AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 2:02

La ville … Des rues étroites, des boutiques à perte de vue, une foule compact de gens … Et au milieu cet amas de personne se trouvait une jeune succube, la tête haute, avec une démarche rythmée par le son des talons contre le pavé. Derrière, reliée à la jeune femme par une lanière de cuir se trouvait une autre femme, aux vêtements pour le moins étonnant. Tandis que Jiay arborait une sublime robe noir descendant jusqu’au genoux, lui laissant un léger décolleté … Louva elle portait une jupe noir qui lui cachait uniquement les cuisses, ainsi qu’un foulard noir dont elle se servait pour cacher sa poitrine.

Même si la scène aurait pu paraître étrange, elle passait inaperçu dans cette ville. C’était tout à fait banal.

La démarche souple et enjouée, la jeune succube traînait presque de force sa pauvre esclave, allant de boutique en boutique, regardant tantôt une robe bleu nuit, ou encore un petit haut blanc, adressant à peine la parole à la jeune femme, lui montrant par moment un haut, puis sans écouter sa réponse repartait dans une autre direction, admirant un nouvelle objet de convoitise. Parfois, après avoir regarder un des vêtement en vitrine, elle regardait brièvement son esclave, jaugeant si la tenue lui irait, un peu à la manière d’une enfant cherchant une robe pour sa poupée.

« T’es pas très causante … Tu pourrais au moins – Oh ! »


Elle se jeta littéralement sur la façade d’une boutique, regardant une robe presque identique à la sienne, noir, fait d’un tissus très léger, ressemblant presque à un voile.

« Elle est jolie celle-ci … Je pense que je reviendrais la prendre plus tard … Et si tu es sage, je te prendrais peut être un petit quelque chose pour t’habiller. »

Elle eut un petit rire amusée, et après quelques secondes, elle se désintéressa de la boutique … Traînant derrière elle la jeune esclave, Jiay marcha au hasard des ruelles, vagabondant au gré de sa curiosité, et après plusieurs dizaines de minutes à marcher, elle s’échoua sur un banc, les jambes croisées, regardant d’un air placide la populace.

« Tu sais, parmi tous ces gens, je suis sur que la moitié d’entre eux ne sont pas digne de confiance, elle montra discrètement un homme qui lui tournait le dos, la plupart des hommes ne pensent qu’à mettre des femmes dans leurs lits, ou des hommes pour certains … Et les femmes quand à elle … »

Elle s’arrêta … Sans raison apparente … Puis finalement se mit à rire de bon cœur.

« C’est à peu près pareil je pense … Elle soupira, j'aimerais bien pouvoir faire confiance à quelqu'un les yeux fermés sur cette île, mais bon ... »

Elle pencha la tête en arrière, on aurait presque pu croire qu’elle regardait les nuages, sauf que ses yeux étaient clos … La lanière de cuir fermement empoignée par sa main, elle resta ainsi pensive, écoutant d’une oreille distraite les diverses conversations toute plus futile les unes que les autres. Ainsi allait le monde …

*C’est pas ça qui va me déplaire … *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 2:54

Le souffle de l'exaspérance c'était emparé d'elle, jamais Louva n'avait était traité ainsi, trainée par la force devant différentes boutiques de la ville, elle devait subir l'humiliation que sa Maîtresse ne voyait pas, elle n'avait pas arrêté d'être observée par sa maîtresse qui jetait des coups d'œil pour savoir si des tenues pouvait lui aller. La ville lui faisait peur, c'était un endroit presque sauvage, les gens se marchaient dessus, s'ignoraient, s'insultaient, c'était horrible...

Et pourtant la jeune esclave n'avait pas le temps de penser à ça, la succube n'arrêtait pas de la tirer devant chaque boutique lui demandant son avis sur quelques tenues à peine elle ouvrait sa bouche que la laisse tirait sur son collier, l'obligeant à avancer en trébuchant presque. Sa Maîtresse était d'humeur joyeuse, elle, était de mauvaise humeur, soupirant à chaque pas, trainant les pieds jusqu'à se les cogner contre quelque chose dans un gémissement de douleur.

Malgré toutes les malédictions du monde qui s'abattaient sur elle, elle avait le temps derrière Jiay de voir de jolies habits qui lui donnait drôlement envie de les porter. Un éclair de lumière illumina cette journée merdique, la jeune succube lui prendrait peut être quelque chose, cela lui fit un grand plaisir et elle ferait un effort pour avoir un cadeau. Lorsque sa maîtresse se posa sur le banc, Louva soupira en s'asseyant à coté d'elle, les jambes légèrement écartées, une main tenant le bord l'autre massait l'endroit entre le cou et le collier. Elle avait mal à force d'être brusquement tirée, le regard mauvais la jeune esclave se massait le cou et observait la foule en écoutant la succube.

« Vous pensez vraiment que tous ces gens veulent faire l'amour? »

Ses yeux se posèrent sur chaque individus qui passait devant eux, comme c'était bizarre de penser à ça tout le temps...

« J'aime pas la ville, c'est trop brutal, je suis mal à l'aise, j'ai l'impression que tout le monde se haït. »


Elle posa sa main sur le foulard qui cachait seulement sa poitrine puis elle regarda sa maîtresse, celle-ci avait les yeux fermés et écoutaient surement tous les bruits autour, pour ne pas la déconcentrer Louva fit bien attention à ne pas en faire, bougeant légèrement la laisse pour pas se gêner avec, plissant sa jupe, son regards parcourut de nouveau les gens, observant les têtes. Il y avait des gens beau, des gens moches, des moustachus, des blondes avec de longues chevelures, un couple de la quarantaine qui s'engueulait, elle se porta ensuite sur leurs habits, il y en avait pour tous les goûts, lentement elle s'observa, pas de doute ses vêtements étaient étonnant mais ça lui allait bien puis elle se tourna vers Jiay et se pencha vers elle à quatre patte sur le banc:

« C'est vrai que j'aurais droit à une nouvelle tenue? »

Elle soupira fortement en voyant qu'elle ne lui répondait pas, la frêle esclave fit la tête restant toujours penchait dans cette position attendant une réponse

« Et après c'est moi qui n'est pas très causante! Et puis forcement vous m'avez trainée dans toute la ville sans me laisser dire le moindre mot »

A force de parler, Louva allait surement s'attirer des ennuient et elle le compris, alors elle se mit en tailleur sur le banc en marmonnant et elle croisa les bras regardant droit devant elle, sans vraiment voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 10:23

Voila trois jours que je suis passé d'indépendant à maitre. Cette idée me répugne, mais je commence à m'y faire. Aprés tout, si on ne peut changer les régles, autant les utiliser a son avantage. En devenant le maitre de Mya, je la protége des maitres pervers et répugnants. Il suffit juste que j'évite de devenir pareil voir pire. Bref, depuis trois jours, j'use de mon don pour gagner de l'argent et ainsi procurer des meubles pour la chambre de Mya. Aujourd'hui, j'ai passé la journée à chercher des meubles corrects à prix honnéte. C'était un sacré boulot, il y a même eu un type qui a voulut me vendre une bete planche a clou a prix d'un lit de roi, pour sur je ne suis pas rester plus longtemps. Heureusement, mes ailes me permet de voir les magasins sans être ralentis par la foule. Je porte mes vêtements habituel, sauf mon armure de bras et je pris mon épée Dulsior, on ne sait jamais.

Aprés cette journée épuisante je décide de me poser dans une ruelle isolé, avant de replier mes ailes et de me promener au milieu de la foule. Je fais de mon mieux pour rester invisible, afin de ne pas m'attirer des ennuis. L'avantage sur cette ile, c'est qu'elle remplis des gens de toute races et de personnalités aussi particuliere l'une que l'autre. Je regarde un peu les vitrine des magasins conçus pour les maitres.... Comme je m'y attendais, c'était plus pour faire du mal qu'autre chose. Valait il mieux rester au paradis? Non, c'etait pire, l'esclavagisme est invisible et surtout, on nous fait croire que c'est ce qu'il y a de mieux, pour nous, les anges, de servir Dieu, quoi qu'il arrive. Je prefere ici, mais là au moins, l'esclavagisme est visible et franche.


Tout à coup, le comble! Un démon ivrogne me pousse et m'insulte de tous les noms. Je reste calme et silencieux. Il s'enerve tout seul le bougre!

D-"Alors tu me snobe? Je suis pas assez bien pour MOnsieur l'angélique?"

A-"De toute façon quoi que je fasse, vous allez vous emballer. Alors..."

D-"Que.. quoi, t'as dis quoi? Je vais te saigner!"


Le démon sort un couteau, de mieux en mieux! Je garde mon calme, il fonce en hurlant! je l'évite sans mal. il tébuche dans sa course, et se releve, plus enragé que jamais. Il enchaine les coups que j'esquive, il fallait que cela cesse! Je bloque la lame avec ma main, lame plantée dans la paume! Je retiens de crier, cela faisait mal, mais moins qu'au purgatoir. Le démon, désarmé, est au maximum de sa colére, il charge vers moi a grande vitesse. Il l'évite encore une fois mais cette fois, il est stoppé par un mur! Dans les pommes, la foule reprends sa route. Fixant l'ivrogne, je retire la couteau de ma main et me met a genoux. De ma main, je soigne son crane et le souléve pour l'allonger sur un banc. Il ne mérité pas d'etre piétiner. Le laissant a son futur mal de crane, je fais quelques pas et m'assois sur un banc, remarque deux femmes, dont une en laisse. Lachant un soupir, j'utilise encore mon pouvoir pour soigner ma main. Je leve la tête en regardant le ciel, reveur, oubliant ce qui s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 17:21

Du bruit … Incessant, omniprésent, tel était la contrainte principale des villes. L’agitation de toutes ses personnes qui fourmillaient dans ce dédale pavé, jonché de vitrine, de vendeur à la crié, de personnes plus ou moins louche. De quoi rendre fou n’importe qui, la ville n’était en faite que pur folie. Cependant, un bruit pour le moins dérangeant se fit entendre … Le bruit de la chair rentrant dans un mur. Un son ignoble, dont l’horreur était amplifié par la foule qui retenait son souffle dans un grand « oooh » générale, suivit de quelques éclats de rire ou encore de messe basse de mégères refusant de se salir les mains, critiquant à tous va sans jamais agir …

Ainsi sortit de sa torpeur, Jiay ouvrit distraitement un œil, regardant se qui provoquait une telle agitation … Un homme à la chevelure blanche comme la neige se tenait droit devant la dépouille inerte d’un quelconque démon de seconde zone. Cette vision arracha un léger sourire à la succube, et tout en ricanant elle ajouta.

« Réduit le en bouillit ! »

Le but ? Aucun, surtout que son cri était à peine audible à cause de la foule compact autour des deux personnes … Telle une gamine, elle savourait ce spectacle, imaginant déjà l’homme achever cette pitoyable vie. Cependant, il tendit sa main vers l’homme, non pas pour l’achever, mais pour l’aider.

*Qu’est ce qu’il fabrique celui là …*

Elle soupira lentement.

« Qu’est ce que les gens ne feraient pas pour se donner bonne conscience … C’est pathétique. »

Elle se tourna vers sa jeune esclave, passant sa main sur la joue de celle-ci.

« Il faut savoir où se trouve sa place, pas vrai ?… Toi et moi, nous savons où nous nous trouvons … »

Prenant délicatement une des mèche de cheveux de Louva, elle l’huma doucement, elle se délecta du léger tressaillement de l’esclave provoquer par le souffle de la succube sur sa nuque. Sans crier gare, elle attrapa la jeune femme par le cou, l’allongeant à moitié sur le banc, plaçant la tête de Louva sur ses cuisses, en lui caressant les cheveux dans une série de geste désinvolte. Les yeux rivés sur l’ange, Jiay caressait doucement la chevelure de la petite esclave, épiant ses gestes, son attitude, l’attention qu’il portait à cette pauvre créature proche de la mort … Allant jusqu’à le soigner.

« Tsss … Les anges et leur bonté divine, sa les perdra … »

Elle fixa le jeune homme …

*Un ange … Peut être devrais-je en profiter pour la tester …*

Lâchant progressivement la laisse de la jeune esclave, ne la détachant pas pour autant. Puis finalement, avec un grand sourire, en regardant Louva, elle lui dit :

« Tu devrais aller lui parler, sa te changera les idées ! »

Elle lâcha la traîne de la laisse qui tomba au sol dans un bruit à peine audible, contrastant avec le pavé sombre.

« N’oublis tout de même pas de revenir … »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 18:11

Les mains de la jeune esclave remit un peu d'ordre dans ses cheveux, elle détestait la confusion qui régnait dans sa chevelure, Jiay n'arrêtait pas de jouer avec, ça l'exaspérait. Puis doucement elle se leva en soufflant, pourquoi devoir allez voir cette personne? Pour faire quoi? Avoir l'air idiote surement! Son regard de mauvaise humeur se dirigea sur la laisse par terre, sa Maîtresse l'autorisé à aller voir cet homme... Non, c'était une obligation.
Ses yeux parcoururent le banc d'en face, l'ange les observaient, voilà pourquoi... La curiosité de Jiay avait prit le dessus et elle l'envoyait en éclaireur, sa tête se tourna vers les yeux rouges de la succube qui lui affirma d'un signe de tête de prendre les devants. Louva aspira sa colère

« Bon d'accord je vais lui parler et je reviens avec. »

Elle tourna sur elle même et fit les premiers pas en direction du jeune homme, sa laisse trainant pitoyablement par terre au rythme de ses pas.
Tout en traversant à allure moyenne, elle passa à coté du démon allongé sur le banc complètement dans les pommes. La jeune esclave soupira de nouveau en soulevant les épaules.

« Quel intérêt de vouloir se battre? Puis boire de l'alcool c'est inutile si c'est pour finir comme ça... Je vous jure»

Elle leva les yeux au ciel, puis presque sur le pointe des pieds elle arriva devant l'homme, celui-ci ne les regardaient plus, son regard était dirigé vers le dôme bleu azur qui surplombait leur tête, ce ciel qui n'arrêtait pas de lui jeter des malédictions, en contre elle le maudissait aussi au moins ils étaient quitte.
De près, l'ange était impressionnant, bien que pas aussi costaud qu'elle aurait pu le croire il était grand et assez maigre, sa peau était si pâle... comme elle. A travers sa tenue légère on pouvait voir par moment des cicatrices *Il s'est peut être battu avec des loups?* elle sourit bêtement à cette pensée, il avait été banni par Dieu, la marque le prouvait. Louva en avait déjà entendue parlé dans son enfance, des anges déchus.

L'homme l'ignorait, encore un! Il n'avait même pas remarqué son approche, elle respira fortement par son nez montrant son agacement, elle était têtue, croisant les bras devant lui, son pied tapotait contre le sol, son impatience était légendaire, voir pire que celui de sa Maîtresse. Puis elle rougit fortement en se rappelant de son accoutrement, avec ce collier et cette laisse *Mince que je suis idiote, j'avais complètement oubliée ce que j'étais* tête en l'air.
Lentement elle se pencha un peu vers lui pour attirer son attention en se raclant un peu la gorge:

« Hum... Bonjour! »

Les yeux de l'ange se baissa vers elle, la jeune esclave recula légèrement surprise

*Mince alors! Ses yeux sont jaune! C'est flippant!*

Elle se reprit, ses mains tripatouillées sa jupe en signe de nervosité. Elle reprit d'une voie timide

« Je... M'appelle Louva. Ma maîtresse veut vous voir, je crois, enfin... Pour je sais pas. Pour vous parler? Je suis son esclave, une esclave, celle de ma maîtresse, euh... Jiay »


Elle commençait à se perdre complètement dans ses mots, s'embrouillant. Dans le trouble ses mains s'agitaient contre ses vêtements puis elle fit le vide dans sa tête de linotte pour se calmer, fermant les yeux. Elle les rouvrit, se pencha de nouveau tendant sa petite main d'esclave vers l'ange dans un grand sourire:

« Je sais pas comment tu t'appelle mais tu veut la rencontrer? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 18:36

Je reviens a la réalité quand je vis la jeune femme, laisse trainante, visage surpris par les yeux qui sont les miens. Elle dit s'appeler Louva, elle est une esclave et sa maitresse veut me voir. Aie, j'aurais passer mon chemin, mais je ne pouvais tout de même pas laisser mourir ce démon. D'un air pensif, je regarde la jeune femme et lui sourit.

A-"Mes yeux t'intrigue, n'est ce pas? Les autres anges aussi trouvaient cela bizarre, mais moi, j'en suis fière, ils me rend différent des autres anges, plus unique."

Apres une pause, il commence a méditer tout en parlant. main sur le menton.

A-"Louva, prisionniere de Jiay, ravis de te rencontré. Je suis Arios Solmarrow.., et je suis, hélas, aussi un maitre, depuis peu."

Soudain, je me léve tout en serrant la main de Louva délicatement et examine la laisse, surtout les marques. Elles sont vilaines. Cela fait un moment qu'elle est trainé ainsi.

A-"Hmmm, je pourrais soigner ces marques facilement, mais je me demande si cela ne va pas encourager ta maitresse a te faire encore plus de mal. Je prefere t'éviter plus de souffrance. Sauf si tu veux que je te soigne ces marques malgré tout. Quant a ta proposition, et bien..."

Je reste pensif, cette ile regorge de danger, visible et invisible. Qu'est ce que cette maitresse me veut? A moins que ce ne soit quelque chose pour son esclave? Que desire t'elle en réalité? Je préfere parler encore un peu avec Louva et entrer, temporairement dans le jeu.

A-"Je vais la rencontrer, ne serais ce que pour savoir ce qu'elle me veut. Mais avant cela, Je voudrais savoir plus sur ta maitresse, parle moi d'elle. De ce que tu pense d'elle réellement. Pourrais tu m'éclairer, s'il te plait? "

Maitre qui demande poliment a une esclave quelque chose, cela doit surement choquer Louva. Cela parait être une moquerie, mais mon visage indique que non. Je pensait réellement le s'il vous plait. J'enchaine aussi par un point curcial

A-"Et si je refuse de la rencontrer. Est ce que ta maitresse te maltraitera ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 21:13

Ses yeux parcouraient Arios de long en large et en travers. Elle sentait es joues rougir à vu de nez, il était un peu étrange de voir un Maître serrer la main à une esclave et encore plus quand celle-ci voulait juste la lui tendre pour l'emmener jusqu'à sa Maîtresse.
Elle soupira devant la méfiance de l'ange, mais c'était normal, en attendant ça ne rendait pas facile la tâche de la jeune esclave. Mais elle ne connaissait pas les rapports entre maîtres, elle nageait en plein flou, Jiay l'avait envoyé dans quelque chose dont elle n'en savait rien.

« Enchantée de vous connaître! Mais, Oh! Non il ne faut pas s'inquiéter pour les marques autour de mon cou, ça partira bien un moment donné. Sinon demandez l'autorisation à ma Maîtresse. »

Louva fut assaillie de questions portant sur sa Maîtresse Jiay, elle était agacé, surtout par le fait qu'elle ne savait pas quoi répondre, elle ouvrit la bouche et la referma à plusieurs reprise:

« Je connais ma Maîtresse depuis seulement... Aujourd'hui, elle m'a acheté ce matin. »

Elle n'était pas du tout à l'aise sur le sujet, c'était un peu humiliant de parler de cela, elle était devenu une esclave, il fallait si faire, un sourire timide éclaira son visage

« Je sais qu'elle aime qu'on lui obéisse, qu'on soit docile, je pense pas qu'elle supporte qu'on la contredise, en tout cas elle est très joueuse. Mais réellement ce que je pense non je ne veux pas le dire ça, c'est entre elle et moi après. »

Louva eut un regard perdu, sa maîtresse la traitait comme une esclave, un objet mais aussi un jouet. Elle l'habillait comme son beau vouloir, ses envies, trainée sans faire attention en ville, et elle était presque certaine que si elle voulait la punir juste pour le plaisir elle le ferait.
En tout cas c'était la première fois qu'elle voyait un maître aussi poli, Arios lui parlait normalement comme si elle était au même rang que lui, ça la perturbait affreusement et son visage le montrait.

« Et si je refuse de la rencontrer. Est ce que ta maitresse te maltraitera ? »

La jeune esclave resta bouche bée, elle n'y avait pas pensée en cas de refus de la part de l'ange, elle se mit à frissoner de peur mais surtout une pointe d'agacement fit surface en elle

*Pourquoi tout doit toujours tourner mal?*

« Je ne sais pas et je préfère ne pas tenter le coups » dit-elle d'une voie nerveuse « Mais elle m'a demandé de revenir ! Alors Vous venez avec moi? Je vous emmène devant elle, je suis certaine que vous vous entendrez bien ! »

Elle tendit de nouveau la main cette fois pour qu'il la prenne et se fasse emmener. Avec l'autre main elle tenait la laisse au cas ou il voudrait la prendre, on ne sais jamais sinon elle la laisserait trainer par terre sur le retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 21:31

Je commence a examiner chaque parole; chaque détail pouvant m'aider a mieux cerner la situation. Par exemple, je peut demander la permission de soigner Louva, mais rien ne met dis qu'elle ne fera rien en retour. Autant les laisser tranquille toutes les deux sur ce point.

« Je sais qu'elle aime qu'on lui obéisse, qu'on soit docile, je pense pas qu'elle supporte qu'on la contredise, en tout cas elle est très joueuse. Mais réellement ce que je pense non je ne veux pas le dire ça, c'est entre elle et moi après. »

Arios lui sourit. Elle était esclave que très peu, elle à encore de la force mentale et savait encore dire non, du moins envers ceux qui n'était pas son maitre.

A-"Comme tu voudra, ce choix t'appartiens et je n'en aucune envie de te l'arracher."

Ensuite, La jeune humaine tente de répondre a la question délicate. Va t'elle etre punis pour son echec de m'emmener? Il fallait que je sache afin de bien peser la portée de mes actes. Elle est agacée, cela se voyait, mais aussi peur.

« Je ne sais pas et je préfère ne pas tenter le coups » dit-elle d'une voie nerveuse « Mais elle m'a demandé de revenir ! Alors Vous venez avec moi? Je vous emmène devant elle, je suis certaine que vous vous entendrez bien ! "

Elle tendit de nouveau la main cette fois pour que je la prenne et me laisse emmener. Je suis songeur.... Un être dominatrice, ne supportant pas qu'on lui dise non ou qu'il a tort. Cela risque d'aller mal, mais autant continuer le jeu. Doucement, je prends très délicatement la main tendue, et fait un sourire franc a Louva.

A-"Je doute que l'on s'entendra si bien que cela. Le fait d'etre un maitre, ne signifie pas que je partage ses idées. Mais aprés tout, je ne la connais pas moi même et je refuse moi aussi de prendre le risque qu'elle maltraite a cause de moi. Guidez moi vers elle, s'il vous plait dame Louva."

Sur le coup, j'y ai pas penser, mais l'appler dame Louva, terme très poli, risque de la choquer grandement, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 23:02

Les jambes croisées, les mains jointes au niveau du ventre, Jiay regarda la discutions entre son esclave et l’ange … Ce dernier restait stoïque, tandis que les mouvements fébriles de son esclave montrait à quel point elle était impressionnée par l’homme aux yeux de loup. Puis, finalement, contre toute attente, elle vit Louva revenir main dans la main avec l’ange. La scène arracha un sourire à la succube. Elle pencha légèrement la tête, regardant de plus près la carrure de l’homme. Son regard porte sur son visage, ses cheveux laiteux … Ne prêtant pas attention à la tenue de ce dernier.

Quand les deux personnes arrivèrent à sa hauteur, elle ne bougea pas, restant silencieuse, un silence pesant, oppressant … Puis pour rompre ce silence, Jiay pencha légèrement la tête sur le côté, et finalement se mit à rire, d’un rire cristallin et doux.

« Tu es pleine de surprise Louva, je ne pensais pas que tu me le ramènerais … Enfin … »

Elle passa négligemment sa main dans ses cheveux, et finalement prit entre ses doigts la main de la petite esclave, l’effleurant à peine d’un contact doux l’incitant à se rapprocher. Elle regarda la main de la jeune femme se dégager de celle de l’homme dans un mouvement lent, presque réticent. Le regard de son esclave était troublé.

Une pointe d’agacement apparut furtivement sur le visage de la jeune femme, tandis que des scénarios passaient un à un dans sa tête. Qu’avait bien pu dire cet homme pour troublé ainsi sa servante ? L’avait-il incité à se rebeller ? L’avait-il menacer ? Y’avait-il une quelconque machination derrière tout ça ? Les idées se bousculaient dans sa tête, mais mise à part le pincement de lèvres furtif qui révélait une pointe d’agacement, rien d’autre ne laissait paraître se qui se tramait dans son crâne. Un petit sourire se dessina sur son visage quand elle reprit finalement la parole.

« J’espère qu’elle ne vous a pas embêté … A vrai dire, je ne pensais pas qu’elle allait vous ramener jusqu’à moi, enfin, ce n’est pas bien grave. »

Elle fit un léger signe de la main à Louva, qui ressemblait à un « assis ! » tandis qu’elle contemplait les yeux du nouveau venu.

« Je ne sais pas si elle vous l’a dis, mais je me nome Jiay, et je suis la personne qui m’occupe de cette charmante jeune femme, n’est ce pas ? »

Son regard doux se porta sur sa suivante comme si elle attendait une réaction de la part de Louva qui appuyait cette théorie. Et même si les mots n’étaient pas spécialement bien choisis, pour la succube, ils étaient l’exacte vérité. Elle ne voyait en Louva qu’une sorte de compagnie prête à tout pour la satisfaire et la divertir, et en échange, la jeune esclave pouvait vivre dans des conditions « acceptable ».

« Nous vous avons remarqué, avec … L’autre, le mot fut accompagné d’un geste dédaigneux vers le démon encore assommé, et je dois avouer que … Je n’ai pas bien compris votre réaction monsieur … Monsieur ? Elle fit mine de réfléchir avant de reprendre, je crois que vous ne vous êtes pas présenté, à moins que votre nom m’est échappé … »

Elle souriait, ses doigts continuaient de parcourir la main de la jeune esclave, ses yeux rouges fixés sur l’homme, des yeux sombres où les émotions ne filtraient pas, seul la flamme de la joie procurée par ce divertissement brillait au fond du regard de la succube.


Dernière édition par Jiay Phage le Lun 23 Aoû - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Dim 22 Aoû - 23:38

Le banc était froid, le signe de sa Maîtresse était de s'assoir, par terre ou sur le banc? Elle ne savait pas trop mais logiquement par terre ce n'était pas très propre, surtout pour ses vêtements alors la jeune esclave s'assit sur un des cotés de la succube, laissant Arios seul devant les deux jeunes femmes.
Elle avait réussie sa tâche il n'y avait plus besoin de parler, seul ses gestes comptaient et son but n'était de pas se faire remarquer tout en restant présente à coté.
Elle avait été un peu lente pour lâcher la main de l'ange et elle vit rapidement que ça gênait Jiay, *Mince elle va surement penser quelque chose* elle leva les yeux au ciel *je dois montrer que je reste proche d'elle*. Mais Louva était traitée comme une chienne

« J’espère qu’elle ne vous a pas embêté … »

Comme si c'était qu'une enfant égarée, elle fit la tête et lança un regard mauvais mais discret vers sa Maîtresse toujours dans une position élégante. Elle n'osait plus bouger, sa main se faisait caresser par les doigts de la succube, mais dans sa tête de nombreuses choses se passer. Elle n'était pas contente que Jiay suppose qu'elle l'avait peut être embêter alors qu'elle avait été envoyé pour le voir, et puis cet ange semblait complètement opposé niveau personnalité. Comment pouvaient-ils s'entendre?

Mais une chose était sur, elle était contente d'elle, elle avait réussie à ramener Arios et cela avait étonné la jeune succube.


« Oui, vous vous occupez de moi »

Elle l'avait dit d'une voie timide mais elle donna une expression docile sous le regard de Jiay, elle s'allongea pour poser sa tête sur les jambes de Jiay, sa main toujours dans les doigts de la jeune femme, sa laisse tirée pour être mise sur le banc à portée de sa maîtresse . Elle avait laissé un espace de l'autre coté bien plus grand pour que les deux maîtres soient à coté et dans une situation agréable.

« J'espère vous avoir bien servie »

Elle était sincère dans ses paroles, elle espérait avoir été une bonne esclave, puis dans un silence de mort elle laissa sa Maîtresse faire les présentations.

« Je n’ai pas bien compris votre réaction monsieur … Monsieur ? Elle fit mine de réfléchir avant de reprendre, je crois que vous ne vous êtes pas présenté, à moins que votre nom m’est échappé … »

Elle soupira bruyamment, un peu trop, Jiay demandais le nom de Arios alors qu'elle s'était embêtée à la présenter avant...

*C'est Arios, Arios, Arios*

Un petit rire s'échappa qu'elle étouffa directement avec sa main de libre. Puis ses pensées de fille têtue se tournèrent vers le démon. Pauvre démon, il était vraiment mal en point, elle espérais qu'il se rétablirais. Ses yeux fixèrent les habits de l'ange avec attention, pendant de longues minutes elle ne pensait plus à rien, voir elle n'entendait plus rien, sans faire attention à ceux que les deux maîtres disaient, complètement dans la lune son regard était vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 0:23

Voila donc à quoi ressemble la maitresse de Louva. Comme toutes les maitresses de cette ile, elle était fort belle. Mais cette beauté peut cacher une nature tout autre. Je reste attentif au présent, son sourire, sa façon de donner des ordres de la main.

« J’espère qu’elle ne vous a pas embêté … A vrai dire, je ne pensais pas qu’elle allait vous ramener jusqu’à moi, enfin, ce n’est pas bien grave. »

A-"Elle ne m'as pas du tout importuner. Ne vous en faite pas."

ça alors! Elle n'avait pas prévus de me ramener a elle via son esclave? Divers pensées se soulevent en moi, celle du test pour Louva me semble la plus logique. Enfin bref, elle se présente et confirme le fait qu'elle est la maitresse de Louva. Et tout cela en jouant avec ses cheveux. Louva ne contredit pas, en même temps, ce serait un peu une betise de le faire dans sa situation.

« Nous vous avons remarqué, avec … L’autre, le mot fut accompagné d’un geste dédaigneux vers le démon encore assommé, et je dois avouer que … Je n’ai pas bien compris votre réaction monsieur … Monsieur ? Elle fit mine de réfléchir avant de reprendre, je crois que vous ne vous êtes pas présenté, à moins que votre nom m’est échappé … »

Je ne peux m'empécher de sourir. Pour corriger ce point, je me penche doucement a la maniére des gentilshommes.

A-"Arios Solmarrow, ravis de vous rencontrer Dame Jiay."

Du moins pour l'instant, nous verrons bien par le suite. Je réfléchis a la question suivante en fixant les deux femmes. Louva à le regard vide et ignore complétement la discution! Quant a Jiay, c'est très difficile d'interpreter son regard. Impossible de deviner ses intentions. Mais je sais ce qu'elle sous entends, pourquoi avoir épargner ce démon qui a essayait de me tuer? Autant le jouer franc jeu, carte sur table! un léger vent souffle sur mon manteau, révélant mon épée a ma ceinture.

A-"Je vois très bien ce que vous voulez dire. Pourquoi je n'est pas achever ce démon, ni servie de mon épée et pourquoi l'ai je soigner? Est ce par bonté? Par moral? Parce que c'est ce que Dieu voudrais? Parce que je suis un ange? Parce qu'il y a de l'espoir pour qu'il deviens bon? C'est logique toutes ces raisons pour un ange, mais dans mon cas, ce serait mensonge! Ce n'est pas bonne conscience ou pour avoir le pardon de Dieu que j'ai fais cela. C'est encore plus simple que cela."

Je laisse un moment de silence en guise de suspens. Puis je pose ma main droite sur mon coeur et sourit fiérement.

A-"J'avais le choix, et j'ai choisis de l'epargner et de le soigner! J'en ai fais kle choix, tout simplement! J'ai simplement suivit MA volonté et non celui qui se dit être le bien absolus. J'ignore si ma réponse vous satisfait, mais c'est la vérité. Je l'ai fait par libre arbitre.

Je me tais et attends la réaction de la maitresse. Je doute qu'elle s'attendais a réponse pareille. A moins qu'elle est plus ouverte et qu'elle ignore les grandes images des races?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 5:58

Elle fit la moue, écoutant d’une oreille distraite le discours de l’ange, son attention portée sur ses doigts, et sur les cheveux fins de la jeune esclave qu’elle passait et repassait entre ses doigts, profitant de cette douceur.

* Libre arbitre … *

Jiay regarda Louva, un petit sourire aux lèvres.

« Tu parles d’un libre arbitre … Tu crois vraiment que nous contrôlons notre destiné ? Tu crois vraiment que mon esclave ma choisis ? Redescend sur terre, tu n’es plus au paradis, tu es à l’exacte opposé de cet endroit, cette île, c’est un enfer. »

Sa s’égara le long du cou de Louva, sa main continuant de descendre inexorablement vers la naissance de la poitrine de la jeune esclave, elle sentit la jeune esclave tressaillir tandis que les mains de la succube caressait doucement la poitrine de la jeune femme, passant doucement sous le tissus. Ses yeux toujours rivés sur l’ange, soutenant son regard, et ses yeux étranges, elle souriait, amusée par la scène, amusée par l’homme qui essayait de faire croire qu’il existait un libre arbitre sur cette île, mais également par la gène palpable de la jeune esclave.

« C’est trop facile de se dire qu’il suffit de faire un choix pour être libre … C’est de la triche pur et simple, et je pense qu’aucun de nous n’est libre, certains ont des privilèges, comme toi ou moi, en s’adressant à l’ange, d’autres n’ont pas cette chance, elle caressa avec insistance les cheveux de l’esclave lui indiquant que c’était à elle qu’elle parlait, et d’autres se croient libre, sans se rendre compte qu’ils sont enchaînés à un boulet d’un poids énorme qui les retient tout une vie … »

Ses ongles effleuraient la poitrine de la jeune femme sous le tissus qui menaçait de trop se desserrer et qui allait probablement tomber par la suite. Elle décroisa les jambes, offrant ainsi un plus grand soutien à la tête de Louva qui reposait maintenant sur ses deux cuisses. Elle cligna doucement des yeux, les baissant vers les pieds de l’homme.

« Et moi … Je le vois ce boulet à tes pieds … »

Elle esquissa un sourire.

« Tu es ton propre frein à la liberté. Sa n’aurait pas été plus simple de tuer ce démon et de ne plus jamais en parler ? Non, toi tu le sauves, bafouant le peu d’honneur qu’il lui reste, l’obligeant ainsi soit à tenter de te tuer, soit à partir loin de tous ses yeux accusateurs. »

Comme pour accompagner ses paroles, elle décolla sa main des cheveux de l’esclave, montrant la foule autour d’elle dans un geste presque théâtrale. Le rideau se lève, acte un, en scène une jeune femme accompagnée de son esclave essayant de faire comprendre son point de vue à un inconnu … Cette pensé effleura l’esprit de la succube qui la chassa en secouant doucement la tête, puis elle baissa doucement son regard vers Louva qu’elle continuait de caresser au niveau de la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 11:52

Plaisir? Délice? Honte? Dignité? Oh! de la dignité elle en avait mais il lui fallait du temps pour la retrouver ce n'était pas simple d'être une esclave. Louva avait de nombreuses sensations, elle prêtait une oreille légèrement attentive à la conversation et sa Maîtresse la désignait par moment ou dans le sens général.
Oui elle acceptait cette condition, elle n'était pas libre, elle n'avait rien choisis mais il fallait l'accepter, tel était son destin. Toujours le regard droit devant-elle, quelques mots timide s'échappèrent de sa bouche

« Je... Je ne suis pas libre. Je n'ai pas choisis mon maître, je n'ai rien pu choisir, mais j'admets mon rang. Je... Je crois que c'est la seule chose que je peux faire »

Elle tourna légèrement sa tête dévoilant un sourire timide et des joues rougit par cette timidité qui la ronge par moment, son regard se porta sur l'ange pour aussitôt les baisser. Louva sentit la main de sa Maîtresse entrer sous la foulard qui cachait seulement sa poitrine, elle passa par la naissance de celle-ci qui la fit frémir. Jamais ses seins avait été touché par quelqu'un et encore moins elle l'aurait pensé par une femme mais c'était idiot, c'était désormais son esclave c'était logique qu'elle en profite. La jeune esclave était très gênée par cette situation mais les caresses de la succube avait un coté divin, plaisant, elle ferma les yeux pour mieux sentir le pelotage.

Tout d'un coups elle sentit le déserrement du tissu qui glissa lentement jusqu'au rebord du banc, Louva ouvrit les yeux avec horreur et se pencha pour le récupérer mais Jiay la maintenu fermement pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Voir tant mieux...


«Mais... »

L'esclave avait les joues rouge d'embarras et à la fois pas contente, elle fit la tête que sa maîtresse pouvait aisément voir. La tête se reposa doucement sur les cuisses de la jeune succube, ses douces jambes, sa joue pouvait le sentir, la main de sa maîtresse continuait de caresser sa poitrine et l'autre ses cheveux. Louva décida de parler encore une fois même si on ne lui avait pas demandé la parole, mais elle était têtue

« Maître Arios profitez de votre liberté, vous êtes un maître, appréciait votre rang, on a pas tous cette chance comme la dit ma somptueuse Maîtresse, moi je suis qu'une esclave, je ne sais pas si j'apprécie ma classe mais je l'accepte et j'essaye de faire des efforts »

Elle referma sa bouche et prit sa laisse pour la rassembler en un petit tas sur le banc, elle resta dans cette position allongée, sa tête sur les cuisses de Jiay qui avaient décroisé les jambes pour elle et elle la remercia intérieurement bien que toujours embarrassé par ses seins nue et caressé en douceur par sa Maîtresse, c'était humiliant déjà avec quelqu'un mais devant autant de monde c'était pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 12:43

La maitresse continue de sourir, tout en tripotant son esclave qui elle, se laisse faire. Elle semble avoir déjà sa réplique.

« Tu parles d’un libre arbitre … Tu crois vraiment que nous contrôlons notre destiné ? Tu crois vraiment que mon esclave ma choisis ? Redescend sur terre, tu n’es plus au paradis, tu es à l’exacte opposé de cet endroit, cette île, c’est un enfer. »

Je ne peux m'empecher de sourir. Le paradis? Un lieu libre? Elle ne sait absolument rien des tortures du purgatoire et de l'humour vicieux de Dieu. Bien sûr que Louva n'a pas choisis son maitre, mais le monde est imparfait.

« C’est trop facile de se dire qu’il suffit de faire un choix pour être libre … C’est de la triche pur et simple, et je pense qu’aucun de nous n’est libre, certains ont des privilèges, comme toi ou moi, en s’adressant à l’ange, d’autres n’ont pas cette chance, elle caressa avec insistance les cheveux de l’esclave lui indiquant que c’était à elle qu’elle parlait, et d’autres se croient libre, sans se rendre compte qu’ils sont enchaînés à un boulet d’un poids énorme qui les retient tout une vie … Et moi … Je le vois ce boulet à tes pieds …»

Un boulet à mes pieds, c'est cela, j'ai rompus mes chaines il y a longtemps, en me révoltant contre le vieu papy! Mais elle a raison, j'ai eu de la chance, j'aurais pu etre un esclave, moi aussi. Quant a ceux qui se croient libres alors qui ne le sont pas, je connais ce type d'individus, ce sont mes frêres qui sont restés fiéles au paradis.

« Tu es ton propre frein à la liberté. Sa n’aurait pas été plus simple de tuer ce démon et de ne plus jamais en parler ? Non, toi tu le sauves, bafouant le peu d’honneur qu’il lui reste, l’obligeant ainsi soit à tenter de te tuer, soit à partir loin de tous ses yeux accusateurs. »

Et elle dit cela d'un geste théatral! Comme si elle détenais LA vérité... foutaise, rien n'est vrai en cet univers.... L'esclave est rougissante, ça peut se comprendre. Mais je garde mes yeux en face de la succube, je ne matte pas le spectacle. Mais soudain Louva interviens

« Maître Arios profitez de votre liberté, vous êtes un maître, appréciait votre rang, on a pas tous cette chance comme la dit ma somptueuse Maîtresse, moi je suis qu'une esclave, je ne sais pas si j'apprécie ma classe mais je l'accepte et j'essaye de faire des efforts »

Elle dit vrai, au moins, je suis d'accord avec elle. Enfin mon tour est venus de répliquer. Il faut être honnéte et net! Allez c'est partit!

A-"Vous croyez que le paradis est si bien que cela? Vous vous trompez, ceux qui refusent d'obeir au vieux souffrent comme ici avec les esclaves désobeissant à leurs maitres. Le vrai visage du paradis, crois moi, je le sais encore mieux que toi! Je sais ou je suis, "Il" me l'a fait comprendre avant de m'y exiler. Mais au moins, je peux décider de la suite!"

Arios prends une pose, il réfléchit pour la partie des boulets a nos pieds.

A-"Et le boulet que vous voyez n'est qu'illusion, rien d'autres. Ce que vous apeller "Destiné" n'est qu'un ensemble de conséquences des choix de chacun. Quant a ce démon."

Arios le regade un moment, toujours en train de déssouler en dormant. Je fixe ensuite la succube.

A-"Ce qu'il va faire ne regarde que lui, qui vous dit qu'il ne voulait pas vivre? L'honneur dans la mort n'est qu'un mensonge Et il a plus que deux choix, a lui de les trouver. De toute façon, en quoi un être completement ivre s'attaquant a autrui sans raison est digne? Si vous étiez attentive, vous auriez remarquer qu'on le regardait avec mépris avant même qu'il ne sorte son arme. Meme s'il etait mort ou s'il m'avait tuer, on le regarderais tout de même avec mépris."

Je me tourne ensuite vers Louva.

A-"Merci Louva, mais être maitre, ne m'enchante guere. Mais même si je suis devenus maitre à contrecoeur, je l'ai choisit de ma volonté propre. J'ai moult épreuves, Dame Jiay, vos paroles sont peut être sages, peut etre avez vous raison. Mais je décide de ne pas changer d'avis sur mes idées. Vous avez vos idées, et j'ai les miennes. Et puis.... Si nous sommes tous sans liberté, qui nous controles, selon vous?"

C'était vrai, je n'a vraiment souhaiter avoir Mya pour esclave, mais si je voulais la sauver, c'etait la meilleur chose a faire. Et puis elle a choisis de rester avec moi. Je me demande si la succbe va trouver une réponse a la question du maitre invisible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 15:31

Jiay écoute attentivement se qu’avait l’ange à dire, et elle s’en désola, ne comprennent pas ce point de vue utopique, bien trop terre à terre …

« Laisse moi répondre à ta question par une autre question … Que fais-tu dans cette ville ? De se que je sais, tu es un maître, tu l’as admis avec tant de dégoût que j’en déduis que tu possèdes une esclave toi aussi, à contre cœur peut être, mais tu en possède très certainement une. »

Il y eut un temps de silence, un silence de plomb, lourd … La main de la succube continuait de masser la poitrine de Louva toujours allongée sur ses genoux, des caresse douces qui se faisaient de plus en plus présente, sa main de posa doucement sur le sein de la jeune esclave, le pelotant doucement, exerçant une douce pression.

« Tu t’es plié corps et âme aux coutumes de cette île, tu es complètement conditionné, et pourtant tu continus de te voiler la face … Elle ricana, ton existence est bien ironique … Et si tu regrettais tant que ça d’être un maître, voilà bien longtemps que tu aurais tenter de te rebeller contre ce système. »

Elle sentit son esclave tressaillir sous ses doigts, et tandis qu’elle continuait de la tripoter, elle releva les yeux vers l’ange, elle regarda cet individu venu d’un monde qui semblait bien semblable à celui-ci. La jeune maîtresse fixa le regard de l’ange, dans un silence de mort, pendant quelques secondes, puis finalement elle haussa les épaules.

« Enfin, ce n’est que mon point de vue, n’en prend pas compte, et continu à vivre ta vie … »

Ces derniers mots montraient son totale désintérêt pour se que pensait l’ange, l’attention de la succube à l’égard de l’ange allait et venait, son attention était d’ailleurs surtout porté sur la poitrine de la jeune femme qu’elle caressait toujours avec tendresse, se délectant des petits frissons qui parcouraient son corps frêle. Son air gêné ne faisait qu’accroître son sadisme, le sourire qui trônait éternellement sur le visage de la jeune femme était un peu plus tiré que d’habitude. La joie qu’elle tirait de l’humiliation infligée à son esclave était proportionnel à celle d’un enfant qui obtient un nouveau jouet et s’empresse de l’essayer.

Son regard se porta sur le cou de son esclave, pour la première fois elle y prêtait attention, et elle comprit rapidement que la vie de Louva n’avait pas été tous les jours rose. La main qui caressait ses cheveux descendit le long du cou de la jeune femme, elle s’arrêta sur l’épais collier en cuir, elle fixa l’attache du regarde, puis dans un petit soupire, elle détache doucement l’attache dans « clic », une fois défait, le collier tomba au sol dans un bruit mat, entraînant la laisse au sol, aux pieds de l’ange. Sans prêter attention à la réaction de l’esclave qu’elle devinait surprise, elle regarda Erios, son sourire s’étirant un peu plus.

« La liberté à un clic près … Moi je n’y crois pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 16:11

Louva prit un air étonnée, c'était la première fois qu'elles étaient ensemble qu'elle lui enlevait se collier. Rapidement elle porta ses mains à son cou, comme si quelque chose était bizarre, c'était un semblant de fausse liberté, ressentant encore cette présence du collier, lentement ses doigts parcoururent quelques entailles et endroits de peau surélevé, elle avait surement des marques rouges tout autour du cou.

Ses mains massaient la gorge *Rolala que c'est bizarre* elle se tourna vers sa Maîtresse et déposa un bisou sur sa joue, ne pensant plus du tout à sa tenue, sans collier elle se sentait presque comme abandonnée, libre sans l'être ça lui faisait peur. Assise normalement, son regard se porta sur le collier et la laisse puis sur Arios où elle lui fit un sourire timide.
La jeune esclave tendit sa main montrant la place de l'autre coté de sa Maîtresse avec un soupire d'agacement, fallait-elle qu'elle montre à un homme comment se comportait en Maître? Au moins sa Maîtresse elle savait l'être et surement qu'elle comprenait les pensées de son esclave en ce moment même.


« Allons asseyez vous! Ça ne vous fera pas de mal »

Puis une pensées traversa son esprit:

« Dit! Dit! Dit! Je pourrais avoir de nouveaux vêtements alors? »

Elle resta quelques secondes en regardant avec espoir la succube mais qui avait les yeux rivés sur l'ange. Il y eu un froncement qui apparut sur son visage, elle prit un air boudeur, en soufflant elle se laissa retomber contre le dos du banc en croisant les bras.

*Pourquoi elle ne veut pas en parler? Je me fiche de comment est la tenue qu'elle soit dégueulasse pratique pour montrer que c'est une esclave, banale, sexy, mignonne, à partir du moment où elle en a! Même si je ne choisis pas de les porter. J'aime les vêtements j'en veuuuuut*

Ses hurlements dans sa tête la déconnectait de la réalité et de ce qui se passait autour, comme l'avait dit sa Maîtresse et son geste pour enlever le collier était magnifique, elle arrivait à plaquer l'image de la liberté et de la délivrance avec son collier. Non même avec un clic elle était toujours esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Lun 23 Aoû - 21:11

Rien a faire, elle semble insensible. Mais je n'attends pas a la faire changer d'avis. Ses idées m'importe peux. Mais elle semble equiver la question.

« Laisse moi répondre à ta question par une autre question … Que fais-tu dans cette ville ? De se que je sais, tu es un maître, tu l’as admis avec tant de dégoût que j’en déduis que tu possèdes une esclave toi aussi, à contre cœur peut être, mais tu en possède très certainement une. »

Bien vus, mais ce que je fais dans cette ville? c'est évident, non? J'y fais ce que je veux! Et je suis exiler sur cette ile, et je suis sur que c'est par défis d'y survivre. Défis que je reléve pour exarperer Dieu encore une fois.

« Tu t’es plié corps et âme aux coutumes de cette île, tu es complètement conditionné, et pourtant tu continus de te voiler la face … Elle ricana, ton existence est bien ironique … Et si tu regrettais tant que ça d’être un maître, voilà bien longtemps que tu aurais tenter de te rebeller contre ce système. »

Aaaaah voila, l'eternelle réplique de "si tu n'aime pas ça, change le!" Non mais franchement, elle crois que je n'y est pas pensé? Que je ne veux pas changer les choses? Mais il faut être réaliste: Je ne suis pas assez puissant pour cela et j'ai une responsabilité a présent, je dois protégé Mya. C'était pour la sauver d'un futur maitre immonde. Soudain elle retire la laisse de Louva, comme pour vouloir signifier quelque chose...

« La liberté à un clic près … Moi je n’y crois pas. »

Très amusant.... Mais moi je ne rigole pas, perdus! Et la, Louva sort de sa torpeur et me regarde en rougissant et mettre la place libre.

« Allons asseyez vous! Ça ne vous fera pas de mal »

C'est juste et c'est étonnante. On parle d'idées opposées et elle me propose de m'assoir, comme pour me détendre. Au fonds, elle a peut etre raison, je ne devrais pas m'opposer et prendre le risque de m'enerver. Je réponds d'abord a la succube.

A-"Dame Jiay, je sais ce que c'est une rebellion, mais je connais mes limites et je sais que même avec une armée, des gens mourront, esclaves, passans, habitants sans histoires. Je refuse de tuer des gens au nom d'une idée, et la vie est imparfaite, je me plie aux lois de cette ile, mais je poursuis ma route malgré elles. Car si l'obeissance et vite récompensée, et que le défiance à un prix, on n'oublie souvent que la soumission, n'est pas toujours, ce que l'on crois... Et puis, si dans chaque choix, il y avait une option facile et sans conséquences, cela ne servirait a rien d'avoir le choix et la je serais d'accord avec vous sur le fait que la liberté est illusion. Mais comme vous le dites, je vais poursuivre ma vie comme je l'entends."

Je me tourne ensuite vers Louva.

A-"J'accepte volontier ton invitation, Louva."

Je m'assois donc, sur le banc. Me mettant a l'aise, je regarde le ciel, pensif, philosophique. Je fait un nouveau sourire, mais pas de provocation ni de défis. Un sourir détendus, calme.

A-"Au final, qu'est ce que ça peut bien nous faire de savoir qui a raison ou ce que fais quoi? Tout ceci ne me changera pas, ni vous. La vie fait sa route et le monde tourne encore."

Je me demande si elle va encore vouloir me casser ou me contredire. Je regard les deux femmes calmement, sans malice, ni mérpis, ni haine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 6:48

Assise entre l’ange d’un côté, et son esclave de l’autre, la succube replia ses jambes contre sa poitrine, descendant sa jupe pour cacher ses cuisses. La scène devait paraître puisque la succube remarqua plusieurs fois les regards des passants s’arrêter sur elle et les deux personnes assises à côté d’elle. Jiay enfouit le bas de son visage dans le tissus, ne laissant apparaître au dessus de ses genoux que ses yeux et sa chevelure. Elle ne parlait pas, se contentant de faire de petits bruits d’approbations.

*Autant parler à un mur, dommage, sa aurait pu être plus marrant que ça …*

Le regard de la succube, bien que pétillant montrait un agacement montant. Le monde continuait de tourner, pour le meilleur comme pour le pire, surtout pour le pire … Jusqu’à présent, c’était le seul point où la succube tombait en accord avec l’homme. Elle ne chercha pas à le contredire, elle se contenta d’ajouter un petit :

« Oui … Peut être … »

A quoi bon s’entêter, son regard se porta sur Arios, sans bouger la tête, ses yeux ne reflétaient rien, aucune émotion, aucune gêne, un mur … La succube se demanda même pendant un instant si les anges pouvaient ressentir quelque chose … Puis, toujours sans bouger la tête, faisant glisser son regard, elle regarda son esclave mi-nue, le corps marqué par les années d’esclavagisme qu’elle avait subis.

« Faut vraiment que je te trouve quelque chose pour t’habiller toi … Surtout ici. »

Elle effleura le cou de la jeune femme du bout des doigts, la chair marqué avait quelque chose qui ne semblait pas plaire à la succube, son regard se durcit tandis que ses doigts caressaient cette chair torturée, elle reprit son petit regard désinvolte dès que ses doigts quittèrent le cou de Louva.

« Un jolie collier en tissus pour masquer ses marques … Sa m’agace de savoir que d’autres ont abîmé mon jouet … »

Elle sourit se relevant d’un bond dans un petit bond gracieux.

« Je sais ! On n’a qu’à emmener Arios avec nous pour te trouver des affaires ! Qu’en penses-tu ? »

Elle parlait de l’ange comme s’il n’était pas, demandant ouvertement se que préférait son esclave en matière de compagnie pour elle. Son air de gamine devant un nouveau jouet venait d’illuminer de nouveau son visage.

« J’ai vu une boutique où deux qui me plaisaient bien un peu avant. Qu’en pensez-vous ? »

Le vouvoiement qu’elle utilisait n’était pas pour l’ange, du moins pas uniquement pour lui, mettant ce dernier sur un pied d’égalité avec son esclave. Son regard d’enfant passait de l’un à l’autre, tandis qu’elle tendait sa main à son esclave, laissant à Arios le soin de se relever seul.

« Amusons-nous un peu ! »

Elle souriait, d’un sourire franc, ayant déjà oublier la conversation qu’elle venait d’avoir.

*C’est ça … Amusons-nous …*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 9:10

Le visage de la jeune esclave s'illumina, son regard bleu se plongea dans celui de sa Maîtresse, un sourire timide s'établit, puis elle regarda Arios:

« Vous venez avec nous? Ça vous ferrez du bien je pense! »

Elle rigola, ses mains se portant à son cou elle eut un soupire d'exaspération. Ses marques ne devait pas être très belle, selon Jiay et tout d'un coups ça la gêna n'arrêtant pas d'y toucher, se demandant si tout le monde les voyaient, si c'était si voyant que ça...

« C'est une bonne idée, de toute façon je ne comprenais pas vos conversations compliquaient, vous pourrez les continuer en chemin! »

Elle prit le foulard en tissu noir léger qu'elle utilisa pour cacher sa poitrine, l'accrochant dans le dos, puis elle prit la main que sa Maîtresse lui tendez:

« Oui! Amusons nous! »

Louva épousseta sa jupe, récupérant le collier et la laisse dans ses mains ne sachant pas si sa maîtresse devait les lui remettre elle était prête pour le lèche vitrine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 10:53

Je continus mes douces pensées quand Jiay, propose de faire les boutitques pour son esclave et laissa même le choix a Louva en ce qui me concerne! La succube souria comme une gamine. Ce n'etait une manipulation ou autre, ou alors, c'etait réellement tordue. L'esclave semble bien contente de pouvoir s'habiller un pe mieux et desire que je les accompagne. Je ne peux m'emepcher d'avoir un air d'étonnement.

A-"hein? Moi? Faire les boutiques?"

A part en cas de nécessité, je n'ai jamais vraiment trainer devant les boutiques. Je tente de réfléchir, puis je laisse tomber et me leve d'un bond. Il etait temps que je me détend un peu plus que ça! Je rit un peu a la remarque de Louva, elle se sentait larguée dans toutes nos paroles. Je sourit au deux femmes.

A-"D'accord, ça peut etre amusant!"

Je n'ai pas oublier notre conversation. Mais je désire laisser a Jiay sa chance. On a pas les mêmes idées, mais cela doit il etre une raison pour se hair et se battre? Je ne crois pas. D'un geste gentleman, j'invite le duo a ouvrir la marche.

A-"Et bien mesdames, ouvrez la marche et profitons de cette belle et chaude journée!"

Oui, je le pense réellement, on peut lire sur mon visage. L'envie de, juste un moment, de ne plus penser a l'exil, a l'ile, a l'esclavagisme. Après, il n'etait pas la que pour subir et se battre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 18:10

La bonne ambiance générale, et l’enthousiasme de Louva fit sourire la succube qui ne pensait plus qu’à une chose, s’amuser ! En hochant la tête brièvement, elle ouvrit donc la marche avec Louva, s’enfonçant dans la foule, l’ange sur les talons. Les trois personnes passèrent devant des boutiques, regardant brièvement les vitrines qui exposaient des vêtements, parfois un peu tendancieux, parfois chic, parfois tout à fait banal … Une des boutiques attira cependant le regard de la succube, une petite boutique qui faisait l’angle d’une ruelle. Ici la foule était moins dense, la vitrine n’était pas surchargé de monde et proposait toute sorte de vêtements.

Jiay regarda son esclave qui avait de petites étoiles dans les yeux, puis, tout en ricanant, elle entra dans la boutique. Bien que peu spacieuse, les rayons débordaient de vêtements en tous genres, et une odeur de bois ancien emplissait cet espace clos. Dans la boutique, il n'y avait que deux autres personnes, sans compter la vendeuse derrière son bureau qui souriait comme un automate aux nouveaux clients.

« On devrait pouvoir te trouver quelque chose ici. »


Elle passa dans les rayons, regardant distraitement les tissus de toutes les couleurs accrochés à des cintres, posés sur des étagères, empilés les uns sur les autres. Par moment, elle se penchait au dessus de vêtements qu’elle regardait avec plus d’attention … Elle fouillait tranquillement sans se presser, sortant par moment du lot de vêtements une robe mi-longue, un haut noir, petites chaussures … Elle sortit même une petite robe courte rose bonbon qu’elle présenta à l’ange avec un grand sourire.

« J’suis sure que sa t’irais bien ! Sa ferait ressortir ton côté féminin … »

Finalement, faire les boutiques semblaient l’amuser. Et dès qu’elle voyait quelque chose qui lui plaisait, elle le tendait à Louva pour que celle ci prenne les vêtements, en ajoutant parfois des petites phrases à l’égard de l’esclave, telle que « Tu essaieras ça. » ou encore « Qu’en penses-tu ? » bien qu’elle n’écoutait quasiment jamais les remarques de la jeune femme, elle faisait mine de s’y intéresser.

Après quelques minutes à fouiller dans les rayons, et voyant que les bras de son esclave était déjà bien encombré, elle porta son regard vers l’ange.

« Vous pouvez prendre quelque chose pour votre esclave si le cœur vous en dis … »

La phrase, bien que mesquine, ne semblait pas être là pour blesser l’ange, ou lui rappeler qu’il était lui aussi un maître contre son gré. De plus, elle alternait le vouvoiement et les tutoiement sans trop savoir comment l’appeler visiblement. Mais pour la jeune succube, ses pensées étaient bien trop éloignées de son esprit, lui même concentré à trouver des vêtements au milieux de ces étalages.

« Je me demande comment elle est … Si tu nous la décrivais rapidement, on saurait quoi chercher parmi tout ce bazar ! »

Elle regarda l’ange, quelques secondes, puis son regard se perdit vers des cabines d’essayages au fond de la pièce. La succube regarda Louva, et lui montra les cabines …

« Montres nous si sa te va … »

Vu la quantité de vêtements qu’elle avait dans les bras, cela allait probablement prendre un peu de temps, cependant, cela ne semblait pas inquiéter outre mesure la maîtresse qui, sur les talons de son esclave, se dirigea elle aussi vers les cabines, pas pour essayer des vêtements, mais pour regarder défiler la jeune femme.

Afin de ne pas trop se fatiguer, elle se hissa sur le haut d’une commode où elle prit place, arrivant ainsi à la taille de l’ange. Elle se tourna vers ce dernier avec un petit sourire. Puis elle se tourna vers Louva, lui faisant un petit signe de la main.

« Tu peux y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 21:11

Les yeux pétillants, la jeune esclave admirait les rayons du petit magasin, c'était impressionnant, il y avait tant de vêtements qu'on ne savait plus en donner de la tête! Le magasin était séparer en 2 grosses parties qui étaient en fait une séparation pour vêtement de Maître et d'esclave ainsi que dans ces deux parties même une séparation des deux sexes. L'intérieur semblait vraiment petit mais il y avait une telle variété de vêtements en tout genre que ça pouvait ressembler à un grand magasin connu.

« On dirait le paradis! Tout ce qu'il y a! Chouette! »


Sa Maîtresse l'avait tenu par la main en entrant dans la boutique comme si c'était une enfant, elle se dirigea d'abord vers le rayon destiné pour elle de très nombreuses tenues étaient accrochées, beaucoup moins bordélique que à première vu le rayon pour esclave. Louva regarda de droite à gauche ce qu'il y avait avec un regard plein de curiosité, il y avait de tout, de la tenue de travail chique passant par des habits en latex, qui fit lever un sourcil à la jeune fille. Elle vit une collection de vêtement de style ancien, de magnifiques robes avec des ensembles en plus de corsets et de soubreveste (sorte de gilet sans manche), des robes extrêmement garnies et détaillées, des manteaux de fourrure. Jiay avait sa main qui se baladait sur les tenues plus moderne, légères et sexy, des robes courtes de toutes couleur, des vestes, chemisiers et autre allant même jusqu'aux écharpes et châles bref des vêtements assurant l'élégance, le charme et l'érotisme que doit avoir une Maîtresse. Le sourire de la succube s'exprimait totalement au point de faire un peu peur à Louva qui celle-ci se tourna derrière regardant Arios devant le rayon pour homme.


Elle rigola, mais il fallait le dire ça restait classe! Des costards, des manteaux en fourrure pour homme avec en prime de la fourrure pouvant servir d'écharpe ou juste pour décorer, ça suivait la même ligne que les femmes, du type ancien au moderne, chemise et vestes de tout temps.
C'était le paradis!
Sa Maîtresse décida de passer par le rayon esclave pour enfin se concentrer sur sa jeune propriété, il y avait des vêtements dans tous les sens débordant comme si il y en avait trop, Jiay regardé furtivement puis sortait des tenues, des habits, des pièces de tout genre

« Tu essaieras ça et... Ça aussi »

Lui demandant aussi son avis sur si ça irait sur Louva, mais elle ignorait la réponse juste après, mettant son esclave mal à l'aise qui soupirait. Très vite ses bras furent chargés totalement, elle pouvait à peine tout porter. Elle entendit la voie de la succube d'un air intéressée:

« Vous pouvez prendre quelque chose pour votre esclave si le cœur vous en dis … »

La jeune esclave tourna la tête difficilement vers l'ange ,qui semblait pas très à l'aise dans ce genre de magasins, et dit dans une voie gazouillante:

« Oui! Ça serait super pour elle! Il y a tellement de choses! Profitez en »

Elle fut poussé jusqu'aux cabines tenant toujours ses milliers de tenues et de vêtements, au point d'avoir faillit se prendre les pieds dans le tapis. On lui montra les cabines:

« Montres nous si sa te va … »

L'esclave rougit légèrement en regardant sa Maîtresse se hisser sur une commode juste en face de la cabine où elle devait se changer avec à ses cotés l'ange. Dans un signe d'impatience elle lui dit d'y aller.

Louva poussa la porte de la cabine, et déposa tous ses vêtements par terre, avec à peine assez de place pour se changer, elle ferma avec ses fesses la porte et commença à se déshabiller. Sa jupe tomba à ses pieds tout comme le foulard qui cachait ses seins et sa culotte.
Lentement elle se pencha pour farfouiller au hasard dans ce que sa maîtresse lui avait choisis, elle rougit à vue de nez au fur et à mesure qu'elle retournait les habits:

*Mince alors! Je dois porter ce genre de choses? Rolala de quoi je vais avoir l'air...*

Elle commença par ce qui lui semblait le plus sympa à porter sans être trop gênée, bien que... C'était un uniforme scolaire de style anglais, jamais elle n'en avait porté et jamais elle n'aurait penser en voir ici, il était composé d'une chemise blanche d'une jupe bleue courte, et même des cravates! Elle l'enfila et ce fut le début d'un long défilé... Jiay répondez par des « Hum » , « Jolie », « Pas mal » , « Qu'en pense tu? » en s'adressant à Arios, sa maîtresse était pointilleuse lui faisant changer de jupe, de cravate pour tout tester.
Louva enchaine les tenues toutes différentes les unes que les autres et même des tenues de domestiques: celle normal sans dentelle ni rien d'autre, celle avec un décolleté bien visible et dentelle puis celle ultra courte, etc...

Jusqu'à des vêtements plus ou moins banal: tee-shirt de tout type et même des colorés à rayures ou avec des choses écrites un peu humiliante, débardeur, short court avec un haut le tout en style un peu gothique fit que une étiquette était accroché indiquant une adresse de tatouage et de piercing, jupe plus ou moins longue et tunique dont une la fit tellement rougir qu'elle n'osait pas sortir, la succube l'avait appeler plusieurs fois agacée jusqu'à ce que son esclave sorte, c'était une tunique courte sans manche qui était totalement... transparente on pouvait tout voir à travers.

Ensuite ce fut au tour de la lingerie: soutiens-gorge normal puis en dentelles de différentes couleur tout comme les culottes, essayant les collants, les shorties et même les pyjama! tee-shirt de nuit, chemises à carreaux plus grande pour arriver jusqu'en dessous des fesses, chemise de nuit et autre.
Le défilé quasiment terminé elle glissa d'une voie timide qui lui fallait un nouveau collier ou des!

« Je crois que c'est à gauche "les objets" »

dit-elle derrière la porte de sa cabine alors qu'elle mettait encore de nombreuses tenues. Il y avait un rayon concernant tous les objets, des colliers de tout genre en fer, en métal mais aussi en cuir épais ou mince pour plus d'élégance et d'esthétique et surtout moins gênant puis des colliers en tissu de tout type. Mais il n'y avait pas que ça, des fouets, des vrai comme des faux étaient juste à coté, les vrais permettaient de blesser et de laminer la peau de sa victime, il y en avait des moins dur dont un avec une lanière plus fine qui coupait à chaque coups mais peu profondément permettant que ça reste longtemps. Et de très autres nombreux objets.
Louva était exaspérée de devoir défiler comme ça devant tout le monde et elle le montrait ce qui faisait encore plus sourire sa maîtresse, mais il fallait si faire. Elle était tout de même très contente d'être ici, du bonheur dans sa vie de malheur, enfin presque du bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardien du libre Arbitre curieux
avatar

Gardien du libre Arbitre curieux


Messages : 138
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 29

Passeport de YNS
Race: Ange Déchu
Pouvoir: Toucher divin
Maître/Esclave de: Denna

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mar 24 Aoû - 21:53

Le duo m'entraine dans une boutique pour vêtements. Toute les deux agissent comme des gamines. Mais cela m'amusa un peu. Le magasin avait toute sorte de chose, du plus banal au plus.... dépravée.... je préfere ne pas regarder et me concentre sur le rayon homme. Même si ces choses ne m'intérressait pas, je suis plutot attiré par un costard blanc, ça me changera du noir et c'eatit plutot chic. Il y a aussi cette tenue du style médiéval noir, finalement, ce n'est pas si pénible, les boutiques de fringues. Tout à coup, Jiay sort une robe rose bonbon et proclame que ça m'irait bien.

A-"Mon coté fém..."

J'ai d'abord l'air de ne pas apprécié la blague, puis j'en rigole. Comme je ne la connais pas assez, je ne replique pas pour cette fois. Sinon, je vais sortir un haillon et dire que ça va très bien aux épouvantails de son modéle! et je ne tiens a payer les degats de la possible bagarre. Pendant que la maitresse charge comme un boeuf Louva, qui est tout de même contente d'etre ici. La succube dit que je peux acheter quelque chose pour Mia, Louva soutiens l'idée. Oui, il faudrais quelque chose qu'elle aime, même si la confiance est dur a gagner, je veux lui faire plaisir. Lui rendre le bonheur enlevé par Dieu. Pendant que Louva commence son défilé, Jiay me demande de décrire ma protégée. Les tenues s'enchainent pendant que je réfléchis a la maniére de la décrire. Les vetements sont élégantes puis sexy. je suis de plus en plus surpris. je crois avoir rougis un peu. Et la, j'ai un tilt. J'ai une excellente maniére de la décrir. Je prends quelques chose de ma poche.

A-"J'ai plus simple, le... vendeur m'a donné une photo d'elle en plus de l'acte disant qu'elle... m'appertenais. La voici."

Je montre ainsi la photo de la belle Mia.

A-"C'est une ange, comme moi. Mais elle a gardée sa foi en Dieu."

Soudain, Louva sort avec une tenue transparent. Je suis sur le coup tétanisé, choqué. Rougissant a coup sur! Mais je me reprends très vite en secouant la tête. Aprés la lingerie et les pyjamas, passage ou j'avais un peu plus le controle. Elle parle des objets, je jette un oeil. La j'étais de marbre, je savais très bien a quoi servait ces objets. Durant son séjour au purgatoir, il avait vu une soeur de race etre punie pour Luxure. C'etait bien pervert et tordues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joueuse Capricieuse
avatar

Joueuse Capricieuse


Messages : 704
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 29
Localisation : Sens-tu ce souffle sur ta nuque ?..

Passeport de YNS
Race: Succube
Pouvoir: Murmures ennivrés
Maître/Esclave de: Nianiania maîtresse de Louva et Neil !

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mer 25 Aoû - 0:05

La succube quitta difficilement son regard du rideau de la cabine de change, et porta son regard vers l’ange, puis sur la photo qu’elle regarda. Jiay sourit en regardant la frimousse de la jeune femme.

« Mais c’est que t’as bon goût … »

Elle redressa la tête quand Louva s’adressa à elle lui indiquant des « objets » derrière elle. Suivant ses indications, elle tourna la tête, et regarda vers la gauche en direction des divers objets de tortures, domination ou soumission se trouvaient réuni sur un étalage du côté maître. Elle descendit de son estrade et se dirigea vers les divers instruments, avant de se pencher au dessus des colliers. Elle attrapa un des colliers en tissus avec des dentelles noir, simple, sobre et léger, juste pour masquer la cou torturé de la jeune esclave. Son regard se porta ensuite sur la série d’objets qui s’étalaient devant elle, des bracelets, menottes, chaînes, fouets, bougies … Des dizaines d’objets plus ou moins impressionnants. Ses doigts parcourent les objets, en les regardants plus ou moins amusée. Puis finalement elle fit demi-tour, gardant le collier en tissus dans sa main, retournant à sa place, cependant elle ne remonta pas sur la commode, se contentant de s’adosser à celle-ci.

« Y’a de drôle de jouets à côté … Je reviendrais peut être dans cette boutique un jour. »

Elle regarda les yeux de son esclave où on pouvait lire de l’appréhension, cela la fit rire, cependant, elle semblait sérieuse. Puis pour lui montrer le collier, elle le balança au bout de ses doigts par le lacet qui servait à l’attacher.

« Alors ses essayages ? Tu as fini ?… »

Apparemment sans raison, elle tourna la tête vers la vendeuse dont le sourire c’était estompé, faisant place maintenant à de la curiosité. Puis elle retourna la tête vers Louva, ne lui laissant pas le temps de répondre.

« Oh, et pendant que j’y pense … Tu aideras Arios à trouver une tenue pour son esclave. Puis tu emmèneras tous ça, fit telle en désignant le tas de vêtements, au comptoir là bas, et tu leurs demanderas de les emballer. De tout emballer, qu’il ne manque rien quand on arrivera à la maison. »

Elle donnait ses directives au fur et à mesure qu’elle lui venait à l’esprit, ne laissant pas le temps à l’esclave de répondre. Sans attendre son approbation, elle se tourna vers l’ange qu’elle regarda avec un petit sourire.

« Finalement … On s’amuse bien, n’est ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a toy
avatar

I'm a toy


Messages : 364
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 26
Localisation : Surement avec sa Maîtresse au bois dormant.

Passeport de YNS
Race: Humaine
Pouvoir: Aucun
Maître/Esclave de: Esclave de Jiay Phage

MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   Mer 25 Aoû - 0:38

Lentement elle acquiesça, accrochant de nouveau son foulard dans le dos

« Très bien Maîtresse, je vais m'occuper de tout cela. »

La jeune esclave baissa la tête en signe d'obéissance, elle avait très vite put comprendre les quelques règles de base qu'un esclave doit suivre. Elle se tourna vers Arios et s'inclina demandeant poliment la photo:

« Puis-je regarder la photo s'il vous plait Maître Arios ? »

Chaque mot sortait d'une forte réflexion, elle devait bien choisir les pour ne brusquer ni l'un, ni l'autre. L'ange la lui tendit en levant un sourcil, Louva l'attrapa avec de ses petites mains frêles et regarda son esclave.

« Elle est magnifique! C'est donc elle Mia? » s'exclamât-elle

En effet, la jeune fille dessus avait un visage fin et assez enfantin, avec un corps assez mince et une très jolie poitrine, des cheveux blonds très long. Elle portait sur cette photo de sous vêtements sexy et d'une mini-jupe.
La jeune esclave regarda Arios et lui tendit sa main qu'il prit désormais par habitude, comme une enfant qui voulait montrer quelque chose d'important à quelqu'un. Elle l'emmena jusque dans les rayons pour esclave et là elle se mit à fouiller frénétiquement sous l'œil avisé de sa Maîtresse qui les regardaient d'un sourire au coin, son esclave lui obéissait plutôt bien malgré son sale caractère qui lui fait défauts de temps en temps.
Louva se mit à parler rapidement, cachant très mal sa nervosité et son stress:

« Mia est vraiment très jolie » ses mains continuait de fouiller les nombreux vêtements, sortant quelques pièces pour les mettre au dessus du reste
« Elle a un corps fin, assez longiligne donc il faut jouer avec ça et prendre des tenus qui sont assez grande en taille, enfin je veux dire qui descendent bas. »

La jeune esclave réfléchissait à toute vitesse, l'agacement faisait surface, elle n'aimait pas se perdre dans ce qu'elle cherchait, s'embrouiller. Elle sortie alors une robe mini maillot noire.

« C'est un robe de dentelle noire, au bout elle se termine en mini jupe, tout ça borduré de dentelle, jabot de dentelle si vous préférez, avec un tissu très soyeux. Comme j'ai vu qu'elle semblait bien aimer la dentelle en portant surtout du noir, alors c'est ce genre là qu'il faut! »

Elle lui sourit en tendant la robe, elle était très contente d'elle, rapidement elle lui passa des sous vêtements en dentelle aussi noire pour allez avec le reste, on sait jamais si elle l'enlève...
C'était un ensemble noir, plutôt mignon pour ce type de fille, elle était certaine que ça irait bien, elle resta à coté de Arios, passant sa main dans les cheveux dont quelques mèches s'extirpèrent pour retomber sauvagement sur son front, faisant retomber lentement la tension et son cœur qui battait à toute allure.

Louva se tourna alors vers sa maîtresse et se précipita vers la cabine pour ramasser tous les vêtements essayé, oui tous... Jiay voulait finalement tous les prendre, autant! Avec difficulté elle rassembla tout en un ta et l'amena jusqu'au comptoir, où elle déposa tout devant la vendeuse qui lui lança un regard ébahit

« On prends tout ça! Si c'est possible de tout emballer aussi ça serait génial! »

La vendeuse acquiesça alors qu'elle fixait les marques au cou de la jeune fille qui très vite les cacha de ses mains, elle se mit à tout emballer, ça allait être dure de tout ramener à la maison, elle se voyait mal porter tout ça...
Louva soupira fortement et retourna à coté d'Arios toujours entrain d 'examiner la robe.





Dernière édition par Louva le Mer 25 Aoû - 11:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les méfaits du lèche vitrine [Louva ; Arios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuutou No Shima :: Rues animées-
Partenaires
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com