberté serait de pouvoir aller où l'on veut sans aucune entrave, mais c'est impossible ici ! La liberté serait de pouvoir quitter ces lieux et rentrer là où l'on vous attend, auprès des personnes qui sont sans nouvelles de vous et qui vous croient morts. La liberté n'existe pas sur cette île maudite.

Puis son regard s'adoucit, tout comme sa voix. Elle redevint bien plus calme, et leva les yeux au ciel, la journée était si belle qu'elle ne voulait plus penser à cela. Après tout, elle pouvait peut être donner vie à un peu de liberté, en laissant son esprit divaguer pendant quelques minutes. Nayuki rabaissa son regard, et observa Arios avec un grand sourire, puis elle se leva, et commença à marcher. L'invitant à la suivre, elle lui dit d'un air amusé :

Nayuki : Même si vous ne pouvez pas m'offrir un retour à mon ancienne vie, offrez moi un moment de détente : une petite balade dans ce parc par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   Mer 20 Oct - 17:32

Nayuki : Désolée, mais je pense que vous faites fausse route … ce n'est pas la liberté que vous leur offrez, mais un moyen d'échapper à cet enfer qui règne sur cette île ...

Alors elle a bel et bien compris a quel rang j'appartiens, mais elle a vite compris ce que je fais avec mes..... esclaves. Toutefois, elle a raison sur un point, elles ne sont pas libre avec moi, juste en sécurité. Mais c'est déjà beaucoup étant donné la vie normal d'un eslcave en ces terres. Mais aprés tout, je ne cherche aucune recompense dans mes actes.... Je ne cherche pas a prouver que je un etre de bien... Très vite, Nayuki devint très sérieuse et on vois dans ses yeux la determination que peux d'esclaves ont après avoir passé un séjour dans cet enfer.

Nayuki : Vous vous trompez sur cette fameuse liberté ! La liberté serait de pouvoir aller où l'on veut sans aucune entrave, mais c'est impossible ici ! La liberté serait de pouvoir quitter ces lieux et rentrer là où l'on vous attend, auprès des personnes qui sont sans nouvelles de vous et qui vous croient morts. La liberté n'existe pas sur cette île maudite.

Je me trompe? Toute cette souffrance pour une erreur. Non, je ne peut l'accepter. Mais elle n'avait pas tort non plus. La liberté peut prendre divers formes, mais elle reste la liberté: Celle d'agir par notre volonté propre. Oui, notre libre arbitre, voila ce qui rends les etres forts. De plus, la vérité dépends du point de vue. La preuve: J'ai vu les fidéles de Dieu s'entretuer lors des croisades au nom d'une vérité qu'ils croyaient avoir. Chacun croyais affronter l'hérétique, l'infidéle, le mal..... Alors qu'au fonds, ils déféndaient tous un idéal commun: Le vieux. Le regard de Nayuki s'doucit et ellle me sourit avant de se levé.

Nayuki : Même si vous ne pouvez pas m'offrir un retour à mon ancienne vie, offrez moi un moment de détente : une petite balade dans ce parc par exemple

Une simple balade? Pourquoi pas! Après tout, il suffit d'un simple geste pour reconforté les coeurs. Je me léve d'un bond, la depasse en marchant calmement et tend mon bras gauche.

T-"Ma foi, je serai ravis de vous offrir cette promenade, Dame Nayuki. Après tout, moi aussi, j'ai droit a moment de détente." Dis je en souriant

Nous nous promenons aussi pendant un longs moment, oubliant nos soucis, vivant une vie de joie en quelque instants. Soudain un écureil passe, par réflexe, je me penche et ramasse un gland et la tend au rongeur. L'animal méfiant, s'approche, prends la nourriture puis grimpe mon bras et et redescend par l'autre bras avant de rentrer chez lui. Nous continuons la promenade calmement et simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'ombre des arbres ... [Nayuki, Arios, (+libre)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Parcs et forêts-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit